Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap
 
Août 2002.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Samedi 31 août - Sport/Handikarting - Parakart 2002
Aucun pilote français n'est encore inscrit au premier trophée international de karting réservé aux paraplégiques. Organisé du 11 au 13 octobre 2002 sur le circuit d'Almancil, dans le sud du Portugal, il est ouvert à tous les pratiquants handicapés des membres inférieurs et bénéficie du soutien de l'ancien pilote de Formule 1 Pédro Lamy. Renseignements sur www.parakart.net (version française intégrale).

Vendredi 30 août - Education - Rentrée difficile à la Réunion
Le collectif d'associations "Avec" dresse un bilan pessimiste de la rentrée des élèves handicapées de l'Ile de la Réunion. Les parents ne sont pas entendus par les commissions spécialisées (CDES, CCPE) ou sont convoqués trop tardivement pour s'y rendre, l'orientation aurait été faite en juillet "dans la bousculade", de nombreux dossiers restent en suspens. Selon le collectif, la rentrée scolaire des enfants handicapées sera "pleine de dysfonctionnements".

Vendredi 30 août - Transports - 15 mois pour un taxi
Elève dans une SEGPA de Lorraine, Julien, 13 ans, se voyait refuser un transport scolaire adapté pour se rendre au collège. Un conflit entre la législation applicable et le règlement du Conseil Général a engendré un imbroglio administratif, contraignant la famille à faire intervenir un avocat. Au terme de multiples péripéties, le jeune homme a enfin obtenu une décision favorable de la Commission départementale de l'éducation spéciale. Le Conseil Général s'est incliné et Julien sera transporté en taxi pour se rendre au collège dès la rentrée.

Jeudi 22 août - Justice - Aide-soignante condamnée

Katia Moury, aide-soignante au foyer Saint-Nicolas Accueil de Villeneuve- sur- Yonne, a été condamnée par le tribunal correctionnel de Sens (Yonne) à six mois d'emprisonnement avec sursis et 6.000 euros de dommages et intérêts pour "violences volontaires sur personne vulnérable". Il lui était reproché d'avoir débranché le respirateur d'un jeune pensionnaire myopathe trachéotomisé, à la suite d'une violente altercation verbale (lire actualité au jeudi 11 juillet). Le tribunal n'a toutefois pas interdit à l'aide- soignante de poursuivre son activité professionnelle au sein du foyer, ce que dénonce l'Association française de lutte contre les myopathies (AFM) qui considère que "le débranchement du respirateur en toute connaissance de cause, par un professionnel, revêt dans cette affaire un caractère extrême de représailles volontaires, entraînant la mise en danger d'autrui et pouvant conduire au décès".

Vendredi 16 août - Justice - Violences volontaires

Un médiateur de quartier employé par la mairie de Beaurains (62) a été condamné à purger un an de prison ferme pour avoir humilié et violemment frappé un jeune homme handicapé qu'il avait pris pour un skinhead, le forçant à se dénuder. Le médiateur, sous le coup de trois condamnations avec sursis pour des motifs similaires, a été condamné en saisine directe et écroué.

Mercredi 14 août - Social - L'APA sur la sellette

Il manquerait dès l'an prochain un milliard d'euros pour financer l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA), selon le secrétaire d'Etat aux personnes âgées, Hubert Falco. Ce dernier envisage de réformer l'allocation tout en affirmant que rien n'était encore défini. L'APA a été demandée par plus de 700.000 personnes âgées depuis son instauration, le 1er janvier 2002, et sa montée en charge dépasserait les prévisions du précédent gouvernement. Parmi les mesures à l'étude figurerait la récupération des sommes versées sur la succession du bénéficiaire. La suppression de la récupération sur succession avait été saluée comme une avancée sociale par les associations, et avait entraîné son extension au service de l'Allocation compensatrice tierce personne versée aux personnes handicapées âgées de moins de 60 ans.

Mardi 13 août - Social - 500 AIS en plus ?

Dans une interview accordée au quotidien "Les Echos", la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Marie-Thérèse Boisseau, a annoncé la création de 500 postes supplémentaires d'auxiliaires d'intégration scolaire, désormais dénommés officiellement Auxiliaires de vie scolaire, pour la rentrée de septembre 2002; la ministre poursuit l'application d'une mesure annoncée lors du colloque "Mieux vivre la cité" le 20 février 2002 par son prédécesseur, Ségolène Royal. Marie- Thérèse Boisseau envisage aussi de pérenniser les 500 emplois d'AIS créés l'an dernier et espère "pouvoir créer un nombre important de postes, l'année prochaine, dans les centres d'aide au travail".

Lundi 12 août - Transports- Mission d'étude sur l'accessibilité

Le Premier Ministre a chargé Geneviève Levy, députée UMP du Var, d'une mission d'étude sur "l'accessibilité des personnes handicapées et à mobilité réduite dans les transports". Elle devrait remettre ses propositions au chef du gouvernement au début de l'année prochaine. Sa mission concerne l'analyse des besoins les "propositions pour rendre accessibles les transports publics à tous les handicapés, en tenant compte de tous les handicaps, du plus léger à l'handicap moteur". Geneviève Levy a été élue députée pour la première fois en juin dernier, et occupe depuis un an les fonctions d'adjointe (Patrimoine - Cimetières - Emplacements - Solidarité - Personnes âgées - Personnes handicapées - Economat) auprès du maire de Toulon, Hubert Falco.

Lundi 5 août - Social - Statut des auxiliaires de vie

Une circulaire de la Direction générale des affaires sociales détaille le statut et la formation des auxiliaires de vie sociale (AVS) remplaçant les appellations aide à domicile, aide ménagère, auxiliaire de vie, auxiliaire familiale, etc. Leur qualification sera attestée par la délivrance d'un diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS). La circulaire est publiée in extenso sur le site Aide à Domicile.

Samedi 3 août - Justice - Adoption de l'amnistie

Le projet de loi d'amnistie post-présidentielle a été adopté définitivement par le Parlement. Communistes, socialistes, radicaux de gauche, verts et UDF ont voté contre un texte de loi qu'ils estiment "d'un autre temps". Seuls les députés de l'Union pour la Majorité Présidentielle, majoritaires à l'Assemblée Nationale, ont voté pour. Les infractions relatives à l'atteinte à la dignité humaine et au stationnement automobile sur les emplacements réservés aux personnes handicapées.


Actualités précédentes



| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2002. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page