Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap
 
Octobre 2004.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Samedi 30 octobre - Médias - Bernic disparaît.
La société Bernic Editions, gérante du magazine J'accède et du guide H des vacances et loisirs (ex Guide Rousseau), est en liquidation judiciaire. Elle avait été créée en janvier 2002 par Renaud Martel, Benoît Angély et Nicolas Pichon. Le magazine J'accède comptait environ 300 abonnés, la plupart des exemplaires étant distribués gratuitement.

Vendredi 29 octobre - Législation - Le C.D.H écrit à Chirac.

En réaction à la lettre qu'a adressé le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées le 19 octobre dernier au Président de la République, le Collectif des Démocrates Handicapés a également écrit à Jacques Chirac pour l'informer du souhait exprimé par les citoyens handicapés d'une meilleure prise en compte de leur parole. Le C.D.H estime que la fonction du C.N.C.P.H "est d'accepter d'élargir le débat et non le réduire avec frilosité à des réunions entre gestionnaires d'établissements" et soutient "avec force, toute démarche visant à offrir une représentation moderne, réelle, plurielle, experte et constructive de personnes handicapées". Le Collectif demande au Président de la République d'accepter la reconnaissance par le Sénat de la représentation des personnes handicapées, dans les instances nationales et territoriales, à parité par des associations gestionnaires et non gestionnaires.

Vendredi 29 octobre - Social - Paritarisme contesté à la Sécu.

Trois organisations protestent contre l'absence de représentants d'usagers au sein du nouveau conseil de l'Union des Caisses Nationales d'Assurance Maladie (UNCAM) issu de la récente réforme de la Sécurité Sociale. La Fnath, l'Union Nationale des Associations Familiales (Unaf) et le Collectif Inter associatif Sur la Santé (CISS) dénoncent une entente entre représentants patronaux et syndicaux qui se seraient répartis les sièges à pourvoir.

Jeudi 28 octobre - Emploi - 10.000 emplois tremplin en I.D.F.
Le Conseil Régional d'Ile-de-France lance un programme d'aide à l'emploi ouvert notamment aux personnes handicapées, sans condition d'âge. 10.000 contrats à durée déterminée vont être créés durant les six prochaines années, principalement dans les associations d'aide aux personnes. La Région financera chaque poste à hauteur de 15.000 euros par an.

Jeudi 28 octobre - Loisirs - Les EscaPam reprennent.
Paris Accompagnement Mobilité propose de nouvelles sorties culturelles EscaPam (lire ce Top) intégrant le transport de personnes handicapées et de leurs accompagnateurs. Actuellement, une soirée beaujolais nouveau, des représentations lyriques et théâtrales sont programmées. D'autres propositions sont en cours d'élaboration. Renseignements au 0810.0810.75 ou sur pam.paris.fr.

  Image : Véhicule du service PAM.

Mercredi 27 octobre - Législation - Sénat et loi Montchamp, réactions.
Les nombreuses réactions à l'adoption par le Sénat, en seconde lecture, du projet de loi d'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, sont présentées en Editorial. L'examen du texte en dernière lecture est actuellement programmé à l'Assemblée Nationale le 2 janvier 2005, mais pourrait être avancé au mois de décembre à la demande de la Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées.

Mercredi 27 octobre - Citoyenneté - Elections en Ile-de-France ?

Lors de la campagne électorale des Régionales, le président sortant de l'Ile de France, Jean- Paul Huchon, s'était engagé à créer un Conseil consultatif des personnes handicapées. Réélu à la tête du Conseil Régional le 28 mars 2004, ses services préparent la création d'un Conseil régional consultatif des citoyens handicapés au sein duquel la moitié des représentants seront élus par la population concernée. Les électeurs seront les personnes handicapées d'Ile de France et leurs parents; les modalités pratiques de recensement du corps électoral sont en cours d'élaboration. L'autre moitié sera composée à parité de représentants d'associations et de mouvements de personnes handicapées, et de professionnels et personnes qualifiées. Le Conseil Régional devrait se prononcer en séance plénière fin novembre sur la création du Conseil consultatif régional des personnes handicapées (lire également ce Top).

Mercredi 27 octobre - Institutions - Budget 2005, protestations associatives.

