Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  L'actualité française du handicap.
 
Septembre 2016.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

Jeudi 15 septembre - Justice - L'Appât version Grenobloise.
Un jeune homme devenu paraplégique en 2008 du fait d'un accident automobile a été séquestré à Grenoble (Isère) pendant plusieurs heures, frappé et volé par l'homme qui conduisait alors la voiture ! Les faits se sont produits dans la nuit de vendredi dernier quand l'agresseur et un complice se sont servis de deux jeunes femmes, dont la petite amie de la victime, comme appât pour piéger la victime qui venait de percevoir son indemnisation. Les enquêteurs estiment que ce versement est à l'origine de l'agression, le conducteur voulant sa part du gâteau, extorquant un virement de 60.000€. Ils recherchent activement les agresseurs qui ont pris la fuite dans la voiture aménagée de leur victime, qu'ils ont d'ailleurs incendié. Les deux femmes sont en garde à vue.

Mercredi 14 septembre - Culture/Surdité - Ateliers contes et clown.

La compagnie Rayon d'écrits propose à nouveau des ateliers et stage Contes et Clown, mêlant des amateurs pratiquant ou pas la Langue des Signes Française. "Avec le nez rouge, laissez votre clown vous guider dans votre créativité ! Découvrez et plongez dans l'univers des clowns, ce qu'ils voient, ce qu'ils ressentent. Devenez explorateur de ce qui vous entoure le temps d'un voyage hilarant en jonglant avec les émotions !". Cet atelier Clown en Scène co-animé par Colombe Barsacq et Michel Trillot se déroulera un week-end par mois d'octobre 2016 à mai 2017. Le stage Contes mêlera également pratiquants ou pas de la LSF, pendant cinq jours à la mi-février 2017, dans un programme autour du répertoire traditionnel ou moderne, avec la co-animation de Colombe Barsacq et Gaëlle Le Cerf, avec l'interprète LSF Guylaine Paris. Ces ateliers et stage auront lieu au Théâtre de l'Usine, à Eragny-sur-Oise (Val d'Oise). Un stage Clown de cinq jours sera organisé au Centre Ressources Théâtre Handicap, à Paris 12e, début avril, Colombe Barsacq et Isabelle Voizeux Renseignements et tarifs auprès de la compagnie. Tél. et SMS : 06 80 05 51 36.

Mardi 13 septembre - Finances/Vie autonome - Les réserves de la CNSA.

28 des 31 organisations représentants personnes handicapées ou âgées au sein du Conseil de la Caisse Nationale de Solidarité pour l'autonomie (CNSA) demandent dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre, Manuel Valls, que les réserves financières soient rapidement consommées et qu'elles soient "affectées exclusivement à l'accompagnement des personnes âgées en perte d'autonomie et des personnes en situation de handicap". 700 millions d'euros sont actuellement disponibles mais mis en réserve. Dans le même temps, les signataires relèvent que les crédits alloués par la CNSA aux départements pour financer la Prestation de Compensation du Handicap n'ont pas évolué depuis dix ans et que nombre de personnes handicapées n'en bénéficient pas. Cette demande est formulée alors que le Gouvernement prépare les lois de finances et de financement de la Sécurité Sociale pour 2017, et qu'il a autorisé la ministre de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur à exempter les universités, à hauteur de 30 millions d'euros, du paiement des contributions qu'elles doivent au Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique, ceci pour payer des vigiles (lire l'actualité du 31 août 2016). Les ponctions répétées du Gouvernement dans les budgets d'organismes sur lesquels il a autorité suscitent désormais des protestations systématiques. Lire aussi cet Éditorial.

Lundi 12 septembre - Parents - Expo photo sur l'handiparentalité.

L'association Handiparentalité a concrétisé son projet d'exposition photo itinérante sur la parentalité des personnes handicapées, "C'est votre enfant ? Sur les chemins de l'handiparentalité. 5 mam'handis vous racontent leur quotidien, leur vie de femme et leur vie de mère, leur organisation et leurs astuces, leur grossesse et leur accouchement, leur vie professionnelle, leur bonheur mais aussi leurs difficultés", précise l'association. Il s'agit de populariser le vécu de parents handicapés, en direction du grand public et des professionnels de santé, pour montrer les réalités et évacuer les préjugés sur l'impossibilité d'être handiparent. Cette exposition sera présentée en avant-première lors du festival de photoreportage Barrobjectif qui se déroulera du 17 au 25 septembre à Barro (Charente-Maritime), elle sera également à l'affiche le 24 septembre de la fête "Bouge Ta Famille", à Cadillac (Gironde). L'exposition est proposée avec l'organisation d'un débat en présence de parents qui ont participé au projet.

