Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap.
 
Mai 2013.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

Vendredi 31 mai - Éducation - Où est passé le rapport Komites ?
Dans un communiqué dressant le bilan de son "Grenelle 2 des familles", la Fédération Nationale des Associations au Service des Élèves Présentant une Situation de Handicap (FNASEPH) déplore que le rapport relatif à l'accompagnement scolaire, bouclé depuis plus d'un mois, n'ait pas été communiqué aux associations de parents d'élèves handicapés. Un groupe de travail ad hoc avait été lancé le 16 octobre 2012, présidé par l'ancienne adjointe au Maire de Paris aux personnes handicapées, Pénélope Komites, qui devait en rapporter les travaux. "Ses conclusions - dont nous ignorons la teneur - et les arbitrages seront présentés par le Président de la République devant des institutionnels 'quand les prévisions budgétaires seront affinées", constate la FNASEPH qui redoute que ce soit juste avant les vacances scolaires. Elle regrette également que la ministre chargée de la Réussite éducative, George Pau-Langevin, tout comme la rapporteure, Pénélope Komites, ait renoncé à intervenir au colloque de ce Grenelle 2 qui était organisé ce mercredi à Paris. Une chargée de mission au ministère chargé de la Réussite éducative a précisé que le rapport Komites serait publié "dans le courant du mois de juin [dès qu'un] planning financier et juridique" serait finalisé, et que sa mise en oeuvre, quels que soient les résultats de la modélisation et les arbitrages qui seront retenus, ne pourra être effective pour la rentrée 2013.

Jeudi 30 mai - Justice/Cécité - Garde d'enfant refusée.

La juge aux affaires matrimoniales de Dieppe (Seine-Maritime) refuse, dans le cadre d'une procédure de séparation, que le père aveugle d'un enfant de 13 mois bénéficie de la garde alternée de ce dernier. La magistrate invoque la cécité totale du père pour imposer que la garde de l'enfant durant 2 journées par semaine de 10 à 18 heures soit réalisée en présence d'un adulte voyant, prétextant la sécurité de l'enfant. Le père, qui a bénéficié en 2006 de la garde alternée pour sa fille née d'une autre union et alors âgée de 3 ans, fait appel du jugement, dans l'espoir d'une décision plus favorable à l'automne. Il a également lancé une pétition en ligne.

Mercredi 29 mai - Budget - 7 millions annulés.

Le projet de loi de règlement du budget et d'approbation des comptes de l'année 2012 présente un montant de plus de 7 millions d'euros non consommés dans la mission Handicap et dépendance, et annulés sans report sur le budget 2013, sur un total de près de 11 milliards d'euros. L'affectation prévisionnelle des crédits supprimés n'est pas communiquée.

Mardi 28 mai - Emploi - Des moyens pour le FIPHFP.

Les syndicats de salariés et associations de personnes handicapées qui siègent au Comité National du Fonds d'Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) adressent une lettre ouverte au Premier ministre et aux cinq ministères de tutelle. Ces organisations appuient la demande formulée le 26 avril dernier par le nouveau président du Fonds, André Montané, d'obtenir le déblocage de crédits permettant à l'organisme de travailler correctement et de recruter les personnels nécessaires au traitement des dossiers en instance. Elles soulignent que "depuis sa création, l'activité du FIPHFP a plus que décuplé, sans augmentation significative du nombre d'agents qui lui sont affectés." Le Comité National ne peut engager de dépenses dans ce domaine sans l'autorisation des ministères de tutelle qui, depuis la création du Fonds en 2006, ont toujours agi de manière à en entraver le bon fonctionnement alors que les réserves financières du FIPHFP sont conséquentes.

Mardi 28 mai - Éducation - Handicap et enseignement supérieur.