Plusieurs associations gestionnaires d'établissements pour personnes handicapées dénoncent la baisse d'environ 10% des crédits destinés aux ateliers protégés dans le projet de budget 2005. L'A.N.R.H, l'APAJH, l'A.P.F, le GAP UNETA et l'UNAPEI estiment qu'il est en contradiction avec "les orientations préconisées par le président de la République en matière d'insertion professionnelle des personnes handicapées". Les organisations demandent "la programmation d'un plan pluriannuel de développement et d'accompagnement" des établissements de travail adapté.

Mardi 26 octobre - Société - La cohésion sociale oublie les handicapés.

Alors que débute l'examen par le Sénat du projet de loi de cohésion sociale, l'Association des accidentés de la vie (FNATH) rappelle "qu'à aucun moment [le texte] n'intègre les personnes handicapées dans ses préoccupations". L'association estime nécessaire d'articuler les dispositions de ce projet de loi avec la future loi d'égalité des droits et des chances, notamment dans le domaine de l'emploi et des maisons départementales du handicap. Elle demande également la prise en compte "dans la recherche active d'emploi les aspirations professionnelles de la personne".

Lundi 25 octobre - Sport - Médaillés honorés.
Les athlètes qui ont gagné une médaille lors des Jeux Paralympiques d'Athènes ont été honorés par le Président de la République; il a décoré chaque sportif de l'Ordre du Mérite, pour ceux dont c'était le premier titre olympique, et de la Légion d'Honneur pour les autres. Jacques Chirac les a félicités pour avoir "offert à la France un très, très beau palmarès", rappelant que ce résultat était pour l'essentiel dû aux athlètes féminines, qui ne constituaient pourtant que le quart de la délégation. Plus tard dans la journée, le Maire de Paris, a salué l'envie des sportifs "de se dépasser et de gagner dans un climat fraternel". Bertrand Delanoë a précisé que le dossier présenté par Paris pour l'organisation des Jeux de 2012 ne comporterait pas de césure entre les Olympiques et les Paralympiques.

  Image : Bertrand Delanoë et les athlètes paralympiques.

Lundi 25 octobre - Loisirs - Accueil mixte au Mans.
L'association Loisirs Pluriels ouvre un centre de loisirs ouvert aux enfants valides et handicapés dans l'école primaire des Ardriers, au Mans (Sarthe). Chaque mercredi et durant les petites vacances scolaires, les enfants seront accueillis et participeront ensemble à diverses activités ludiques.

Lundi 25 octobre - Transports - Bus adaptés à Perpignan.

Le comité consultatif des personnes handicapées a été informé qu'une trentaine de bus pouvant accueillir des personnes sur fauteuil roulant équiperaient les transports urbains desservant Perpignan (Pyrénées Orientales) et sa proximité à compter du 1er janvier 2005. Une quarantaine d'arrêts ont été aménagés. Les lignes équipées de véhicules accessibles n'ont pas été précisées.

Lundi 25 octobre - Institutions - Accueil temporaire à Lamballe.

Le Comité régional d'organisation sanitaire et sociale de Bretagne approuve le projet de création d'un centre d'accueil temporaire pour adultes et enfants handicapés. Il devrait être construit à Lamballe (Côtes d'Armor), géré par Athéol et ouvrirait dans deux ans, si l'Etat l'agréé et apporte son financement. Il accueillerait une douzaine de personnes pour quelques heures ou quelques nuits dans la semaine (lire ce Top).

Lundi 25 octobre - Education - A.V.S associatifs dans le 92.

Le Conseil Général des Hauts-de-Seine attribue une subvention de 40.000 euros à l'Association Départementale des Pupilles de l'Enseignement Public (A.D.P.E.P 92). Ce financement devrait couvrir la part restant à la charge de l'Association pour l'emploi en Contrats d'Insertion dans la Vie Sociale (CIVIS) de 40 Auxiliaires de Vie Scolaire (lire ce Focus).

