Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap.
 
Septembre 2013.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

Lundi 30 septembre - Droits - Handicap et procédures.
Avocate au Barreau de Paris, Alexandra Grévin publie au Puits fleuri un ouvrage consacré au Droit du handicap et aux procédures. En 350 pages, elle passe en revue les décisions incombant aux Maisons Départementales des Personnes Handicapées et à d'autres administrations, en détaillant les formalités de chacune des prestations et droits qu'elle accorde, ainsi que les voies de recours. Quelques jurisprudences sont présentées en complément des voies de procédure. Les différents âges de la vie sont abordés dans ce cadre, incluant l'orientation des enfants en milieu scolaire ou éducatif spécialisé, et des adultes vers l'emploi ordinaire ou le travail protégé. Il n'aborde toutefois pas les règles spécifiques découlant d'autres droits spécialisés, tel le droit du travail. Droit du handicap et procédures, par Alexandra Grévin, Editions du Puits Fleuri, 22€ en librairies.

Vendredi 27 septembre - Tourisme - Destination pour tous.

Le ministère du Tourisme lance, avec 17 mois de retard sur l'annonce effectuée en avril 2012, l'appel à candidatures aux territoires souhaitant être labellisés Destination pour tous (lire ce bilan de l'expérimentation conduite en 2011). Le label sera attribué pour au moins deux handicaps, après comparaison de l'offre touristique tous publics avec "l'offre accessible sur les volets prestations touristiques, services de la vie quotidienne et possibilités et moyens de déplacement. L'offre destinée aux personnes handicapées ou à mobilité réduite doit être significative et cohérente par rapport à l'offre existante et au projet touristique." Les collectivités ou organisations souhaitant postuler ont jusqu'au 31 décembre 2013 pour déposer leur dossier, la délivrance des premiers labels étant annoncée pour mai 2014. La création de Destination pour tous avait été conjointement décidée en janvier 2011 par les ministres de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, et du Tourisme, Frédéric Lefebvre, pour réparer la "bévue" commise en juillet 2009 par Nadine Morano, alors secrétaire d'État à la solidarité : elle avait annoncé la création d'un label Handi-vacances parce qu'il n'existait rien pour les personnes handicapées, ignorant l'existence du label Tourisme et Handicap depuis 2001 (lire ce Flop).

  Image : couverture de l'ouvrage 'Droit du handicap et procédures.

 

Jeudi 26 septembre - Santé/Finances - PLFSS 2014.
Les ministres des Affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, et du Budget, Bernard Cazeneuve, ont présenté le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2014 (PLFSS). Déficitaire de 12,8 milliards d'euros, il prévoit 8,5 milliards d'économies et des prélèvements supplémentaires, notamment sur les pensions de retraite, et de nouvelles recettes fiscales dédiées. La progression de l'objectif national de dépenses d'assurance maladie (ONDAM) est ramené à 2,4%, et sera de 3,1% pour les établissements médico-sociaux recevant des personnes handicapées, soit 300 millions d'euros dont 70 millions prélevés sur les réserves de la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (CNSA). La dotation de fonctionnement aux établissements n'évoluera toutefois que de 1%, soit moins que la hausse prévisible des prix et des salaires. 155 millions sont prévus pour financer de nouvelles places en établissements et services pour personnes handicapées, et 8 autres pour le plan autisme 2013-2017. Lire aussi cet Editorial.

Mercredi 25 septembre - Politique - Le CIH enfin réuni.

Le Comité Interministériel du Handicap s'est réuni en présence du Premier ministre et de la moitié des ministres qui le composent. Le CIH a tranché une série de décisions en matière d'enfance et jeunesse, d'emploi et formation, d'accessibilité et d'accès à la santé, de citoyenneté et gouvernance. Peu de mesures immédiates ont été annoncées, la plupart étant renvoyées à concertation et groupes de travail ultérieurs dans l'optique de la tenue de la Conférence Nationale du Handicap qui devrait avoir lieu en septembre 2014. Le report des échéances 2015 d'accessibilité à tout pour tous sera entériné par une ordonnance donnant une existence légale aux Agendas d'accessibilité programmée : établis par les propriétaires ou gestionnaires d'Etablissements Recevant du Public, ils leur permettront d'obtenir un délai supplémentaire allant jusqu'à sept ans pour se conformer à la loi du 11 février 2005. Les ressources des personnes handicapées n'étaient pas à l'ordre du jour d'un CIH qui n'avait plus été réuni depuis sa création en juin 2009. Lire également ce Focus et ce Flop.

