Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap
 
Février 2009.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Samedi 28 février - Sports/Surdité - Stage de parachutisme.
Le club de parachutisme Vive la chute organise, du 8 au 12 juin prochain, un stage progression accompagnée en chute destiné aux sourds, sur l'aérodrome de Gap Talard (Hautes-Alpes). Les participants seront encadrés par les moniteurs de haut niveau Damien Sorlin et Martial Ferré, assistés par des interprètes en LSF et Éric Dinée, parachutiste sourd breveté et responsable de la section sourds du club. Les candidats devront satisfaire à un entretien individuel de motivation et un examen médical assuré par un médecin agréé de la Fédération Française de Parachutisme. Le coût du stage incluant l'hébergement et la nourriture s'élève à 1.350€. Renseignements auprès de la Section Sourds de Vive La Chute, SMS : 06 72 58 34 13.

Vendredi 27 février - Cécité - Olga Faure Olory raconte.
Devenue malvoyante durant son enfance au Bénin, Olga Faure Olory publie chez Transversales Editions (spécialisée, il faut le préciser, dans l'écriture de biographies par des auteurs tiers) un livre dans lequel elle expose son rapport à la basse-vision et aux autres, raconte son enfance et sa vie de femme. Elle explique le sens qu'elle a voulu donner à son existence, abandonnant l'interprétariat de conférences internationales pour se diriger vers le journalisme, et revient sur l'aventure éditoriale du mensuel en grands caractères qu'elle avait créé en 1995, L'Agrandi, dont la publication dura sept ans. Le récit est complété par une partie pratique dans laquelle sont présentées les aides optiques utilisées en basse vision, l'édition adaptée et sonore, l'accès à l'informatique et à la culture, la vie quotidienne, etc. "Et si le monde n'était que perception... comment bien vivre avec une basse vision", d'Olga Faure Olory, Transversales Editions, 15€ en librairie.

  Image : couverture de l'autobiographie d'Olga Faure Olory.

Jeudi 26 février - Emploi - Mondial des Métiers.
Les visiteurs handicapés disposeront d'un accueil dédié lors du Mondial des Métiers qui se déroulera à Lyon Eurexpo, du 19 au 22 mars. La Mission Handicap de l'Université de Lyon, coordonne un point accueil handicap réunissant plusieurs organismes associatifs. "L'objectif est de développer la rencontre et les échanges entre les personnes en situation de handicap et les acteurs des branches professionnelles. Situé à l'entrée du salon, il permettra aux visiteurs handicapés qui en feront la demande de préparer un itinéraire de visite et proposera un accompagnement physique aux stands et à tout autre lieu d'informations". Les Sourds disposeront d'interfaces en LSF et de codeurs LPC. Renseignements : Mission handicap de l'Université de Lyon (Anaïs Leveillet), Tél. : 04 37 37 26 93.

Mercredi 25 février - Culture/Cécité - Ni Bocelli ni Wonder...

Le Comité international pour la commémoration du bicentenaire de la naissance de Louis Braille (CINAL) renonce à organiser un grand événement culturel en clôture du congrès qu'il organisera du 18 au 20 juin prochain à Disneyland Paris. En décembre dernier, le CINAL avait annoncé la venue à Coupvray, ville natale de Louis Braille, d'artistes aveugles dont le ténor Andrea Bocelli et le chanteur Stevie Wonder. Le CINAL a été conduit à renoncer à inviter ces deux vedettes internationales pour des raisons de calendrier et budgétaires.

Mardi 24 février - Allocations - Hortefeux exagère.

Le communiqué publié au terme de l'entretien que Brice Hortefeux, ministre en charge des personnes handicapées, a eu avec le président de l'Association des Paralysés de France, Jean-Marie Barbier, suscite la polémique. Le ministre y annonce en effet que "l'A.A.H augmentera de 54€ dès 2009". Interrogé sur ce point, le conseiller en communication de Brice Hortefeux a dû préciser que cette somme portait sur les années 2008 et 2009; il n'a été en mesure ni d'indiquer à quelle date serait présentée la réforme de l'A.A.H, ni les modalités de l'éventuelle procédure de concertation. Lire également en Editorial.

Lundi 23 février - Éducation - EREA de Villeurbanne.