Vendredi 22 octobre - Culture - Saint-Denis accessible.
La Basilique de Saint-Denis (93) améliore son accessibilité à la faveur d'une grande exposition, "Basilique secrète" (ouverte jusqu'au 6 mars 2005) consacrée aux pièces découvertes lors des campagnes de fouilles organisées sur ce site historique et archéologique. Des vitrines situées à hauteur idéale pour un visiteur en fauteuil roulant présentent l'orfèvrerie mérovingienne, dont le trésor de la reine Arégonde, et des ornements funéraires. L'ensemble retrace l'histoire de l'édifice jusqu'à la création de l'Abbaye. Plusieurs pièces font l'objet d'une présentation tactile, sur visite guidée ou individuelle. La crypte, dans laquelle les pièces sont exposées, est désormais desservie par une entrée extérieure au moyen d'un élévateur pour fauteuil roulant. Il demeure néanmoins nécessaire d'être accompagné par un employé pour accéder. Une nouvelle rampe d'accès à la nef, respectant un pourcentage de pente de 5%, devrait être installée courant novembre. En revanche, l'accès au choeur, autour duquel sont disposés la plupart des gisants des rois de France, demeure impossible en fauteuil roulant. Mini-site de présentation sur monum.fr.

  Image : Elévateur à Saint-Denis.

Jeudi 21 octobre - Législation - La loi Montchamp au Sénat.
Le projet de loi d'égalité des droits et des chances a été examiné en deuxième lecture par le Sénat. Le texte a été profondément remanié, augmenté de 23 articles; un nouveau Titre précise les actions de prévention et de soins des handicaps. Dans son exposé préliminaire, Marie- Anne Montchamp, Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, a nettement critiqué les partisans de l'introduction dans la loi de la notion de "situation de handicap" : "Le handicap résulte toujours d'une interaction entre les incapacités d'une personne affectée de déficiences et l'environnement dans lequel elle évolue. En ce sens, le handicap constitue en lui- même une situation. [...] Réduire le handicap aux seules incapacités nous ramènerait à une vision dépassée et erronée du handicap. La loi serait dévoyée si elle dissociait les incapacités de la déficience qui les engendre". Les départements deviendront les organisateurs de la politique en direction des personnes handicapées à travers les Maisons du handicap dotées d'un statut de Groupement d'Intérêt Public; en plus des actuels financements incombant aux Conseils Généraux, elles recevront une dotation de la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie. Les instances nationales et territoriales devront comporter à parité des représentants d'associations gestionnaires ou de défense des droits (non gestionnaires). Les entreprises qui n'auront pas employé de travailleurs handicapés durant trois années consécutives verseront une contribution à l'Agefiph égale à 1.500 fois le taux horaire du Smic par emploi manquant au quota. Le Sénat a adpoté le projet de loi par 192 voix contre 118. La réforme des ressources (Allocation Adulte Handicapée et part de la prestation compensation pour incapacité de travailler) est renvoyée à l'Assemblée Nationale, en décembre prochain, qui débattra une ultime fois du contenu du projet de loi.

Jeudi 21 octobre - Loisirs - Casting pour téléfilm.

Le réalisateur Jean-Paul Lilienfeld recherche des comédiens, professionnels ou non, handicapés physiques et se déplaçant en fauteuil roulant : un homme (30 à 40 ans), un homme très sportif (environ 40 ans), un jeune homme atteint d'une maladie dégénérescente de type myopathie (20 à 30 ans) et d'autres rôles d'hommes sans précisions. Ils joueront des seconds rôles qualifiés "d'importants" dans un téléfilm tourné à Bruxelles (Belgique) en janvier 2005 et diffusé sur France 3; une bonne élocution est également demandée. Candidature à adresser à Cendrine Lapuyade, tél. 06 12 05 87 24.

Mercredi 20 octobre - Education - L'Université de Bourgogne enquête.

L'Université de Bourgogne (Dijon) lance une enquête sur l'accessibilité de ses locaux aux étudiants et personnels handicapés. Cette enquête sera conduite par deux étudiants en Economie et gouvernance des territoires, en partenariat avec l'Association des Paralysés de France, les services techniques et des intervenants qualifiés.

Mercredi 20 octobre - Société - Loi sur la fin de vie.

Le député U.M.P Jean Leonetti, qui a présidé la récente mission parlementaire sur la "fin de vie", annonce qu'une proposition de loi sur ce sujet sera examinée à l'Assemblée Nationale le 26 novembre prochain. Le Premier Ministre, Jean- Pierre Raffarin, apporte son soutien au texte qui aurait recueilli l'approbation consensuelle des formations politiques représentées au Parlement. La proposition repose sur le principe "respecter la vie, accepter la mort"; elle porte sur les soins palliatifs, l'encadrement de l'acharnement thérapeutique et l'accompagnement des agonisants, et ne comporte aucune disposition relative au suicide assisté ou à l'euthanasie.

Mardi 19 octobre - Société - Michel Gillibert est mort.