Le projet de loi de réforme de l'enseignement supérieur a été adopté en première lecture par l'Assemblée Nationale, dont les députés ont introduit par amendement deux dispositions en faveur des étudiants handicapés. La première charge le Conseil d'Administration de chaque université d'adopter un schéma directeur pluriannuel en matière de politique du handicap. La seconde confie à la commission de la formation du conseil académique l'élaboration d'un "schéma directeur pluriannuel en matière de politique du handicap, qui couvre l'ensemble des domaines concernés par le handicap, notamment l'accompagnement des étudiants en situation de handicap, la formation des personnels et l'accessibilité." Cette commission aura la charge de proposer "les mesures d'accompagnement nécessaires à l'accès et à l'accompagnement des étudiants en situation de handicap." Le projet de texte déposé par le Gouvernement se contentait de confier au conseil académique l'adoption de "mesures d'aménagement de nature à favoriser l'accueil des étudiants handicapés." Lire également ci-dessous au 23 mai.

Lundi 27 mai - Accessibilité - A Lorient.

La communauté Lorient Agglomération publie deux guides pratiques téléchargeables sur l'accessibilité. Le premier, "Personnes en situation de handicap", est consacré à la vie quotidienne : services publics, associations, logement, scolarité, emploi, loisirs, tourisme, sports, culture. Les structures et leurs compétences sont présentées, parfois par simple renvoi vers la ressource dédiée sur leur site Internet. Le second, "Pour un événement accessible a tous", est destiné aux organisateurs de manifestations désireux d'y intégrer l'accueil des publics handicapés. Il dispense les notions à connaître en la matière et propose des solutions à mettre en oeuvre en fonction de chaque handicap. Il est complété d'un Mémento comportant les points à contrôler en matière d'accessibilité pour tous.

Dimanche 26 mai - Sports/Tennis - La France championne du Monde.
L'équipe de France de tennis fauteuil conserve, au terme de la coupe du Monde qui se déroulait en Turquie, son titre de championne du monde par équipe. Après avoir battu le Japon en demi-finale, les Tricolores ont vaincu les Hollandais en gagnant les deux matches de simple, sans avoir à jouer le double. Ce titre mondial est le 5e pour l'équipe de France.

 

 

Vendredi 24 mai - Manifestation/Vie Autonome - Handignés à l'Elysée.
Une dizaine de personnes handicapées conduites par Marcel Nuss, regroupées dans le collectif Handignés et pour la plupart dépendantes, ont manifesté devant la présidence de la République pour demander une revalorisation de la Prestation du Compensation et un véritable respect de leur besoin d'autonomie, une réforme de l'Allocation aux Adultes Handicapé et son harmonisation avec les pensions d'invalidité, la mise en oeuvre d'une délégation des gestes de soins, un accompagnement par leurs aidants en milieu hospitalier, un véritable accès à une vie affective et sexuelle. Une délégation à été reçue par le Comandant militaire de la Présidence, qui n'a pu qu'enregistrer les doléances des protestataires. Le collectif avait décidé d'agir en totale indépendance des associations nationales, et envisage d'autres actions.

Jeudi 23 mai - Éducation - L'Université devient inclusive.

Présidente de l'intergoupe handicap à l'Assemblée Nationale, la députée écologiste Barbara Pompili a réussi à convaincre le Gouvernement et ses collègues d'introduire parmi les missions de l'université celle de contribuer "à la construction d'une société inclusive". Lors de l'examen en première lecture du projet de loi relatif à l'enseignement supérieur et à la recherche, Barbara Pompili a contraint la ministre en charge de ce secteur, Géneviève Fioraso, à mettre le texte qu'elle défendait en cohérence avec le projet de loi de refondation de l'école de la République : "Les termes d''école inclusive', d''inclusion des élèves handicapés' figurent désormais dans de nombreux textes, dont la circulaire de septembre 2012 et le projet de loi pour la refondation de l'école, a argumenté la députée. Excusez-moi d'employer cette expression triviale, mais utiliser une telle formulation, ça ne mange pas de pain. Cela montre au contraire notre volonté en ce domaine alors que nous sommes très en retard dans la prise en compte du handicap, de tous les handicaps et pas seulement des handicaps physiques [...] Il me semble nécessaire de marquer une volonté politique. Les symboles ont aussi leur importance."