 

 

Samedi 10 septembre - Institutions - INJA et INJS transférés.
L'inscription dans le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2017 du transfert de tutelle et de financement des Instituts nationaux des jeunes aveugles ou sourds (INJA de Paris et INJS de Bordeaux, Chambéry, Metz et Paris) du ministère de la Santé aux Agences Régionales de Santé suscite des inquiétudes syndicales alors que les associations de personnes déficientes visuelles ou auditives restent silencieuses... Le ministère de la Santé justifie sa décision, prise sans concertation ni dialogue social préalables, par les difficultés de gestion de certains établissements et la nécessité d'inscrire ces INJ dans l'offre éducative et médico-sociale des régions. Mais comme il n'existe pas de tels établissements dans chacune des 13 régions métropolitaines, leur régionalisation pourrait entraver l'admission d'enfants déficients sensoriels originaires d'une région dépourvue. De même, l'amélioration des moyens de fonctionnement des INJ ne serait pas intrinsèquement garantie par leur régionalisation alors que l'Etat a gelé leurs crédits de fonctionnement depuis plusieurs années.

Vendredi 9 septembre - Finances - Crédit d'impôt pour emploi.

Le ministère de l'Economie et des finances, et le secrétariat d'Etat au budget annoncent l'inscription dans le projet de loi de finances pour 2017 de l'extension aux personnes non imposables du crédit d'impôt pour l'emploi de personnels d'aide à domicile. Actuellement, elles ne bénéficient que d'une réduction du montant de leur éventuel impôt sur le revenu alors que les salariés ou demandeurs d'emploi sont, eux, remboursés par les services fiscaux. Toutefois, les bénéficiaires d'une Prestation de Compensation du Handicap ou d'une Allocation Personnalisé d'Autonomie devront déclarer les montants perçus, le crédit d'impôt ne portant alors que sur le "reste à charge", c'est-à-dire la différence entre le coût réel des aides humaines et la PCH reçue. Le Gouvernement tirera certainement argument de cette modification de la loi fiscale pour ne pas augmenter le financement de la PCH ainsi que ses taux horaires. Le projet de loi de finances pour 2017 sera examiné au Parlement durant l'automne.

  Image : statue de l'Abbé de l'Epée, par Félix Martin, à l'INJS de Paris.

 

Vendredi 9 septembre - Administration - Les CDCA remplacent les CDCPH.
Un décret publié au Journal Officel définit les Conseils Départementaux de la Citoyenneté et de l'Autonomie (CDCA) qui remplacent les Conseils Départementaux Consultatifs des Personnes Handicapées (CDCPH) et les Comités départementaux des retraités et personnes âgées (Coderpa). Créés par la loi du 28 décembre 2015 relative à l'adaptation de la société au vieillissement, ils consituent une instance unique de concertation locale regroupant les problématiques des personnes âgées ou handicapées. Composés de représentants d'associations et de l'administration, ainsi que d'organismes sociaux, ils seront présidés par le Président de chaque Conseil Départemental.

Vendredi 9 septembre - La perle de la semaine.

Parce qu'il s'était promené dans Toulouse le 23 juin dernier avec un boa (le serpent, pas le "truc en plume" cher à Zizi Jeanmaire) autour du cou, un trentenaire sourd a été condamné aujourd'hui à trois mois de prison avec sursis par le Tribunal Correctionnel de la ville rose. Pour justifier son acte, l'homme a affirmé ne pas avoir connaissance d'une interdiction de se balader accompagné d'un serpent et que les animaux exotiques lui apportaient de l'affection. Quant au fusil qu'il portait également, il a déclaré l'avoir trouvé dans une poubelle : des arguments qui n'ont pas convaincu les juges...

Jeudi 8 septembre - Sports - Discrimination - Ministres et handisport.

Le ministre des Sports, Patrick Kanner, et son secrétaire d'Etat, Thierry Braillard, lancent le volet handisport et sport adapté de la campagne étatique "Coup de sifflet" contre les préjugés dans le sport. "Après trois premiers volets consacrés à l'homophobie, au sexisme et au racisme, la campagne #CoupdeSifflet s'attaque aujourd'hui, à l'occasion des Jeux Paralympiques de Rio 2016, aux comportements et préjugés liés aux personnes en situation de handicap", précisent-ils dans un communiqué. L'un des préjugés dénoncés par cette campagne constitue le point de vue exprimé il y a quelques années par le directeur des sports de France Télévision : "Le handisport c'est pas du sport"...

