Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap
 
Octobre 2011.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

Samedi 29 octobre - Cécité - États-Généraux.
La Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes (CFPSAA) organisera, en novembre prochain, des Etats-Généraux de la déficience visuelle. Les personnes intéressées sont invitées à s'exprimer et échanger sur les différents thèmes au moyen de groupes discussions : accessibilité, culture, emploi, nouvelles technologies, social. Les idées formulées seront mises en débat lors d'une journée d'Etats-Généraux qui se déroulera le 26 novembre à Paris, à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière. L'intervention de candidats aux prochaines élections présidentielles (ou de leurs représentants) est prévue. Ces Etats-Généraux s'inscrivent sur fond de déshérence des politiques publiques en direction des déficients visuels, pour lesquels le plan gouvernement présenté le 2 juin 2008 est resté lettre morte. "Nous étions plus de 1.200 à la Maison de la Chimie en 2003 pour réclamer la non récupération des allocations versées par l'Aide Sociale, nous étions encore plus de 800 devant l'Assemblée Nationale, devant le Sénat ou à l'Unesco en 2004 pour demander le maintien du forfait de l'Allocation de Compensation accordée aux personnes aveugles, c'est notre détermination qui nous a permis de gagner ces combats", relève le président de la CFPSAA, Philippe Chazal.

Vendredi 28 octobre - Finances/Santé - Maintien provisoire des IJ.

Le ministre de la santé, Xavier Bertrand, a renoncé, lors de l'examen par l'Assemblée Nationale du Projet de loi de finances de la Sécurité Sociale, à réduire de 6% le montant de l'Indemnité Journalière versée aux travailleurs malades. Cette révision ne concernait que les salariés du secteur privé. Actuellement égale à 50% du salaire brut, le Gouvernement envisageait de prendre un décret établissant l'IJ à 60% du salaire net, soit 6% de moins en moyenne. Outre les députés de l'opposition, des parlementaires de la majorité n'acceptaient pas cette décision et avaient déposé des amendements pour maintenir le calcul en vigueur en échange d'autres restrictions. Le ministre, qui espérait une économie budgétaire de 220 millions d'euros, ne renonce pas à ponctionner les IJ, envisageant d'augmenter le délai de carence d'une journée pour l'ensemble des salariés malades, qu'ils travaillent dans le secteur privé comme public.

Jeudi 27 octobre - Surdité/Santé - Retour du dépistage.

Plusieurs députés UMP ont fait adopter un amendement au Projet de loi de finances de la Sécurité Sociale généralisant le dépistage de la surdité dès le troisième jour de la naissance. Par la voix du ministre de la santé, Xavier Bertrand, le Gouvernement a donné un "avis très favorable" à cette mesure : "Nous avions regardé, pour ne rien vous cacher, a déclaré le Ministre aux députés, si nous ne pouvions pas faire passer cette mesure par voie réglementaire, mais à cause du principe de spécialité de la loi de financement de la sécurité sociale, il est nécessaire de voter cette disposition." Aucune concertation n'a, une fois de plus, précédé l'adoption d'un texte qui reprend la proposition de loi votée le 30 novembre 2010 par l'Assemblée Nationale, et en panne au Sénat depuis lors. L'intégralité de son texte avait ensuite été introduit en mars dernier par amendement dans la réforme de la loi Hôpital Patients Santé Territoires, disposition que le Conseil Constitutionnel a censuré le 4 août suivant. Dans un communiqué, la Fédération Nationale des Sourds de France (FNSF) s'inquiète du "peu de fiabilité d'un test à 2 jours de vie d'un nourrisson" et d'un impact négatif sur le libre choix des familles du mode de communication avec leur enfant. Lire également cet Éditorial.

Jeudi 27 octobre - Finances - PLFSS à l'Assemblée Nationale.

Lors de l'examen du Projet de loi de finances de la Sécurité Sociale pour 2012, les députés ont adopté un amendement qui met à la charge des caisses d'Assurance Maladie les frais de transports des enfants et adolescents accueillis en CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogique) et CAMSP (Centre d'Action Médico-Social Précoce); la prise en charge de ces dépenses n'étaient plus assurée dans certains départements et régions depuis quatre ans. Les amendements de création d'une taxe sur les jeux d'argent et les casinos, versée à la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (C.N.S.A), ont été retirés en séance; les députés ont estimé que cette proposition était inaboutie, certains s'indignant d'une forme d'encouragement à jouer "pour accompagner les personnes âgées ou handicapées". Le Gouvernement était opposé à la création de cette taxe.

