Les activités culturelles, sportives et ludiques rouvrent au public : sélection.

Jusqu’au 11 décembre – Paris 7e – Tous handicaps.

plateau des collections du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac.

Semaine de l’accessibilité au musée du quai Branly – Jacques Chirac. « Depuis 2010, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre, le musée du quai Branly – Jacques Chirac organise, tous les 2 ans, une Semaine de l’accessibilité pour faire connaître son offre accessible et inaugurer des niveaux dispositifs d’accompagnements à la visite. Ces journées proposent de partager la découverte d’un musée ouvert à toutes les personnes en situation de handicap ou non avec des activités placées sous le signe de la mixité, de l’intégration et du partage entre tous les publics. » Lieu : Musée du quai Branly – Jacques Chirac, 37 quai Branly et 222 rue de l’Université (accès PMR conseillé) à Paris (7e). Programme en ligne ou téléchargeable en PDF.

Jusqu’au 11 décembre – Paris 7e – Tous handicaps.

Découverte tactile d'une sculpture © agence photographique du musée Rodin, A.M Chabot

Semaine de l’accessibilité au musée Rodin. « Visites tactiles, en lecture labiale, descriptives. La sculpture se touche, se sent, se regarde… Cette année encore, la semaine de l’accessibilité se vit dans l’écrin du musée Rodin et invite à percevoir les oeuvres autrement. Dans les collections permanentes ou au sein de la nouvelle exposition temporaire, venez profiter d’une riche programmation accessible à tous. » Lieu : Musée Rodin, 77 rue de Varenne à Paris (7e). Activités gratuites hors droit d’entrée. Pour réserver ou en savoir plus, contactez le service culturel du musée Rodin : culturel@musee-rodin.fr.

Jusqu’au 3 mars 2023 – Paris 16e – Tous publics.

Prothèse de jambe avec botte en cuir et soie brodée de motifs chinois. ©Museo Frida Kahlo - Casa Azul collection - Javier Hinojosa, 2017

Frida Kahlo, au-delà des apparences, au Palais Galliera. « Loin des clichés qui entourent sa personnalité, l’exposition Frida Kahlo, au-delà des apparences propose aux visiteurs d’entrer dans l’intimité de l’artiste, et de comprendre comment elle s’est construite une identité à travers la manière de se présenter et de se représenter. Pour la première fois en France et en étroite collaboration avec le Museo Frida Kahlo, l’exposition rassemble plus de 200 objets provenant de la Casa Azul, la maison où Frida est née et a grandi : vêtements, correspondances, accessoires, cosmétiques, médicaments, prothèses médicales… » Lieu : Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris, 10 avenue Pierre Ier de Serbie à Paris (16e). Billets gratuits pour les visiteurs handicapés et un accompagnateur mais réservation en ligne conseillée.

Vendredi 9 décembre à 20h30 – Brétigny-sur-Orge (91) – Handicap auditif.

Un furieux désir de bonheur, de Catherine Verlaguet avec LSF au Théâtre Brétigny. « L’héroïne de cette histoire s’appelle Léonie, elle a 70 ans et elle décide que le bonheur c’est maintenant et que ça doit éclabousser tout autour ! À ses côtés, il y a sa fille Élise, sa petite-fille Sarah et ses amis Ali, Zaïna et Charli et puis Éric, leur professeur de sport. Petit à petit, ils abandonnent leurs peurs et se laissent contaminer par l’élan joyeux de cette grand-mère hors norme. Sous la houlette d’Olivier Letellier, sept acteurs, danseurs et acrobates déroulent tambour battant cette furieuse histoire de grands désirs et de petits riens qui rendent heureux. » Lieu : Théâtre Brétigny, 3 rue Henri Douard à Brétigny-sur-Orge (Essonne). Comédien signant : Vincent Bexiga. Tout public dès 9 ans. Durée 1h. Tarif : de 6€ à 18€. Réservations : mediation@theatre-bretigny.fr ou 01 60 85 20 82/SMS 07 72 72 42 82.

Samedi 10 décembre à 10h – Paris 4e – Handicap visuel.

