Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap.
 
Février 2012.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

Mercredi 29 février - Santé/Handicap psychique - Nouveau plan Santé Mentale.
La secrétaire d'Etat chargée de la santé, Nora Berra, et sa collègue chargée des solidarités et de la cohésion sociale, Marie-Anne Montchamp, ont présenté en Conseil des Ministres le plan psychiatrie et santé mentale 2011(sic)-2015 qui sera éventuellement mis en oeuvre par le gouvernement issu des élections présidentielles et législatives du printemps prochain. Ce plan est censé poursuivre le précédent, initié en 2005 et qui courait jusqu'en 2008, et développer de nouvelles actions placées sous l'organisation des Agences Régionales de Santé dans le cadre des 26 projets régionaux de santé en cours d'élaboration. Le nouveau plan propose quatre axes stratégiques : prévenir et réduire les ruptures, au cours de la vie de la personne, selon les publics et les territoires, entre la psychiatrie et son environnement sociétal et les savoirs. Les indicateurs de suivi de ce plan, dont l'élaboration a pris du retard et qui semble avoir été annoncé in extremis avant les échéances électorales, sont encore en phase d'étude. Il ne dispose pour l'instant d'aucun financement, alors que le précédent avait engagé 475 millions d'euros de crédits en fonctionnement et 750 millions en crédits en investissement.

Mardi 28 février - Handicap Mental - "Grande promesse nationale".
L'association Garde, qui propose des activités d'aide à domicile pour enfants autistes en Meurthe-et-Moselle, annonce leur arrêt faute de financement. "25 enfants et leurs familles ne bénéficieront plus de l'accompagnement spécifique dont ils ont besoin, malgré que l'autisme ait été désigné Grande Cause nationale 2012 en janvier dernier", déplore l'association dans une lettre ouverte adressée aux plus hautes autorités de l'État. Garde avait mis en place des programmes personnalisés d'actions éducatives et récréatives, intervenant à domicile et offrant un temps de répit aux parents, sans parvenir à obtenir les financements nécessaires à la formation et la rémunération des intervenants : "Dès l'ouverture du service en 2009, l'Association Garde a sollicité les financeurs potentiels afin de connaître la procédure à suivre pour officialiser et pérenniser son projet. Pendant trois ans, la collectivité territoriale les a renvoyés vers les services de l'Etat et ces derniers les ont quant à eux orientés vers la collectivité." L'association rappelle que le plan Autisme 2008-2011 disposait de 187 millions d'euros, dont 20 destinés aux actions expérimentales telle celle de Garde, mais que "les restructurations successives à l'Agence Régionale de Santé Lorraine ont eu pour effet de ne donner aucune réponse." L'association Garde, qui qualifie à l'aune de cette situation l'autisme de "grande promesse nationale 2012" appelle à manifester le mercredi 7 mars à 11h30 devant l'Agence Régionale de Santé Lorraine, Tour Thiers, 4 rue Piroux à Nancy (en face de la Gare de Nancy).

 

 

Lundi 27 février - Culture/Surdité - Concours de poésie.
Organisatrice du festival Souroupa, l'association Signes (Roya dans les Alpes-Maritimes) propose à tous ceux qui pratiquent la Langue des Signes Française de participer, jusqu'à la fin du mois de juin, à un concours de poésie. Les créations doivent être filmées sur DVD, et le plus beau poème sera édité dans un livret bilingue LSF avec traduction en français, dans une nouvelle collection Poésignes : le premier ouvrage paru, Âme, est composé de poèmes du comédien Levent Beskardes. Le choix du meilleur poème sera effectué par un jury de personnalités, et également par le public, les oeuvres devant être mises en ligne sur le site de Signes. Renseignements : Marie-José Chabbey, Association Signes, Tél. : 09 74 65 19 35.

  Image : Âme.

 

Samedi 25 février - Tourisme - Le Touquet en taxi anglais.
Le Comité Départemental de Tourisme du Pas-de-Calais gère un réseau d'habitants, les Greeters, qui proposent des visites gratuites des villes ou territoires sur lesquels ils résident, pour faire partager leur passion pour la région. Parmi eux, Bernard Baudoux présente sa vision du Touquet Paris-Plage en effectuant la visite en taxi londonien accessible. Equipé de rampes d'accès amovibles, on peut y entrer en fauteuil roulant manuel puis, au choix, rester sur son fauteuil (en s'attachant) ou s'asseoir sur la banquette arrière. Touquettois d'adoption, Bernard Baudoux propose une découverte d'aspects méconnus de cette élégante station balnéaire qui fête cette année son centenaire. Le concept de Greeters, créé à New-York en 1992, est encore embryonnaire en France.