 

 

Mardi 25 octobre - Transports - Les trams modernes.
L'architecte urbaniste et chercheur François Laisney a réalisé un "Atlas du tramway dans les villes françaises" qui présente les réseaux actuels, ainsi qu'une brève histoire des lignes anciennes. L'auteur détaille pour les 28 agglomérations concernées les conditions d'élaboration des réseaux modernes de tramway ferré et sur pneumatiques, qui s'accompagnent d'importantes rénovations de la voirie, d'améliorations de l'accessibilité et de lancement de programmes de constructions neuves. Si l'ouvrage ne traite pas spécifiquement de l'impact du tram "à la française" sur la vie quotidienne des personnes handicapées, il montre par l'exemple comment la création de rames à plancher partiellement bas à Grenoble en 1987, à la demande d'associations locales de personnes handicapées, a entrainé un mouvement général de fluidité des flux dont tous les passagers ont profité. Le "renouveau du tramway" était parti de Nantes, deux ans plus tôt, mais la ville s'était alors équipée en rames à plancher haut et trois marches d'accès... "Le tramway est un système de transport accessible dès la conception depuis Grenoble, grâce à la requalification urbaine, constate François Laisney. Et les gens adorent le tramway !". Atlas du tramway dans les villes françaises, par François Laisney, Éditions Recherches, 58€.

  Image : couverture de l'Atlas du tramway dans les villes françaises.

 

Lundi 24 octobre - Éducation/Accessibilité - 167 millions pour le CNOUS.
Le Centre National des Oeuvres Universitaires et Scolaire (CNOUS) disposera en 2012 de 167,6 millions d'euros pour financer les travaux d'accessibilité des lieux que gèrent ses Centres régionaux, comme le prévoit le projet de loi de finances pour 2012. En 2011, ces crédits n'étaient que de 7,1 millions d'euros. Dans le même temps, les crédits globaux du CNOUS et des CROUS baissent de 5,8 millions d'euros, succédant à une précédente amputation de 10 millions d'euros.

Samedi 22 octobre - Société - Boulbaba ne sera pas expulsé.

L'étudiant aveugle tunisien Boulbaba Fitouri vient de recevoir un titre de séjour d'un an qui lui donne le droit de poursuivre ses études en France (lire ci-dessous au 11 octobre). Sous la pression de l'opinion publique, d'un comité de soutien, du président de l'Université Nancy II et de parlementaires, le préfet de Meurthe-et-Moselle a finalement décidé de renoncer à expulser l'étudiant aveugle. Une pétition avait recueilli en quelques jours plus de 1.500 signatures pour demander la régularisation du jeune homme "dont les résultats universitaires détermineront le renouvellement de son droit au séjour", explique la Préfecture.

 

 

Vendredi 21 octobre - Sports - Damien Seguin fait la transat.
Le skipper handisport Damien Seguin participera à la 10e traversée de l'Atlantique en double à la voile avec Yoann Richomme, son coéquipier. La course partira le 31 octobre du Havre pour rallier Puerto-Limon, au Costa Rica. Ils navigueront sur le Class 40 "ERDF et Des pieds et Des mains". L'an dernier, Damien Seguin avait terminé 10e de la Route du Rhum en solitaire, sur les 45 bateaux Class 40 participant à l'épreuve.

 

 

Jeudi 20 octobre - Droits - Indemnisations et solidarité nationale.
Un ouvrage qui vient de paraitre rassemble les articles juridiques publiés par les avocats Catherine et Nicolas Meimon Nisenbaum, spécialisés dans l'indemnisation des victimes de dommages corporels, et Laurent Lejard, journaliste rédacteur en chef de Yanous. Ce recueil met en perspective l'évolution de l'indemnisation judiciaire et transactionnelle alors qu'était créé un droit à compensation du handicap et une prestation dédiée, financée par la Solidarité Nationale. Il témoigne d'une volonté de convergence des deux systèmes de la part de certains politiques et des compagnies d'assurances, sur fond de contingentement des crédits budgétaires et de d'accumulation de complexités administratives opposés aux personnes handicapées. L'ouvrage aborde également des sujets connexes (tutelle, accident du travail, accessibilité...), des questions de société telle la fin de vie, et contribue au débat sur l'évolution possible du droit d'indemnisation des victimes. Indemnisations et handicaps - L'avocat et le journaliste, par Catherine et Nicolas Meimon Nisenbaum, et Laurent Lejard, préface de Michel Chevalet. L'Harmattan, 24,70€ chez l'éditeur, 19,50€ en PDF téléchargeable, 26€ en librairies.