Giuseppe Penone, Racchiudere i millenni negli anni (Recouvrir d’années les millénaires), 2010 ©Adagp, Paris Crédit photographique © Cecilia Laulanne - Centre Pompidou, MNAM-CCI

Giuseppe Penone, Dessins, visite en audiodescription au Centre Pompidou. « Connu comme sculpteur, associé au mouvement de l’Arte Povera, Giuseppe Penone (né en 1947 en Italie) a pourtant toujours dessiné. Le dessin, comme la sculpture, est pour lui une manière de transcrire le geste, de révéler la forme. L’exposition présente 241 dessins issus de l’importante donation faite par l’artiste italien au Musée national d’art moderne en 2020, ainsi que six sculptures. Elle permet d’illustrer les différentes étapes du processus de la pensée de l’artiste, du dessin d’étude jusqu’à la visualisation de l’œuvre dans l’espace ; ainsi que sa démarche autour du travail sériel – partir d’une idée pour arriver à sa réalisation en trois dimensions en passant par son développement, sa faisabilité et sa documentation. » Lieu : Centre Pompidou, entrée située à l’angle de la Rue Saint-Merri et de la rue du Renard à Paris (4e). Durée : 1h30. Audiodescription par Elisa Hervelin-Fideli. Tarif : gratuit. Réservation : 01 44 78 12 33.

Samedi 10 décembre à 11h – Paris 4e – Handicap auditif.

Alice Neel, « Marxist Girl (Irene Peslikis) », 1972© The Estate of Alice Neel, courtesy The Estate of Alice Neel and Victoria Miro

Alice Neel, visite adaptée en Langue des Signes Française au Centre Pompidou. « L’exposition vous propose de découvrir une figure majeure de l’art Nord-américain, Alice Neel (1900-1984). Elle n’a cessé, tout au long de sa vie, de peindre les marginaux. Ignorée de son vivant, cette peintre extraordinaire est louée aujourd’hui pour la grande acuité avec laquelle elle a portraituré les différentes strates de la société américaine. » Lieu : Centre Pompidou, entrée située à l’angle de la Rue Saint-Merri et de la rue du Renard à Paris (4e). Durée : 2h. Visite animée par le conférencier Sourd Stéphane Duchemin. Tarif : gratuit. Réservation et contact : 06 17 48 45 50 (SMS) et nicole.fournier@centrepompidou.fr.

Samedi 10 décembre à 12h – Paris 12e – Handicap auditif.

Top Secret, espionnage et cinéma, visite en LSF de l’exposition à la Cinémathèque française. « De Mata Hari à Malotru, de James Bond à Edward Snowden, épousant les convulsions de l’Histoire et les évolutions techniques d’un siècle d’espionnage, l’exposition présente une histoire de l’espionnage au cinéma, ludique et érudite. » Lieu : Cinémathèque Française (51 rue de Bercy, 12e). Visite animée par Carine Morel. Durée : 1h15. Tarifs : 12€, malentendants : 7€. Contact : accessibilite@cinematheque.fr. Réservations en ligne.

Samedi 10 décembre à 14h – Versailles (78) – Handicap auditif.

Buste de Madame du Barry

Chez les favorites du roi, visite guidée en LSF au château. « Les favorites royales ont aussi fait l’histoire et la légende de Versailles. Madame de Pompadour et Madame du Barry occupèrent toutes deux de luxueux logements, à proximité immédiate des petits appartements du roi Louis XV. » Lieu : Château de Versailles, Place d’Armes à Versailles (Yvelines). Durée : 1h30. Tarif 7€. Réservation obligatoire : versaillespourtous@crm.chateauversailles.fr.

Samedi 10 décembre à 14h – Ivry-Sur-Seine (94) – Handicap auditif.