  Image : taxi londonien accessible au Touquet-Paris-Plage.

 

Vendredi 24 février - Parents/Manifestation - Des places dans la Manche.
Le collectif Parents en colère appelle à manifester le 7 mars prochain de 14h à 17h, de l'Hôtel de Ville à la Préfecture de la Manche, à Saint-Lô. Il réclame la création de places en établissements et de solutions éducatives pour leurs enfants handicapés. "La situation est loin d'être apaisée, explique-t-il dans un communiqué. Nous n'avons pas encore réussi à savoir de façon claire ce qu'il est advenu des chiffres de l'enquête financée par le Conseil Général et demandée par le collectif de l'époque [en 2004]". Ces parents se disent lassés d'attendre des réponses qui n'arrivent pas, et déçus par les propos de Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'Etat aux solidarités et à la cohésion sociale, lors d'une récente visite : "[Elle] nous a parlé de la nécessité de structures de qualité qui demandent du temps. Nous ne sommes pas opposés à la qualité mais le temps, nous n'en avons plus [...] nous ne pouvons accepter que, régulièrement, certains de nos enfants ou jeunes n'aient plus d'endroit pour continuer à vivre correctement, à évoluer, à apprendre dans de bonnes conditions, bref, à grandir." Lire également cet article.

Jeudi 23 février - Justice - Prison à nouveau condamnée.

La Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH) a condamné la France pour avoir maintenu en prison un détenu malade mental au lieu de le faire soigner en établissement psychiatrique. Atteint d'une grave psychose, l'homme emprisonné pour des faits non précisés vivait avec des hallucinations et délires ainsi que des conduites agressives et addictives, qui l'ont conduit à mettre en 2005 le feu dans sa cellule, entrainant la mort d'un codétenu. Pour ces faits, il avait été reconnu responsable de ses actes puis condamné à 10 ans de prison par la Cour d'Assises du Var et incarcéré à la prison des Baumettes à Marseille. En appel en 2009, la Cour d'Assises des Bouches-du-Rhône avait retenu l'irresponsabilité pénale avec hospitalisation d'office. La CEDH a considéré "qu'il était vain d'alterner les séjours à l'hôpital psychiatrique, trop brefs et aléatoires et les séjours en prison, incompréhensibles et angoissants, d'autant plus que le requérant était dangereux pour lui-même et pour les autres." Elle condamne la France à verser 10.000€ pour dommage moral au requérant. Lire également cet article.

Mercredi 22 février - Transports - Handis exemptés de Zapa.

Un décret publié au Journal Officiel confirme que les véhicules arborant une carte de stationnement délivrée aux personnes handicapées pourront circuler dans les futures Zones d'Action Prioritaires pour l'Air (lire l'actualité du 8 février 2012). Expérimentées dans plusieurs communautés urbaines (Paris, Saint-Denis, Clermont-Ferrand, Nice, Grenoble, Lyon, Aix en Provence et Bordeaux) dans quelques mois, ces ZAPA comporteront une interdiction de circulation pour des catégories de véhicules jugés trop polluants, déterminée par les ministres chargés des transports, de l'environnement, de l'intérieur et des collectivités territoriales. Au terme de l'expérimentation, une généralisation des ZAPA sur l'ensemble des grandes communautés urbaines est envisagée, peut-être dès 2013. Les contrevenants risqueront une amende minimale allant de 68 à 135€. Cette nouvelle réglementation résulte d'une transposition tardive en droit français d'une directive européenne du 21 mai 2008 relative à la qualité de l'air.

Mercredi 22 février - La perle de la semaine.