  Image : couverture de l'ouvrage 'Indemnisations et handicaps'.

 

Mercredi 19 octobre - Logement - L'ALGI en sursis.
L'Association pour le Logement des Grands Infirmes devrait être en cessation à la fin de ce mois, sauf intervention des pouvoirs publics, alertés de longue date des difficultés financières de la seule association nationale d'aide au logement des personnes lourdement handicapées (lire l'actualité du 1er août 2011). La ministre chargée des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot-Narquin, est intervenue auprès du secrétaire d'État au logement, Benoist Apparu, pour lui demander d'organiser, avant la fin octobre, une réunion de sauvetage associant le cabinet du secrétariat d'État au logement, l'Algi et Action Logement. Lire également cet Éditorial.

Mardi 18 octobre - Institutions/Parents - Suppression dans le SESSAD 22.

Une députée socialiste des Côtes d'Armor, Danièle Bousquet, s'est émue lors d'une question au Gouvernement posée à l'Assemblée nationale, de la suppression par l'Agence Régionale de Santé de 15 places dans le SESSAD (service d'éducation spéciale et de soins à domicile) Interm'aide 22. "L'agrément était de trente places, mais quinze places supplémentaires non pérennes avaient été financées par les autorités de tutelle, a expliqué la députée. Or, depuis le 1er janvier 2011, l'ARS de Bretagne a refusé de reconduire les places supplémentaires et impose à l'établissement de redescendre à trente places. Pourtant, il y a déjà quarante-huit jeunes inscrits sur la liste d'attente, et il faut compter de deux à trois ans pour avoir une place." La ministre des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot-Narquin, a répondu : "Le département des Côtes-d'Armor connaît le taux d'équipement en SESSAD, tous handicaps confondus, le plus élevé de la région. Pour les services dédiés aux enfants souffrant de troubles psychologiques, ce taux est de 0,66 places pour 1.000 jeunes dans les Côtes-d'Armor contre 0,35 dans la région, soit donc le double." Elle a renvoyé le règlement de la question à l'élaboration par l'ARS du Schéma Régional d'Organisation Médico-Sociale. Lire également en rubrique Parents.

Mardi 18 octobre - Transports/Institutions - Les ESAT prendront le bus.

Le Gouvernement souhaite que les travailleurs en Etablissements et Services d'Aide par le Travail utilisent les transports collectifs pour se rendre dans leurs établissements, et envisage de ne plus financer à partir de 2015 les services de ramassage spécifique domicile-travail. Telle est en substance la réponse apportée par la ministre des solidarités et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot-Narquin, à une question orale posée à l'Assemblée Nationale par Axel Poniatowski, député UMP du Val d'Oise. Ce dernier s'inquiétait du financement par l'État du service de transport domicile-travail des travailleurs en ESAT (lire l'actualité du 24 juin 2011). "La loi du 11 février 2005, au nom du principe d'accessibilité généralisée qui commande dorénavant notre approche du handicap, demande aux autorités organisatrices de transports d'assurer l'accessibilité de leurs réseaux, a répondu la ministre. À défaut de quoi, elles doivent mettre en place un service de substitution. Or, si certains travailleurs handicapés en ESAT ne peuvent se rendre dans leurs établissements, c'est précisément en raison de l'inaccessibilité des transports de droit commun." Le règlement définitif du problème est donc renvoyé aux collectivités territoriales organisatrices de transport, le Gouvernement ayant décidé de nommer prochainement une mission d'inspection chargée du dossier.

 

 

Lundi 17 octobre - Tourisme - Skier en Hautes-Pyrénées.
Hautes-Pyrénées Tourisme Environnement actualise et étoffe l'offre de loisirs et sports d'hiver adaptés, incluant une large gamme d'hébergements hôteliers, pour les familles ou les groupes. Une brochure téléchargeable liste les différents sites labellisés Tourisme et Handicap, présentant leur intérêt touristique et détaillant l'accessibilité et les services spécifiques disponibles, mais sans indication de tarifs. La page "Vacances & différences" rassemble les informations concernant le tourisme des personnes handicapées, que les sites soient labellisés ou pas. L'offre la plus complète concerne les stations de ski de Luz Ardiden, Saint-Lary et Peyragudes.

