Focus
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Municipales et cantonales.
  S'il est impossible de recenser l'ensemble des citoyens handicapés qui se sont présentés aux élections de ce mois de mars, voici quelques résultats enregistrés par les plus connus.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Dimanche 9 mars et 16 mars se sont déroulées des élections locales très disputées, avec quelques candidats handicapés dont voici les résultats :

Les oubliés du premier tour.
Joël Solari, vice-président du GIHP, a été élu à Bordeaux (Gironde), sur la liste du maire sortant Alain Juppé. A Montargis (Loiret), Frédéric Deperriaux est élu sur la liste du député-maire sortant U.M.P Jean-Pierre Door. Samuel Landier, élu à Rezé (Loire-Atlantique), a été nommé adjoint à la solidarité. Rolande Lancien est élue au Mans (Sarthe) sur la liste du maire socialiste sortant qui retrouve son siège, de même que Christine Isson à Colomiers (Haute-Garonne). Enfin, alors qu'il avait devait être candidat dans le 16e arrondissement de Paris, Frédéric Bouscarle, fondateur et président du mouvement Handipop de l'U.M.P, a été écarté par la tête de liste Claude Goasguen : "Peut-être n'a t-il pas assez porté d'importance à la représentativité des personnes handicapées en politique", constate Frédéric Bouscarle...

Municipales.
À Sarcelles (Val d'Oise), le président de Vigipark, Patrick Toulmet (U.M.P), est élu dans l'opposition du fait de la victoire de la liste du maire socialiste sortant, François Pupponi; ce dernier a écarté la candidature de la conseillère sortante Nathalie Bellity, sous le prétexte du non-paiement d'une contribution financière mais aussi pour mésentente politique. Patrick Toulmet a été l'un des deux citoyens handicapés désignés tête de liste par un grand parti politique lors de ces élections, avec Grégory Perrin à Paris 9e. Par ailleurs, Vincent Leignel profite de l'élection de la liste conduite par Michel Delebarre dès le 1er tour et retrouve son siège au conseil municipal de Dunkerque (Nord). Sont également réélus dès le premier tour Eric Bula à Réquista (Aveyron), Philippe Denaison à Walincourt-Selvigny (Nord), Patrick Larible à La Rochelle (Charente-Maritime), Hervé Morize à Landéda (Finistère), Charles Léopold à Sélestat (Bas-Rhin), Michel Boudon à Trilport et Valérie Maria à Cannes-Ecluses (Seine-et-Marne), Marc Gauthier à Saint-Michel de Rieufret (Gironde).

Au second tour, Pierre Rodeville est élu sur une liste d'union de la gauche à Aubagne (Bouches-du-Rhône); il était adjoint au maire sortant, lui-même réélu. Les socialistes Hamou Bouakkaz à Paris, Elisabeth Auerbacher à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et Régine Lange à Toulouse (Haute-Garonne) sont élus dans la majorité municipale. Sur listes de droite, Gabriel Larondelle est élu à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) dans la majorité, Marc Merger à Strasbourg (Bas-Rhin) aux côtés de la maire sortante U.M.P (battue) Fabienne Keller. Samy Ariech est élu à Seilh (Haute-Garonne). A Marseille, l'U.M.P Didier Garnier, placé trop loin sur une liste pourtant gagnante, et le socialiste Armand Bénichou, bien placé mais dont la liste a perdu au second tour, ne seront pas conseillers municipaux, ils ne siègeront que dans leur conseil d'arrondissement respectif. L'U.M.P Pierre Deniziot, vice-président d'Handipop, siègera à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). A Blancafort (Cher), Pascal Margerin est élu dans la commune qui fut désignée "centre de la zone Euro" à sa création en 1999; il en deviendra le Maire lors de la première réunion du conseil municipal.