La proposition formulée par le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande, de créer une Agence de l'accessibilité des bâtiments a suscité une réaction (trop) rapide de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot-Narquin. Dans un communiqué, elle "s'étonne de la proposition exprimée par François Hollande de créer une 'agence de l'accessibilité des bâtiments' [et] tient à rappeler que la création d'une agence de l'accessibilité a été annoncée lors de la Conférence nationale du handicap, présidée par le chef de l'Etat, le 8 juin dernier [...] Roselyne Bachelot-Narquin ne peut donc que se réjouir de voir le candidat socialiste se rallier ainsi à un projet du chef de l'Etat." Or, on ne trouve nulle trace de l'annonce de la création d'une telle Agence lors de la Conférence Nationale du Handicap du 8 juin dernier, ni dans les documents diffusés, ni dans le dossier de presse, ni dans les discours des ministres et du Président de la République. Plusieurs dirigeants associatifs avaient d'ailleurs déploré, au terme de cette Conférence, le fait que Nicolas Sarkozy n'ait pas annoncé la création d'une Agence de l'accessibilité !

 

 

Mardi 21 février - Loisirs/Emploi - Une BD pour dédramatiser.
Initialement diffusée dans le cadre d'une action d'information et de sensibilisation pour l'emploi de travailleurs handicapés, l'album de bande dessinée Y'a pas de malaise est réédité par Steinkis et vendu en librairies. Conçu et financé à l'initiative de la Mission Handicap de la Société Générale, l'album présente "10 histoires de savoir-vivre au travail entre personnes valides et handicapées", scénarisés et dessinées par des auteurs, dont Frank Margerin qui parraine l'ouvrage avec son célèbre Lucien. L'un des contributeurs est un jeune autiste récompensé d'un Hippocampe d'Or en marge du festival de BD d'Angoulême en 2007.

Lundi 20 février - Culture/Surdité - Apprendre les arts plastiques.

L'Ecole Supérieure d'Art et de Design Marseille-Méditerranée (ESADMM, anciennement ESBAM) organise comme chaque année depuis 2006 un concours d'entrée avec adaptations pour les étudiants sourds et malentendants dans les options art et design. Elle présentera ses activités et le concours (qui se déroulera du 9 au 11 mai) lors d'une journée Portes Ouvertes organisée le 14 mars prochain. Renseignements par mél concernant le programme Pisourd destiné aux étudiants sourds et malentendants. Retrait des dossiers d'inscription auprès de Gisèle André, École Supérieure d'art et de design Marseille-méditerranée, 184 avenue de Luminy, 13288 Marseille cedex 09, case 912. Tél. 04 91 82 83 10, Fax: 04 91 82 83 11.

  Image : couverture de l'album 'Y'a pas de malaise !'

 

Vendredi 17 février - Médias/Cécité - Arte Audiodécrit.
La chaîne franco-allemande Arte va proposer en audiodescription cette prochaine quinzaine le court-métrage La paire de chaussures (de la série Enfances) le 21 février à 12h25, rencontre entre un enfant aisé et un gamin braconnier. Puis en hommage à François Truffaut, la comédie de moeurs Jules et Jim, sur l'amitié amoureuse d'une femme pour deux hommes sur fond de Belle Epoque, les 22 février à 20h35 et 23 février à 14h40.

Jeudi 16 février - Accessibilité/Santé - Aider les médecins.

La Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) demande aux pouvoirs publics de financer la mise en accessibilité des cabinets de médecine libérale, qui sera obligatoire dans moins de trois ans, à partir du 1er janvier 2015. Dans un communiqué, cette fédération alerte le Gouvernement et demande un soutien "alors que d'autres professions font l'objet d'attentions particulières des pouvoirs publics et bénéficient d'un accompagnement fort." Il ajoute : "S'il faut faire connaître ces nouvelles règles d'accessibilité aux médecins libéraux, il est surtout urgent de procéder à un état des lieux pour évaluer le volume et le montant des travaux qui devront être engagés", ce qui laisse entendre que rien n'a été réalisé dans ce domaine durant les sept années écoulées depuis la loi du 11 février 2005. "C'est la première intervention de la CSMF sur cette question, commente son président, le docteur Michel Chassang. Il n'est jamais trop tard pour bien faire." Il attend du Gouvernement l'organisation rapide d'une première réunion de travail avec les syndicats médicaux représentatifs, alors que la France entre en campagne électorale et que les portefeuilles ministériels seront redistribués dans quelques semaines.

Mercredi 15 février - Accessibilité/législation - Loi Doligé aux oubliettes ?