Dimanche 16 octobre - Sports - Mondial d'escrime.

L'équipe de France d'escrime handisport termine à la 4e place lors des championnat du monde valides et handisport qui se déroulés à Catane (Italie), remportant 9 médailles dont une en or (au sabre par équipe) en préservant le titre gagné en 2006 et conservé depuis lors. Lors du précédent championnat du Monde qui se déroulait à Paris, l'équipe handisport avait remporté 11 médailles dont 3 d'or; contrairement à 2010, la compétition handisport n'a pas été relayée par les médias audiovisuels français.

  Image : Traîneau à chiens à Barèges.

 

Samedi 15 octobre - Culture/Cécité - Ateliers danse chez Acajou.
L'association Acajou organise en novembre prochain une série d'ateliers destinés à la pratique de la danse et de l'expression corporelle par des personnes déficientes visuelles. Accessibles aux danseurs débutants, amateurs ou confirmés, le programme comporte du jonglage, la pratique de l'improvisation, l'exploration dansée de l'oeuvre "La danse inachevée" du peintre Henri Matisse, une soirée "Regards dansants" de courtes formes chorégraphiques et performances. Tous les ateliers ont lieu à Paris, chez Micadanses et au Musée d'Art Moderne (pour "La danse inachevée"). Renseignements auprès d'Acajou, au 06 28 34 66 50 (Delphine Demont) ou au 06 86 48 93 02 (José Luis Pagès).

Vendredi 14 octobre - Citoyenneté - Suivi de la Convention internationale.

C'est le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) qui abritera la Commission sur le suivi de la Convention des Nations Unies que la France a ratifiée le 18 février 2010. Sa présidence est confiée au Conseil français des personnes handicapées pour les questions européennes (CFHE) et sera composée de 7 représentants d'associations de personnes handicapées et 7 représentants de la société civile.

Vendredi 14 octobre - Transports - Itirémia-Effia disparaît.
Au terme d'un appel d'offres lancé par la SNCF, la société Itirémia a perdu 23 des 27 gares dans lesquelles elle assurait l'assistance aux voyageurs handicapés. Ce marché sera partagé, à compter du 25 novembre prochain, entre des sociétés événementielles, de nettoyage, de gardiennage, etc. Les personnels Itirémia doivent théoriquement être repris par les nouveaux exploitants mais les nouvelles gestions, basées sur une réduction des coûts, sont susceptibles d'avoir des conséquences sur la qualité du service rendu aux passagers handicapés. Itirémia conservera seulement les gares de Paris Nord, Roissy Charles de Gaulle et Lyon Part-Dieu, ainsi que Paris gare de Lyon, le temps de lancer un nouveau appel d'offres, l'actuel ayant été déclaré infructueux. Itirémia est une filiale d'Effia, elle-même filiale de Keolis qui est une filiale de la SNCF... Lire en également en rubrique Matériels.

 

 

Jeudi 13 octobre - Transports - Mariani se fait rouler.
Interrogé en marge des Rencontres Nationales du Transport Public qu'il visitait, le Ministre des transports, Thierry Mariani, s'est exprimé sur l'autorisation de "cabotage" (trajets interrégionaux) qu'il a accordée au groupement Eurolines : "Plus de 300 lignes ont été ouvertes après avis des Conseils Régionaux. Cela permet à des passagers pour qui le temps a moins d'importance de voyager à des prix défiants toute concurrence. L'accessibilité des autocars, j'en ai discuté avec Eurolines, est en train d'être améliorée, elle gère la première ligne que l'on a ouverte." Le ministre a ajouté qu'Eurolines n'avait pas mentionné le délai dans lequel l'accessibilité des nouvelles liaisons serait généralisée, et a précisé que l'inauguration à laquelle il avait assisté de la ligne Liège-Valenciennes-Paris avait été effectuée avec un autocar accessible, ce qui lui laissait penser que les nouvelles liaisons nationales étaient accessibles aux voyageurs handicapés. Or, Eurolines indiquait en mai dernier qu'elle n'avait pas encore entrepris de mettre ses liaisons en accessibilité. "Nous ne sommes pas en mesure de vous indiquer le nombre de véhicules accessibles aux personnes à mobilité réduite, précise la porte-parole de la compagnie. Si le voyageur à mobilité réduite est accompagné d'une personne pouvant l'aider en cas de besoin au cours du trajet, l'accompagnant bénéficie de 50% de réduction sur le tarif standard du billet." Dans ce cas, la réservation n'est possible que sur serveur vocal payant ou dans un bureau Eurolines. Lire également ce Flop.