Le quotidien Le Figaro a sobrement publié l'avis de décès de Michel Gillibert, survenu à l'âge de 59 ans. La cause de la mort de cet ancien dirigeant d'entreprise, devenu tétraplégique à l'âge de 34 ans après un accident, Secrétaire d'Etat aux handicapés de 1988 à 1993, n'a pas été rendue publique. Les médecins de Michel Gillibert l'affirmaient grabataire et de santé fragile. Ces derniers mois, l'ancien ministre avait été condamné à plusieurs reprises pour divers délits financiers au préjudice de l'Etat. Michel Gillibert, qui s'était entouré de personnalités du monde politique et du spectacle, dont Jane Birkin, alors qu'il présidait le mouvement de défense des grands accidentés de la vie, fut notamment l'initiateur de la loi d'accessibilité du 13 juillet 1991.

Mardi 19 octobre - Accessibilité - L'A.P.F manifeste.
Les "chantiers de l'accessibilité" organisés chaque année par l'Association des Paralysés de France ont pris pour thème la "France inaccessible". Diverses opérations de protestations ont été organisées dans près de 70 villes pour mettre en évidence les difficultés d'accès à des services publics, des commerces, des transports. Selon une enquête Ifop commandée par l'A.P.F et réalisée en juillet dernier, 3 des 22 capitales régionales sont accessibles à plus de 50% aux personnes handicapées motrices. Strasbourg, Besançon et Bordeaux figurent en tête, Marseille est dernière (la voirie et les réseaux de tramways ont été exclus du champ de l'enquête). L'A.P.F redoute que la loi d'égalité des droits et des chances, dont l'examen en seconde lecture débute au Sénat, ne se traduise pas une augmentation des possibilités de dérogation en matière d'accessibilité; l'Association demande "dix ans maximum pour rendre la France accessible".

  Image : Logo de l'A.P.F.

Lundi 18 octobre - Loisirs - Sentier de randonnée en Côte d'Or.
Un sentier d'accès au site naturel des falaises de La Baulme (21) a été mis en accessibilité sous l'impulsion de la communauté de communes du Sombernonnais. Les falaises dominent Baulme La Roche et constituent un site naturel de promenade et d'observation de la nature, notamment des oiseaux, choucas et faucons pèlerins. Un cheminement à pente faible, comportant des bancs de repos et une signalétique adaptée, ont conduit la collectivité à présenter une demande de labellisation "Tourisme et handicap".

Vendredi 15 octobre - Logement - Lyon enquête.

Le Conseil Lyonnais pour le respect des droits a conduit, à la demande de la Ville, une enquête destinée à connaître les difficultés d'accès au logement que rencontrent les personnes handicapées de l'agglomération. Ses conclusions sont consultables en ligne. Le Conseil poursuit sa démarche en lançant un questionnaire de recensement des actions innovantes, d'expériences individuelles ou collectives, de savoir- faire, etc.

Vendredi 15 octobre - Institutions - Fagerh et Maisons du handicap.

La Fédération des Associations Gestionnaires des Etablissements de Réadaptation pour Handicapés (Fagerh) a interrogé 1.200 personnes dans son réseau, dont 77% de travailleurs handicapés, sur leur conception des futures Maisons départementales du handicap. Les répondants souhaitent qu'elles soient prioritairement un lieu d'information personnalisée sur les droits et d'écoute des problèmes; ils espèrent également qu'elles offrent un accueil à visage humain accompagné d'un lieu d'échange. La Fagerh souhaite prolonger cette enquête par une série de débats départementaux dont le planning n'a pas été communiqué.

Jeudi 14 octobre - Logement - Adaptations en I.D.F.
La Région Ile-de-France a voté une ligne budgétaire de 63.000 euros destinée à financer l'aménagement de 18 logements du parc privé habités par des personnes handicapées. Le Conseil Régional a financé, depuis 4 ans, l'adaptation de 500 appartements. Il a également accordé une subvention à une association assurant le maintien à domicile de personnes âgées, destinée à financer une télé- surveillance : une caméra reliée à un système informatique détecte l'activité de la personne et déclenche, le cas échéant, une alerte. Ce procédé est destiné à réduire la présence à domicile et la charge financière des aides humaines intervenant auprès de personnes très âgées.

Vendredi 15 octobre - Emploi - Imperfection de la retraite anticipée.