L'Éducation Nationale renonce finalement à fermer les classes primaires destinées aux enfants déficients visuels dans l'Etablissement régional d'enseignement adapté de Villeurbanne (Lire Actualité au 26 janvier). L'établissement perdra toutefois une classe primaire dont le poste d'enseignant sera affecté dans une Classe d'Intégration Scolaire pour déficients visuels créée à Lyon à la rentrée prochaine. "Le principe du libre choix des familles entre ces deux modes de scolarisation a été reconnu", commente l'association des parents d'élèves de l'Erea dans un communiqué.

Lundi 23 février - Droits - Réforme des tutelles attaquée.

Trois décrets relatifs à la réforme de la protection juridique des majeurs font l'objet de recours devant le Conseil d'Etat. Quatre associations (FNAT, UNAF, Unapei et Unasea) contestent le texte qui réglemente les mandataires exerçant à titre individuel (gérants privés) dont elles relèvent l'absence de plafonnement de l'activité et de durée de validité de leur agrément, et celui qui organise les modalités de participation des personnes protégées au financement de leur mesure de protection, ce décret autorisant des prélèvements dépassant très largement le coût de cette mesure. Enfin, le Conseil National des Barreaux conteste le décret relatif aux actes de disposition, qui subordonne de fait le droit d'agir en justice et la liberté de choix de l'avocat à la décision du juge. Ces recours ne suspendent pas la mise en oeuvre des décrets contestés, la sanction du Conseil d'État pouvant prendre deux à trois années.

Samedi 21 février - Institutions - Victoire de l'Unapei.

Suite à la condamnation de l'Etat par la plus haute juridiction administrative, le Gouvernement s'est finalement décidé à publier le décret d'application du second alinéa de l'article L.344-5-1 du code de l'action sociale et des familles. Jusqu'alors, à l'âge de 60 ans, les personnes hébergées en foyer ne conservaient qu'une infime partie de leurs allocations (78€) et les sommes versées par l'aide sociale étaient récupérables sur succession. Lasse de l'obstruction gouvernementale, l'Unapei avait saisi le Conseil d'Etat en janvier 2008, qui a enjoint au Premier ministre, le 20 juin 2008, de prendre le décret ad hoc (lire Actualité au 23 juin 2008). Le nouveau décret augmente la somme laissée aux pensionnaires, qui passera à 195€, le recours contre les obligés alimentaires ainsi que la récupération des sommes versées seront quasiment supprimés.

Vendredi 20 février - Culture - Serial killer dans l'Hérault.
Quel pervers est l'assassin des couples abattus en pleine nature, dans des lieux isolés de l'Hérault où ils pensaient pouvoir faire l'amour tranquillement ? Cette question va marquer trois années de la vie du lieutenant-colonel de gendarmerie Xavier de Montclarat, en charge de l'enquête confiée à une cellule baptisée "Mozart". Le gendarme sera amené à se lier avec un promoteur immobilier véreux, Théo Dupont, porté sur les femmes jusqu'à ce qu'un accident le rende paraplégique et impuissant. Théo sera chargé d'aider le fils du gendarme, devenu également paraplégique et dont le traumatisme crânien le rend cyclothymique et violent, le tout sur fond de meurtres dont le rythme s'accélère. Tel est l'argument du premier roman qu'un ancien chef d'entreprise paraplégique vient de publier, "C'est Mozart qui assassine", pour lequel l'auteur puise dans son quotidien pour livrer un portrait (très) cru de la vie avec un handicap moteur. Il livre un polar tendu, au suspens maitrisé, entremêlant meurtres, enquête policière et parcours personnel. "C'est Mozart qui assassine", par Guy Escure, éditions Thélès, 24€ en librairies.

  Image : couverture de 'C'est Mozart qui assassine'.

Jeudi 19 février - Education/Surdité - Ecole en péril.
Pionnière de l'éducation bilingue langue des signes et français, l'école de Ramonville Saint-Agne ainsi que d'autres établissements scolaires de Toulouse et sa proximité risquent de se retrouver rapidement sans interprètes L.S.F. Ces établissements assurent un enseignement depuis la Maternelle jusqu'au Lycée dans des classes mêlant enfants et professeurs sourds comme entendants. Son expertise étant reconnue par l'Education Nationale, l'association Les Iris devait être financée pour couvrir les frais pédagogiques supplémentaires et l'intervention d'interprètes en L.S.F. Diverses tergiversations de l'Administration ont conduit l'association, selon ses dirigeants, à une cessation de paiement suivie d'une période de redressement judiciaire débouchant sur un risque de disparition à court terme. Accusant l'Etat de ne pas avoir respecté ses échéances et sa parole, l'association appelle à manifester à Toulouse le 25 février prochain sur la place Arnaud Bernard, pour protester "contre le désintérêt de l'Etat, la politique menée par le Gouvernement actuel en défaveur de la minorité sourde et le discrédit porté à la langue des signes dans le système éducatif français".