Mercredi 25 septembre - Finances - Crédits 2014 en baisse.

Le Projet de Loi de Finances (PLF) pour 2014 a été rendu public par les ministres chargés de l'Economie, Pierre Moscovici, et du Budget, Bernard Cazeneuve. Les crédits de 11.441.442.753€ de la mission handicap et dépendance sont en augmentation de 2,44% par rapport au PLF 2013 initial, mais de seulement 1,23% après ventilation des apports provenant d'autres programmes budgétaires de l'État. Cette mission finance l'Allocation aux Adultes Handicapés (8.154,80 milliards budgétés en 2013), ses compléments et l'Allocation Supplémentaire Invalidité (ASI), les Etablissements et Services d'Aide par le Travail (Esat) et les aides au poste des Entreprises Adaptées, le fonctionnement des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) et celui de quelques établissements spécialisés de l'État, associations et autres structures. Si la ventilation des crédits pour 2014 n'est pas encore communiquée, leur faible augmentation devrait entrainer une baisse de certains financements, l'AAH absorbant plus de 70% des crédits de la mission. Or, le nombre d'allocataires continue à augmenter, et cette prestation devra être revalorisée en 2014 d'au moins le pourcentage d'inflation constatée. Par comparaison, les crédits de la mission handicap et dépendance avaient augmenté de plus de 6% en 2013 par rapport à 2012. Lire aussi cet Editorial.

Lundi 23 septembre - Emploi - Moins de retraites anticipées.
Le Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l'Egalite des Droits (CDTHED) dénonce la baisse du nombre de travailleurs handicapés pouvant demander dès 55 ans une retraite à taux plein aux termes du nouveau projet de réforme des retraites (lire l'actualité du 18 septembre). Il relève que beaucoup de travailleurs handicapés n'ont pas demandé une RQTH et que d'autres "n'ont pas non plus demandé l'attribution d'un taux d'incapacité permanente en temps utile : ils ne peuvent donc pas prouver une IP de 50 %. Pire encore, certains d'entre eux ont cependant des attestations RQTH anciennes. Avec la nouvelle loi, ils perdraient des droits acquis." De fait, la plupart des personnes handicapées en recherche d'emploi ont obtenu une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé, créée par la loi du 30 juin 1975 et indispensable pour bénéficier d'aides spécifiques, mais sans réclamer d'allocation et donc faire évaluer leur taux d'invalidité. Le CDTHED demande que le droit à retraite anticipée soit ouvert aux titulaires d'une carte d'invalidité, d'une RQTH et d'autres moyens : carte station debout pénible ou IP de 40 %, notification d'invalidité 1ère catégorie, pension militaire d'invalidité, rente pour accident du travail ou maladie professionnelle, archives et dossiers médicaux avec examen éventuel par une commission indépendante et appel devant une juridiction impartiale. L'étude d'impact du projet de loi de réforme des retraites évalue à 1.000 le nombre de travailleurs handicapés qui demandent chaque année une retraite anticipée, et espère doubler ce chiffre mais sans pouvoir l'étayer faute "d'une évaluation fine du nombre d'assurés qui auraient pu demander et obtenir la RQTH, mais ne l'ont pas demandée, tout en justifiant pourtant bien d'un taux d'incapacité permanente à 50 %."

 

 

Samedi 21 septembre - Culture - Opéra rénové à Clermont-Ferrand.
L'Opéra-Théâtre rénové de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a été inauguré après sept ans de fermeture et de travaux, occasion d'une mise en accessibilité. L'accès s'effectue désormais au moyen d'un ascenseur situé rue Nestor Perret, sur la droite de la façade. Les spectateurs en fauteuil roulant disposent d'emplacements dédiés au parterre et aux 1er et 2e balcons, au tarif préférentiel de 12€ pour la personne handicapée et son accompagnant (sur justificatif). Il n'y a pas de stationnement automobile réservé en surface, mais un dépose-minute et deux parkings souterrains payants (Vercingétorix et Jaude) avec ascenseur. La salle recevra désormais la plupart des spectacles proposés par le Centre Lyrique Clermont-Auvergne, dont quelques-uns avec adaptations pour les spectateurs déficients auditifs ou visuels.