  Image : Manifestation des Handignés.

 

Mercredi 22 mai - Éducation - Le Sénat suit Peillon.
Les Sénateurs ont suivi en séance la commission de la Culture, de l'éducation et de la communication de la Haute-Assemblée qui avait supprimé du projet de loi de refondation de l'école de la République la disposition qui rendait consultatif l'avis des parents en matière d'orientation et accompagnement de leur enfant handicapé. Aucun sénateur n'a déposé d'amendement de rétablissement de cette mesure contestée par les associations de parents ou de personnes handicapées, adoptée par les députés le 19 mars dernier.

Mercredi 22 mai - Institutions - Accord franco-belge.

La ministre chargée des personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, a présenté au Conseil des Ministres le projet de loi de ratification de l'accord-cadre établi avec le Gouvernement de Wallonie (Belgique) relatif à la prise en charge des personnes handicapées accueillies en long-séjour dans ce pays faute de place dans les établissements médico-sociaux français (lire l'actualité du 17 avril). Le texte de ratification sera soumis à l'approbation des Parlementaires afin de donner un statut légal à une pratique développée depuis de nombreuses années et qui a conduit des adultes handicapés mentaux, autistes pour la plupart, à vivre en Belgique avec une prise en charge payée par les organismes sociaux et l'État français. Le 3e plan autisme que le Gouvernement a lancé ce mois-ci ne comporte aucune disposition relative au retour en France des exilés en Belgique, et la ratification de l'accord franco-belge conclu le 11 décembre 2011 constitue la seule action de la France à leur égard.

Lundi 20 mai - Éducation - Réaménagement du bac.

La Fédération des Aveugles de France (FAF) a obtenu du ministre de l'Éducation nationale, Vincent Peillon, un réaménagement du planning des épreuves du baccalauréat adapté aux élèves handicapés, estimant qu'il résulte de la campagne publique qu'elle avait lancée sur ce sujet. Dès la session de juin 2013, le temps de composition sera limité à huit heures par jour, a annoncé le ministre devant l'assemblée des inspecteurs du secondaire et les recteurs réunis à Paris. Des élèves de série ES devaient subir 9 heures 20 minutes d'épreuves dans la journée du 20 juin compte-tenu du temps supplémentaire accordé du fait du handicap; ils auront le choix de reporter une épreuve lors d'une demi-journée supplémentaire, le 22 juin. Les rectorats sont chargés de mettre en oeuvre cette limitation pour chaque candidat concerné. L'amélioration du planning de composition des candidats handicapés se poursuivra dans la perspective de la session 2014 du baccalauréat.

Samedi 18 mai - Tourisme - L'ATH en difficulté.

L'Association Tourisme et Handicaps (ATH) n'aurait les moyens financiers de fonctionner que jusqu'au mois de juillet. C'est la constatation qui ressort de l'assemblée générale annuelle de la structure. Bien qu'elle affiche pour 2012 un résultat excédentaire de 93.000€, pour plus de 322.000€ de charges, cet excédent est considéré comme artificiel puisque résultant d'un "produit constaté d'avance", c'est-à-dire un retard de la subvention de l'État pour 130.000€. Or, rien n'indique que cette subvention sera accordée et payée avant que l'ATH ne soit en cessation ce paiement. Depuis plusieurs mois, le Gouvernement envisage de décentraliser le label Tourisme et Handicap, dont l'État est propriétaire, aux Conseils Régionaux.

Vendredi 17 mai - Transports - Maitre et chien-guide en 1ere.

