Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  L'actualité française du handicap.
 
Septembre 2014.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

Mardi 30 septembre - Handicap moteur - Marie-Chaussette.
Dans un roman autobiographique qui vient de paraître chez L'Harmattan, "Intrépide Marie Chaussette", Marie-Pierre Blanchet relate ses dix premières années au sein de sa famille bressane, puis dans un établissement des environs de Lyon. A la première personne, elle raconte le quotidien d'une fillette née infirme motrice cérébrale quasiment privée de la parole, la découverte du handicap moteur et des premières aptitudes, les relations avec ses parents, frères et soeurs, puis la séparation pendant la semaine pour aller en internat dans une école spécialisée. Au contact d'autres enfants lourdement handicapés, la petite Marie acquiert ses repères de vie sociale, aidée par des professionnels rigoureux et attentifs qui s'appuient sur l'intelligence et les facultés intellectuelles d'une enfant prisonnière de son corps pour la faire progresser au point qu'elle saute rapidement une classe. Un récit sensible et émouvant, clair et direct, d'une femme avide de vivre et qui laisse le lecteur dans l'attente de la suite des aventures d'une fillette aussi attachante qu'intrépide, que l'on quitte au moment de ses dix ans. Suite que Marie-Pierre Blanchet espère être en capacité d'écrire dans les prochains mois (en attendant, elle invite les internautes à suivre les aventures du livre sur un blog dédié). "Intrépide Marie Chaussette", par Marie-Pierre Blanchet, L'Harmattan éditeur, 11,88€ (livre papier) et 9,49€ (e-book).

  Image : couverture de 'Intrépide Marie Chaussette'.

 

Lundi 29 septembre - Médias/Surdité - Trois télés mises en garde.
Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) a constaté que trois chaines de télévision d'accès payant n'avaient pas respecté leurs obligations, pourtant faibles, en matière de sous-titrage d'émissions en faveur des téléspectateurs sourds ou malentendants. Planète+ Thalassa a été mise en garde pour n'avoir sous-titré que 16% d'émissions au lieu des 20% prévus; le CSA est intervenu auprès de Trace Urban, qui a sous-titré 9% d'émissions au lieu de 10%, et d'Africa 24 qui n'a proposé aucune émission sous-titrée alors qu'elle est tenue d'en adapter 20%. Cette chaine n'est pourtant pas sanctionnée : "Le Conseil observe toutefois que la chaîne a signé un nouvel avenant en 2014 dans lequel elle s'est engagée à mettre en oeuvre de nouvelles obligations prévoyant le sous-titrage du journal d'information quotidien de 19 heures."

 

 

Samedi 27 septembre - Discriminations - Gohet au Défenseur des Droits.
Deux mois et demi après la nomination controversée de Jacques Toubon comme Défenseur des Droits, deux de ses trois adjoints viennent d'être nommés par arrêtés publiés au Journal Officiel : Geneviève Avenard devient Défenseure des enfants et vice-présidente du collège chargé de la défense et de la promotion des droits de l'enfant; cette fonctionnaire âgée de 56 ans a travaillé dans le domaine sanitaire et social jusqu'en 2008 où elle a pris la direction générale de l'Association côte-d'orienne pour le développement et la gestion d'actions sociales et médico-sociales (Acodège). Patrick Gohet, 62 ans, sera vice-président du collège chargé de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l'égalité; directeur de l'Unapei de 1987 à 2002, il a quitté ce poste pour devenir Délégué Interministériel aux Personnes Handicapées jusqu'en 2009 où il a été nommé Inspecteur Général des Affaires Sociales (IGAS) tout en présidant le Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées jusqu'en 2012. Il sera détaché de l'IGAS pendant la durée de son mandat auprès du Défenseur des Droits.

Samedi 27 septembre - Législation/Accessibilité - Ordonnance publiée.