Image de l'exposition La fugitive

La Fugitive, visite interprétée en LSF de l’exposition collective au CREDAC. « À travers une vingtaine d’oeuvres d’artistes contemporains, l’exposition La Fugitive met en lumière le personnage d’Albertine, un des personnages féminins et Queer emblématique des romans de Marcel Proust (À la recherche du temps perdu). Si l’exposition a comme point de départ ce personnage de roman, elle interroge l’identité lesbienne, déformée pendant des siècles par le regard masculin. Elle évoque les « fugitives », ces femmes invisibilisées dans la société, parce que femme, et femme homosexuelle, jugée en dehors de la norme dominante. » Lieu : CREDAC, 1 place Pierre Gosnat à Ivry-Sur-Seine (Val-de-Marne). Dans le cadre du Festival d’Automne. Médiatrice : Sarah Clément-Colas. Interprète LSF : Sandrine Schwartz. Gratuit. Tout public (visite limitée à 20 personnes). Durée 1h30. Réservation : e.roffi@festival-automne.com ou 01 53 45 17 00.

Samedi 10 décembre à 18h – Paris 13e – Handicaps psychique ou mental.

Visuel de Céleste ma planète

Céleste ma planète, représentation inclusive Relax de la pièce de Didier Ruiz d’après le texte de Timothée de Fombelle au Théâtre Dunois. « Un monde devenu irrespirable, des relations humaines étiolées avec le temps, des écrans omniprésents. Un jeune adolescent tombe amoureux de Céleste, récemment arrivée dans son école. Tout bascule lorsque cette dernière disparaît, le garçon va tout mettre en place pour la retrouver et l’aider. Course-poursuite, suspens, disparition, coup de foudre, tous les éléments sont réunis pour nous tenir en haleine. » Lieu : Théâtre Dunois, 7 rue Louise Weiss à Paris (13e). Durée 1h. Boucle magnétique à l’accueil et en salle. Casque d’amplification. 5 places pour fauteuil roulant sans transfert. Tarifs 5€. Informations : Camille Blanchet ou 01 44 74 31 10.

Samedi 10 décembre à 19h – Clichy (92) – Tous publics.

Affiche du récital Je te vois !

Je te vois !, récital conçu, réalisé et interprété par Agnès Collet (chant, guitare, ukulélé), avec Robert Coliné (percussions) au KAMU. « Elle a la vision abîmée mais le regard aiguisé. Elle a la plume bien trempée. Elle swingue, elle slame, elle s’envole dans un tourbillon stratosphérique. Agnès Collet chante la vie, la terre, l’espace et le temps. Et les codes digitaux. Ses mots, sa musique , son écriture poétique nous ouvrent grand le coeur. » Lieu : KAMU – Café-restaurant Associatif, 8 rue Fanny à Clichy (Hauts-de-Seine). Possibilité de dîner avant le spectacle, plat et softs à prix solidaire, boissons alcoolisées payantes. La réservation pour le dîner par mail vous garantit une place assise pendant le spectacle. Libre participation au chapeau pour le spectacle. Réservations par mail : kamu.clichy@mailoo.org.

Dimanche 11 décembre à 11h15 – Boulogne-Billancourt (92) – Handicap auditif.

Mur d'autochromes au Musée Albert Kahn ©Yanous.com

Visite LSF du musée et jardin Albert Kahn. « Le musée départemental Albert-Kahn est consacré à la conservation, la diffusion et la valorisation de l’œuvre d’Albert Kahn (1860-1940), banquier philanthrope et humaniste, qui mit sa fortune au service de la connaissance, de l’entente entre les peuples et du progrès. De cette œuvre foisonnante, le musée conserve des collections photographiques et cinématographiques uniques, les Archives de la Planète (1909-1931) et un précieux jardin à scènes paysagères qui fut le cadre de vie et d’inspiration du banquier. ». Lieu : Musée départemental Albert Kahn, 1 rue des Abondances à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Conférencier : Stéphane Duchemin. Prix : 7€. Rendez vous à l’Accueil des Groupes à l’entrée. Réservation recommandée.

Dimanche 11 décembre à 14h – Paris 1er – Handicap auditif.