Jeudi 8 septembre - Emploi/Finances - Neuville et la prime d'activité.

Lors d'une visite de terrain à Flers (Orne), la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées est revenue sur l'application aux travailleurs handicapés de la prime pour l'emploi : "Je suis intervenue pour que les travailleurs puissent cumuler l'AAH, l'allocation adultes handicapés, et la prime d'activité", relève L'Orne combattante. Mais en fait, ce sont deux associations nationales, l'APF et l'Unapei, qui ont saisi en décembre 2015 le secrétariat d'Etat pour s'inquiéter de l'exclusion de facto des travailleurs touchant l'AAH ou une pension d'invalidité du bénéfice de la prime d'activité. Ségolène Neuville n'est donc intervenue que tardivement pendant l'examen parlementaire du projet de loi de finances pour 2016, ses services n'ayant pas identifié le problème lors des arbitrages ministériels sur ce texte législatif.

Mercredi 7 septembre - Discrimination/Santé/Surdité - Refusée de don du sang.

Une jeune rennaise sourde relate auprès de France Bleu comment un médecin s'y est pris, le 14 août dernier, pour qu'elle ne puisse donner son sang lors d'une collecte sur la voie publique. Sourde profonde lisant sur les lèvres et maitrisant le français écrit, elle explique que le praticien n'a à aucun moment voulu s'adapter et l'a finalement éconduite en lui disant que la communication était impossible. Au siège national de l'Etablissement Français du Sang (EFS), un porte-parole a précisé que l'entretien médical préalable à la prise de sang était confidentiel et devait se dérouler sans tierce-personne, ajoutant qu'un protocole adapté était en cours d'élaboration au Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble (Isère) qui gère déjà le service d'appel d'urgence destiné aux personnes sourdes ou malentendantes, le 114. La jeune femme n'aura toutefois pas à attendre l'élaboration de ce protocole, l'EFS de Rennes ayant décidé d'accorder à la jeune donneuse rennaise un rendez-vous particulier pour qu'elle puisse faire don de son sang.

Mercredi 7 septembre - Médias/Surdité - JT adaptés de France Info.

Le service de presse de la chaine télé d'information continue France Info a finalement communiqué les horaires de diffusion des journaux adaptés aux spectateurs sourds ou malentendants (lire l'actualité du 1er septembre 2016). Six sont sous-titrés à 6h, 7h, 8h, 18h, 19h et 21h30, deux sont doublés en Langue des Signes Française à 12h et 19h30. Ces adaptations sont disponibles pour la diffusion télé, mais pas sur le web.

Mardi 6 septembre - La perle de la semaine.

La navette sans conducteur qui débute à Lyon dans le quartier de la Confluence, une expérimentation d'un an, n'est pas accessible en autonomie par les voyageurs en fauteuil roulant, malvoyants ou aveugles. C'est ce qui ressort du test publié par Lyon Capitale qui relève que "le service a été présenté à la presse comme 'accessible aux personnes à mobilité réduite", alors que les deux véhicules automatiques ne sont pas équipés de rampes d'accès, s'arrêtent loin du trottoir et qu'aucune information voyageurs n'informe les personnes déficientes visuelles (comme les autres passagers, d'ailleurs). Cette expérimentation utilise des véhicules électriques sans chauffeur Navya, société qui avait utilisé des engins disposant de rampes d'accès amovibles lors d'une expérimentation estivale à Sion (Suisse), obligeant les passagers handicapés à être aidés pour gravir un taux de pente très élevé. "Les navettes Navya sont pour le moment équipées de rampes manuelles, explique la porte-parole de Keolis Lyon, exploitant des transports publics de la capitale rhodanienne. Les opérateurs de Navly, présents dans le cadre de cette expérimentation, peuvent sans problème aider une personne à mobilité réduite à accéder à la navette, et ils le font d'ores et déjà. Des rampes automatiques sont en cours de développement. En attendant que ces rampes automatiques soient opérationnelles, les arrêts du service Navly ont été conçus avec des 'rampes d'accès en béton' permettant aux PMR d'être au même niveau que la garde au sol: ainsi la pente est très douce pour accéder à l'intérieur du véhicule."

