Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap
 
Février 2008.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Jeudi 28 février - Culture - Stage au Louvre.
Le Musée du Louvre propose une série de Rencontres du handicap mental, cognitif ou psychique qui s'étaleront jusqu'en juin 2008. Destinées aux responsables associatifs, éducateurs, animateurs et autres professionnels ou bénévoles, ces sessions de sensibilisation consistent à découvrir le musée et ses collections lors de visites guidées, d'ateliers, de réunions d'information. Les participants joueront ensuite un rôle de médiation avec les personnes handicapées mentales ou psychiques venant visiter le musée. Les Rencontres sont gratuites, après acquisition de la carte Louvre professionnels. Deux réunions d'information sont organisées les 19 et 20 mars, renseignements et inscriptions auprès de Matthieu Decraene, Tél. 01 40 20 84 42, Fax : 01 40 20 54 46.

Lundi 25 février - Culture - Mademoiselle Paradis.
Michèle Halberstadt entraine ses lecteurs à la découverte de la "cécité hystérique" dans un roman historique qui relate la vie de Maria-Theresia von Paradis, fille unique du conseiller de l'Impératrice d'Autriche. Devenue aveugle à l'âge de 5 ans, elle devint pianiste virtuose, cantatrice et compositrice. Mozart lui écrivit un concerto pour piano. Michèle Halberstadt raconte, dans un récit mêlant adroitement histoire et fiction, l'enfance et l'adolescence de Maria-Theresia, que les médecins s'efforcèrent de guérir à force de tortures, puis sa rencontre avec le magnétiseur Anton Mesmer. Ses soins, et l'amour physique qu'il lui fait découvrir, commencent à rendre la vue à la jeune aveugle, et tout se complique... L'incroyable histoire de Mademoiselle Paradis, par Michèle Halberstadt, Albin Michel, 15€ en librairies.

  Image : couverture du roman 'L'incroyable histoire de Mademoiselle Paradis'.

Vendredi 22 février - Santé - Contrôle des arrêts maladie.
La Fédération Nationale des Accidentés du Travail et Handicapés (FNATH) proteste contre une expérimentation que veut lancer la Sécurité Sociale à la fin du mois de mars : elle va confier à des officines privées le contrôle médical à domicile des salariés en arrêt maladie en cas de demande de l'employeur. La FNATH dénonce "une privatisation du contrôle médical de la sécurité sociale et une délégation de ses missions à des sociétés commerciales, qui emploient des médecins, rémunérées par l'employeur pour traquer les salariés en arrêt de travail".

Jeudi 21 février - Manifestation - Interdit de Sarkozy.

Un ancien salarié de l'Imprimerie Nationale, invalide âgé de 58 ans (dont l'identité n'a pas été révélée) qui avait appris que le Président de la République se rendrait à Noyelles-Godault (Pas-de-Calais), près de sa localité, avait exprimé la volonté d'aller à la rencontre de Nicolas Sarkozy pour lui exposer ses difficultés : victime d'un accident, il se bat depuis plusieurs années pour obtenir d'être reconnu en accident du travail. Au matin de la visite présidentielle, des policiers sont venus l'interroger sur ses intentions et le photographier, puis un policier a été mis en faction devant son domicile...

Jeudi 21 février - Allocations - Étalement des paiements.
Traditionnellement effectué le 5 de chaque mois, le virement des allocations aux personnes handicapées versées par les Caisses d'Allocations Familiales devrait prochainement être étalé sur plusieurs jours pour réduire l'affluence aux guichets. Tel est l'un des objectifs d'une convention que la Caisse Nationale d'Allocations Familiales a signée avec La Poste : un tiers des minima sociaux (R.M.I et A.A.H notamment) sont versés sur des comptes ouverts dans ses 18.000 bureaux. Les deux organismes pourront "échanger mutuellement des informations, outils, formation et tout autre élément utile permettant d'accompagner les clients et de les orienter vers les solutions les plus adaptées à leurs besoins"; ils envisagent de "promouvoir et diffuser les actions d'éducation bancaire et postale" auprès des clients de La Poste, en collaboration avec des associations. Le service courrier de La Poste sera utilisé pour lutter contre la fraude et fiabiliser la base de données des adresses des allocataires détenues par les CAF. La lettre recommandée électronique pourrait être substituée au recommandé papier pour les allocataires disposant d'une adresse de courrier électronique.