La Cerisaie, d’Anton Tchekhov, avec surtitrage adapté à la Comédie-Française. « J’aime le théâtre fait de souvenirs », dit Clément Hervieu-Léger qui met en scène avec La Cerisaie l’oeuvre ultime de Tchekhov. Au crépuscule d’un empire féodal qui rebat ses cartes politiques et sociales au tournant du XXe siècle, la Cerisaie est un havre de beauté ; l’auteur russe cristallise en elle les tiraillements de la fin d’une époque. » Lieu : Comédie Française, Place Colette à Paris 1er. Durée 2h15. Tarifs : cat. A 30€, cat. B 22€, cat. C 12€ par personne pour la personne sourde ou malentendante et son accompagnateur. Réservation : accessibilite@comedie-francaise.org ou 01 44 58 15 09/14.

Dimanche 11 décembre à 14h30 – Paris 13e – Handicap auditif.

Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, manuscrit autographe

Marcel Proust, la fabrique de l’oeuvre, visite en Langue des Signes Française à la BnF Mitterrand. « À l’occasion du centième anniversaire de la mort de Marcel Proust, la BnF propose une exposition conçue comme une véritable traversée d’À la recherche du temps perdu. Conduisant le visiteur à travers les étapes de la composition du roman, elle raconte la fabrique de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature à travers près de 370 documents – manuscrits, tableaux, photographies, objets, costumes –, issus de l’exceptionnel fonds Proust de la Bibliothèque et d’autres collections publiques ou privées. » Lieu : Bibliothèque Nationale de France, Galerie 2, Quai François Mauriac à Paris (13e). Rendez vous dans le hall d’accueil. Conférencier : Alexis Dussaix. Durée : 1h30. Tarif : 5€ par visiteur (et par accompagnant, dans la limite d’un accompagnateur par personne en situation de handicap) sur présentation d’une pièce justificative. Inscription : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr.

Dimanche 11 décembre à 15h – Paris 1er – Handicap visuel.

42nd Street, comédie musicale d’après Bradford Ropes, en audiodescription au Théâtre du Châtelet. « Dans le New York des années 1930, la machine à rêves de Broadway tourne à plein régime et il est dur de s’y faire une place. La jeune et talentueuse Peggy Sawyer tente sa chance au sein d’une compagnie qui monte un nouveau spectacle, Pretty Lady. Mais il n’est pas facile de devenir une star ! Cette comédie musicale, qui fit sensation dès son lever de rideau devenu iconique, retrace les coulisses du show business. » Lieu : Théâtre du Châtelet, 1 place du Châtelet à Paris (1er). ­Durée 2h35 avec entracte. Tarifs : de 12 à 109 € (réduction de 30% sur les 4 premières catégories pour la personne aveugle ou malvoyante et son accompagnateur). Réservations : relations-publiques@chatelet.com ou 01 40 28 28 40.

Dimanche 11 décembre à 15h – Paris 2e – Handicaps visuel, psychique ou mental.

Visuel de La petite boutique des horreurs

La petite boutique des horreurs, représentation audiodécrite et inclusive Relax de la comédie musicale d’Alan Menken à l’Opéra Comique. « Opprimé par le fleuriste qui l’emploie, Seymour cultive en secret une plante exotique et puante qu’il a baptisée du prénom de sa jolie collègue. Aussitôt dévoilée à la boutique, la verte Audrey attire une clientèle croissante et procure à Seymour une flatteuse célébrité. Problème : l’étrange végétal s’avère carnivore ». Lieu : Opéra Comique, Place Boieldieu à Paris 2e (accès PMR au 5 rue Favart). Durée 1h50. Mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq. Salle accessible aux personnes à mobilité réduite. Boucle magnétique. Tarifs 20€/10€ – de 18 ans. Réservations par courriel ou 01 70 23 01 44.

Dimanche 11 décembre à 16h – Paris 13e – Handicap visuel.