Le Sénat a adopté une motion de renvoi en commission de la proposition de loi relative à la simplification des normes applicables aux collectivités locales que le sénateur UMP Eric Doligé avait déposée (lire l'actualité du 30 janvier 2012). Ce texte, d'inspiration gouvernementale et écrit avec le concours de ses services, vise notamment à rendre facultative certaines réglementations telle celle qui régit les Centres Communaux d'Action Sociale, et à introduire un très large champ de dérogations à l'accessibilité des Etablissements Recevant du Public. Ce nouvel examen en commission devrait durer au moins six mois, et son retour en séance après les élections présidentielles et législatives suppose que le groupe UMP du Sénat demande à ce qu'il soit mis à l'ordre du jour.

 

 

Mercredi 15 février - People/Politique - Parisot, préfet sans tâche.
Le Conseil des ministres a nommé préfet hors cadre en mission de service public, sur proposition du ministre de l'Intérieur, le sous-préfet Jean-Christophe Parisot, myopathe vivant sous assistance respiratoire, âgé de 44 ans. Fonctionnaire territorial durant 17 ans à Amiens, Jean-Christophe Parisot était notamment chargé d'écrire les discours de Gilles de Robien, maire de la ville. Ce dernier l'avait placé en février 2007 au ministère de l'Éducation Nationale en tant que chargé de mission pour l'emploi des personnes handicapées, ce qui n'avait pas empêché Jean-Christophe Parisot d'annoncer sa candidature à la Présidence de la République pour laquelle il avait obtenu 38 des 500 parrainages nécessaires. Il avait présidé jusqu'alors le Collectif des Démocrates Handicapés (CDH) qui n'a pu, à ce jour, dépasser le stade du groupuscule politique. La publication d'un livre au credo sarkozyste ("Le handicap, une chance pour l'école") lui a valu d'être nommé, en juillet 2008, secrétaire général de préfecture du Lot avec rang de sous-préfet selon le droit discrétionnaire du Gouvernement. Le statut de "préfet en mission de service public" est qualifié par les commentateurs politiques de "préfet fantôme" (comme le rappelait Le Monde du 5 mai 2011), sa pratique venant généralement récompenser ou mettre à l'abri du besoin des hommes politiques ayant la faveur du pouvoir en place.

  Image : Jean-Christophe Parisot .

 

Mardi 14 février - Culture/Cécité - Comité de visiteurs en IDF.
La Réunion des Établissements Culturels pour l'Accessibilité d'Ile-de-France constitue un comité composé de personnes déficientes visuelles, destiné à améliorer l'accueil et l'accessibilité culturelle. Ouvert aux consommateurs de biens culturels comme aux néophytes, les membres de ce comité recevront des billets gratuits (ainsi que pour un accompagnateur) afin d'assister à des spectacles ou des expositions, puis participeront à un groupe de discussion et de réflexion autour de l'accueil qui leur a été réservé, des adaptations proposées en fonction de leur déficience visuelle et de leur niveau de satisfaction, des attentes ou suggestions. Cette enquête, qui se déroulera au printemps 2012, concerne une quinzaine d'établissements culturels, bibliothèques, musées, théâtres, etc., qui conduisent déjà des actions dédiées aux publics déficients visuels. Renseignements et inscription avant le 10 mars auprès de Cindy Lebat, au 06 27 04 57 36.

Mardi 14 février - Emploi - Retraite anticipée des fonctionnaires.

L'Assemblée Nationale a adopté à la quasi-unanimité le projet de loi relatif à la résorption de l'emploi précaire dans la fonction publique, les députés des groupes UMP, Nouveau Centre et Socialiste votant pour, les communistes et apparentés s'abstenant. L'extension du droit à une retraite anticipée aux agents de la fonction publique ou ouvriers de l'État bénéficiaires d'une Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) a été votée sans modification du texte approuvé par le Sénat le 26 janvier dernier, et ne pourra plus être remise en débat. D'autre part, les députés ont étendu aux agents handicapés contractuels de la fonction publique de l'État une validation de service à temps-plein même s'ils n'étaient employés qu'à temps partiel, lorsqu'ils intègrent un parcours de titularisation. Le projet de loi sera examiné en Commission Mixte Paritaire le 20 février et sera définitivement adopté avant la fin de la session parlementaire.