 

 

Lundi 5 septembre - Discrimination/Transports - Refus Easyjet.
Un passager hémiplégique d'un vol Easyjet reliant Bordeaux à Lyon a été débarqué par la compagnie juste avant le décollage alors qu'il était installé à bord. Conformément à ses pratiques à l'égard des voyageurs handicapés moteurs, Easyjet invoque des raisons de sécurité du fait qu'elle estime que ce passager n'était pas en mesure de se déplacer seul à bord d'un avion. Le voyageur a finalement pu prendre plus tard un autre vol et envisage de porter plainte. Easyjet a plusieurs fois été condamnée pour des faits similaires jugés discriminatoires par la justice, la dernière fois à des amendes de 70.000€ assorties de dommages et intérêts en décembre 2015, ce qui n'a visiblement pas conduit la compagnie à changer de méthode...

  Image : Roissy CDG, avion EasyJet, débarquement arrière tarmac.

 

Lundi 5 septembre - Discrimination/Cécité - Refus de chien-guide à Reims.
Il aura fallu une grande détermination à Geoffrey pour déposer plainte pour discrimination contre un pub de Reims (Marne) dont le taulier a fermement refusé qu'il entre avec son chien-guide d'aveugle. Un refus qu'il a rencontré à nouveau le lendemain au commissariat de police, quand un policier lui a demandé de laisser son chien-guide à l'accueil puis a refusé le dépôt de plainte ! C'est finalement au tribunal que la victime a directement déposé plainte, lassée de multiples refus d'accepter l'entrée de son chien-guide dans divers établissements. Rappelons que cet animal d'assistance doit être accepté dans tous les établissements ouverts au public depuis une loi de 1987.

Dimanche 4 septembre - Justice - Arrestation musclée et prothèses.

Un internaute a rendu publique une vidéo qui montre l'arrestation aussi violente que brouillonne d'un homme noir à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Saisi par des policiers nationaux et municipaux, l'homme se débat en criant aux agents de faire attention à sa jambe, amputée et remplacée par une prothèse qui finit par rester sur le trottoir sous les yeux du public et du filmeur de la scène. Aucun détail ne vient préciser ce que l'on peut voir, notamment les faits reprochés à l'interpellé. Cette vidéo remémore l'incident qui s'était produit en mai dernier en gare de Lyon (Paris12e) lors duquel un homme amputé de jambe et de bras avait finalement retiré sa prothèse pour prouver à la police ce qu'il portait sur lui (lire l'actualité des 4 et 11 mai 2016).

Samedi 3 septembre - Emploi - Contribution Agefiph amputée.

Désormais les employeurs du secteur privé assujettis à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés pourront déduire de leur contribution à l'Agefiph les sommes qu'ils consacrent à l'élaboration de l'accord d'entreprise qui leur permettra de ne plus payer cette contribution pendant plusieurs années. Telle est la disposition contenue dans un décret publié aujourd'hui au Journal Officiel. Le Président de la République, François Hollande, ayant lors de la Conférence Nationale du Handicap du 11 décembre 2014 fixé l'objectif de tripler le nombre de ces accords, les moyens disponibles à la formation, l'insertion professionnelle et le maintien dans l'emploi vont continuer à baisser, les employeurs signataires d'un accord d'entreprise ayant la libre utilisation de l'argent qu'ils auraient dû verser pour ces missions.

Vendredi 2 septembre - La perle de la semaine.

Dans la lignée de la braderie de Lille, la célèbre école de chien-guides d'aveugle Paul Corteville de Roncq (Nord), annule sa journée Portes Ouvertes annuelle "pour raisons de sécurité". Les autorités, préfecture et mairie, demandent à l'école d'assurer le contrôle et la fouille avec palpation au moyen de vigiles des 5.000 visiteurs attendus, ce qui représenterait un coût élevé alors que cet événement vise à financer l'activité de l'école, pionnière en France dans le domaine. Depuis le massacre de Nice le 14 juillet dernier, de nombreux événements ont été annulés ou revus à la baisse pour cette même raison, dans de grandes villes comme dans des zones bien moins exposées.

Jeudi 1er septembre - Médias/LSF - France Info en LSF.
La radio d'information continue France Info devient une chaine de télévision également diffusée en radio. Les différentes séquences sont émises depuis la Maison de la Radio et le siège de France Télévisions, à Paris. Elle propose notamment un journal chaque demi-heure, dont deux avec traduction en Langue des Signes Française, dont celui de 20h30, et six avec sous-titrage. Bien qu'ayant annoncé ces adaptations, le service de presse de France Info a été incapable de préciser les horaires de ces journaux adaptés.

 

>> Actualités précédentes



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2016. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page