Visuel de Céleste ma planète

Céleste ma planète, représentation audiodécrite de la pièce de Didier Ruiz d’après le texte de Timothée de Fombelle au Théâtre Dunois. « Un monde devenu irrespirable, des relations humaines étiolées avec le temps, des écrans omniprésents. Un jeune adolescent tombe amoureux de Céleste, récemment arrivée dans son école. Tout bascule lorsque cette dernière disparaît, le garçon va tout mettre en place pour la retrouver et l’aider. Course-poursuite, suspens, disparition, coup de foudre, tous les éléments sont réunis pour nous tenir en haleine. » Lieu : Théâtre Dunois, 7 rue Louise Weiss à Paris (13e). Durée 1h. Boucle magnétique à l’accueil et en salle. Casque d’amplification. 5 places pour fauteuil roulant sans transfert. Réservation au 01 45 84 72 00 ou reservation@theatredunois.org.

Dimanche 11 décembre à 16h – Paris 20e – Handicap visuel.

Gretel, Hansel et les autres, texte et mise en scène Igor Mendjisky, représentation en audiodescription à La Colline. « Un soir après l’école, tout le monde cherche Gretel et Hansel qui ne sont pas rentrés chez eux. Ont-ils été enlevés ? Ont-ils fugué ? Leurs parents d’habitude très occupés ont peur, la police enquête, la nounou pleure et tout le monde s’inquiète. La sœur et le frère, eux, ont choisi de fuir un monde sans saveur pour affronter leur destin. Ils font face dans la forêt aux plus grandes expériences de leur jeune vie : l’émancipation, la solitude, le mystère de la nature, la peur et l’amour fraternel. » Lieu : La Colline – théâtre national, petite salle, 15 Rue Malte Brun à Paris (20e). Tout public à partir de 7 ans. Durée 1h30. La représentation est précédée d’une visite tactile du décor, 1h30 avant le spectacle. Programme en braille et en caractères agrandis. Salle accessible aux personnes à mobilité réduite. Casques amplificateurs. Renseignements et réservations : Simon Fesselier ou 01 44 62 52 27.

Dimanche 11 décembre à 17h – Paris 20e – Tous publics.

Sourdre, texte de Zoé Besmond de Senneville, au Barbouquin. « Sourdre, c’est le récit d’un corps de femme qui perd l’audition, dans la continuité du récit du Journal de mes oreilles, mais sous une forme plus poétique, tranchante, directe, et mise en musique par le musicien Ernest de Jouy. » Lieu : Le Barbouquin, 1 rue Dénoyez à Paris (20e). Avec Ernest de Jouy.

Mardi 13 décembre de 9h00 à 17h30 – Paris 7e – Tous publics.

Visuel du colloque de la DREES

Le non-recours aux prestations sociales en France et en Europe, colloque de la DREES au Ministère des Solidarités. « L’accès aux droits et aux services sociaux et la lutte contre le non-recours constituent l’un des axes stratégiques des politiques de prévention et de réduction de la pauvreté. Ils font l’objet d’un intérêt croissant dans de nombreux pays. La Commission européenne, dans sa récente proposition de recommandation sur les « revenus minimaux adéquats », a fait de la réduction du non-recours aux prestations sociales un objectif prioritaire des politiques publiques en Europe face à l’ampleur de ce phénomène. C’est également l’objectif poursuivi par la France avec le projet de solidarité à la source et les expérimentations « territoires zéro non-recours. » Lieu : Ministère des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées, Salle Pierre Laroque, 14 avenue Duquesne à Paris (7e). Les discussions seront menées en français et en anglais et seront traduites dans les deux langues tout au long de la journée. Diffusion en visio (lien communiqué aux inscrits). Programme en ligne et téléchargeable en PDF, inscriptions en ligne avant le 6 décembre.

Mercredi 14 décembre à 0h30 – Télévision – Tous publics.

Image du documentaire Autisme le petit chasseur de fantômes

Autisme : le petit chasseur de fantômes, débatdoc sur La Chaîne Parlementaire. « Tom est né à Fontainebleau, le 25 février 2010. À 2 ans, il ne regarde pas dans les yeux, a un retard de langage, fait des crises inexplicables et a pour passion les fouets de cuisine avec lesquels il joue pendant des heures. Tom est mon fils. Après une série d’examens à l’hôpital Sainte-Anne de Paris, le diagnostic tombe : Tom est atteint de troubles du spectre autistique (TSA). C’est le début d’un long combat. » Diffusion sur la 13e chaine de la TNT (télévision numérique terrestre) et les box. Durée : 58 minutes. Replay sur LCP.fr. Suivi d’un débat présenté par Jean-Pierre Gratien.