Lundi 13 février - Logement/Vie Autonome - Financement en déshérence.

Dans sa dernière édition, la lettre d'information du Mouvement Pact déplore que l'habitat des personnes âgées ou handicapées soit devenu "un secteur d'intervention menacé de sinistre". Il dénonce la suppression depuis deux ans de la plupart des financements des adaptations de logement, dont les crédits gérés par l'Agence Nationale de l'Amélioration de l'Habitat (ANAH) vont baisser de 60%, passant de 29 millions d'euros pour 9.000 logements en 2011 à 12 millions d'euros pour 3.750 logements en 2012. "Par ailleurs, relève le Mouvement Pact, le resserrement des budgets des collectivités locales, notamment des Conseils généraux, a abouti parfois en matière d'objectifs à une baisse d'un tiers des aides ! Certaines [Maisons Départementales des Personnes Handicapées] abordent les problèmes d'habitat comme une priorité secondaire, et certains fonds de compensation ont vu leur enveloppe financière diminuer très fortement." Enfin, le Mouvement Pact regrette que la suppression du financement de travaux d'adaptation par le 1% logement conduise l'Association pour le Logement des Grands Infirmes (ALGI) à disparaître : face à l'impasse financière et à l'absence de soutien du ministère du Logement, le Conseil d'Administration a décidé de convoquer le 20 février une assemblée générale de dissolution. Lire également cet Editorial.

 

 

Samedi 11 février - La perle de la semaine.
Glanée lors du Forum "Contrat social" organisé à Paris par le Mouvement Démocrate (MoDem) et son candidat à l'élection présidentielle, François Bayrou. Animatrice de la table-ronde consacrée au "Vivre ensemble", il revenait à la présidente et fondatrice des Marianne de la diversité, Fadila Mehal, d'introduire le débat relatif au handicap et à la place des personnes handicapées dans la société. Ce qu'elle a fait en donnant la parole au président de... Centr'Egaux, l'Association des Centristes Gays Lesbiennes et Gay Friendly ! Son intervention a toutefois été suivie par celle d'un dirigeant de l'Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH), la seule traitant du handicap, soit 4 minutes durant un débat qui a duré plus de 3 heures...

Jeudi 9 février - Accessibilité - Centre virtuel de ressources.

La ministre des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot, et sa secrétaire d'État, Marie-Anne Montchamp, ont lancé le Centre de ressources de l'accessibilité qui consiste en un sous-site Internet intégré à celui du ministère du Développement durable. Prévu par le décret de création de l'Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle (OBIACU), ce Centre de ressources a été réalisé sous forme virtuelle, aucun budget ne permettant à l'OBIACU de travailler. Le site intègre la réglementation (qui figure déjà sur le site de la Délégation Ministérielle à l'Accessibilité), des initiatives et bonnes pratiques, des guides méthodologiques et pratiques, des liens ressources, etc., avec une présentation minimaliste qui informe peu le visiteur sur la pertinence des documents recherchés. L'information est également accessible par type de publics (élu ou agent de collectivité territoriale, commerçant, particulier), auxquels il manque notamment les employeurs, les professionnels du tourisme ou de la culture. Un formulaire permet uniquement de demander la publication d'une bonne pratique, requête traitée dans les 15 jours. L'architecture "plate" du site, l'absence de liens entre rubriques, un moteur de recherche renvoyant des résultats sur l'ensemble du site du Ministère, et des liens non commentés ou erronés n'aident guère à rendre pertinent ce Centre de ressources de l'accessibilité...

  Image : François Bayrou.

 

Jeudi 9 février - Accessibilité/législation - Bachelot et Doligé.
Interrogée en marge du lancement du Centre ressources de l'accessibilité, le 9 février, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale, a réaffirmé l'opposition du Gouvernement à la nouvelle rédaction de l'article 1 du texte qui introduit des dérogations à l'accessibilité (téléchargeable ici au format Word). "Notre avis est clairement défavorable et j'aurai l'occasion de le réexprimer de façon tout à fait claire et ferme au Parlement. Nous n'avons pas deux langages." La proposition de loi relative à la simplification des normes applicables aux collectivités locales doit être débattue au Sénat le 15 février, en première lecture.

