Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Revue de presse internationale du handicap
 
1er au 15 novembre 2000.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Mardi 14 novembre - USA - Ceinture coûteuse
General Motors vient d'être condamné à payer 5,5 millions de dollars au passager d'une voiture devenu handicapé à la suite d'un accident. Le tribunal a retenu la défectuosité de la ceinture de sécurité qui n'a pas maintenu la personne lors d'un choc avec un autre véhicule. La victime, Harold Tucker, âgé de 69 ans, doit utiliser un fauteuil roulant même s'il a partiellement retrouvé l'usage de sa jambe gauche et de ses bras. (Source : San Francisco Gate)

Mardi 14 novembre - Autriche - Catastrophe de Kaprun
L'embrasement du funiculaire de la station de ski de Kaprun compte parmi ses victimes quatre handiskieurs : l'Autrichien Josef Schaupper, champion du monde de slalom et slalom géant handiski ainsi que trois skieurs sourds. (Source : Yahoo! Actualités)

Lundi 13 novembre - Angleterre - Stephen Hawking, homme battu ?
Quelle est l'origine des blessures subies par le célèbre physicien de Cambridge paralysé par la sclérose latérale amyotrophique ? Des chutes à répétition de son fauteuil roulant, selon Elaine, sa femme, qui a épousé en 1995 l'homme dont elle était l'infirmière. Stephen Hawking s'est retrouvé plusieurs fois à l'hôpital ces dernières semaines pour une fracture du bras et du poignet, un coup au visage et un oeil bleu. Ce sont les amis du physicien qui ont saisi l'autorité qui a lancé un appel à témoins, l'épouse n'ayant pu fournir d'explications convaincantes à la police. (Sources : Der Tagesspiegel et The Toronto Star)

Dimanche 12 novembre - USA - Étudier le handicap à l'université.
L'Université de l'Illinois à Chicago (UIC) accorde désormais une place majeure aux études sur le handicap. De quelques travaux marginaux, on est passé à un département qui offre un cursus sanctionné par des maîtrises et des doctorats. Handicap et culture, histoire des différences, infirmités et handicap sont quelques- uns des thèmes abordés avec le souci de comprendre comment se construit socialement le handicap au- delà des signes concrets tels la canne ou le fauteuil roulant. Après des conflits académiques sur l'opportunité de construire une telle discipline, et les réticences des associations de personnes handicapées craignant de se voir dépossédées de leur expérience, les programmes de l'UIC semblent aujourd'hui renforcer la pertinence des recherches sur la critique sociale du handicap. (Source : Chicago Tribune)

Samedi 11 novembre - Irlande - Du nouveau pour les déficients intellectuels.
La Direction régionale de la santé du centre- ouest de l'Irlande a décidé de faire un pas en faveur des personnes déficientes intellectuelles. D'ici cinq ans, les patients placés à tort dans les hôpitaux psychiatriques seront orientés vers de nouvelles structures davantage centrées autour de la personne. À domicile, en foyer ou dans des institutions plus lourdes, les services de soins comprendront des professionnels kinésithérapeutes, ergothérapeutes et orthophonistes. Dans la mesure du possible, les enfants seront intégrés dans les circuits scolaires ordinaires. Cette nouvelle politique sera accompagnée de mesures de prévention incluant des conseils génétiques pour les femmes menant des grossesses à risques. (Source : The Irish Times)

Jeudi 9 novembre - USA - Naturalisations (enfin) possibles.
Nous évoquions le 23 octobre dernier l'accès à la citoyenneté américaine refusée à plusieurs personnes handicapées parce qu'elles ne sont pas en mesure de réciter le serment d'allégeance à la Constitution. Une loi signée par le président Clinton règle désormais la question, supprimant la prestation de serment pour les enfants et les personnes lourdement handicapées. (Source : San Francisco Gate)

Jeudi 9 novembre - Afrique du Sud - Refus de dons.
Le ministère du commerce et de l'industrie refuse le don de fauteuils roulant par la Buddha Light International Association (BLIA, Taiwan). Elle en avait remis, en juillet dernier, 500 exemplaires à l'Association pour la Réhabilitation des Personnes handicapées (Rehab). Le ministère invoque les conséquences négatives sur l'industrie nationale du fauteuil roulant. BLIA poursuivra ses actions de dons dans d'autres pays africains tels le Malawi, Madagascar, le Tchad et le Liberia. (Source : The Daily Dispatch)

Dimanche 5 novembre - USA - Entraîneur IMC.
Doug Blevins, coach du club de football américain Miami Dolphins, est heureux : si son infirmité motrice cérébrale l'a empêché de jouer sur le terrain, elle n'est pas un obstacle à sa fonction d'entraîneur. Il a brillamment conduit son équipe à accéder à la prestigieuse National Football League. C'est de son fauteuil roulant qu'il forme les joueurs aux subtilités du jeu et leur apprend à se placer, défini des tactiques. Cet homme qui ne peut marcher concentre une partie de ses directives d'entraînement des buteurs sur les techniques de coups de pied, un aspect négligé dans le jeu bien que déterminant pour gagner un match. (Source : Los Angeles Times)

Jeudi 2 novembre - USA - Danser pour se faire des amis.

Depuis le 15 octobre, un atelier de danse pour enfants handicapés s'est ouvert au sein du Ballet de Floride. L'objectif est de permettre à ces jeunes d'entrer dans le monde du mouvement et de la danse. En découvrant leur corps, ils améliorent leur coordination, s'ouvrent sur le monde et sont prêts à de nouvelles rencontres. L'idée maîtresse de la directrice Jo Matos tient dans cette constatation : dans le monde ordinaire, l'enfant déficient est handicapé. Face au monde de la déficience, l'enfant normal est handicapé. Quand ils sont tous ensemble, les enfants sont en situation d'apprentissage et la danse efface les différences. Avec la musique et la création, elle devient le lien commun qui assure des échanges fructueux. L'ultime espoir est de voir disparaître cet atelier pour une véritable intégration dans des classes traditionnelles pour jeunes danseurs. (Source : Miami Herald)

Mercredi 1er novembre - Inde - Un jardin pour les aveugles.
La ville de Lucknow (État de l'Uttar Pradesh) sera la quatrième au monde à disposer d'un jardin adapté aux aveugles. Outre les senteurs fleuries, ils pourront lire un descriptif des plantes sur des panonceaux Braille situés à hauteur d'épaule. D'autres informations seront aussi audibles au moyen de téléphones placés près des parterres de fleurs. Le jardin du National Botanical Research Institute (NBRI) sera aussi adapté aux handicapés moteurs se déplaçant en fauteuil roulant. (Source : Times of India)


Revue de presse précédente



| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2000. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page