Mercredi 14 décembre à 14h – Paris 4e – Handicap auditif.

Le hall du Centre Georges Pompidou ©Yanous.com

Au Musée, visite adaptée en Langue des Signes Française au Centre Pompidou. « Les collections modernes, consacrées aux épisodes fondateurs de l’art moderne de 1905 à 1965, ouvrent le parcours. Chaque salle, traverse, met en avant, une figure ou un courant majeur de cette période. Ces deux parcours se dérouleront sur le thème de la Couleur. » Lieu : Centre Pompidou, entrée située à l’angle de la Rue Saint-Merri et de la rue du Renard à Paris (4e). Durée : 2h. Visite animée par le conférencier Sourd Alexis Dussaix. Tarif : gratuit. Réservation et contact : 06 17 48 45 50 (SMS) et nicole.fournier@centrepompidou.fr.

Jeudi 15 décembre à 19h – Montreuil-sous-Bois (93) Tous publics.

Couverture du livre Les artistes ont-iels un corps

Les artistes ont-ils un corps?, rencontre à la librairie Zeugma. « Le livre est pré-commandable et rassemble les témoignages de Martin Winckler, Luz Volckmann, Élise Thiébaut, Pauline Sauveur, Adrien Meignan, Mathou, Grace Ly, Florence Hinckel, Chantal Frontale, Laëtitia Bourget, Pascal Bouaziz, Zoé Besmond de Senneville, François Bégaudeau, Rim Battal, Jean-Baptiste André, Adda Abdelli. » Lieu : Librairie Zeugma, 7 avenue Walwein à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Martin Page (co-créateur de la maison d’édition Monstrograph), Guillaume Nail, et plusieurs contributeurs seront présents et la rencontre sera suivie d’un joyeux apéro.

Jeudi 15 décembre à 20h – Paris 1er – Handicap visuel.

42nd Street, comédie musicale d’après Bradford Ropes, en audiodescription au Théâtre du Châtelet. « Dans le New York des années 1930, la machine à rêves de Broadway tourne à plein régime et il est dur de s’y faire une place. La jeune et talentueuse Peggy Sawyer tente sa chance au sein d’une compagnie qui monte un nouveau spectacle, Pretty Lady. Mais il n’est pas facile de devenir une star ! Cette comédie musicale, qui fit sensation dès son lever de rideau devenu iconique, retrace les coulisses du show business. » Lieu : Théâtre du Châtelet, 1 place du Châtelet à Paris (1er). ­Durée 2h35 avec entracte. Tarifs : de 12 à 109 € (réduction de 30% sur les 4 premières catégories pour la personne aveugle ou malvoyante et son accompagnateur). Réservations : relations-publiques@chatelet.com ou 01 40 28 28 40.

Samedi 17 décembre à 10h – Paris 13e – Handicap visuel.

Page du guide braille et tactile montrant les ajouts et paperoles dans Le côté de Guermantes

Marcel Proust, la fabrique de l’oeuvre, visite descriptive et tactile à la BnF Mitterrand. « À l’occasion du centième anniversaire de la mort de Marcel Proust, la BnF propose une exposition conçue comme une véritable traversée d’À la recherche du temps perdu. Conduisant le visiteur à travers les étapes de la composition du roman, elle raconte la fabrique de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature à travers près de 370 documents – manuscrits, tableaux, photographies, objets, costumes –, issus de l’exceptionnel fonds Proust de la Bibliothèque et d’autres collections publiques ou privées. » Lieu : Bibliothèque Nationale de France, Galerie 2, Quai François Mauriac à Paris (13e). Rendez vous dans le hall d’accueil. Durée : 1h30. Tarif : 5€ par visiteur (et par accompagnant, dans la limite d’un accompagnateur par personne en situation de handicap) sur présentation d’une pièce justificative. Inscription : 01 53 79 49 49 ou visites@bnf.fr.