Jeudi 21 février - Sport/Emploi - Bourses.
L'Agefiph a remis à huit handisportifs de haut-niveau engagés dans un parcours professionnel une bourse de 3.000€ destinée à les aider dans ce parcours. Les lauréats ont été désignés par un jury réunissant notamment des représentants de l'Agefiph et de la Fédération Française Handisport. Ont été distingués Roger Déda (34 ans, basketteur, artiste peintre créateur de son entreprise), Alain Febvre (43 ans, escrimeur, en reconversion vers les métiers de la vente), Amélie Gérard (18 ans, athlète, souhaite devenir puéricultrice), Émilie Gral (22 ans, étudiante en licence STAPS, prépare le concours de professeur des écoles), Arnaud Granjean (22 ans, cycliste en tandem, étudiant en Génie des Procédés), Élodie Lorandi (19 ans, nageuse, veut devenir entraîneur professionnel), Samba Sylla N'Dao (32 ans, basketteur, étudiant en Sciences du Travail) et enfin Thierry Raoux (38 ans, skieur nordique, webmestre).

  Image : lauréats des bourses Agefiph.

Mercredi 20 février - Culture/Surdité - Slam à Toulouse.
Outre un week-end Clowns et un autre Rock, ACT'S propose les 22 et 23 mars un stage de Slam en Langue des Signes française. Destiné aux adultes et aux adolescents, il sera animé par Laurent Belouin et Hervé Bwasi-Lubaya à l'espace Bourbaki, 5 rue du Général Hoche à Toulouse. "Le Slam est un spectacle sous forme de rencontres et de tournois de poésies, créé à Chicago dans les années 80 : avec le manuslam, c'est la langue des signes par excellence". Renseignements : ACT'S, 10 avenue Georges Guynemer, 31770 Colomiers. Tél./S.M.S : 06 12 81 39 77.

Mardi 19 février - Accessibilité - Réglementation.
Soraya Kompany, directrice de cabinet du Délégué Interministériel aux Personnes Handicapées, publie un ouvrage recensant les nouvelles règles d'accessibilité découlant de la loi du 11 février 2005 et de ses textes d'application. L'ouvrage traite de l'extension de l'accessibilité à l'ensemble des handicaps, de son intégration dans les politiques publiques, des différents domaines concernés (cadre bâti, logement, établissements recevant du public, transports, etc.). Il présente les nouvelles procédures en matière d'autorisation de travaux, de contrôle d'exécution et de concertation. Enfin, il aborde la formation des professionnels, les moyens de communication et la participation à la vie citoyenne. Accessibilité pour tous : la nouvelle réglementation, par Soraya Kompany, Editions du Puits Fleuri, 29€, en librairies.

  Image : couverture de l'ouvrage 'Accessibilité pour tous'.

Lundi 18 février - Allocations - Évolution des bénéficiaires.
La Caisse Nationale d'Allocations Familiales publie dans son bulletin statistique "l'e-ssentiel" un numéro "Évolution et portrait des bénéficiaires de l'Allocation aux Adultes Handicapés". On y apprend que le nombre de bénéficiaires a augmenté de 28% entre 1994 et 2004, qu'ils sont vieillissants et que 6 sur 10 ne vivent que de prestations sociales en étant considérés "très éloignés de l'emploi". L'amélioration des techniques médicales dans le traitement des naissances prématurées se traduit par un accroissement du nombre de jeunes handicapés qui sont éligibles à l'A.A.H à l'âge de 20 ans. La part des 50 à 59 ans s'est accrue de 10 points pour atteindre en 2004 27% des allocataires. En 2004, 70% des bénéficiaires vivaient seuls, 30% perçoivent l'allocation pour une incapacité inférieure à 80% (+ 9 points par rapport à 1994). Lozère (20%), Creuse et Nièvre (15%) présentent les taux maximum de bénéficiaires.