  Image : Thierry Mariani.

 

Mercredi 12 octobre - Solidarité - Molinié au Samu Social.
Éric Molinié a été nommé à la présidence du Samu Social, en remplacement du Docteur Xavier Emmanuelli. Myopathe âgé de 50 ans, Éric Molinié a cumulé durant de nombreuses années les fonctions de conseiller auprès du président d'Electricité de France et l'administration d'associations nationales, dont l'AFM et l'APF. Il avait été nommé à la demande du Président de la République, Nicolas Sarkozy, à la présidence de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité (HALDE) cinq mois avant la disparition de cette dernière. La candidature d'Eric Molinié à la fonction de Défenseur des Droits, autorité administrative indépendante absorbant la Halde, avait été rejetée en mai dernier. Le Docteur Xavier Emmanuelli avait démissionné le 19 juillet dernier du Samu Social (qu'il avait fondé en 1993) pour protester publiquement contre la suppression par le Gouvernement de milliers de lits en centres d'hébergement d'urgence, dont 4.500 rien qu'à Paris. Eric Molinié aura pout tâche de gérer la pénurie, alors que le secrétaire d'Etat au logement, Benoist Apparu, vient d'annoncer une expérimentation "logement d'abord", dans une dizaine de départements (mais pas à Paris), opération concentrant tous les moyens locaux précédemment dévolus à l'hébergement d'urgence.

Mercredi 12 octobre - Institutions - Carences dans le Finistère.

Un millier de personnes a manifesté à Quimper, chef-lieu du Finistère, pour demander la création de places en établissements pour enfants et adultes handicapés. Selon les organisations protestataires (Unapei, Unafam et Genêts d'or), il manquerait actuellement 60 places en foyer pour les enfants handicapés et 150 pour les adultes alors qu'un foyer de vie va fermer. Une trentaine de ses résidents se retrouveraient sans solution malgré l'ouverture en 2012 d'un nouvel établissement.

Mardi 11 octobre - Politique/Accessibilité - Dérogations en milieu rural.

Un député UMP de Lozère, Pierre Morel A l'Huissier, a été nommé par le Président de la République "député en mission" chargé d'une réflexion sur la réforme des normes réglementaires en milieu rural. Membre du mouvement de la Droite Rurale, il avait appelé Nicolas Sarkozy à agir rapidement en direction des campagnes afin de rectifier l'impact négatif sur ces territoires de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) qui a entrainé la fermeture de nombreux services publics, la suppression d'emplois locaux et la paupérisation des populations rurales. Pierre Morel A l'Huissier fait partie des députés de droite qui estiment que cette politique, ainsi que la réforme territoriale, ont généré le vote des élus locaux qui a donné une majorité de gauche au Sénat le 25 septembre dernier. Il est également l'auteur d'une proposition de loi déposée à l'Assemblée Nationale le 15 février dernier, qui dispose que "les établissements touristiques de zones rurales jouissent de dispositions dérogatoires pour l'adaptation aux normes d'accessibilité et sécurité incendie", renvoyant l'ensemble à un décret. Dans le discours qu'il vient de prononcer à Aubusson (Creuse) dans le cadre d'un déplacement sur le thèmes des territoires ruraux, le Président de la République a expressément exclu l'accessibilité du chantier de réforme des normes en milieu rural.

Mardi 11 octobre - Société - Étudiant aveugle menacé d'expulsion.