Vendredi 20 septembre - Culture/Surdité - CRé fait sa rentrée.
La Compagnie Rayons d'Ecrits propose à Cergy (Val d'Oise), à partir du 30 septembre, des ateliers bilingues français-Langue des Signes Française de clown (pour enfants, ados et jeunes), contes et chanson/chantsigne pour tous les publics. La compagnie vient également d'éditer la version DVD (avec LSF et sous-titrage) du délicieux spectacle Eaux Vives & Terres Nues (lire cette présentation), chansons de Claude Nougaro, Henri Salvador et Milor interprétées dans un duo complice, vocalement par Colombe, et en chantsigne pas Bachir Saïfi. En vente dans les grands réseaux de distribution.

  Image : Clermont-Ferrand, opéra. ©Sandrine Chapuis - Ville de Clermont-Ferrand.

 

Jeudi 19 septembre - La perle de la semaine.
Posée dans le parking d'un supermarché de Bois-Plage-en-Ré (Charente-Maritime), où se trouve une place de stationnement réservé aux véhicules des personnes handicapées particulièrement... explosive : elle est en effet cernée sur trois côtés par un empilement assez inquiétant de bouteilles de gaz ! Le lecteur qui a envoyé cette photographie de l'emplacement précise : "Le gérant étant propriétaire du terrain, il ne tolère ni police municipale ni gendarmerie pour verbaliser les contrevenants. Et l'autorité compétente ? Ben oui, ça ne se fait pas, ben oui, il faudrait faire quelque chose, ben oui, pourquoi le Préfet n'intervient pas, ben oui, le Colonel du Service Départemental d'Incendie devrait contrôler le risque, ben oui, pourquoi le maire baisse les yeux..." Et de conclure : "Cette place de stationnement offre, outre son aspect particulier, un avantage inhabituel : toutes les contraventions, aussi, sautent systématiquement !"

Mercredi 18 septembre - Politique - Carlotti encore facile à lire.

La ministre déléguée aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, a de nouveau sollicité l'Unapei pour la réalisation de son bilan d'un an d'action en version facile à lire et à comprendre. Dans ce document de pure propagande, la ministre vante son action et s'approprie celle de ses collègues, en simplifiant à l'extrême tout en amplifiant la portée de son (maigre) bilan. Lire aussi cet Éditorial.

  Image : Bois Plage en Ré : place de stationnement réservé... explosive.

 

Mercredi 18 septembre - Emploi - Nouvelle retraite anticipée.
Le projet de loi garantissant "l'avenir et la justice du système de retraites" a été déposé à l'Assemblée Nationale par le Gouvernement. Il propose d'étendre le droit à une retraite anticipée à taux plein dès 55 ans aux personnes ayant obtenu un taux d'incapacité permanente d'au moins 50% durant toute leur période de cotisation. Actuellement, il est exigé un taux minimal de 80% ou la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé pendant toute la période d'activité. Les invalides à au moins 50% pourront faire valoir leur droit à une retraite à taux plein dès l'âge légal, qui varie en fonction de l'année de naissance du salarié. La condition de ressources opposée à l'affiliation gratuite et obligatoire à l'allocation vieillesse des parents au foyer d'aidant familial serait supprimée, et une bonification de trimestres accordée. Le Gouvernement ayant demandé une procédure accélérée, ce projet de loi ne sera examiné qu'une seule fois cet automne à l'Assemblée Nationale et au Sénat, et constitue la quatrième réforme censée préserver les systèmes de retraite depuis 2003.

Mardi 17 septembre - Logement - ALUR adoptée à l'Assemblée.
L'Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi Accès au logement et urbanisme rénové (ALUR). Lors des débats, un amendement défendu par André Chassaigne, député communiste du Puy-de-Dôme, a été approuvé pour réduire à un mois le délai de préavis donné par un bénéficiaire de l'Allocation aux Adultes Handicapés au propriétaire d'un appartement qu'il loue. La proposition de réserver les logements sociaux en rez-de-chaussée aux personnes handicapées motrices a finalement été retirée par le député qui la soutenait, Jean-Marie Tetart (UMP Yvelines). La future loi ramène à la majorité simple l'accord des copropriétaires sur les travaux d'accessibilité aux personnes handicapées ou à mobilité réduite. Il intègre dans le plan local d'urbanisme (PLU) des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) le plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics (PAVE) prévu par la loi du 11 février 2005. Le projet de loi ALUR sera prochainement examiné au Sénat.

