Culture
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
 

Des monuments ouverts.

  Lentement mais sûrement, le nombre de monuments historiques visitables par les personnes handicapées augmente. La qualité de leur accueil aussi. Le Centre des Monuments Nationaux est l'un des acteurs de cette ouverture.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Les actions conduites par la Réunion des Musées Nationaux ont permis d'accueillir les personnes handicapées dans de bonnes conditions à l'intérieur de musées prestigieux comme le Louvre ou Orsay, ou moins connus mais mis en accessibilité. L'autre grand acteur de ce secteur, c'est feue la Caisse Nationale des Monuments Historiques et des Sites, qui n'a pas survécu à l'an 2000 : elle est devenue le Centre des Monuments Nationaux, augmentant le patrimoine dont elle a la charge, plus d'une centaine de sites ainsi qu'une soixantaine de cathédrales. L'ensemble fait l'objet d'animations culturelles, de visites guidées thématiques, d'actions pédagogiques. Quelques- unes sont adaptées aux publics handicapés.

  Image : Cluny.

Mais l'accès "physique" à des sites chargés d'Histoire demeure délicat. Comment faire entrer des personnes en fauteuil roulant dans un château médiéval bardé d'escaliers, percevoir la finesse d'une sculpture sans l'altérer, présenter l'histoire d'un lieu en des termes simples ? Une réflexion, menée site après site, a permis de trouver des solutions pratiques, peut- être encore imparfaites, mais qui ouvrent désormais aux personnes de tous handicaps des monuments autrefois interdits. Il faut toutefois préciser que le Centre des Monuments Nationaux gère des sites qui sont la propriété de l'État et que les travaux à effectuer sont soumis à l'approbation de l'architecte des Bâtiments de France. Gardiens de l'intégrité de ce patrimoine, ces agents de l'État sont souverains pour accepter un aménagement... ou le refuser.

  Image : Reims.

Quelques exemples : Les handicapés moteur peuvent visiter la tour de Constance et une partie des remparts de la cité médiévale d'Aigues- Mortes. Un appareil permettant de faire gravir un escalier par une personne sur fauteuil roulant, le Scalamobil, équipe les châteaux de Champs- sur- Marne et d'Angers, et prochainement la forteresse du Haut- Koenigsbourg. Outre des maquettes tactiles, les aveugles et malvoyants peuvent participer à des visites découvertes comme celle des fragments mis en relief de la tenture de l'Apocalypse au château d'Angers, prétexte à un apprentissage des techniques de la tapisserie. Quant aux handicapés mentaux, ils apprécieront certainement de déambuler à Chambord en costume d'époque pour vivre le quotidien d'un personnage de la Renaissance!

  Image : Amiens.

Vous trouverez, en suivant les liens ci-après, une liste des sites dépendant du Centre des Monuments Nationaux, et l'accueil qui y est réservé aux personnes présentant une déficience motrice, auditive, visuelle ou mentale. Rappellons que l'entrée est gratuite pour les personnes handicapées individuelles sur présentation d'un justificatif (carte d'invalidité). Pour toute visite adaptée, la réservation est impérative. Les fiches descriptives de chacun des monuments comportant toutes les données pratiques nécessaires (horaires, tarifs, etc) sont disponibles à partir du site monum.fr mais les informations relatives à l'accueil des publics handicapés ne sont pas à jour. Les données dont nous disposons ont été établies par le Centre des Monuments Nationaux en avril 2001 et sont reproduites ici avec son aimable autorisation.

Bonne visites !


Jacques Vernes, octobre 2001




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2001. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page