Les recalés.
Dans le 9e arrondissement de Paris, la liste conduite par Grégory Perrin ne participera pas au second tour, n'ayant pas atteint la barre des 10%; la majorité municipale sortante ayant rejeté une fusion de liste avec le MoDem, le parcours municipal de Grégory Perrin est (temporairement ?) terminé. À Paris 15e, Maudy Piot placée 41e (sur 51) au sein de la liste de gauche n'a aucune chance d'être élue au second tour; dans le 20e, le conseiller Vert sortant Stéphane von Gastrow est relégué en 34e position (sur 39) sur la liste de fusion gauche-Verts, et le coureur Aladji Ba, calé en queue de liste des Verts au premier tour, est absent du second.

À Lillers (Pas-de-Calais), Annie Vanbergue échoue d'une place, en 24e position sa liste gagnante emportant... 23 sièges. Emmanuel Moreau ne siègera plus à Marly-le-Roi (Yvelines), sa liste n'obtient que quatre élus alors qu'il figurait en 6e position. Candidate sur la liste MoDem de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) qui a obtenu moins de 5% des suffrages, Agnès Robert ne participera pas au second tour. Raphael Bouton échoue à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), la liste socialiste n'obtenant que 5 élus alors qu'il était placé 21e. Didier Payen subit le même sort à Auray (Morbihan), malgré sa 3e place sur une liste qui ne gagne qu'un seul siège. À Grenoble, François Suchod, candidat sur la liste des Verts en 26e position, ne participera pas au second tour; il avait préalablement décidé de se retirer de l'action municipale. Bernard Pages, 38e sur une liste de 43 sièges en ballotage à Carcassonne (Aude), n'a aucune chance d'être élu, pas plus que Stéphane De Bona, en 42e position sur la liste MoDem en ballotage à Metz (Moselle) et qui fusionne avec une liste U.M.P; idem pour Jean-Marc Touron, 53e sur 55 candidats de la liste MoDem à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), et la socialiste Eudoxie Temgoua Nanda, 35e sur 39 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Lahanissa Madi est victime d'un duel à gauche et se retrouve écartée du conseil municipal de Villeneuve d'Ascq (Nord). La socialiste Sandrine Herman (présentatrice de l'émission télévisée L'oeil et la main sur France 5) placée 19e échoue à Massy (Essonne), sa liste n'obtenant que 8 élus. A Angoulême (Charente), la chute du maire sortant U.M.P entraine celle de l'handisportive Jacqueline Wilde. Jean-Marie Houot, conseiller municipal sortant de Vandoeuvre-les-Nancy (Meurthe-et-Moselle), et Anne-Sophie Parisot, qui siégeait à Plaisir (Yvelines) ne se représentaient pas
. Pas plus que Gérard Masson, démissionnaire du conseil municipal de Jonzac (Charente-Maritime) quelques semaines avant le premier tour, du fait d'une ambiance politique locale "agitée"...

Cantonales.
Peu de citoyens handicapés étaient candidats aux élections au sein des Conseils Généraux. Dans le 5e canton de Toulouse, le socialiste Alain Gabrieli gagne le canton à la gauche, face à l'U.M.P Jean-Jacques Bolzan. Dans le Loiret, canton d'Orléans Saint-Marceau, le socialiste Michel Brard est élu nettement contre l'U.M.P Gérard Gainier; en 2001, Michel Brard avait été battu de 67 voix sur 6.095. Dans l'Hérault, canton de Lodève, l'U.M.P Yvan Poncé échoue nettement au second tour, face à la socialiste Marie-Christine Bousquet. Au premier tour, le Vert Stéphane Bonvallet n'a recueilli que 6,01% des voix à Condrieu (Rhône). Enfin, suppléante dans le canton d'Agde (Hérault), Maïté Durand a été éliminée, son candidat MoDem, Didier Denestebe, étant avant-dernier sans atteindre le seuil des 10% des électeurs inscrits.



Jacques Vernes, mars 2008.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2008. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page