Samedi 16 février - Parents - Pibi.
Le Sorbier publie dans sa collection Les Ethniques un album pour enfants écrit et dessiné par l'artiste coréen Jin-heon Song. L'auteur raconte un souvenir d'enfance, sa rencontre avec un enfant autiste qui parcourait une forêt voisine. Sans chercher à expliquer, il présente leur relation simple, faite de promenades parallèles, marquées par le rejet des autres enfants, et leur amitié naissante. Une amitié brisée par le retour à l'école : Song s'éloignera de Pibi, dont il s'efforce aujourd'hui de perpétuer le souvenir dans un très bel album illustré à la mine de plomb, un dessin estompé en noir et blanc brumeux duquel émane la nostalgie d'une enfance tolérante et tournée vers l'acceptation de la différence de l'autre. Pibi mon étrange ami, par Jin-heon Song, Le Sorbier éditeur, 13€, en librairies.

  Image : couverture de 'Pibi, mon étrange ami'.

Vendredi 15 février - Éducation - Privé de cantine ?
Le maire de Lectoure (Gers) refuse qu'un adolescent autiste déjeune à la cantine sans être accompagné d'un auxiliaire de vie. Il s'appuie sur la convention conclue avec l'Éducation Nationale et qui fonctionne depuis 18 mois. Les parents du jeune élève ont pourtant voulu que leur fils franchisse une étape dans son autonomie et puisse prendre son repas de midi sans aide; selon eux, la décision aurait été prise par l'équipe éducative. Pour sa part, le maire invoque sa responsabilité et le principe de précaution alors que les surveillants de la cantine n'ont pas reçu de formation à la relation avec de jeunes autistes. Face à la polémique, il s'inquiète également d'une éventuelle manipulation, la mère de l'adolescent étant candidate aux élections municipales de mars prochain sur une liste d'opposition.

Mercredi 13 février - Politique - Conférence nationale.
La première Conférence triennale sur le handicap aura lieu le 22 mai prochain, dans un lieu non encore connu. Instituée par la loi du 11 février 2005, cette conférence doit réunir associations représentatives, organismes gestionnaires, départements, organismes de sécurité sociale, organisations syndicales et patronales pour "débattre des orientations et des moyens de la politique concernant les personnes handicapées". Elle devrait notamment traiter de "l'inégalité territoriale" et doit être suivie d'un rapport gouvernemental déposé au Parlement. Le Secrétariat d'Etat à la solidarité prépare cette conférence en s'appuyant sur les six groupes de suivi de la mise en oeuvre de la loi d'égalité des droits et des chances créés le 23 octobre 2007; toutefois, selon l'Association des Paralysés de France, un seul de ces groupes de suivi s'est réuni et a commencé son travail.

Mercredi 13 février - Culture - L'or d'Alexandre.
Qu'est-il advenu du trésor qu'Alexandre le Grand offrit à l'Athéna de Delphes ? C'est ce que veulent découvrir Stéphane et Philippe, lancés à la recherche de cet or antique après avoir constaté des événements étranges et tragiques qui ont secoué la Sorbonne et le musée du Louvre. Sur cet argument, Olivier Delorme a réalisé un roman à suspense, dans la veine du Da Vinci code, qui conduit le lecteur à travers l'Europe, sur les pas des chercheurs de trésor. Il brosse également le portrait d'un couple dont un membre est devenu tétraplégique. Olivier Delorme a construit ce personnage à la suite d'une rencontre avec l'un de ses lecteurs qui a su expliquer comment vivre ses désirs et assumer son corps malgré un important handicap moteur. L'or d'Alexandre, par Olivier Delorme, H&O Editions, 23€, en librairies.