Le réseau Handipublic, qui regroupe six organisations oeuvrant en faveur de l'emploi dans la fonction publique, s'inquiète des modalités de mise en oeuvre de la retraite anticipée des travailleurs handicapés. Il estime que les conditions restrictives de durée et de taux d'invalidité ainsi que le calcul de la pension au prorata des trimestres cotisés sont dissuasives. Il demande une majoration de 0,33 de chaque trimestre cotisé et l'élargissement aux régimes spéciaux du principe de retraite anticipée.

Jeudi 14 octobre - Accessibilité - Stationnement protégé à Paris.
La Ville de Paris déploie un premier programme de protection de places de stationnement réservé (lire cet Article) portant sur une cinquantaine d'emplacements. Ces derniers sont délimités et protégés par des bordures latérales et un arceau relevable actionné par télécommande. Les premiers arrondissements concernés sont le 1er, le 12e et le 17e. Les boîtiers de télécommande sont distribués par les Mairies de ces arrondissements. Paris prépare un appel d'offres portant sur l'équipement de 700 emplacements sur l'ensemble de son territoire; cette disposition résulte du Schéma Directeur de la Voirie adopté par le Conseil de Paris en juillet 2002. Une première expérimentation, dont les résultats n'ont pas été rendus publics, avait été menée sur quelques emplacements dans le 20e arrondissement.

Jeudi 14 octobre - Emploi - Réunica signe avec l'Agefiph.

Réunica, groupe de retraite et de prévoyance (anciennement Mutuelles Unies), souhaite embaucher un minimum de 4% de travailleurs handicapés à l'occasion de ses recrutements; c'est l'une des dispositions que comporte la convention biennale que le Groupe a signé avec l'Agefiph. Réunica doit également mieux informer son personnel sur l'emploi des personnes handicapées "afin de lever les interrogations, voire les freins qui peuvent éventuellement apparaître" et engager des actions de maintien dans l'emploi pour ses employés devenus inaptes.

Mercredi 13 octobre - Société - Les députés préfèrent le vin.

Une majorité de députés, toutes tendances politiques confondues, a fait adopter un amendement rétablissant la publicité subjective mettant en valeur les qualités supposées du vin : beauté, saveur, érotisme, etc. Actuellement, seule la publicité objective est légale, portant sur la présentation d'une appellation sans autres caractéristiques que techniques. Ce vote, qui a suscité la protestation de l'ancien ministre de la Santé Claude Evin, père de la loi qui interdisait la publicité subjective pour l'alcool et le tabac, intervient en pleine semaine de la Sécurité routière. Le Sénat avait rejeté, en mai dernier, une tentative similaire portée par des Sénateurs élus dans des départements viticoles (lire cet Editorial). Rappelons que l'imprégnation alcoolique de conducteurs est en cause dans la plupart des accidents corporels graves.

Mercredi 13 octobre - Législation - Montchamp précise la loi.

La Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées a précisé, à la faveur d'un entretien avec la presse, quelques aspects des futures Maisons du handicap et de la prestation compensation. Lors de l'examen en seconde lecture par le Sénat du projet de loi d'égalité des droits et des chances, le gouvernement soutiendra le statut juridique de Groupement d'Intérêt Public pour les Maisons du handicap, avec participation des associations. La prestation compensation sera financée à partir de 2006 à hauteur de 550 millions d'euros provenant du produit du jour férié travaillé. La plus grande partie de ce budget sera affectée aux aides humaines, ce qui devrait financer 12 millions d'heures de tierce- personnes. En matière d'aides techniques, la part restant à la charge des personnes dans le cadre des Dispositifs Vie Autonome devrait être intégralement couverte : la prestation compensation viendrait s'ajouter au remboursement Sécurité Sociale et aux contributions des financeurs extra- légaux. Il n'est pas envisagé dans l'immédiat d'étendre la liste des produits et prestations remboursables (L.P.P.R); 20 millions d'euros seront toutefois affectés au financement des aménagements de domiciles et de véhicules. 300 millions d'euros seront affectées à la création de places en établissement médico- sociaux. Par ailleurs, selon une source associative, le gouvernement défendra un amendement reportant d'un an, à compter du 1er janvier 2006, la mise en oeuvre de la prestation compensation.

Mardi 12 octobre - Matériels - D.V.A sans argent.