Le Journal Officiel publie l'ordonnance réformant l'accessibilité du cadre bâti et des transports préparée par les gouvernements dirigés par Jean-Marc Ayrault puis Manuel Valls. Présenté jeudi en Conseil des Ministres, signé hier par le Président de la République, ce texte résulte d'une loi par laquelle le Parlement a délégué au Gouvernement la tâche de légiférer pour modifier les dispositions de la loi du 11 février 2005 qui obligeait les propriétaires et exploitants d'Etablissements Recevant du Public ou de réseaux de transports publics à les rendre accessibles dans un délai de dix ans à l'ensemble des personnes handicapées. L'ordonnance accorde de nouveaux délais de réalisation de cette accessibilité pouvant dépasser douze ans et réduit le nombre de bâtiments et installations concernés. Analyses en Flop et Handicap Moteur.

  Image : Patrick Gohet.

 

Vendredi 26 septembre - Institutions - Neuville et les vieux.
La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Ségolène Neuville, n'est pas favorable à la création d'établissements spécifiquement destinés à héberger des personnes handicapées vieillissantes. S'exprimant à Pau lors du congrès national de la Fédération Française des Associations d'Infirmes Moteurs Cérébraux (FFAIMC), la ministre a estimé que les structures existantes devaient évoluer et les personnels formés en conséquence : "Ce qu'il faut, c'est que les gens puissent avoir un parcours; ce je souhaite développer, c'est beaucoup plus d'accompagnement à domicile." La ministre prend ainsi le contrepied de la démarche des familles. Depuis une quinzaine d'années, des associations de parents ont créé des établissements spécialisés dans l'accueil de personnes handicapées âgées après avoir constaté les grandes difficultés du maintien de leurs grands enfants dans les établissements pour adultes en âge de travailler, et l'inadaptation des maisons de retraite classiques. En novembre 2013, une mission de l'Inspection Générale des Affaires Sociales avait remis aux ministres concernés un rapport sur "L'avancée en âge des personnes handicapées" dont les propositions pourtant équilibrées n'ont pas été mises en oeuvre.

Jeudi 25 septembre - Allocations - +10€ pour l'AAH.

Bien que le décret nécessaire n'ait pas été publié au Journal Officiel, l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est revalorisée de 1,3 % à compter du 1er septembre. Son montant mensuel à taux plein passe de 790,18€ à 800,45€ pour maintenir le pouvoir d'achat de la prestation en fonction de l'inflation depuis un an. Les plafonds de ressources à ne pas dépasser sont réévalués : 9.605,40€ par an pour un bénéficiaire vivant seul, 19.210,80€ s'il est marié, lié par un Pacte Civil de Solidarité (PACS) ou concubin, avec majoration de 4.802,70€ par enfant à charge. Rappelons que le montant de l'allocation est calculé sur les revenus de 2012 pour les bénéficiaires sans activité, et chaque trimestre en fonction de leur salaire pour ceux qui travaillent.

Mercredi 24 septembre - La perle de la semaine.

Le commissaire de police de Charleville-Mézières (Ardennes) a été obligé de réagir face au comportement de certains de ses hommes, qui ont stationné, sur le parking d'un centre commercial de Villers-Semeuse, leur véhicule de service sur un emplacement de stationnement réservé aux personnes handicapées, alors qu'il y avait des places libres à côté. "Je désapprouve fortement ce genre de comportement anti-civique, a déclaré Éric Krust, directeur départemental de la sécurité publique, au quotidien L'union-L'Ardennais. Je suis passablement en colère. Des mesures vont être prises en interne pour battre en brèche de telles négligences."

Mardi 23 septembre - Fiscalité - Fin d'abattement en Gironde.