  Image : couverture de 'L'Or d'Alexandre'.

Mardi 12 février - Vie Autonome - Plan métiers.
La Secrétaire d'Etat à la solidarité, Valérie Létard, a présenté un Plan Métiers de la dépendance, qui ouvre la possibilité de reconnaître les nouvelles professions du handicap (audio-descripteurs, interprètes, organisateurs de transport, etc.). Placé sous l'égide des Régions, des actions de formation dispenseraient la qualification nécessaire aux 400.000 personnels à employer d'ici à 2015, selon la Ministre. Un Comité national de pilotage doit concevoir un répertoire des métiers de la dépendance et du handicap et un "Parcours d'accès aux métiers de la dépendance" (Parmed) destiné à valoriser les candidats aux métiers concernés. Ce plan est qualifié "d'effet d'annonce vide" par deux associations d'aide à la scolarisation des enfants handicapés, la FNASEPH et l'UNAISSE. De fait, le Plan Métiers ne paraît pas inclure la définition de statuts professionnels et de conditions d'emploi pour les personnels. Lire également en Editorial.

Lundi 11 février - Droits - Guide APAJH 2008.
L'Association pour Adultes et Jeunes Handicapés (APAJH) publie l'édition 2008 de son guide pratique "Personnes handicapées". L'ouvrage est à jour de la réglementation relative à la loi du 11 février 2005 : rôle des M.D.P.H et des Commissions des Droits et de l'Autonomie, allocations et P.C.H, nouvelles règles relatives à l'accessibilité, etc. Les droits, prestations et services sont présentés en chapitres en fonction des différents âges de la personne : enfants et scolarisation, vie adulte incluant emploi, ressources, couverture sociale, placement et vie en établissement. Guide pratique 2008 des personnes handicapées, éditions Prat, 22€, en librairies.

  Image : couverture du guide pratique Personnes Handicapées.

Vendredi 8 février - Surdité - Manif à la Réunion.
Selon le quotidien Clicanoo, une trentaine de sourds a manifesté à l'appel d'un collectif pour dénoncer "l'exclusion dont sont victimes les sourds". Selon les manifestants, la Commission des Droits et de l'Autonomie de la Maison Départementale des Personnes Handicapées aurait rejeté des demandes de forfait surdité destiné à rémunérer un interprète en langue des signes. Ils dénoncent également que pour les 7.000 sourds de l'île, il n'y ait que trente interprètes.

Vendredi 8 février - Allocations - 200€ pour les retraités.

Après l'annonce par le Président de la République d'une avance de 200€ à valoir dès le mois d'avril sur une revalorisation de 5 % du minimum vieillesse, la Fédération Nationale des Accidentés du Travail et Handicapés (FNATH) s'interroge : "Vaut-il mieux être vieux que handicapé ?". Et demande au Gouvernement de "prendre rapidement les mêmes engagements pour les personnes handicapées et respecter une égalité de traitement entre toutes les populations défavorisées". L'Association des Paralysés de France rappelle quant à elle que la réglementation indexe l'Allocation Adulte Handicapé sur le minimum vieillesse et déplore cette prime "qui permettrait vraisemblablement de dissocier ces revalorisations". La revalorisation de l'Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (nouvelle dénomination depuis 2006 du minimum vieillesse) a été annoncée par Nicolas Sarkozy lors d'une réunion de concertation relative à l'évolution de la protection sociale à laquelle les associations nationales de personnes handicapées n'avaient pas été conviées.

Mercredi 6 février - Discrimination - Agression à Bourg-en-Bresse.