Mercredi 18 février - Vie Autonome - Pas de bons d'achat.
Les adultes handicapés n'ont pas été cités parmi les bénéficiaires des "bons d'achat" de services à la personne dont le Président de la République a annoncé la création prochaine. D'un montant de 200€ par foyer, ces bons seront affectés au paiement d'aide à domicile ou ménagère par des bénéficiaires de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie ou les parents d'enfant handicapé. Cette annonce a été faite au soir du sommet social entre patronat et syndicats qui s'est déroulé à l'Élysée.

Mercredi 18 février - Politique - Létard satisfaite.

"Les résultats positifs de la nouvelle politique du handicap sont indéniables", a répondu la Secrétaire d'Etat à la solidarité, Valérie Létard, à la députée Nouveau Centre Colette Le Moal lors de la séance des questions au Gouvernement. Valérie Létard a affirmé que "58.000 personnes handicapées bénéficient de la nouvelle prestation de compensation du handicap, pour un montant moyen de 1.100 euros par mois, soit deux fois plus qu'en 2005". Elle a ajouté que "38.490 places nouvelles en établissements et services pour personnes handicapées ont été financées par l'État et l'assurance maladie [et que] l'effort public en faveur des personnes handicapées a augmenté de 6 milliards d'euros depuis 2005". Elle a conclu son propos en réaffirmant la volonté du Gouvernement de réformer le fonctionnement des Maisons Départementales des Personnes Handicapées créées depuis tout juste trois ans. Lire également en Editorial.

Mardi 17 février - Transports - Air France condamnée.

Air France devra verser 2.000€ de dommages et intérêts à un couple de voyageurs aveugles en réparation de leur préjudice. La compagnie avait refusé de lui vendre des billets au motif que les parents devaient être accompagnés par une personne voyante pouvant s'occuper de leur bébé âgé de six mois (lire l'Actualité du 17 septembre 2007). D'abord relaxée par le Tribunal de Grande Instance de Nice, Air France a été condamnée par la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence à indemniser le couple tout en confirmant la relaxe pénale de la compagnie aérienne, qui n'a pas souhaité commenter cette décision.

Lundi 16 février - Santé/Surdité - La HAS consulte.

La Haute Autorité de Santé consulte les professionnels sur le suivi médical et l'accompagnement des enfants sourds âgés de 0 à 6 ans. Les avis recueillis seront étudiés par un groupe de travail chargé de rédiger un projet de recommandations de bonnes pratiques. Les parents et les personnes sourdes ne sont toutefois pas admis à répondre directement à cette consultation publique, close le 31 mars 2009, qui est réservée aux associations et institutions.

Samedi 14 février - Sports/Cécité - Hommage à Braille.
Lors d'un match du championnat Pro A de basketball, les joueurs des clubs du SIG Strasbourg et de la JDA Dijon ont porté des maillots particuliers : les inscriptions habituelles en noir étaient remplacées par du texte en braille (sigle et nom des clubs et des partenaires). Seul le nom et le numéro porté par chaque joueur sont restés en noir, sur demande de la Ligue de basket. Cet hommage à Louis Braille résulte d'une proposition amicale émise par le président de l'Association des aveugles et handicapés visuels d'Alsace et de Lorraine. Une série de ces maillots est d'ailleurs vendue au profit de cette association.

  Image : SIG.

Jeudi 12 février - Accessibilité - Censure du Conseil Constitutionnel.
Le Conseil Constitutionnel a déclaré non conforme à la Constitution la suppression de l'avis conforme de l'Architecte des Bâtiments de France pour les permis de construire et autorisations de travaux dans les zones de protection du patrimoine et des paysages (lire l'actualité du 29 janvier). Le Conseil a considéré que cette disposition était sans rapport avec le projet de loi pour l'accélération des programmes de construction et d'investissement publics et privés dans laquelle elle figurait.