Jeudi 9 février - Communication - Exclus du tarif social.

La première offre sociale d'accès à Internet a été lancée par l'opérateur France Télécom-Orange, dans le cadre du cahier des charges fixé par le Gouvernement le 21 septembre 2011. Cette "Offre sociale de l'Internet" inclut également un accès illimité à la téléphonie fixe pour moins de 23 euros TTC, box comprise et sans engagement de durée, caution ou frais d'activation, uniquement pour les allocataires du Revenu de Solidarité Active socle (RSA : 475€ pour une personne seule, 712€ pour un couple). Saluée par le ministre chargé de l'économie numérique, Eric Besson, et le secrétaire d'État à la consommation, Frédéric Lefebvre, ce tarif social Internet n'est pas ouvert aux bénéficiaires de l'Allocation aux Adultes handicapés à la différence de celui qui s'applique à la seule téléphonie fixe au titre de l'Abonnement Social depuis le décret du 13 mai 1997.

  Image : Roselyne Bachelot-Narquin.

 

Mercredi 8 février - Société/Transports - ZAPA repoussées d'un an.
La création expérimentale des premières Zones d'Action Prioritaire pour l'Air est reportée au 1er trimestre 2013, et donc laissée aux bons soins d'un autre Gouvernement. Prévues par la loi du 10 juillet 2010 portant engagement national pour l'environnement dite Grenelle II, les ZAPA devaient, au terme de leur expérimentation, exclure de la circulation automobile urbaine environ 8 millions de véhicules trop polluants, sauf ceux qui transportent des personnes handicapées titulaires de la carte européenne de stationnement. Lire l'actualité du 1er décembre 2011.

Mardi 7 février – Éducation/Surdité – LSF oubliée dans la réforme.

Après avoir reçu le rapport "Apprendre les langues - Apprendre le monde" rédigé par le Comité stratégique des langues, le ministre de l'Education Nationale, Luc Chatel, a annoncé plusieurs mesures destinées à favoriser leur apprentissage "à l’École dès le plus jeune âge et tout au long de la vie." Le ministère veut mettre en place des formations à destination des professeurs des écoles, installer une globalisation et annualisation des horaires de langues sur les quatre niveaux du collège, favoriser l’immersion des élèves dans un pays étranger par des séjours linguistiques individuels, obliger les candidats aux concours de recrutement de professeurs des écoles et de professeurs de langues vivantes à passer obligatoirement un semestre dans un pays non francophone au cours de ses études. Interrogé par nos soins, le ministère de l'Éducation Nationale n'a pas été en mesure d'indiquer si ces dispositions concernaient la Langue des Signes Française, qui n'est d'ailleurs pas évoquée dans le rapport du Comité stratégique des langues.

Lundi 6 février – Institutions/Parents – Exil en Belgique, précisions.

Charles Ghesquière, président de l'association d'Aide aux Personnes Inadaptées Mentales Hors de France (APIM-HF), a tenu à apporter des précisions à l'Editorial "Arithmétique franco-belge" du 6 janvier dernier : "Les 60 millions [de crédits de l'Etat français] ne concernent que l'enveloppe Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie fléchée pour la prise en charge des personnes handicapées françaises accueillies dans les 22 établissements wallons qui étaient, avant la mise en place des Agences Régionales de Santé, conventionnés par la Caisse Régionale d'Assurance-Maladie Nord Pas de Calais Picardie. Les effectifs concernés par cette convention sont d'environ 1.700 enfants, adolescents, jeunes adultes, la notion de jeune adulte étant extensive puisque 30 % de ces personnes ont plus de 20 ans, le doyen en 'Amendement Creton' ayant 57 ans. Cette erreur entraine une erreur importante de chiffrage car elle ne prend pas en compte les charges d'accueil des personnes en foyer de vie, foyer médicalisé et Maison d'Accueil Spécialisé. Le prix de journée moyen en 2009 (chiffre CRAM) pour les établissements relevant de cette convention étaient de 201,29€. Autre indication de prix de journée 2011 en foyer de vie (communication du Conseil Général de l'Oise), fourchette de 132 à 192€ sachant que pour les personnes sous statut foyer médicalisé s'ajoute le forfait soins [...] La convention qui vient d'être conclue résoudra sans doute la question des établissements conventionnés auparavant par la CRAM Nord Pas de Calais qui se trouvent, depuis la disparition des CRAM et la mise en place des ARS, sans base juridique. Nous avions souhaité que cette convention étende son objet à l'accueil des adultes sous statut MAS et Foyer d'Accueil Médicalisé mais nous n'avons aucun engagement sur le contrôle de ce champ d'accueil qui connait un fort développement ces dernières années, plus de 500 places en 5 ans." L'association franco-belge APIM-HF défend depuis 25 ans les droits des personnes handicapées Françaises accueillies en établissement médico-social belge, obtenant le maintien de l'Allocation aux Adultes Handicapés aux personnes concernées, ainsi que leur protection judiciaire. "Nous avons maintes fois alerté les autorités politiques et administratives Françaises sur la dérive des créations de places en Belgique", conclut Charles Ghesquière, qui constate une accumulation de rapports (Chossy, IGAS, Gallez) qui n'a pas débouché sur une "politique affirmée pour encadrer cet exil."