Le conseil communautaire de la Communauté de communes des Portes de l'Entre-deux-Mers a décidé de supprimer l'abattement de 10% à la base pratiqué sur la taxe d'habitation acquittée par les foyers comportant une personne handicapée. Cette disposition concerne les titulaires de l'allocation de solidarité aux personnes âgées, de l'Allocation Adulte Handicapé, de la carte d'invalidité, ou atteints d'une infirmité ou d'une invalidité les empêchant de subvenir à leurs besoins par leur travail, ou les contribuables hébergeant un bénéficiaire de l'une des catégories concernées. La disposition a été introduite par la loi de finances rectificative pour 2006, et nécessite que la commune d'imposition accorde cet abattement, puis que les bénéficiaires potentiels formulent une demande auprès de l'administration fiscale. Si des collectivités locales ont accordé cet abattement, il est rare qu'elles le suppriment ensuite : le conseil de la Communauté de communes des Portes de l'Entre-deux-Mers justifie sa décision par un risque de déficit budgétaire en 2016, à cause de la baisse des dotations de l'État.

Dimanche 21 septembre - Justice - Agression filmée.

L'adolescente qui a provoqué et giflé une jeune femme handicapée mentale le 10 septembre dernier a été interpellé par la police, auditionnée puis remise à ses parents avec placement sous contrôle éducatif. Accompagnée de trois autres adolescentes, l'agresseuse s'en était prise sans raison, dans un jardin public de Nancy (Meurthe-et-Moselle) à la jeune femme âgée de 20 ans qui lisait un livre sur un banc. Elle l'a forcée à se lever, l'a publiquement humiliée (sans que les passants interviennent pendant les trois minutes qu'a duré l'incident) puis l'a giflée à deux reprises. L'une des adolescentes a filmé la scène qui a été postée sur Internet, ce qui a permis de vérifier la provocation délibérée et gratuite ainsi que l'identification de l'agresseuse et de ses complices. Toutes vont prochainement comparaitre devant le juge des enfants; certains passants pourraient également être inquiétés.

Vendredi 19 septembre - Emploi - Pas de remise en cause de l'OETH.
Le ministre du Travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social a demandé aux syndicats de salariés et de patrons de négocier une réforme des seuils sociaux "pour revivifier le dialogue social dans les entreprises". Cette négociation portera notamment sur l'effectif salarié nécessaire pour créer un Comité d'Entreprise, désigner un délégué du personnel. Le ministère précise toutefois que le seuil de l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés, actuellement fixé à 20 salariés en équivalent temps-plein, n'entre pas dans le champ de cette négociation.

Jeudi 18 septembre - Surdité/Médias - Sauvegarde Websourd : précisions.

Suite à la publication, le 7 août dernier, d'une information relative au placement sous procédure de sauvegarde de la société coopérative Websourd, son directeur, François Goudenove, tient à rappeler que cela n'entraine pas la mise sous administration judiciaire. "Dans le cas d'une procédure de sauvegarde, ce n'est pas l'administrateur judicaire qui gère l'entreprise, explique-t-il. Le donner à penser montre qu'on ne connait pas ce type de procédure et induit une représentation qui ne correspond en aucun cas à la réalité." Il ajoute également que "la coopérative Websourd a décidé lors d'une AG extraordinaire de créer deux filiales par transfert complet de branches d'activités [...] Ces deux structures sont filiales a 100% de la coopérative". Dont acte.

Mercredi 17 septembre - Emploi/Finances - Ponction déjà acceptée.

Dans un communiqué commun, plusieurs organisations membres du Conseil d'Administration de l'Agefiph sont prêtes à accepter la ponction des réserves financières de cet organisme. Si la CFDT, l'APAJH, l'APF, la CFPSAA et l'UNISDA "dénoncent la nouvelle ponction, de 29 millions d'euros, opérée par l'État sur le budget de l'Agefiph dans le cadre de la préparation du projet de loi de finances 2015", elles demandent que la ponction "si elle s'avère inéluctable, constitue une mesure nouvelle visant à accroitre l'effort porté en faveur de l'emploi des personnes en situation de handicap et non un transfert indirect de charges constitutif d'un désengagement de l'État." Il s'agirait selon elles de flécher ces crédits "vers la création de contrats aidés supplémentaires à ceux actuellement portés au budget de l'État." Cela reviendrait à transférer à l'Agefiph la charge de financer des contrats aidés que le ministère du Travail valorisera au titre de son action. Ce communiqué tourne le dos au refus pur et simple exprimé par le Comité d'Entente qui regroupe 70 organisations nationales représentatives des personnes handicapées et des parents d'enfants handicapés dont sont pourtant membres l'APAJH, l'APF, la CFPSAA et l'UNISDA. Lire aussi cet Éditorial.