 

 

Lundi 16 septembre - Transports - Métro de Marseille au tribunal.
Des personnes handicapées poursuivent en justice la communauté d'agglomération Marseille Provence Métropole (MPM) pour l'inaccessibilité du métro de la seconde ville de France. Elles ont introduit un recours à l'encontre du Plan de Déplacements Urbains adopté le 28 juin dernier, mais viennent d'être déboutées de leur référé devant le Tribunal Administratif. Elles envisagent de poursuivre sur le fond devant la même juridiction si la communauté d'agglomération ne donne pas suite à leur recours gracieux. MPM envisage de changer les rames de métro (qui présentent une lacune verticale d'une quinzaine de centimètres) au début des années 2020, et de ne mettre en accessibilité pour les personnes en fauteuil roulant que quelques stations du réseau construites avant 2010. "La loi n'impose pas de rendre accessibles toutes les stations", justifie le directeur de la Régie des Transports de Marseille, Pierre Reboud, renvoyant les usagers vers le service de transport à la demande Mobimétropole qui n'a pas le statut de transport de remplacement dans le Schéma Directeur d'Accessibilité des Transports adopté le 28 juin 2010, n'est ouvert qu'aux seuls résidents possédant une carte d'invalidité et comporte des dispositions manifestement illégales et discriminatoires.

Vendredi 13 septembre - La perle de la semaine.

Décrochée par le tout nouveau vélodrome de Bourges (Cher) inauguré aujourd'hui et qui ne comporte pas d'accessibilité pour les personnes handicapées motrices au centre de la piste, relève le Berry Républicain. Pour satisfaire au règlement de l'Union Cycliste Internationale, l'architecte affirme avoir été obligé de supprimer l'ascenseur qui offrait cet accès depuis le sous-sol, la présence d'une cabine empêchant les compétiteurs de s'observer ! Si une rampe donne accès à la piste, elle a une pente de 20%. Un système mécanique d'accessibilité est à l'étude mais son élaboration prendra du temps. Le vélodrome de Bourges, qui a coûté 14 millions d'euros, ne sera toutefois pas homologué pour les compétitions internationales : il manque une cinquantaine de mètres à la longueur de la piste... Précisons, pour enfoncer le clou, que Bourges abrite le Pôle Ressources National Sport et Handicaps, spécialisé dans l'accessibilité des installations sportives...

  Image : Marseille gare Saint-Charles, escaliers du métro.

 

Vendredi 13 septembre - Logement/Politique - Abad lâche Apparu.
Cosignataire le 25 juillet dernier d'un amendement proposant la suspension pendant cinq ans des normes d'accessibilité du logement, Damien Abad, député handicapé moteur UMP de l'Ain, a visiblement revu sa position. Cet amendement, rejeté en commission, a pourtant été à nouveau déposé par Benoist Apparu, député UMP de la Marne pour être débattu en séance. Mais ledit amendement n'a finalement pas été soutenu par cet ancien ministre du logement du Gouvernement Fillon qui pourfend pourtant les normes applicables à la construction immobilière. Lire également ce Focus.

Jeudi 12 septembre - Vie Autonome - Loi autonomie retardée.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré dans une interview dont l'intégralité sera publiée dans le magazine Notre Temps du mois d'octobre, que le projet de loi sur l'autonomie des personnes âgées sera débattu au Parlement "courant 2014" pour une mise en oeuvre à partir de 2015 au mieux. Le texte devrait comporter des dispositions en matière d'adaptation des logements, de la ville, de mobilité, de prévention, d'accompagnement de la perte d'autonomie et de solutions de répit aux proches et aux aidants. Lors de précédentes déclarations, la ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, espérait élaborer ce projet de loi d'ici la fin 2013, texte qui ne devrait pas contenir de mesures pour les personnes handicapées alors même que certaines problématiques sont identiques.

Mercredi 11 septembre - Sports - Peu nombreux aux Jeux.

La première compétition handisport des Jeux de la Francophonie a réuni 18 concurrents provenant de huit pays. En 400m fauteuil roulant (T53), le Français Julien Casoli a devancé de 6/10e de seconde le Tunisien Yassine Gharbi et remporté une épreuve dans laquelle huit coureurs s'alignaient. Le lancer du disque handicap moteur F32 a été remporté par le Tunisien Mohamed Ali Krid avec un lancer à 40,96 mètres. Enfin, le saut en longueur malvoyants F13 a été gagné par le Marocain Mhaidi Taoufik. Si 13 pays membres avaient inscrit des handisportifs, huit ont finalement envoyé une délégation à ces Jeux organisés tous les quatre ans par l'Organisation Internationale de la Francophonie. Lire aussi cette présentation.