Le Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l'Égalité des Droits (C.D.T.H.E.D) s'inquiète de la carence de l'Etat qui ne dispose pas des fonds pourtant promis à des personnes handicapées dans le cadre du Dispositif Vie Autonome de l'Isère. Le comité évoque la situation de deux personnes, dont l'une a déjà engagé d'importantes dépenses d'aménagement de son domicile, qui ont reçu, six mois après une décision de financement, un courrier de l'administration leur faisant part d'une absence de fonds permettant d'honorer l'engagement de l'Etat. Le C.D.T.H.E.D en appelle au Préfet afin que l'Etat respecte sa signature et débloque rapidement les sommes promises.

Mardi 12 octobre - Cécité - Prix Valentin Haüy.
Le prix Valentin Haüy, attribué par l'association éponyme, a été décerné à Jean- Marie Houot, conseiller municipal de Vandoeuvre les Nancy (lire cette Chronique Citoyenne) et la Maison des Jeunes et de la Culture Lorraine pour la réalisation d'un film documentaire sur l'intégration scolaire, "Tous pareils". En 15 minutes, un instituteur présente quatre élèves intégrés à l'école ordinaire, le soutien spécifique dont ils bénéficient, leurs rapport avec les autres enfants, leurs désirs et leurs centres d'intérêt. Sous- titré, ce film est disponible en D.V.D sur simple demande auprès de l'Association Valentin Haüy (A.V.H) qui souhaite qu'il soit utilisé pour mieux informer les enfants, leurs parents et les personnels scolaires de la réalité de l'intégration scolaire. Le prix Valentin Haüy a été créé par l'A.V.H pour revaloriser le nom du "premier instituteur des aveugles" (lire ce Portrait).

  Image : MM. Houot et Champetier de Ribes.

Mardi 12 octobre - Education - Rapport sur l'avenir de l'école.
Le rapport de la Commission du débat national sur l'avenir de l'École, présidée par Claude Thélot, a été remis au Premier Ministre. Synthèse en 159 pages (téléchargeable au format P.D.F) d'une année de réunions et débats publics, il consacre un seul paragraphe (page 59) à la place des élèves handicapés. La Commission insiste sur la nécessité d'appliquer la loi de décentralisation de 2004 qui "réaffirme leur droit à une scolarité la plus proche possible de celle de leurs camarades". Elle ne différencie pas les apprentissages et propose "qu'à côté et avec les enseignants, une plate- forme technique, où peuvent être mobilisés des spécialistes de la santé et que la Commission appelle de ses voeux, pourra intervenir pour faciliter et accompagner l'intégration des enfants handicapés". Le rapport estime que les élèves les plus lourdement handicapés doivent continuer à être accueillis dans des établissements médico- éducatifs davantage ouverts sur l'école ordinaire.

Vendredi 8 octobre - Institutions - La Manche enquête.

Les associations de personnes handicapées du département de la Manche ont obtenu du Conseil Général qu'il réalise une étude sur les besoins en places d'accueil spécialisé. Les associations avaient manifesté en juin dernier pour dénoncer les carences locales en matière d'évaluation des besoins. L'Observatoire Régional de la Santé aura la charge de conduire l'étude.

Jeudi 7 octobre - Logement - Charte à Villeneuve-d'Ascq.

Les organismes de logement social ou privé de Villeneuve d'Ascq (59) ont signé avec des associations locales de personnes handicapées, sous l'égide de la Municipalité, une convention de partenariat qui prévoit d'améliorer l'accès au logement. Attribution, aménagement, maintien au domicile, adaptation du parc de logement aux besoins des personnes handicapées figurent parmi les dispositions paraphées par une vingtaine de signataires, en présence du Maire, Jean- Michel Stievenard, de l'adjointe au logement, Martine Berthouloux, et de l'adjointe aux personnes handicapées, Lahanissa Madi. Selon elle, cette Charte serait une première en France.

Jeudi 7 octobre - Loisir/Cécité - Couac à l'Arlequin.
Inaugurée en présence des médias par le Maire de Paris le 21 septembre dernier, la salle du cinéma parisien L'Arlequin est actuellement occupée par des projections dans le cadre du Festival du film allemand. Philippe Chazal, aveugle et dirigeant associatif, s'est vu refouler alors qu'il souhaitait en compagnie de sa fille assister à la projection de 18 heures d'un film en audiodescription (conformément à ce qui avait été annoncé par l'Arlequin). Son déplacement en taxi, effectué en pure perte, ne lui a pas été remboursé.