Mercredi 17 septembre - Administration - Les MDPH deviennent MDA.

Les députés ont adopté en première lecture le projet de loi d'adaptation de la société au vieillissement. Parmi ses dispositions en faveur des personnes âgées, l'une transfère l'instruction de leurs demandes d'aide à domicile en cas de perte d'autonomie aux Maisons Départementales des Personnes Handicapées qui deviendraient des Maisons Départementales de l'Autonomie. Déjà mises en oeuvre dans quelques départements, ces MDA ne seraient pas obligatoirement dotées de moyens humains et matériels proportionnés à l'augmentation du public à "traiter", ce qui laisse craindre une dégradation du service rendu aux personnes handicapées. Actuellement, le délai de décision en matière de Prestation de Compensation du Handicap peut atteindre 18 mois.

 

 

Mardi 16 septembre - Culture - Chez Niki de Saint Phalle.
La magnifique rétrospective consacrée à la plasticienne féministe Niki de Saint Phalle exposée au Grand Palais (Paris 8e) jusqu'au 2 février 2015 s'accompagne de quelques actions en direction des publics handicapés. Le 27 septembre, dans le cadre de la Journée Mondiale des Sourds, sera proposé un workshop "Les Signes de l'art et la captation des signes appliqués à l'histoire de l'art" par l'association Signes de Sens, suivi à 15 heures d'une visite conférence LSF de l'exposition. Un parcours audio-tactile est également proposé aux visiteurs malvoyants tout le temps de l'exposition, dont dix oeuvres sont décrites et commentées dans un audioguide spécifique : "Ces dix oeuvres sont reproduites sur des supports thermoformés, à disposition, en libre consultation, dans les salles. Les visiteurs malvoyants peuvent alors associer les descriptions et commentaires d'oeuvres à la découverte tactile de ces oeuvres." Attention, cet audioguide est distinct de l'application téléchargeable. Sculpteuse et performeuse, Niki de Saint Phalle (1930-202) s'est fait mondialement connaître par ses représentations de la Femme, toutes en rondeur. L'exposition présente les autres aspects de son travail, dont les tirs au fusil sur des assemblages d'objets contenant des poches de peinture, des installations monumentales créées dans plusieurs pays. Au-delà de l'univers très coloré des "Nanas", l'artiste a su également sculpter les souffrances et les aspirations des femmes de son époque.

  Image : Totem de Niki de Saint Phalle au Grand Palais.

 

Lundi 15 septembre - Sports - Un statut du sportif.
Le secrétaire d'Etat aux Sports, Thierry Braillard, a installé une mission d'étude chargée d'élaborer un statut protecteur pour les sportifs professionnels ou de haut-niveau. Les sportifs et personnalités composant cette mission, tous valides, sont chargés de définir des dispositions pouvant être introduites dans le Code du Travail. Si aucun handisportif ou représentant des fédérations handisport et sport adapté participe à la mission, la Fédération Française Handisport sera auditionnée, précise néanmoins le secrétariat d'Etat aux sports.

Lundi 15 septembre - Surdité - Semaine grasse pour Sourdline.