Mercredi 11 février - Culture/Surdité - Danse et Slam.
Act's (Atelier et Compagnie Théâtrale en Signes) propose à Toulouse deux stages, l'un de Danse des signes (7 et 8 mars) et l'autre de Slam (21 et 22 mars). Le premier se déroulera au Centre Culturel Bellegarde (17 rue Bellegarde) : "Vous aimez danser, vous aimez la langue des signes, venez découvrir la danse des signes; des idées, des gestes, des rythmes, de la poésie et des images, nous les partagerons ensemble en réveillant nos corps et notre imagination". Le Slam est proposé à La Terrasse (22, rue Xavier Darasse) : histoire, atelier de percussions corporelles, jeux de rythmes, rimes en LSF, création de vidéo-slams, etc. Ces deux stages sont dispensés en LSF (et français également pour le Slam). Renseignements et inscriptions : Act's, 10 avenue Georges Guynemer, 31770 Colomiers. Tél/SMS : 06 12 81 39 77.

  Image : Danse des signes.

Mardi 10 février - Tourisme - En Charente-Maritime.
Le Comité Départemental de Tourisme de Charente-Maritime lance un nouveau site Internet dédié au tourisme des personnes handicapées, adapté en fonction des déficiences. Pour les personnes handicapées mentales, des vidéos, quizz, puzzles et coloriages sont proposés. La partie déficients visuels est labellisée Accessiweb Or; on y trouve notamment une liste de loueurs de vélos adaptés aux aveugles ou malvoyants, que ce soit des tandems ou des Rosalie à quatre roues. La section "visiteur malentendant ou sourd" est en LSF (sans doublage vocal) et transcription, ce qui la réserve plutôt aux sourds signeurs; elle mentionne des adresses locales d'interprètes en LSF. Pour les personnes handicapées motrices, l'accent est mis sur les plages, les activités nautiques et la randonnée, pour laquelle les adresses des loueurs de matériel adapté sont mentionnées. L'ensemble des sites labellisés tourisme handicap du département sont présentés au moyen d'un moteur de recherche multicritères.

Lundi 9 février - Culture/Surdité - Mallet et l'Histoire.
Le dessinateur humoriste sourd Pat Mallet propose le résultat de ses recherches sur les sourds à travers l'histoire dans un nouveau livre de près de 300 dessins, "Les durs d'oreille à travers l'histoire" paru aux Editions du Fox. Parmi les découvertes étonnantes de l'auteur, la surdité des dinosaures fut à l'origine de la disparition de l'espèce, Cléopâtre avait un nez si fin qu'elle repérait les sourds à leur odeur, Judas embrassa le Christ dans l'oreille, Jacques Cartier crut que les Hurons étaient sourds parce qu'ils s'exprimaient par gestes, etc. Chaque constatation de l'auteur est illustrée par un dessin ou une saynète. Les durs d'oreille à travers l'histoire, par Pat Mallet, Editions du Fox, 15€ chez l'éditeur.

  Image : couverture de l'album 'Les durs d'oreille à travers l'Histoire'.

Vendredi 6 février - Culture/Surdité - Stages pour enfants.
La jeune Compagnie rhône-alpine On Off organise deux stages de théâtre pour les enfants sourds et entendants pendant les vacances scolaires de Pâques 2009. Les petits pourront s'initier aux arts du théâtre, enrichir leur créativité et expression, gagner en confiance tout en s'amusant. Si la connaissance de la langue des signes n'est pas obligatoire, une autorisation parentale est demandée. Le stage sera assuré par le comédien sourd Anthony Guyon, la danseuse et comédienne bilingue Géraldine Berger, le danseur bilingue Aurélien Mancino, la danseuse et comédienne sourde Cécile Nicol et le danseur jongleur sourd Nicolas Cheucle. Ces stages de quatre jours se dérouleront à Décines Charpieu, dans le Rhône, du 6 au 10 avril pour les enfants de 6 à 10 ans, puis du 13 au 17 avril pour les 10-14 ans. Renseignements : Compagnie On Off, Anthony Guyon, 24 rue Edison 69150 Décines Charpieu.

Jeudi 5 février - Médias/Surdité - Extension du sous-titrage.

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel rend publique sa décision, prise en Assemblée plénière le 9 décembre dernier, de modifier le dispositif destiné aux personnes sourdes ou malentendantes. Les chaînes de télévision qui s'adressent aux enfants de 3 à 6 ans devront "substituer à l'obligation de rendre accessibles 20% de leurs programmes celle de diffuser, dès 2010, une émission hebdomadaire d'apprentissage de la langue des signes et une émission de la grille traduite en langue des signes". Le CSA demande également aux chaînes de sport émettant en plusieurs langues de s'efforcer "de développer, par des dispositifs adaptés, l'accès aux personnes sourdes ou malentendantes".