La SNCF expérimente jusqu'au 15 septembre 2013 dans les TGV circulant entre Paris et Montpellier le placement d'un voyageur aveugle se déplaçant avec un chien-guide dans l'espace "Handicapé". Dans l'hypothèse où l'une des places de cet espace situé en 1ere classe serait libre, le client aveugle pourra y voyager avec un billet de 2e classe sans acquitter de supplément. "Cette expérimentation est mise en oeuvre à la demande de la commission accessibilité de la Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes (CFPSAA), précise cette dernière, qui milite depuis longtemps pour la création, en toutes classes, de sièges permettant aux chiens-guides de se placer sous leur maitres, équipement qui n'existe pas actuellement dans les TGV." La SNCF n'a toutefois pas communiqué les modalités pratiques de cette expérimentation.

 

 

Jeudi 16 mai - Accessibilité/Culture - Aides pour le patrimoine.
La Fondation pour les Monuments Historiques (lire cet article) a remis deux dotations financières à des projets de mise en accessibilité de sites patrimoniaux. La première des aides accordées en 2013 concerne la réalisation, au château de Larnagol (Lot), d'un projet paysager pour les publics handicapés : "Le projet d'accessibilité se veut global pour permettre les déplacements en toute sécurité dès les abords du château et développer autant que possible les solutions de compensations naturelles aux déficiences sans exclusion." La seconde est attribuée à l'association du château Saint-Sixte, à Freistroff (Moselle), pour la mise en valeur du parc partiellement sur zone humide, qui "prévoit notamment l'aménagement d'un ponton bois pour l'accès au château aux personnes à mobilité réduite et la mise en place de panneaux pédagogiques adaptés." Construit au XVIème en grès rose, ce château a une singulière forme ovale.

Mercredi 15 mai - La perle de la semaine.

Décrochée par le ministre des transports, qui confirme dans le bilan de sa première année d'action qu'il n'a rien fait en faveur de l'accessibilité des transports, ainsi que nous le relevions dans cet Editorial. Alors qu'une minorité d'Autorités Organisatrices de Transport ont voté et réellement mis en oeuvre le Schéma Directeur d'Accessibilité des Transports, le ministre n'en dit mot tout en observant qu'à sa prise de fonction "Les placards étaient eux, en revanche, bien pleins de dossiers laissés en souffrance". Dont celui de l'accessibilité des transports, qui l'est visiblement demeuré...

  Image : Château Saint-Sixte, à Freistroff.

 

Mercredi 15 mai - Fiscalité/Surdité - SMS à Paris.
Les Parisiens sourds qui ont besoin de conseils pour remplir leur déclaration des revenus perçus en 2012 peuvent désormais prendre rendez-vous par SMS, adressé au 06 74 29 94 35, afin d'être reçus par un agent des impôts pratiquant la Langue des Signes Française. Cette procédure avait été omise dans la réforme de l'accueil des contribuables sourds s'exprimant en LSF (lire l'actualité du 16 avril). Cette prise de rendez-vous par SMS est possible jusqu'au 10 juin prochain.

Mardi 14 mai - Accessibilité - L'OBIACU soutient le rapport Campion.

Dans un avis remis au Gouvernement, l'Observatoire Interministériel de l'Accessibilité et de la Conception Universelle (OBIACU) soutient 38 des 40 propositions formulées par la sénatrice Claire-Lise Campion dans le rapport qu'elle a remis au Premier ministre le 1er mars dernier. L'Observatoire accepte la mise en place d'Agendas d'accessibilité, et donc le principe d'une accessibilité du cadre bâti et des transports reportée à 2022 au plus tard. Il demande également que la réglementation sur le cadre bâti soit révisée et ajustée "dans le respect des principes de la loi", et accepte que les transports scolaires ou en zones peu denses puissent ne pas être mis en accessibilité dans la mesure où une alternative existe. L'OBIACU est composé de représentants de l'État, des collectivités territoriales, des maîtres d'ouvrage, maîtres d'oeuvre et professionnels de l'accessibilité, d'associations nationales de personnes handicapées, d'organismes financeurs et autres.