Samedi 17 décembre à 11h – Paris 19e – Handicaps psychique ou mental.

Ernest et Célestine, ciné-concert inclusif Relax à la Cité de la musique. « Coréalisé par Stéphane Aubier, Vincent Patar et Benjamin Renner, sur un scénario de Daniel Pennac, Ernest et Célestine s’inspire d’une série de livres pour la jeunesse de l’auteure et illustratrice belge Gabrielle Vincent. Croquant ses personnages avec vivacité et subtilité, le film relate l’improbable histoire d’amitié qui se noue entre l’ours saltimbanque Ernest et la souris orpheline Célestine, au mépris des conventions et au grand dam de leur communauté respective. Il fait ici l’objet d’un ciné-concert, la musique originale de Vincent Courtois étant jouée en direct par huit instrumentistes du collectif Les Forces majeures, sous la direction du pianiste Benjamin Moussay. » Lieu : Cité de la musique – Salle des concerts, 221 Avenue Jean Jaurès à Paris (19e). Durée 1h30. 4 places PMR. Les notes de programme en gros caractères et au format Word accessible par synthèse vocale peuvent être envoyées sur demande une semaine avant le concert. Tarifs 16 € / 12€ – de 15 ans. Réservations : handicap@philharmoniedeparis.fr ou 01 44 84 44 84.

Samedi 17 décembre à 18h – Châtillon (92) – Handicap visuel.

Illusions perdues, de Pauline Bayle d’après le roman d’Honoré de Balzac, en audiodescription au Théâtre Châtillon Clamart. « Lancé à la conquête du monde, Lucien Chardon, poète journaliste dans le Paris des années 1820, est prêt à tout. Illusions perdues est à la fois le récit de son apprentissage et de son désenchantement. L’adaptation magistrale que fait Pauline Bayle de ce bout de Comédie humaine signée Balzac est née d’une reconnaissance concrète entre le personnage de Lucien Chardon et le parcours personnel de la jeune dramaturge qui s’est posée un temps les mêmes questions que le héros balzacien… sans toutefois y apporter les mêmes réponses. » Lieu : Théâtre de Châtillon, 3 rue Sadi-Carnot à Châtillon (Hauts-de-Seine). Durée 2h30. A partir de 14 ans. Tarif : 12€ pour la personne aveugle ou malvoyante. Réservations : publics@theatreachatillon.com ou 01 46 57 22 11 – 01 55 48 06 90.

Mardi 20 décembre à 19h30 – Paris 12e – Handicap visuel.

Le Lac des cygnes, de Piotr Ilyitch Tchaïkovski, dans la chorégraphie de Rudolf Noureev en audiodescription à l’Opéra Bastille. « On a peine à croire que le premier ballet de Piotr Ilyitch Tchaïkovski, Le Lac des cygnes, créé en 1877 pour le Théâtre Bolchoï de Moscou, connut l’échec, tant sa musique frappe par sa puissance mélodique. C’est seulement vingt ans plus tard – mais Tchaïkovski est déjà mort, que le ballet s’impose sur scène dans la chorégraphie de Marius Petipa et de Lev Ivanov. Près de cent ans après, Rudolf Noureev rebat les cartes en donnant sa propre lecture chorégraphique à cette histoire impossible entre le prince Siegfried et Odette, une femme transformée en cygne par le sorcier Rothbart. » Lieu : Opéra Bastille, place de la Bastille à Paris (12e).Durée : 2h55 avec entracte. Tarifs : de 15€ à 165€ (réduction de 30% pour la personne aveugle ou malvoyante et son accompagnateur, selon catégorie). Réservations : accessibilite@operadeparis.fr ou 01 40 01 18 50.

Mercredi 21 décembre à 20h – Paris 2e – Handicap visuel.