Selon son comité de soutien, l'étudiant tunisien aveugle Boulbaba Fitouri est menacé d'expulsion par le Préfet de Meurthe-Et-Moselle qui a refusé de renouveler le titre de séjour nécessaire à la poursuite de ses études en France. Ce comité réunissant l'UNEF, Sud Etudiant, le SNES SUP, RESF et Culina, a déposé une pétition en préfecture. Boulbaba Fitouri vit à Nancy depuis une dizaine d'années, engagé dans des études en Sciences du langage et un mastère de langue littérature et civilisations étrangères. Les autorités lui reprochent la lenteur de validation de son cursus, alors que l'étudiant subit depuis cinq ans les séquelles d'une épilepsie qui s'est déclenchée en 2006, entrainant de multiples difficultés dont des pertes de mémoire maintenant récupérées. Alors qu'il est bien noté par ses professeurs et a obtenu son Mastère II, la préfecture lui a signifié en août une Obligation de Quitter le Territoire Français. Depuis, Boulbaba Fitouri ne quitte plus son appartement, selon son comité de soutien, par peur d'une expulsion contre laquelle sa cécité l'empêcherait de réagir.

Lundi 10 octobre - Justice - Prison pour agressions.

Deux savoyards sans domicile fixe ont été condamnés par le Tribunal Correctionnel de Bonneville (Haute-Savoie) à des peines de prison ferme pour de multiples agressions visant notamment des personnes handicapées. Il leur était reproché une quinzaine de délits de vols et violences, dont une victime, jeune handicapé mental, s'était porté partie civile et recevra 2.000€ de dommages et intérêts. L'accusé le plus agressif écope de cinq ans de prison complétées d'une interdiction de séjour en Haute-Savoie durant cinq ans, le second récolte deux ans ferme, un an avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve.

Samedi 8 octobre - Sports - Tour de Corse auto.

Trois des quatre équipages mixtes valides/handicapés engagés dans le Tour de Corse historique automobile ont terminé le rallye. Portés par l'équipe A Stella/ Handi Rally Passion, les concurrents ont parcouru les paysages de l'île de Beauté durant cinq jours, les itinéraires de liaison alternant avec les épreuves spéciales. Les trois véhicules restant en lice et copilotés par les équipiers handicapés d'A Stella se sont classés 16e pour l'Alpine Renault de Bertrand Deloge, 68e pour la Porsche 911 de Benoit Cousin et 75e pour l'Opel Kadett de Julien Coutaz. Une vingtaine d'enfants et d'adultes handicapés a été associée à ce rallye automobile. Par ailleurs, les travailleurs du service restauration de l'ESAT U Licettu ont assuré le déjeuner du ralliement à Suariccia, en servant près de 700 personnes.

Vendredi 7 octobre - Loisirs - Parcours en forêt en Bourgogne.

Les résidents ou touristes handicapés disposent d'un nouveau parcours découverte à Nuits-Saint-Georges (Côte d'Or). Aménagé dans le prolongement du parcours santé, route de Chaux, le chemin est adapté au fauteuil roulant sur 400m environ, avec une table d'orientation sur un belvédère dominant la vallée et le bois et situant les villages proches, des agrès, des bancs et des tables de pique-nique. Un parking avec places réservées est installé au début du parcours.

 

 

Jeudi 6 octobre - Médias/Culture - Audiodescription sur Arte.
La chaine de télévision Arte diffusera en audiodescription ce mois-ci Stella, film de Sylvie Verheyde, le 10 octobre à 14h30 puis le 19 à 14h45. Egalement rediffusé, le dernier volet de la série documentaire suisse "Romans d'ados", réalisée en 2010 par Béatrice Bakhti, Adultes, mais pas trop, le 12 à 10h05. Côté fiction, là encore rediffusée, Du rouge sur la croix est librement inspiré de la vie du fondateur de la Croix-Rouge internationale, Henry Dunant : à voir le 29 à 14h30.

Jeudi 6 octobre - Justice - 30 ans de prison pour tortures.

La Cour d'Assises d'Appel des Bouches-du-Rhône a condamné à 30 ans de prison deux hommes qui avaient, en décembre 2008, séquestré et violé une femme handicapée à 80% et atteinte de troubles psychiatriques. Les agresseurs avaient torturé et abusé leur victime durant trois jours, enfermés dans un appartement à Nice, lui coupant une oreille, un bout d'orteil, la brulant avec une plaque électrique, lui faisant boire de l'eau de Javel et avaler des clés. En première instance, la Cour d'Assises des Alpes-Maritimes avait déjà condamné les deux agresseurs à 30 et 25 ans.

Mercredi 5 octobre - Justice - Taxe pour les procédures.