Mardi 14 mai - Société - Étrangers malades ou handicapés.
Remis aujourd'hui au Premier ministre, le rapport "Sécuriser les parcours des ressortissants étrangers en France" propose la création d'un titre de séjour pluriannuel dont pourraient bénéficier, entre autres, les étrangers ne pouvant recevoir des soins appropriés dans leur pays d'origine. Ce titre de séjour ne couvrirait que la période nécessaire aux soins vitaux, et n'apparait pas concerner les étrangers qui, après ces soins, ne peuvent bénéficier, dans leurs pays d'origine, d'une rééducation nécessaire à l'autonomie tout au long de la vie et des produits de santé ou d'hygiène qui leur sont indispensables. Ce rapport conclut la mission gouvernementale confiée au député socialiste Mathias Fekl, dont les propositions devraient alimenter une prochaine loi sur l'immigration. Lire ce Focus sur l'état actuel du droit au séjour des étrangers malades ou handicapés.

Lundi 13 mai - Surdité - Marche revendicative Paris-Milan.

Un groupe de Sourds signants entreprendra le 18 mai prochain une marche revendicative pour rallier Milan le 28 juin dans le cadre de l'Opération de Sauvegarde ses Sourds OSS 2007. Laquelle demande le "pardon de l'État au peuple Sourd pour les lois et décisions des parlements et gouvernements successifs qui lui ont causé de grandes peines et de profondes souffrances depuis le Congrès de Milan en 1880", l'inscription de la "langue Sourde [...] dans la Constitution de la République Française", une réforme en profondeur "des pratiques institutionnelles concernant la population Sourde, notamment celles de l'éducation" et la création "d'un Observatoire des Affaires Sourdes, sous l'autorité de la Fédération Nationale des Sourds de France, dirigé par parité de scientifiques de toutes disciplines, indépendants de tout rattachement commercial et médical, et de représentants de la communauté Sourde." La position des protestataires quant à une éducation réellement bilingue LSF-français écrit n'est pas clairement exprimée, bien qu'ils prennent exemple sur la pratique suédoise en la matière.

Vendredi 10 mai - Justice/Cécité - Prison pour coups volontaires.

Le Tribunal Correctionnel de Bordeaux a jugé en comparution immédiate une jeune alcoolique qui a frappé un homme aveugle qui attendait le tramway à Bordeaux (Gironde). Agée de 25 ans, en état d'ébriété, elle avait donné un coup de poing à la victime, parce qu'elle lui reprochait de parler trop fort... Les juges l'ont condamnée pour violences sur personne vulnérable à 8 mois de prison dont 4 avec sursis, 36 mois de mise à l'épreuve, obligation de soins et de trouver du travail ou suivre une formation professionnelle. Elle est restée en liberté.

Jeudi 9 mai - Logement - Duflot attaque l'accessibilité.

Le projet de loi habilitant le Gouvernement à légiférer pour accélérer les projets de construction a été déposé au Parlement. Son étude d'impact dilue sans les identifier clairement les dispositions en matière de handicap sur lesquelles les articles du projet de loi devraient peser. Le texte prévoit en effet une exonération totale ou partielle de la création d'aires de stationnement automobile dans le cadre des plans d'urbanisme. Il deviendrait également possible de surélever un immeuble existant de trois étages sans installer d'ascenseur et en limitant l'accessibilité au seul rez-de-chaussée, alors que l'actuelle réglementation d'accessibilité oblige dans ce cas à mettre aux normes les parties communes du bâtiment ancien. Le projet de loi, soutenu par la ministre du logement, l'écologiste Cécile Duflot, sera débattu dans le cadre de la procédure accéléré afin d'obtenir son adoption avant la fin de la session de printemps, afin que le Gouvernement légifère par ordonnances.

Mardi 7 mai - Vie Autonome - Rapatriement forcé d'une Doubiste.