Jeudi 7 octobre - Transports/Cécité - Accident à Lyon.
Après un incident similaire survenu dans le funiculaire de la Croix-Rousse le 19 juillet dernier, une jeune femme aveugle est tombée sur la voie d'une ligne de métro. Aucune bande d'alerte podo- tactile ni barrière de sécurité ne protégeait le bord du quai d'une voie rarement utilisée de la ligne C.

Jeudi 7 octobre - Transports - PAM double sa fréquentation.
Lancé en novembre 2003, le service de transport spécialisé Paris Accompagnement Mobilité a doublé le nombre de ses clients en moins d'un an. Recevant dans ses locaux le P.D.G de la S.N.C.F, Louis Gallois, les dirigeants de PAM et sa maison- mère Kéolis (dont la S.N.C.F est un important actionnaire), ont estimé que la marge de progression du service demeurait importante : avec 150.000 transports effectués, le tiers de l'objectif assigné à l'horizon 2006 par les collectivités locales a été atteint. PAM confirme que la Ville et le Département de Paris envisagent d'ouvrir le service à des personnes handicapées non franciliennes. Louis Gallois souhaite également que les voyageurs puissent utiliser PAM en complément du train, la décision revenant aux collectivités locales (Ville, Départements, Région) qui financent le service. S'exprimant, par ailleurs, au sujet du projet de loi d'égalité des droits et des chances, Louis Gallois affirme que le délai de dix ans pour la mise en accessibilité des transports collectifs "est un défi considérable. Il ne faut pas mettre dans la loi quelque chose qui n'est pas réalisable". Le P.D.G de la S.N.C.F conduit des discussions à ce sujet avec les Secrétariats d'Etat aux personnes handicapées et aux transports. Pour sa part, Olivier Marembaud, P.D.G de Kéolis, estime que la mise en accessibilité des transports en commun repose essentiellement sur les décisions des collectivités locales qui sont responsables de l'organisation des transports urbains et interurbains.

  Image : Louis Gallois au centre opérationnel de Pam.

Jeudi 7 octobre - Médias - Arrêt de J'accède.
Mensuel dédié à l'accessibilité, J'accède arrête sa parution après 16 numéros. Créé en 2002 par Benoît Angély, jeune paraplégique, et des parents et amis, il était essentiellement diffusé gratuitement. Des impératifs économiques ont motivé la décision prise par les gestionnaires qui affirment que la situation de la S.a.r.l Bernic, exploitante du titre, est tout juste équilibrée. Le devenir du site Internet de J'accède qui contient des informations sur des sites, des services et des commerces accessibles, n'est pas défini, même s'il est envisagé de le maintenir en ligne pour l'instant.

  Image : Couverture du magazine J'Accède.

Mercredi 6 octobre - Législation - Le C.N.P.S.A.A fait le point.
Le Comité national de promotion sociale des aveugles et amblyopes dresse le bilan des évolutions prévisibles du projet de loi d'égalité des droits et des chances, à deux semaines de son examen en deuxième lecture par le Sénat. "Notre demande de versement de la Prestation de Compensation sur une base forfaitaire est plutôt bien accueillie par le Gouvernement", estime le Comité dans un communiqué rendu public. Sans exclure une appréciation individualisé des besoins, ce forfait aurait l'avantage de désengorger les commissions d'attribution. Le C.N.P.S.A.A ne craint pas que "les avancées obtenues en première lecture soient remises en cause, du moins sur les points importants obtenus par nous" et précise qu'une amélioration du dispositif de retraite anticipé sera probablement inclus dans la loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2005. Enfin, le Comité pense que la mise en accessibilité d'émissions de télévision par Audiovision pourrait être intégrer dans la loi d'égalité des droits et des chances.

Mercredi 6 octobre - Société - Autorité anti-discrimination.

L'Assemblée Nationale a adopté en première lecture le projet de loi instituant une Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde, lire ce Focus). Seuls les députés de la Majorité ont approuvé le texte, l'Opposition ayant opté pour l'abstention. De nombreuses associations contestent la portée effective de ce dispositif instaurant des dispositions différentes pour les secteurs privé et public : ce dernier ne serait pas obligé de justifier une procédure estimée discriminatoire. La nomination des membres par les pouvoirs politiques (Président de la République, Premier Ministre, Présidents de l'Assemblée Nationale et du Sénat) est critiquée de même que le caractère "parisianiste" d'une l'institution privée d'antennes régionales, et l'exclusion de fait des associations de défense. La Halde aura compétence sur les situations de discrimination du fait d'un handicap ou de l'état de santé.