Dans un communiqué, la Fédération Nationale des Accidentés du Travail et Handicapés (FNATH) apprécie l'exonération de taxe fiscale sur les actions en justice lorsqu'elles concernent des procédures jugées ou instruites sans frais. Sont notamment concernés les recours devant les Tribunaux de la Sécurité Sociale et le contentieux de l'incapacité. Depuis le 1er octobre, toute personne qui intente une action devant la justice en matière civile est tenue d'acheter un timbre fiscal de 35€ dont le produit est censé, selon le Gouvernement, financer la récente réforme de la garde à vue.

 

 

Mardi 4 octobre - Culture - Maori au Quai Branly.
L'exposition consacrée à la culture Maori, "Leurs trésors ont une âme", qui est présentée au musée du Quai Branly jusqu'au 21 janvier 2012, comporte un espace tactile ainsi qu'une série de conférences et visites adaptées aux visiteurs handicapés. Au fil des salles équipées de fiches en caractères agrandis, ils découvriront le caractère vivant d'une culture ancestrale que la colonisation britannique n'a pu faire disparaitre, et son implication dans la vie quotidienne ou la création contemporaine. Quatre objets symboliques ont été adaptés pour une présentation tactile avec texte braille, noir à caractères agrandis et audio en français et anglais. Une vidéo sous-titrée et avec LSF est disponible au début du parcours de visite. Outre des visites spécifiques en fonction des handicaps, d'autres manifestations (contes, ateliers) autour de l'exposition sont accessibles. Les informations publiées en ligne n'étant pas complètes, il convient de s'informer auprès du service Accessibilité du musée.

Mardi 4 octobre - Sports - La France aux Global Games.

L'équipe de France Sport Adapté a obtenu trois médailles de bronze et un minima au terme des Global Games qui se sont déroulés à Loano, (proche de Savona, en Italie) : Damien Rumeau au lancer du marteau avec un jet de 37,63m, l'équipe féminine (Magali Rousset, Mélanie David et Véronique Cateau) et le double masculin (Richard Vallée et Christopher Fouconnier) en tennis de table. Les performances de Damien Rumeau au marteau et de Gaëtan Bonneau en saut en longueur (6,08m) sont qualifiantes pour les Jeux Paralympiques de Londres 2012. Les Global Games organisés par l'INAS (Fédération internationale des sportifs handicapés mentaux) ont réuni 700 athlètes de 50 pays concourant en athlétisme, basketball, cyclisme, futsal, natation, tennis de table et tennis. Dans un communiqué diffusé le 29 septembre, le nouveau ministre des sports, David Douillet, avait tenu à adresser "ses plus chaleureuses félicitations à l'équipe de France féminine de tennis de table qui a remporté sa première médaille d'or", alors qu'elle n'avait gagné que le bronze...

  Image : tiki.

 

Lundi 3 octobre - Accessibilité - Plus de nouvelles dérogations.
Lors d'un entretien avec les porte-parole du Comité d'Entente des associations de personnes handicapées, le Président de la République a affirmé qu'il n'y aurait pas de nouvelle tentative d'instaurer par la loi des possibilités de dérogation à l'accessibilité. Il a demandé au Gouvernement de rejeter au Parlement l'article 1er de la proposition de loi du sénateur UMP du Loiret, Eric Doligé, qui tendait à permettre de déroger à la mise en accessibilité des constructions existantes. Nicolas Sarkozy avait pourtant expressément demandé à ce sénateur de traduire en loi le rapport de simplification des normes applicables aux collectivités locales qu'il lui avait remis le 16 juin dernier, et qui portait notamment sur l'accessibilité.

Dimanche 2 octobre - Santé/Justice - Meurtre à l'hôpital.

Une dame âgée de 94 ans, paralysée et aveugle, a été sauvagement assassiné dimanche dernier dans sa chambre du centre de gérontologie Serre-Cavalier de Nîmes (Gard), révèle le Midi Libre, qui précise que la direction de l'établissement n'a pas alerté la police et aurait demandé au personnel de garder le silence. L'enquête judiciaire n'a débuté que deux jours après, suite à une plainte déposée par la famille de la victime. Un homme, également très âgé et violent, hospitalisé pour troubles du comportement aurait commis ce crime à coups de poings.

 

>> Actualités précédentes



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2011. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page