Une jeune femme paralysée âgée de 26 ans, placée en foyer en Suisse faute de place adaptée dans le Doubs où elle résidait en établissement, est maintenant contrainte par la Maison Départementale des Personnes Handicapées et le Conseil Général du Doubs à revenir en France, relève le quotidien Le Pays. Satisfaite de la vie qu'elle mène à La Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel, où elle a développé des amitiés et mène des activités intéressantes, la jeune femme et sa mère qui la soutient n'acceptent pas une décision de rapatriement qui survient six ans après son exil : à l'époque, faute d'établissement adapté alors qu'elle atteignait l'âge limite de 20 ans qui la faisait changer de cadre de prise en charge médico-sociale, elle avait obtenu une place dans un foyer suisse, dont le prix de journée était couvert par le département du Doubs. D'autres jeunes handicapés étaient dans la même situation et ont résidé dans le même établissement suisse, contraints aujourd'hui d'accepter un placement dans un nouvel établissement qui ouvre à Besançon. Dans ce dernier, le prix de journée de 166,34€ sera plus de deux fois inférieur à celui du foyer suisse (357,60€).

Lundi 6 mai - Politique - Ayraud oublie le handicap.

Lors d'un séminaire de travail organisé à l'occasion du premier anniversaire de l'élection de François Hollande à la Présidence de la République, le Gouvernement a défini son programme de travail pour les prochains mois. Dans son allocution devant les ministres et le Président de la République, le Premier ministre, Jean-Marc Ayraud, a exposé les prochains grands rendez-vous gouvernementaux : mesures sur la politique familiale dans un mois, stratégie nationale de santé déclinée en juin, nouvelle politique pénale dans les prochains mois, conférence sociale et loi sur l'enseignement supérieur avant la fin de l'année, etc. Mais il n'a à aucun moment évoqué la convocation en juin, à une date encore indéterminée, du Comité Interministériel du Handicap qui doit théoriquement prendre d'importantes mesures en matière d'accessibilité, accès à la santé, à l'éducation et à l'emploi...

 

 

Samedi 4 mai - La perle de la semaine.
Pêchée par le photogénique joueur de rugby Frédéric Michalak, du Racing Club de Toulon qui a, devant la caméra de TF1, stationné son luxueux Tiguan Volkswagen sur un emplacement réservé, parfaitement signalé, du parking du stade Mayol à Toulon : panneaux réglementaires et peinture bleue au sol. La faute aux journalistes de TF1, répond l'attaché de presse, Guillaume Alberto, qui a assisté à la scène : "Ils ont demandé à Frédéric Michalak de garer sa voiture au plus près, il s'est mis sur la première place venue. C'est une mise en scène, une entrée de champ. D'ailleurs, après le tournage, il est revenu dans sa voiture et est parti. Habituellement, il stationne plus loin." Frédéric Michalak apparaissant aux yeux des téléspectateurs comme irrespectueux des personnes handicapées : l'événement n'a pas ému grand monde, à commencer par le premier concerné...

  Image : capture d'écran de la séquence de TF1 mettant en scène Frédéric Michalak.

 

Vendredi 3 mai - Discrimination - Carlotti et Delaunay médiocres.
République & Diversité publie cette semaine un baromètre de l'action des ministères en matière de discrimination. Après la lutte contre le racisme, l'homophobie et le sexisme, c'est aujourd'hui qu'est publié celui qui traite des discriminations liées au handicap. Il classe 1er le ministère de l'Éducation Nationale avec 14/20, pour la prise en compte du handicap dans les différents aspects de la vie scolaire et la qualité de sa concertation, suivi du Premier ministre avec 12/20 essentiellement pour la circulaire interministérielle demandant d'intégrer les besoins spécifiques dans les projets de loi et la réunion programmée du Comité Interministériel du Handicap. Les ministères chargés des droits des femmes et celui des personnes handicapées sont 4e ex-aequo, ce dernier se voyant attribuer un bilan plutôt négatif : absence de mesures en matière de ressources, tentative de modifier sans concertation le statut des Maisons Départementales des Personnes Handicapées, transfert des Etablissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT) aux départements, renvoi à 2014 du débat sur la vie affective et sexuelle, concertation limitée à l'Administration et au Cabinet de la ministre elle-même qui a peu rencontré et concerté les associations. Le ministère chargé de la formation professionnelle et celui des personnes âgées suivent, avec 7/20, ce dernier se voyant reprocher que "le sujet handicap ne soit pas traité avec le vieillissement dans une approche plus globale sur l'autonomie" et l'absence de mesures en faveur de l'accessibilité. D'autres ministères potentiellement concernés par les besoins spécifiques des personnes handicapées sont crédités d'une note variant entre 2 et 0, dont celui chargé des transports (lire cet Editorial). Le baromètre du Gouvernement a été réalisé par un regroupement d'associations spécialisées passant au crible les politiques publiques depuis un an.