Une quadragénaire qui se déplace en fauteuil roulant et son auxiliaire de vie ont été blessés par un voisin irascible qui refusait de laisser libre l'accès à leur immeuble. Les deux victimes avaient tenté à plusieurs reprises de convaincre leur agresseur que le stationnement de son automobile bloquait le passage d'un fauteuil roulant. Après que sa voiture eut été verbalisée durant la matinée, le voisin a violemment frappé la quadragénaire et son aide, avant d'être interpellé et placé en garde en vue.

Mercredi 6 février - Finances - Aeras an 1.

La Fédération Française des Sociétés d'Assurance (F.F.S.A) dresse un bilan positif de la première année d'application de la Convention Aeras (Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). La F.F.S.A constate que sur les 400.000 demandes émanant d'emprunteurs présentant un risque présumé de santé (9,3 % des dossiers), 92 % ont été assurées pour le risque décès : "Dans 1,8 % des cas, les assureurs ont transmis la demande au pool des risques très aggravés instauré par la convention, ce qui représente 7.279 dossiers envoyés entre le 1er janvier 2007 et le 4 janvier 2008, soit autant que durant toute la précédente convention de 2001 à 2006. Plus de 20 % de ces dossiers présentant les risques les plus lourds ont fait l'objet d'une proposition d'assurance".

Mercredi 6 février - Emploi - Cour des Comptes.
Dans le rapport annuel qu'elle vient de remettre au Président de la République, la Cour des Comptes dresse un constat accablant de la situation de l'emploi des personnes handicapées dans la fonction publique. Elle constate que le taux d'emploi actuel de 3,55 % de travailleurs handicapés traduit une baisse des effectifs, alors que l'obligation d'emploi a progressé dans le secteur privé. La Cour déplore par ailleurs que le Fonds d'Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (F.I.P.H.F.P) n'ait employé que 5 des 182 millions d'euros collectés depuis sa création, et préconise d'en repenser les modes d'intervention et les missions. Le ministre du Budget, des comptes publics et de la fonction publique, Eric Woerth, a répondu à la Cour en l'informant d'une hausse d'au moins 25% des recrutements de personnes handicapées en 2008 dans la fonction publique nationale.

Mercredi 6 février - Justice - Kinés condamnés.

La chambre sociale de la Cour d'Appel de Toulouse a condamné un cabinet de kinésithérapie de Montauban (Tarn-et-Garonne) pour "abus de droit" à l'encontre d'une salariée handicapée. Il devra verser 5.000 € de dommages et intérêts à une kinésithérapeute malvoyante qui avait été congédiée durant sa période d'essai de deux mois, alors que l'employée ne parvenait pas à faire respecter les conditions de travail définies par le médecin du travail du fait du handicap de la salariée. Les juges ont estimé que "l'employeur a détourné la période d'essai au profit de ses seuls intérêts en embauchant une salariée à moindre coût".

Mardi 5 février - Logement - Pas de surcoût pour Boutin.

Interpellée par la Sénatrice U.M.P des Yvelines Bernadette Dupont, la Ministre du logement, Christine Boutin, estime que la construction de logements neufs répondant aux nouvelles normes d'accessibilité "ne représente pas un coût d'opération supplémentaire" pour les logements H.L.M tout en reconnaissant que ces normes "surenchérissent le coût des constructions, mais cet effort est normal dans un pays où l'on ne veut plus de discriminations à l'endroit des personnes handicapées". La Ministre n'envisage pas de contribuer au financement de ce coût, considérant suffisante l'exonération de taxe foncière sur les propriétés bâties dont bénéficient les bailleurs sociaux lorsqu'ils mettent en accessibilité des logements anciens.

Mardi 5 février - Société - Numéro contre les maltraitances.