Visuel de La petite boutique des horreurs

La petite boutique des horreurs, représentation audiodécrite de la comédie musicale d’Alan Menken à l’Opéra Comique. « Opprimé par le fleuriste qui l’emploie, Seymour cultive en secret une plante exotique et puante qu’il a baptisée du prénom de sa jolie collègue. Aussitôt dévoilée à la boutique, la verte Audrey attire une clientèle croissante et procure à Seymour une flatteuse célébrité. Problème : l’étrange végétal s’avère carnivore ». Lieu : Opéra Comique, Place Boieldieu à Paris 2e (accès PMR au 5 rue Favart). Durée 1h50. Mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq. Salle accessible aux personnes à mobilité réduite. Boucle magnétique. Tarifs 20€/10€ – de 18 ans. Réservations par courriel ou 01 70 23 01 44.

Jeudi 22 décembre à 19h30 – Paris 12e – Handicap visuel.

Le Lac des cygnes, de Piotr Ilyitch Tchaïkovski, dans la chorégraphie de Rudolf Noureev en audiodescription à l’Opéra Bastille. « On a peine à croire que le premier ballet de Piotr Ilyitch Tchaïkovski, Le Lac des cygnes, créé en 1877 pour le Théâtre Bolchoï de Moscou, connut l’échec, tant sa musique frappe par sa puissance mélodique. C’est seulement vingt ans plus tard – mais Tchaïkovski est déjà mort, que le ballet s’impose sur scène dans la chorégraphie de Marius Petipa et de Lev Ivanov. Près de cent ans après, Rudolf Noureev rebat les cartes en donnant sa propre lecture chorégraphique à cette histoire impossible entre le prince Siegfried et Odette, une femme transformée en cygne par le sorcier Rothbart. » Lieu : Opéra Bastille, place de la Bastille à Paris (12e). Durée : 2h55 avec entracte. Tarifs : de 15€ à 165€ (réduction de 30% pour la personne aveugle ou malvoyante et son accompagnateur, selon catégorie). Réservations : accessibilite@operadeparis.fr ou 01 40 01 18 50.

Dimanche 25 décembre à 14h30 – Paris 12e – Handicap visuel.

Le Lac des cygnes, de Piotr Ilyitch Tchaïkovski, dans la chorégraphie de Rudolf Noureev en audiodescription à l’Opéra Bastille. « On a peine à croire que le premier ballet de Piotr Ilyitch Tchaïkovski, Le Lac des cygnes, créé en 1877 pour le Théâtre Bolchoï de Moscou, connut l’échec, tant sa musique frappe par sa puissance mélodique. C’est seulement vingt ans plus tard – mais Tchaïkovski est déjà mort, que le ballet s’impose sur scène dans la chorégraphie de Marius Petipa et de Lev Ivanov. Près de cent ans après, Rudolf Noureev rebat les cartes en donnant sa propre lecture chorégraphique à cette histoire impossible entre le prince Siegfried et Odette, une femme transformée en cygne par le sorcier Rothbart. » Lieu : Opéra Bastille, place de la Bastille à Paris (12e). Durée : 2h55 avec entracte. Tarifs : de 15€ à 165€ (réduction de 30% pour la personne aveugle ou malvoyante et son accompagnateur, selon catégorie). Réservations : accessibilite@operadeparis.fr ou 01 40 01 18 50.

Du 4 janvier 2023 à fin mars – Paris 5e – Tous publics.

Sibelle la cigale brésilienne, comédie musicale d’Anna Torres, à l’Espace Marc Lanvin. « Sibelle est une cigale autiste, artiste et écologiste. Lors de sa traversée de la forêt amazonienne, elle fera de belles rencontres sur le chemin de l’accomplissement de son rêve. Autour de l’amour, de l’éthique, de la préservation de l’environnement et de la tolérance, Sibelle comprendra à quel point il faut se battre pour ses rêves et surmonter les difficultés. Une comédie musicale sur la différence et la préservation de l’environnement qui ravira petits et grands ! » Lieu : La Comédie Saint-Michel, 95 boulevard Saint-Michel à Paris (5e). Spectacle de 50 minutes. Spectacle adapté du livre CD qu’Anna Torres a publié en collaboration avec l’écrivain Márcio Paschoal. Jours et horaire : les mercredis et samedis à 15h. Tarifs : 9,95-15,50€. Renseignements : 01 55 42 92 97.

Partagez !