Vendredi 3 mai - Logement - Lettre ouverte contre Duflot.

Les propos tenus le 12 avril dernier lors d'une rencontre professionnelle par la ministre chargée du logement, l'écologiste Cécile Duflot, et rapportés par Batirama, suscitent une lettre ouverte cinglante de l'Association Nationale Pour l'Intégration des Handicapés Moteurs (ANPIHM). La ministre avait déclaré que la loi de 2005 avait été votée "à l'unanimité. Personne à ce moment-là ne s'est manifesté pour expliquer par exemple qu'installer des siphons de sols à tous les étages sous les baignoires n'était peut-être pas une obligation opportune [...] J'ai d'ailleurs parlé du sujet de l'adaptabilité des logements avec le Président de l'Association des Paralysés de France cette semaine en lui expliquant les contraintes de ces exigences, mais cette évolution si elle doit avoir lieu doit être portée par ces associations d'handicapés elles-mêmes." L'ANPIHM rappelle à Cécile Duflot que seuls les parlementaires de la majorité de droite de l'époque ont voté la loi, et que les deux députés écologistes avaient voté contre. L'ANPIHM ajoute que les dispositions techniques n'étaient, par définition même, pas connues du législateur et ne s'appliquent qu'à moins de 50% des appartements et 10% des maisons individuelles construits depuis. L'ANPIHM s'interroge sur la volonté de la ministre de suspendre la mise en oeuvre de l'adaptabilité des logements telle que prévue par les textes. Enfin, elle rappelle "l'absence de volonté politique des différents gouvernements successifs et leurs tentatives de renoncements qui contraignent les personnes dites 'handicapées' à être de plus en plus 'exigeantes'".

Jeudi 2 mai - Handicap Mental - Le vrai plan autisme.
Dévoilé dans ses grandes lignes il y a un mois (lire l'actualité du 2 avril) avant même d'être arbitré par le Premier ministre et financé, le 3e plan autisme a été publié dans la presse avant que l'organe de concertation, le Comité national autisme, n'en prenne connaissance et le valide. Sur la période 2014-2017, il préconise un dépistage des signes autistiques dès les 18 mois de l'enfant, son orientation vers des méthodes éducatives et non plus seulement psychanalytiques ou psychiatriques. A la faveur de la reforme du carnet de santé, début 2015, une grille de dépistage des premiers signes d'autisme serait incluse dans le document. 350 places "de répit" pour les familles sont budgétées, ainsi que 700 places spécialisées en maternelle, la formation de 5.000 professionnels médico-sociaux aux méthodes éducatives et 1.500 places d'accueil pour les adultes. Des comités d'usagers feront une place aux familles, un chef de projet devrait être nommé auprès du Secrétariat général du Comité Interministériel du Handicap. L'autisme toucherait 250.000 à 600.000 personnes selon les sources. 205 millions d'euros sont affectés à ce plan, soit 18 millions de plus que pour le 2e plan autisme. Le 3e plan autisme ne contient aucune disposition relative aux français autistes exilés en Belgique faute de prise en charge adaptée en France. Lire cet Éditorial.

 

>> Actualités précédentes



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2013. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page