Sourdline Développement, centre d'appels à destination des personnes sourdes ou malentendantes, obtient simultanément l'agrément Entreprise Adaptée et 115.000€ de subvention du département des Hauts-de-Seine. Sourdline avait pourtant été liquidée judiciairement par une décision du Tribunal de Commerce des Hauts-de-Seine du 12 décembre 2013 mais son activité a été reprise par Sourdline Développement créée six mois auparavant et présidée par le directeur général d'Urbilog, société spécialisée dans l'accessibilité du web. La reprise de la marque et de l'activité, mais pas de l'ensemble des salariés, avait été officialisée le 19 décembre 2013, la créatrice et gérante de Sourdline, Caroline Mitanne, devenant directrice de Sourdline Développement. Celle-ci avait également créé, en 2004, un service de centre relais d'appels téléphoniques pour personnes sourdes, GuideCaro, liquidé pour insuffisance d'actif le 24 septembre 2013. La nouvelle situation de Sourdline Développement va lui permettre de vendre, au titre de l'obligation d'emploi, des prestations aux entreprises intégralement déductibles de leur contribution due à l'Agefiph. Elle recevra de l'Etat une aide au poste équivalent au SMIC pour ses salariés handicapés dans la limite de 80% de l'effectif, et du Conseil Général des Hauts-de-Seine 82.000€ en subvention de fonctionnement et 33.245€ pour l'investissement.

Dimanche 14 septembre - Sports - Invictus Games.

La France a obtenu 20 médailles dont 10 en or au terme des premiers Invictus Games qui rassemblaient à Londres 400 militaires handicapés, blessés de guerre ou en service, provenant de 14 pays. Salami Abdou a remporté l'or en rameur endurance ainsi que l'argent en 400m open et rameur sprint. De l'or également pour Alain Akakpo, pour le 100m et le 200m hommes ambulant IT3, de même que Roger Hoyoux en rameur sprint, Philippe Robert dans le 100m ambulant IT2, David Travadon pour le 1500m hommes ambulant IT3 et Franck Robin en handbike chrono et endurance. Le relais mixte 4x100m a remporté l'argent (Alain Akakpo, Stéphane Boissinot, Roger Hoyoux, Xavier Le Draoulec), de même que Stéphane Boissinot en 100m et 200m hommes open IT6, Philippe Robert dans le 200m ambulant IT2, David Travadon en vélo debout chrono et Cécile Trompette dans le 100m femmes open. Enfin, médailles de bronze pour Thomas Brun en lancer de poids et de disque, Stéphane Boissinot en haltérophilie et Henri Rebujent pour le vélo debout endurance.

Vendredi 12 septembre - Accessibilité - Les CCI aident l'inaccessibilité.

La quasi-totalité des Chambres de Commerce et d'Industrie a lancé des appels d'offres destinés à confier à des entreprises le soin de rédiger et monter des dossiers de demandes de dérogation en matière d'accessibilité des Etablissements Recevant du Public. Dernier en date, celui de la CCI de l'Essonne porte sur un maximum de 90.000€ HT, représentant une cinquantaine de missions au "profit de commerçants exploitants un ERP de 5ème catégorie". Les CCI anticipent visiblement sur la mise en oeuvre de la prochaine réglementation en matière d'accessibilité, les exploitants d'Etablissements Recevant du Public ne disposant que jusqu'à fin septembre 2015, si l'ordonnance modifiant les dispositions en vigueur est publiée comme prévu la semaine prochaine, pour se mettre en règle.

Jeudi 11 septembre - Emploi - Hold up à l'Agefiph.

Le Conseil d'Administration de l'Association nationale de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) a rejeté la demande gouvernementale de ponctionner ses réserves financières de 29 millions d'euros pendant trois ans. Le ministère du Travail veut opérer ce prélèvement en l'introduisant dans le projet de finances pour 2015 qui sera présenté au Parlement cet automne, afin de financer des contrats aidés et de réaliser une économie budgétaire par transfert de charge. Cette ponction intervient alors que le chômage des personnes handicapées a augmenté de plus de 80% entre 2008 et 2013, et que la collecte par l'Agefiph des contributions des entreprises au titre de l'obligation d'emploi a fortement diminué ces dernières années. Une telle ponction avait été réalisée en 2008 par le gouvernement de François Fillon. Lire aussi cet Éditorial.

Jeudi 11 septembre - Politique - Neuville fait du vide.

