Top
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  La preuve par l'exemple.
  En prouvant publiquement à un maire la difficile accessibilité de la voirie communale, un citoyen handicapé a amélioré la mobilité de nombreux habitants. Récit et mode d'emploi d'une méthode efficace...

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Pascal Moru, 47 ans, se déplace en fauteuil roulant depuis trois ans à la suite d'une affection de la moelle épinière. Il a constaté, au printemps 2005, les difficultés et les dangers du parcours entre son domicile et le centre-ville de Vire (Calvados), cité normande d'environ 15.000 habitants. Il a donc pris un appareil photo et a relevé les trottoirs en mauvais état, impraticables en fauteuil ou inexistants, les passages piétons sans abaissés, les traversées dangereuses... Et il a publié l'ensemble sur un site Internet. Ce "reportage", il l'a également adressé au Maire U.M.P de Vire, Jean-Yves Cousin. Lequel l'a transmis à un conseiller municipal chargé d'agir. Rien ne s'est produit... jusqu'à ce que la presse locale s'intéresse au sujet, et qu'en avril 2006 le travail de Pascal Moru soit affiché parmi les photographies du Mois de la Photo à Vire.

Image : Avant, une avenue encombrée d'arbres et au trottoir en mauvais état. Image : Après, les arbres ont été abattus, le trottoir goudronné.
Image : Avant, aucun abaissé de trottoir sur cet important carrefour. Image : Après, des abaissés de trottoir ont été réalisés pour chaque traversée de carrefour.
Image : Avant, aucun abaissé de trottoir sur cet important carrefour. Image : Après, des abaissés de trottoir ont été réalisés pour chaque traversée de carrefour.

Une exposition inaugurée par le Maire en présence de la presse. "Un mois après, commente Pascal Moru, les premiers travaux de réfection de la voirie étaient effectués. Je n'en reviens pas d'un résultat aussi rapide !". Les difficultés de circulation piétonne mises en évidence par Pascal Moru étaient pourtant connues : les personnels d'un Institut Médico-Educatif les avaient signalés, des parents avec enfants en poussette les subissaient, les élus étaient informés. "Les publications sur Internet et dans la presse locale renforcent l'impact d'une demande, constate Pascal Moru. Bien des gens sont agressifs face à une situation d'inaccessibilité, alors qu'il vaut mieux être détendu, positif. Je n'en veux pas aux gens, et aux élus, tant qu'ils ne constatent pas un problème. L'essentiel c'est d'accéder, et ça concerne beaucoup de monde". Et Pascal Moru a publié une première série de photographies montrant le résultat des premiers travaux de réfection de voirie. Un premier résultat qui sera probablement suivi d'autres : un conseiller municipal a demandé à Pascal Moru d'apporter à la municipalité sa connaissance des besoins en matière d'accessibilité !


Laurent Lejard, juin 2006.


Si vous souhaitez vous aussi reproduire cette démarche, Yanous peut vous aider à la diffuser : écrivez à la Rédaction.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2006. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page