Un numéro national d'appel vient d'être créé pour signaler les actes de maltraitances envers des personnes handicapées ou âgées, le 39 77 (prix d'un appel local depuis un téléphone fixe). Il se substitue aux deux numéros existants, gérés par Alma France et l'Association Française pour la Bientraitance des Aînés et/ou Handicapés (AFBAH). Des psychologues, juristes et travailleurs sociaux répondent du lundi au vendredi de 9h à 19h et constituent un dossier ensuite transmis à l'antenne départementale de l'une des associations gestionnaires qui instruit la réclamation. Selon la gravité des faits, elle peut saisir l'autorité administrative compétente ou alerter la justice. Pour les 35 départements dans lesquels les deux associations ne disposent pas encore d'antenne, les DDASS traiteront les plaintes concernant les établissements et les Conseils Généraux celles des particuliers; la couverture nationale par Alma et l'AFBAH doit être réalisée d'ici 2010. D'autre part, le nombre d'inspections administratives d'établissements médico-sociaux devrait doubler en 2008, passant de 400 à 800. Ces actions s'inscrivent dans le cadre du plan pour la bientraitance et de lutte contre la maltraitance lancée par le gouvernement précédent en mars 2007.

Lundi 4 février - Surdité/Parents - Cinoam.
Les Editions Monica Companys convient les (petits) enfants à découvrir un conte en langue des signes, "La fée Cinoam", dans un livre illustré qui vient de paraître et qui présente, sur des dessins de Lika, les péripéties d'une fée qui vit dans les nuages et les sorts malicieux qu'elle jette jusqu'à casser sa baguette à force d'en avoir trop joué ! Comment Cinoam sera-t-elle encore une fée sans sa baguette ? Le texte est accompagné de mots présentés en aparté avec leur signe. La fée Cinoam, Editions Monica Companys, en vente chez l'éditeur, 14€.

  Image : couverture de 'La fée Cinoam'.

Samedi 2 février - Transports - Arrêté métro et tramways.
Le Journal Officiel publie l'arrêté relatif à la mise en accessibilité des véhicules de transport public guidé urbain aux personnes handicapées et à mobilité réduite. Il définit les règles techniques applicables aux matériels roulants neufs et existants, ces derniers devant sous certaines conditions être mis en accessibilité lors de leur rénovation. Ces règles portent sur l'accès aux voitures, la signalétique dynamique visuelle et sonore, l'éclairage, les sièges et emplacements spéciaux, etc. Cet arrêté technique est publié dix jours avant la date limite de réalisation des schémas directeurs d'accessibilité des transports, ce qui nécessitera leur actualisation pour les réseaux concernés. Le caractère obligatoire de son application risque de poser problème pour les villes de Paris, Marseille et Saint-Etienne : les stations de métro des deux premières sont inaccessibles en quasi-totalité, ainsi que les voitures du tramway stéphanois.

Vendredi 1er février - Emploi/Allocations - Le Rhône résiste.

Le Conseil général du Rhône refuse d'appliquer la décision d'une juridiction spécialisée qui lui interdit de réduire l'Allocation Compensatrice Tierce Personne versée à des travailleurs handicapés en Etablissements et Services d'Aide par le Travail vivant en logement indépendant (lire Actualité au 6 juillet 2006). Le département continuerait à ponctionner de 33 % le montant de l'A.C.T.P, selon le Comité pour le Droit au Travail des Handicapés et l'Égalité des Droits (C.D.T.H.E.D), alors que le Conseil général n'a pas fait appel de sa condamnation et que la décision est devenue définitive. Son président, Michel Mercier, a écrit le 17 décembre dernier au C.D.T.H.E.D pour l'informer de ce qu'il interrogeait le Gouvernement "sur la question du montant de l'A.C.T.P des personnes travaillant en ESAT ou accueillies en journée en établissement médico-social". En réponse, et faute d'être reçu par le président du conseil général du Rhône, le C.D.T.H.E.D envisage de manifester devant ses grilles le 22 février prochain.


Actualités précédentes



| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2008. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page