Vendredi 3 février - Médias/Cécité - Audiodescription sur Arte.
La chaîne Arte propose en audiodescription cette prochaine quinzaine Le fil d'Ariane, téléfilm réalisé en 2011 par Marion Laine, le 3 février à 02h20. Sept jours plus tard, La belle vie narrera l'ascension et la chute d'une golden girl escroc, les 10 février à 19h puis 13 février à 14h45. Film ensuite, avec Louise Michel, réalisé en 2008 par Benoît Delépine, comédie sociale sur l'assassinat programmé d'un patron voyou par des salariés spoliés, le 11 février à 02h25. A voir également le court-métrage La paire de chaussures (de la série Enfances) qui sera proposé le 21 février à 12h25, rencontre entre un enfant aisé et un gamin braconnier.

Jeudi 2 février - Culture - Jardin des Différences dans le 77.

La MJC Maison Pour Tous Camille Claudel de Lognes (Seine-et-Marne) prépare un Jardin des Différences pour lequel elle lance un appel à participation. Ce jardin propose de "réinventer notre monde en découvrant une nouvelle aventure qui nous permettra de continuer à cultiver nos différences", en faisant réfléchir et travailler un groupe de personnes ayant un lien avec le handicap. Leurs témoignages seront mis en scène dans une création théâtrale présentée au public durant l'année, sous la coordination et l'animation de Ruth Benarroch, metteur en scène, comédienne et chanteuse. Une réunion d'information et de proposition d'interventions est organisée jeudi 9 février en soirée, renseignements et inscriptions auprès de la MJC MPT Camille Claudel, 21 rue de la Mairie, 77185 Lognes. Tél. : 01 60 05 26 49, Fax : 01 60 17 97 43.

Mercredi 1er février - Institutions/Emploi - An Treiz en cessation de paiement.

Spécialisée dans l'insertion sociale et professionnelle de personnes handicapées psychiques ou mentales, l'association An Treiz a dû présenter un plan de restructuration qui a été approuvé par les autorités (lire l'actualité du 9 janvier). Du fait de la mise en concurrence par l'Agefiph des associations d'aide à l'emploi de travailleurs handicapés en généralisant les appels d'offres, An Treiz a perdu les trois-quarts de ses financements et va licencier près de la moitié de son personnel.

 

 

Mercredi 1er février - Tourisme/Accessibilité - Géolocalisation à Bordeaux.
La ville de Bordeaux met en ligne un site web optimisé pour les Smartphones destiné à repérer les sites et activités touristiques, transports, hébergements, restaurants, salles de spectacles, services de santé, etc., accessibles aux visiteurs handicapés. L'interface situe sur cartographie Goggle les différents lieux concernés, mais sans hyperlien permettant de visionner immédiatement le site web du prestataire ou du service. Un index des légendes, différentes pour chaque rubrique, est proposé dont certaines sont peu explicites (Automobile, par exemple). Bordeaux propose également une découverte des quais par mise à disposition gratuite d'un tandem ou d'un vélopousseur, au départ de la Maison Ecocitoyenne.

  Image : Bordeaux place de la Bourse 'by night'. © Office de Tourisme de Bordeaux, Thomas Sanson.

>> Actualités précédentes



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2012. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page