Loisirs
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Le roller handi.
  Le roller n'est pas uniquement un sport ou un loisir accessible aux valides. Témoignage d'une pratiquante et formatrice, Sophie Geeraert.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Forte de mon expérience (ayant moi- même un handicap physique), je me suis battue pendant quatre ans afin de créer une section de roller handi au sein de mon club. Avec l'aval du professeur Piera (professeur de rééducation fonctionnelle et médecin référent de la Fédération Française Handisport), nous avons redéfini les catégories de personnes handicapées pouvant chausser les patins. Une récente journée défi Handisport à laquelle participait une cinquantaine d'enfants tous handicaps confondus en a été la preuve : il suffisait de voir le sourire et la joie de ces enfants qui effectuaient ces exercices !

Image : amputé mais roller quand même ! :-)  

Oui, le roller est accessible à de nombreuses personnes handicapées ! Si vous souffrez d'un où plusieurs de ces handicaps alors pourquoi pas si vous laissez tenter :

-Amputation des membres supérieurs ou des membres inférieurs avec appareillage.
-Poliomyélite : atteinte incomplète des membres inférieurs.
-Séquelles orthopédiques de traumatismes consécutives à des fractures des membres inférieurs entraînant des raideurs articulaires.
-Paralysie radiculaire et tronculaire: plexus des membres supérieurs.
-Paralysie tronculaire : pratique possible selon la localisation du handicap.
-Traumatismes crâniens : hémiplégies.
-Aveugles ou Amblyopes.

Sont exclues de la pratique les personnes amputées de cuisse, touchées par la maladie de Lobstein ou ayant une fragilité osseuse, ainsi que les hémophiles ou atteints de troubles de la coagulation sanguine.

Comment apprendre à faire du roller handi ? L'apprentissage se fait sur une surface lisse et protégée pour maîtriser le roller en toute sécurité (initiation par atelier : équilibre, motricité, freinage, virage, patinage à l'économie, prévention de la chute, etc.) Le matériel doit être adapté : à tout problème, une solution existe. C'est en gymnase que l'on apprend à franchir des obstacles pour se préparer au monde extérieur (surfaces rugueuses, descente, trou, trottoir...). Faire ses premières sorties réserve parfois quelques surprises (pentes, nature du sol, cohabitation avec les voitures, passage des caniveaux).

  Image : Roller à la ville comme à la campagne !
Image : Et hop ! :-)  

L'objectif recherché : être autonome pour se déplacer n'importe où (ou presque). Faire des randonnées en groupe (intégration aux autres randonneurs du club ou autre). Se faire plaisir avant toute chose ! Toute les randonnées peuvent se faire avec l'ensemble des membres d'un club, en intégrant également votre entourage même s'il préfère le vélo, ou autre moyen de participer. En deux mots, la glisse et le plaisir avant tout !


Sophie Geeraert, novembre 2000


Sophie Geeraert, moniteur breveté d'état handisport et breveté initiateur fédéral de roller skating, enseigne la pratique du roller handi au Rollerskating Montreuillois; elle vous apportera volontiers toutes les informations utiles : n'hésitez pas à entrer en contact avec elle !




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2000. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page