Top
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  En route pour Dakar !
  Le Défi Jeunes, concours organisé par le ministère de la Jeunesse et des Sports, ne semblait pas vouloir d'eux mais il en fallait plus pour décourager les porteurs du projet Africalook !

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Quatre jeunes pensionnaires d'un établissement d'éducation motrice, Centre Paul Durand Viel à Saint- Martin du Bec (Seine Maritime), partent vendredi 1er décembre 2000 pour Dakar (Sénégal). Là- bas, en compagnie des quatre adultes qui les accompagnent, ils poursuivront durant deux semaines leur découverte du costume et des tissus africains entreprise dans le cadre d'un projet pédagogique. Mais pour réaliser voyage et séjour, ils ont dû trouver le financement à force de dossiers et de conviction. Ils nous racontent l'un de ces épisodes...

Image : les porteurs du projet Africalook. De gauche à droite et de haut en bas : Jamel Aït Hamou, M'Bouré Coulibaly, Grégory Raux, Benjamin Bignon, Frédéric Coté, Yohann Délestre, François Babul.

"Nous avions décidé de concourir pour 20 000 francs au Défi Jeune, un concours organisé par la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports. C'est un endroit où les jeunes peuvent parler de leur projet pour obtenir un financement. Nous avons pris rendez- vous avec une personne de Jeunesse et Sport. Celle- ci a été très difficile : étions- nous, nous les jeunes, responsables, acteurs, moteurs, porteurs de ce projet Africalook ? En sortant, nous nous sentions incapables de concourir, était- ce dû à notre handicap ? Nous sommes passés par la colère, la révolte, et en quelques jours notre décision était prise : nous irions jusqu'au bout, nous allions nous battre. Deux d'entre nous se sont proposés pour défendre notre projet devant le jury. Après plusieurs entretiens au Ministère, plusieurs coups de téléphone, nous nous sommes peu à peu sentis plus sûrs de nous, plus reconnus. Le jour J est arrivé après quelques nuits d'insomnie, beaucoup de stress. La peur au ventre, nous nous sommes retrouvés durant le jury de 9 personnes, pendant 25 minutes. Là, on nous a écouté, entendu, on leur a prouvé que même handicapés nous avions plein de possibilités. Nous avons gagné les 20.000 F et les compliments du jury !"


Jacques Vernes, décembre 2000




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2000. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page