Fayence, la belle Varoise (qu’il ne faut pas confondre avec sa presque homonyme italienne associée à la faïence), doit probablement son nom au terme latin fagus (« hêtre ») mais on peut préférer une explication plus poétique : les Romains, trouvant l’endroit à leur goût, l’auraient appelé faventia loca, « lieux agréables. » On n’y produit aucune poterie mais du vin, de l’huile d’olive et une atmosphère typiquement méditerranéenne que n’offre plus depuis longtemps le bord de mer. Le tourisme ici est familial, certains étrangers ayant choisi d’y couler des jours heureux en pleine harmonie avec les habitants.

Le funambule de Nicola Di Rosini exposé à Fayence ©Yanous.com

C’est un terroir vivant, diversifié économiquement, et cela s’en ressent au niveau des prix, infiniment plus raisonnables que sur le littoral distant d’une trentaine de kilomètres à peine. La vie culturelle s’étend sur toute l’année, satisfaisant tous les goûts dans une ambiance bon-enfant. Coup de coeur pour les « Visites de la passion » proposées gratuitement au fil de l’été par l’Office de Tourisme et qui permettent autant de rencontres extraordinaires avec artistes et artisans présentant leur raison de vivre : des moments réellement privilégiés à réserver à l’avance, ne serait-ce que pour s’assurer de leur accessibilité.

Des villages perchés

Le pays de Fayence compte de nombreux villages perchés, c’est ce qui en fait le charme. L’Office de tourisme propose de passionnantes visites guidées au gré des vieilles pierres mais on peut évidemment les découvrir par soi-même, à un rythme que les rues pentues ralentissent souvent quand on utilise un fauteuil roulant : prévoyez un moteur… ou un valide en forme ! Les emplacements réservés aux véhicules arborant la carte mobilité-inclusion ne manquent pas mais ils sont souvent occupés en période d’affluence : sauf à vous y faire déposer, évitez donc d’avoir à stationner un jour de marché ou un soir de spectacle. Pour le reste, jouissez des lieux et des paysages !

L'enseigne en fer forgé du forgeron de Mons ©Yanous.com

Ainsi, après Fayence et son charme provençal, passerez-vous par Tanneron, sublime quand les mimosas y sont en fleur, Montauroux et ses fontaines, son extraordinaire point de vue sur l’Estérel et son émouvante chapelle Saint-Barthélemy (accessible en voiture sur réservation) entièrement peinte de représentations naïves du XVIIe siècle.

Voûte peinte de la chapelle Saint-Barthélemy de Montauroux ©Yanous.com

Ou par Callian, en colimaçon avec son château féodal témoin d’un passé prestigieux (où se côtoient, au cimetière, Christian Dior et Soeur Emmanuelle), Mons situé comme son nom l’indique sur un impressionnant éperon rocheux depuis lequel on peut apercevoir les îles de Lérins, voire la Corse par temps clair, et dont les rues parfois pentues sont ponctuées d’enseignes commémorant les artisans qui les ont occupées.

L'étonnant clocher à tuiles vernissées de Tourettes ©Yanous.com

Et encore Tourettes avec ses artistes dont le travail irradie les rues, de jour comme de nuit, et où règne une atmosphère bohème, Seillans, labellisé « L’un des plus beaux villages de France » à juste titre, où l’art fait écho à Tourettes de manière plus assagie mais avec des noms prestigieux et de nombreuses galeries, Saint-Paul-en-Forêt, pour des balades en pleine nature, et si vous êtes plus sportif, Bagnols-en-Forêt. Les passionnés d’histoire ne manqueront pas à Montauroux à partir du 20 août la fête de la Saint-Barthélemy marquée par la pendaison et la crémation de l’effigie du duc d’Epernon qui mis la ville en coupe réglée, au XVIe siècle !

Les plaisirs de l’eau

Plan-relief du lac et vidéos des villages perchés à la maison du lac de Saint-Cassien ©Yanous.com

Dans la plaine, le magnifique lac (artificiel) de Saint-Cassien invite à toutes sortes d’activités qui vont de la promenade à la baignade en passant par la pratique de sports nautiques. La Maison du lac, outre un espace muséographique présentant la géologie et l’histoire des lieux, leur faune et leur flore, vous permettra d’en découvrir l’écosystème et pourra vous mettre en relation avec une guide naturaliste passionnante, Marjorie Ughetto pour approfondir votre connaissance d’un territoire profondément impacté par un lac compensant celui de Malpasset tout proche, dont l’effondrement du barrage en décembre 1959 avait dévasté Fréjus et tué 423 personnes. La Maison du lac dispose également d’une petite boutique, d’un espace de restauration (complété par un très bel établissement gastronomique) ainsi que d’une place réservée au plus près de l’entrée, où l’on peut accéder en prévenant de son arrivée pour se faire ouvrir une barrière : les stationnements ne manquent pas sur le parking haut mais la pente est assez raide pour descendre à la baignade. Toutefois, vous pourrez vous y faire déposer en voiture en le demandant.

Lac de Saint Cassien ©Yanous.com

Sur l’autre rive côté Montauroux, la base d’aviron propose aux vacanciers une initiation-découverte sur des bateaux plus larges et stables, mais sans embarcation adaptée aux personnes handicapées motrices. Ouverte toute l’année et récemment rénovée, elle accueille également les prescriptions en sport santé, est labellisée « entraînement 2024 » et dispose de locaux accessibles et adaptés.

Lac de Saint-Cassien depuis un planeur ©Yanous.com

Sachez, si vous êtes amateur de sensations fortes, que l’aérodrome de Fayence-Tourettes propose toute l’année des vols-découvertes en planeur, dont un biplace adapté handicap moteur : l’accueil est chaleureux et l’expérience, relativement abordable, inoubliable, surtout si on tente le zéro G ! Une fois installé, c’est une sensation totalement inédite qui domine, celle d’être à la place du pilote dans un aéronef silencieux, léger et maniable. Une expérience unique de mouvement en liberté dans un azur infini et une savoureuse poussée d’adrénaline au moment où l’avion tracteur nous laisse nous mouvoir librement en silence pour survoler le lac de Saint Cassien ou le château de Tourettes, apercevoir Nice, Cannes et Fréjus.

En planeurs au-dessus du Pays de Fayence ©Yanous.com

Les « terriens » pourront toujours attendre les « volants » au bar-restaurant du club (accessible par rampe amovible), ou déguster, non loin de là, les nectars du domaine de la Grande Bastide ou encore, à Seillans, ceux du Château des Selves ; ce dernier propose un très agréable atelier-dégustation de ses vins et huiles, accompagnés de fromages locaux, sur la vaste terrasse dominant vignes et oliviers, un résumé en soi de toute la région !

Jacques Vernes, août 2022.

Sur le web, le site de l’Office de Tourisme permet de préparer une escapade ou un séjour plus long, sous tous ses aspects : lieux à découvrir, hébergements, activités, festivals, marchés… Côté accessibilité handicap, faute de page dédiée, mieux vaut prendre directement contact avec l’Office dont le personnel, particulièrement sympathique et sensibilisé à l’accueil de tous les publics, saura vous orienter au mieux.

Les bouteilles du Château des Selves ©Yanous.com

Partagez !