Mercredi 6 octobre - Loisirs - L'évangile selon Cauwelaert.
L'évangile de Jimmy, dernier roman de Didier van Cauwelaert, sort en librairie simultanément en papier (éditeur Albin Michel) et sonore, en coffret de C.D audio. Ce dernier est réalisé par l'association Lire dans le noir, l'auteur lisant intégralement son roman durant 11h40. Il conte les péripéties d'une expérimentation de scientifiques américains qui ont créé un clone du Christ, mais l'enfant disparaît dans la nature ! Coffret de 10 C.D vendu en librairie au prix de 32 euros.

  Image : Couverture de l'Evagile de Jimmy figurant le visage du Christ tel qu'il apparaît sur le Suaire de Turin.

Mardi 5 octobre - Santé - Guide d'accueil sur Cédérom.
L'Union Régionale des Médecins Libéraux (U.R.M.L) de Provence Alpes Côte d'Azur édite une version Cédérom du "Guide pour l'orientation des patients handicapés de moins de 60 ans par le médecin libéral" qu'elle a réalisé l'année dernière (lire Actualité au 24 avril 2003). Répondant à la demande de nombreux praticiens, l'Union a étendu à la France entière les informations pratiques contenues dans ce Guide qui couvre les domaines de la vie quotidienne, sociale et professionnelle.

Lundi 4 octobre - Justice - Disparues de l'Yonne.

Le juge d'instruction Renaud van Ruymbeke ordonne le renvoi de Nicole Darmon Charrier devant le Tribunal Correctionnel sous le grief d'abus de faiblesse; il lui est reproché d'avoir fait travailler à son profit des personnes handicapées sans leur verser de rémunération. Cette ancienne directrice à Auxerre, jusqu'en 2000, d'un foyer de personnes handicapées, a été blanchie des accusations de mise en danger de la vie d'autrui et de conditions de travail et d'hébergement contraires à la dignité des personnes. Cette poursuite s'inscrit en marge de l'affaire des Disparues de l'Yonne dont les protagonistes devraient être jugés en novembre prochain. Une partie du dossier, concernant la gestion financière des établissements gérés par l'APAJH (Association pour adultes et jeunes handicapés) de l'Yonne, attend la décision du Parquet quant aux suites judiciaires à lui donner.

Samedi 2 octobre - Transports - Ligne spécialisée en Vendée.

Un minibus aménagé pour transporter des personnes en fauteuils roulant rallie désormais La Roche sur Yon et Saint Gilles Croix de Vie. Il effectuera quatre allers retours quotidiens, trois jours par semaine (mardi, jeudi et samedi). Après une phase d'expérimentation de quatre ans, la desserte pourrait être étendue si le service s'avère satisfaisant. Renseignements : Sovetours, Tél. 02 52 62 31 66.

Samedi 2 octobre - Informatique - Synthèse vocale en arabe.

Acapela Group annonce avoir réussi à réaliser une synthèse vocale arabe de très haute qualité. Mise sur le marché en complément des logiciels existants (Jaws, Virgo, Supernova), elle doit permettre d'améliorer l'accès à l'ordinateur des personnes aveugles pratiquant la langue arabe. "La particularité de l'arabe est liée à l'absence de voyelles spécifiées dans le texte. Il est donc impossible à la synthèse vocale de transformer directement le texte en voix, comme elle le fait dans les autres langues. Pour pouvoir insérer les voyelles dans le texte, notre centre de recherche a étroitement collaboré avec les plus grands spécialistes en traitement automatique de la langue arabe", précise Acapela dans un communiqué.

Vendredi 1er octobre - Education/Emploi - Personnels de la Réunion.

Les personnels de l'Education Nationale qui sont originaires du département de La Réunion vont bénéficier d'une priorité réelle de mutation dans leur île d'origine. Le Ministère a en effet décidé de supprimer la dotation automatique de 1.000 points indiciaires accordée à tout agent ou enseignant originaire de ce Département d'Outre Mer. Un nouveau dispositif de mutation devrait notamment favoriser les personnels handicapés.


Actualités précédentes



| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2004. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page