Mercredi 11 septembre - Handicap Mental - Application du Plan Autisme.

La circulaire interministérielle de mise en oeuvre par les Agences Régionales de Santé (ARS) du Plan Autisme 2013-2017, annoncé le 2 mai dernier, est publiée au Journal Officiel. Le texte adresse les informations et instructions sur le démarrage de la mise en oeuvre du plan et les actions incombant aux ARS d'ici fin 2013 : "programmation 2013, les priorités, les moyens; gouvernance nationale et régionale; actions pilotées par les ARS (la finalisation d'un état des lieux régional) et les actions nécessitant leur implication (évaluation des structures expérimentales et cahier des charges des unités d'enseignement à créer en classes maternelles)". La répartition des crédits de l'État reste toutefois soumise à la prochaine Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2014, qui sera examinée au Parlement d'ici fin décembre.

Mercredi 11 septembre - Justice/emploi - Surdité d'origine porcine reconnue.

L'ancien employé d'une porcherie industrielle vient de faire reconnaitre par le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale (TASS) du Jura la faute inexcusable de l'entreprise dans la surdité du salarié. Le salarié travaillait sans protections auditives dans un bruit mesuré entre 90 et 110 décibels, ce qui l'a rendu sourd à 50%. Placé en invalidité depuis 2008, l'ancien porcher devrait percevoir une rente pour accident du travail-maladie professionnelle plus élevée. L'employeur envisage toutefois de faire appel de la décision.

Mardi 10 septembre - Médias - Rapport du CSA.

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a présenté au Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) le rapport de l'accessibilité des chaines de télévision pour 2012. Il ressort que les obligations de sous-titrage "sourds et malentendants" sont respectées, sauf pour France Ô et D17. La qualité de ce sous-titrage tend à s'améliorer, des évaluations ciblées étant toujours en cours. L'offre d'émissions en Langue des Signes Française ou avec interprète dans cette langue évolue peu. Le CSA relève que si toutes les émissions de la campagne officielle de l'élection présidentielle de mai 2012 ont été sous-titrées, peu de candidats ont demandé une interprétation LSF. Les chaines devant diffuser des programmes audiodécrits ont toutes dépassé ou atteint le quota obligatoire en première diffusion seulement. Le rapport se conclut par un bilan positif de la couverture des Jeux Paralympiques de Londres 2012 par les principales chaines de télévision et de radio.

Lundi 9 septembre - Justice/Santé - Kiné "tétraplégiquant" condamné.

Le Tribunal de Grande Instance de Paris vient de condamner un kinésithérapeute à indemniser intégralement une cliente devenue, en 2007 alors qu'elle avait 40 ans, tétraplégique à la suite d'une manipulation de ses vertèbres cervicales. Cet acte, qui n'entre pas dans la qualification professionnelle du praticien, a entrainé une paralysie totale immédiate, avec privation de la parole. Les magistrats n'ont pas retenu les lombalgies chroniques que subissaient la cliente avant l'acte qui l'a paralysée et pour lesquelles elle était traitée depuis des années par le kiné, considérant au contraire que leur aggravation constituaient un signe qui aurait dû alerter le praticien. La victime a obtenu 1,2 millions de dommages et intérêts et 3,5 millions capitalisés pour la tierce-personne ce qui représente une rente annuelle de 136.000€. Les organismes de protection sociale obtiennent près d'un million d'euros en remboursement des soins de la victime qui vit en foyer médicalisé et sous curatelle.

Samedi 7 septembre - Transports - Arrêté sur les minibus.

Le Journal Officiel publie un arrêté technique définissant les conditions d'accessibilité que devront remplir, à compter du 1er janvier 2014, les véhicules comportant huit places assises (outre celle du conducteur) affectés au transport de passagers. Cette réglementation est allégée pour ceux de ces véhicules qui n'assurent pas de transport public. Cet arrêté est pris en application de l'article 45 de la loi du 11 février 2005.

 

 

Vendredi 6 septembre - Citoyenneté - Décès de François Suchod.
Ancien conseiller municipal et adjoint au Maire de Grenoble de 1995 à 2008, militant de l'accessibilité et de la participation citoyenne, François Suchod est décédé à l'âge de 65 ans des séquelles de son lourd handicap moteur. Diplômé de l'enseignement supérieur, il avait activement agi aux côtés d'autres personnes handicapées afin d'obtenir que le tramway de Grenoble soit accessible, et s'était engagé dans l'action politique locale pour promouvoir l'accessibilité de la ville. Pendant ses mandats, Grenoble a adopté en 2004 la Charte "Pour une ville citoyenne accessible à tous" et créé dès 2006 sa commission communale d'accessibilité.

