Top
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Stationnement visiblement protégé !
  Le respect des places de stationnement réservé s'améliore lentement, du fait de l'augmentation de l'amende pour infraction, mais leur signalement par auvent peut s'avérer utile.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Parmi les multiples systèmes de protection des places de stationnement réservé, peu préservent la liberté d'accès aux emplacements. C'est le cas des auvents proposés par Carapax France, qui a adapté ceux qu'elle utilise depuis huit ans. "L'idée nous est venue lors de l'Année Européenne des Personnes Handicapées, précise Evelyne Petigas, dirigeante de Carapax. L'auvent assure à la fois une 'super- signalisation' visuelle des emplacements et protège les personnes des intempéries. Par exemple, quand il pleut, elles peuvent sortir de leur voiture, déployer un fauteuil roulant et enfiler un imperméable sans être trempées". Les voitures sont également préservées du soleil et de la chaleur. Le système nécessite un réaménagement des emplacements et leur mise aux dimensions réglementaires. La signalisation par le marquage au sol et sur la toile de l'auvent ne peut échapper aux automobilistes les plus myopes, renvoyés à la notion de respect et à la peur du gendarme (contrairement à une idée communément répandue, police et gendarmerie peuvent verbaliser les infractions au stationnement réservé sur des parkings privés mais ouverts au public). Toutes les personnes qui possèdent une carte européenne de stationnement, un macaron GIC ou une plaque GIG peuvent y accéder. Et, à la différence des autres systèmes de protection à base d'arceaux rétractables, il n'est pas nécessaire d'actionner une télécommande ou autre carte magnétique pour stationner.

Image : auvent de prtection sur quatre places de stationnement réservé, installé sur un parking de Digne.

Le premier auvent a été installé à Digne (Alpes de Haute-Provence) sur le parking d'un hypermarché. Carapax espère équiper une quinzaine de parkings d'ici au milieu de l'été. Une autre société, Normandie Structures, propose un système similaire; elle en avait exposé une maquette lors du salon Autonomic Paris 2004 et a réalisé depuis une seule implantation à Gisors (Eure). Son gérant affirme que son système ne trouve pas preneur, que les dirigeants de grandes surfaces et autres décideurs ne veulent pas payer pour ce genre d'installations destinées aux personnes handicapées. Entre Carapax et Normandie Structures, qui aura raison, pour un meilleur bien- être des automobilistes handicapés et de leurs passagers ?


Laurent Lejard, avril 2005.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2005. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page