Bien que maintenue dans ses fonctions lors de la nomination du second gouvernement dirigé par Manuel Valls, la secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville, renouvelle l'intégralité de son cabinet à l'exception de la chargée des relations avec les élus et le Parlement, Myriam Bouali. Ségolène Neuville vient tout juste d'en nommer la directrice, Laurence Lefèvre, haut-fonctionnaire quinquagénaire qui a travaillé dans les domaines sociaux (petite enfance, discriminations, santé mentale). Le conseiller technique sourd chargé du handicap, Jérémie Boroy, nommé le 30 mai dernier, n'est pas renouvelé dans ses fonctions. Ce remaniement d'ampleur laisse la secrétaire d'Etat sans soutien politique et technique alors que l'Ordonnance instaurant la mise en inaccessibilité durable du cadre bâti, des transports et de la voirie devrait être présentée au Conseil des Ministres du 25 septembre puis immédiatement promulguée et suivie des décrets et arrêtés.

Mercredi 10 septembre - Transports - Liquidation en Gironde.

La société de transports de personnes handicapées Transadapt Services, l'une des sept à opérer en Gironde dans le cadre d'une délégation de service public conclue avec le Conseil Général, est mise en liquidation judiciaire par le Tribunal de Commerce. La société desservait les communes du Grand Saint-Emilionnais, du Blayais et du Bazadais, dont les intercommunalités n'ont été informées que par les clients inquiets de l'annulation de leurs transports programmés depuis plusieurs jours. La direction de Transadapt Services avait annoncé son intention d'arrêter l'activité fin décembre bien que son marché courre jusqu'en 2016, mais elle a visiblement accéléré en déposant le bilan puis obtenant la liquidation. 1.700 usagers utilisaient les services de cette société, qui n'a aucun rapport avec la parisienne Trans'Adapt 75, dont l'activité est similaire.

Mercredi 10 septembre - La perle de la semaine.

Trois mois, c'est le délai qui aura été nécessaire à la publication au Journal Officiel d'un arrêté signé le 10 juin dernier, simplifiant la déclaration annuelle des revenus. Désormais, les contribuables qui ont souscrit un contrat d'assurance-vie, de rente-survie ou d'épargne handicap n'auront plus à joindre à leur déclaration, s'il la font encore sur format papier, le certificat de réduction d'impôt lié aux primes versées. Ce document doit toutefois être conservé afin d'être fourni à l'administration fiscale si elle le réclame. 25% des montants placés sur un contrat de rente-survie ou épargne handicap sont déductibles de l'impôt sur les revenus, dans un plafond global de 1.525€ majoré de 300€ par enfant à charge, ce qui représente par exemple 381,25€ de réduction pour un célibataire. Compte tenu du retard de publication au JO, cette dispoition ne sera applicable que pour la prochaine déclaration de revenus : bien joué !

Mardi 9 septembre - Transports/Surdité - Frais d'examen du permis.

Interrogée sur ce point à la suite de l'information publiée le 19 août dernier, la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières (DSCR) précise que les frais d'interprète ou traducteur nécessaires pour qu'un candidat sourd ou malentendant passe l'examen au permis de conduire sont pris en charge par l'Etat sous certaines conditions : "L'intervenant interprète ou traducteur qui accompagnera le candidat sourd ou malentendant doit être titulaire du diplôme requis, délivré par certaines universités et reconnu par l'Etat. L'Etat prend en charge les frais de déplacement de l'intervenant, sa présence pendant l'examen est payée 55 €/heure (tarif révisable chaque année) et l'immobilisation de l'accompagnateur (hors examen) est compensée à hauteur de 50% du taux horaire précité (soit 27,50€)."

Samedi 6 septembre - Sports/Loisirs - Planeur adapté dans le 78.