Mercredi 4 février - Administration - Paris se fâche.
La Maison Départementale des Personnes Handicapées de Paris (MDPH75) exige de l'Etat le paiement d'une dette de subvention d'un montant de 250.000€, "auxquels s'ajoutent 10 postes non pourvus, soit encore environ 400.000€ manquants". Elle constate que "l'Etat ne respecte pas les termes de la convention constitutive de la MDPH du 22 décembre 2005" et a émis un titre de recettes correspondant à sa créance. La MDPH menace de saisir le Tribunal Administratif en cas d'absence de paiement, cette carence publique mettant "gravement en cause l'équilibre financier de la MDPH" que le Département finance à hauteur de 5,75 millions d'euros en 2009. D'autres Conseils Généraux se sont déjà plaints de la carence de l'Etat en matière de respect de ses engagements, mais sans avoir encore engagé d'épreuve de force.

Mardi 3 février - Logement - L'État condamné.

Une mère de famille qui se déplace en fauteuil roulant, Véronique Vial, a obtenu du Tribunal Administratif de Nice (Alpes-Maritimes) qu'il enjoigne à l'Etat de lui fournir un logement accessible et adapté. Menacée d'expulsion locative, Véronique Vial a formulé une requête au titre du droit au logement opposable (Dalo), et a été reconnue prioritaire pour l'obtention d'un T3 par la commission ad hoc. Les trois appartements proposés par la Préfecture se sont révélés inadaptés, selon la demanderesse et le juge du Tribunal qui les a visités, et ce dernier a mis le Préfet en demeure de proposer un logement convenable dans un délai d'un mois avec astreinte de 200€ par jour de retard. Cette astreinte alimentera le fond d'aménagement urbain de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Lundi 2 février - Société - Plan de relance.

Diverses dispositions du Plan de relance de l'économie annoncé par le Premier Ministre François Fillon concernent les personnes handicapées. Il prévoit 17 millions d'euros pour accélérer la mise en accessibilité des quais de gare SNCF, telles celles de Brest, Montpellier, Nîmes, Poitiers, Douai, Caen, Troyes. Déjà annoncée par Valérie Létard, la dotation de 20 millions d'euros supplémentaires pour créer 1.000 places en établissements médicaux-sociaux, ce qui représente 11,67% de leur coût global de construction; ce financement sera pris sur les excédents de la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie (C.N.S.A), son conseil d'administration devant en décider le 31 mars prochain. Divers crédits supplémentaires sont destinés à la mise aux normes d'accessibilité d'établissements universitaires, de tribunaux et autres bâtiments des services de l'Etat, sans qu'il soit possible de les quantifier. Enfin, les conditions de la prime de relance, dite Prime de Solidarité Active, sont précisées : elle ne sera pas versée aux personnes qui reçoivent l'Allocation Adulte Handicapé, mais celles qui touchent une aide au logement tout en travaillant (ou étant au chômage) et sont âgées de plus de 25 ans ou ont des enfants à charge la percevront.

Dimanche 1er février - Culture - Centre minier accessible.
Le Centre historique minier du Nord Pas-de-Calais, installé dans les installations de la fosse Delloye à Lewarde (Nord), rouvre ses portes au public. Il offre une mise en accessibilité pour les personnes en fauteuil roulant, un visioguide en LSF (à partir du mois de mars) qui couvrira les salles d'exposition et la visite du site, et propose des visites adaptées aux groupes de personnes handicapées mentales. Une maquette tactile de l'ensemble du site vient d'être réalisée par Archi-Tact pour servir d'introduction à la visite pour les personnes déficientes visuelles. Seule partie inaccessible en étage, le contenu d'une salle a été filmé pour être présenté aux visiteurs handicapés moteurs. Le centre présente ce qu'était l'exploitation minière du charbon du XIXe siècle jusqu'à la fermeture du site dans les années 1990. Centre historique minier du Nord Pas-de-Calais, Fosse Delloye, 59287 Lewarde. Tél. 03 27 95 82 82, Fax : 03 27 95 82 83.

  Image : Centre Historique Minier.© P. Cheuva.


Actualités précédentes



| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2009. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page