Jeudi 5 septembre - Personne n'aura la Touch...

Les premiers trophées Beauty Touch qui devaient se dérouler à Paris le 13 juin 2013 et avaient été reportés en septembre, officiellement à cause de la défection de la principale animatrice, n'auront pas lieu. La société organisatrice, Les Ateliers Ruty, a été placée en liquidation judiciaire courant juillet. L'un des candidats handicapés, Mathieu Mienné, déplore que candidats et partenaires n'aient pas été informés de l'annulation des Trophées. Et de confier : "Quand j'ai vu qu'aucun contact ne se faisait entre le mois de juin et fin août, je me doutais de l'annulation pure et simple. C'est bien regrettable car l'idée était belle [...] Nous sortions enfin de ces manifestations qui restent dans le carcan du handicap." Il espère toutefois qu'une production "plus professionnelle ou en tout cas moins amateur" se chargera de ce genre de projet. Et conclut : "Nous sommes-là, disponibles et impatients de poursuivre le travail sur l'inclusion." Maël Letrouvé, autre concurrent handicapé, est prématurément décédé au début du mois de septembre.

  Image : Francois Suchod.

 

Mercredi 4 septembre - Cécité - Les comptes des Chiens-guide.
La Cour des Comptes publie un rapport sur l'activité de la Fédération française des associations de chiens guides d'aveugles (FFAC) pour les exercices 2008 à 2011. La Cour lui adresse un satisfecit en constatant que l'argent récolté est employé "conformément aux objectifs poursuivis par les appels à la générosité publique", et adresse à la Fédération quatre recommandations marginales. En 2011, 93% des ressources de la FFAC provenaient de la générosité de 56 000 donateurs, qui ont versé 6,4 millions d'euros.

 

 

Mardi 3 septembre - Culture - Acajou et ses ateliers.
La compagnie de danse Acajou reprend ses ateliers danse et handicap. A Paris, chez Micadanses (15 rue Geoffroy l'Asnier dans le 4e arrondissement), les danseurs Delphine Demont et José Luis Pagés animeront à partir du 17 septembre un atelier d'improvisation "danser sans (se) voir", pour travailler sur "les perceptions sensorielles, l'imaginaire et la confiance en son ressenti physique et émotionnel" pour les personnes déficientes visuelles ou pas. Renseignements auprès de Delphine Demont (Mobile : 06 28 34 66 50) et José Luis Pagés (Mobile : 06 86 48 93 02). Dans la Loire-Atlantique, Acajou poursuit son partenariat avec l'école de danse de Clisson et proposera à partir du 12 octobre un nouveau cycle d'ateliers "Danse et Handicap" (renseignements auprès de l'intervenante Maï Pham au 06 47 17 41 79).

Lundi 2 septembre - Transports - Protestations à Saintes.

Le collectif Handi Saintes et l'Association des paralysés de France protestent contre la refonte du service de transport spécialisé Allobuss. Administré par la Communauté d'Agglomération de Saintes (Charente-Maritime) et géré par Keolis, il dessert les communes de l'agglo, qui a décidé sans concertation de l'intégrer dans l'offre globale de transport, transformant ce transport à la demande et d'adresse à adresse en service à heures fixes pour les trajets retour, et à partir d'un point fixe. Les clients handicapés sont obligés de se rendre à un arrêt et d'attendre plusieurs dizaines de minutes le passage du véhicule qui les ramènera dans leur commune de résidence. Les nouvelles modalités ont été étudiées pour favoriser le transport des personnes handicapées qui travaillent, précise la Communauté d'Agglomération, apparemment au détriment des déplacements liés aux activités de la vie quotidienne. Plus de 300 personnes handicapées utilisent Allobuss, qui effectue environ un millier de transports par mois.

  Image : Acajou.

 

Dimanche 1er septembre - Sports - 24 heures du karting.
Melwynn Rodriguez et ses coéquipiers Pascal Hermer, Claude et Enzo Zéfirini ont, pour leur première participation, réussi à boucler les 24 heures du Mans Karting (lire l'Actualité du 17 juin 2013 et ce portrait de Melwynn Rodriguez). Partis de la 29e place, ils ont terminé 20e sur 32 équipages à l'arrivée, effectuant 1.455 tours de circuit.

 

>> Actualités précédentes



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2013. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page