Le Centre Aéronautique de Beynes (CAB, Yvelines) a inauguré son nouveau planeur adapté handisport, destiné aux pratiquants handicapés des membres inférieurs. Se présentant comme "le club de vol en planeur le plus proche de Paris", il dispose désormais de trois appareils couvrant l'ensemble de la pratique : planeur biplace d'école de début (ASK21), monoplace intermédiaire (Pégase) et biplace de performance (Duo-Discus XLT). Ils sont équipés notamment d'un malonnier qui contrôle à la main les commandes effectués aux pieds dans les planeurs classiques. Un pilote instructeur paraplégique est également à la disposition des aspirants handicapés. Lire également cet article sur le vol à voile adapté.

 

 

Jeudi 4 septembre - L'autre perle de la semaine.
"Je n'aime pas les handicapés qui font commerce de leur handicap". Tel est le commentaire peu amène qu'aurait fait le Président de la République, François Hollande, après une rencontre organisée à l'Elysée par sa compagne d'alors, Valérie Trierweiler, avec le quadruple amputé Philippe Croizon et qu'elle relate dans un livre en forme de vengeance contre son ex. L'ancienne Première dame avait consacré une partie de son action à des causes humanitaires, soutenant notamment l'aventurier nageur.

Mercredi 3 septembre - Éducation - Classe virtuelle à Montpellier.

Une quarantaine de parents de l'association Égalité et qualité de vie des enfants handicapés (Equaleh) a installé une salle de classe sur la place de la Comédie, à Montpellier, pour protester contre l'absence de scolarisation de plus de 400 enfants actuellement sans solution éducative dans l'Hérault. Les protestataires dénoncent les refus de l'Education Nationale qui renvoie les enfants vers des Instituts Médico-Educatifs qui n'ont pas les places nécessaires.

 

 

Mardi 2 septembre - La perle de la semaine.
Les Etablissements Recevant du Public propriété de la ville de Bordeaux seront accessibles dans... 17 ans ! C'est ce qu'a précisé l'adjoint au Maire chargé des personnes handicapées, l'UMP Joël Solari, à un journaliste de Bordeaux Gazette : "Le diagnostic des coûts à venir atteignant la somme très élevée de 35 millions d'Euros [...] La mairie poursuit cette transformation en investissant 2 millions d'Euros par an." Ce qui représente un étalement sur 17 ans au-delà de l'actuelle date-butoir du 1er janvier 2015 d'obligation d'accessibilité du cadre bâti. Rappelons que Bordeaux a obtenu en juin dernier, sans avoir encore le droit de le promouvoir, le premier label Destination pour Tous pour les handicaps moteur et mental.

Lundi 1er septembre - Éducation - C'est la rentrée !

Si le ministère de l'éducation nationale ne peut encore communiquer le chiffre des élèves handicapés qui vont faire leur rentrée scolaire, la ministre Najat Valaud-Belkacem a indiqué qu'ils étaient été 239.160 l'an dernier. La progression du nombre d'enfants handicapés dans le secondaire demeure soutenue, 97.595 en 2013 contre 28.789 en 2006, grâce notamment au développement des Unités Localisées pour l'Inclusion Scolaire (Ulis) qui ont accueilli 29.122 collégiens et lycéens l'an dernier contre 8.567 en 2006. Le quart des élèves du secondaire et la moitié de ceux du primaire sont aidés par un Accompagnant des Elèves en Situation de Handicap (AESH), au nombre de 28.000 tous statuts confondus. 350 postes sont créés pour la rentrée. Enfin, plusieurs applications numériques sont annoncées, essentiellement dans le domaine de la déficience intellectuelle.

  Image : Bordeaux, porte Cailhau, plan relief en bronze.

 

Lundi 1er septembre - Accessibilité - Gratuité à Nevers.
Le maire de la préfecture de la Nièvre a décidé d'appliquer dès aujourd'hui la gratuité sur les seuls emplacements de stationnement réservé aux véhicules des titulaires handicapés de la carte européenne. Les places concernées ont été recensées, certaines vont être rénovées, d'autres supprimées.

 

>> Actualités précédentes



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2014. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page