Handicap auditif
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  La Journée Mondiale des Sourds.
  Coordonnée par la Fédération Mondiale des Sourds, la JMS demeure confidentielle en France, mais semble plus active en Belgique et en Suisse.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Selon Stéphane Faustinelli, secrétaire général de Fédération Suisse des Sourds (Région Romande), "la Fédération Mondiale des Sourds recommande à toutes les associations nationales membres (123 pays) d'organiser la journée mondiale des sourds dans la dernière semaine ou le dernier samedi du mois de septembre". On remarque toutefois que le site Internet de cette fédération ne présente aucune information relative à la JMS ! Stéphane Faustinelli poursuit : "certaines associations avec leurs organisations locales organisent des manifestations. Le but est de sensibiliser la population à la reconnaissance de la culture sourde et la langue des signes […] Chez nous en Suisse, et ceci pour la première fois, nous organisons, dans le cadre de la journée mondiale des sourds, un congrès suisse des sourds. Auparavant, nous avons aussi organisé une telle manifestations avec une marche à travers une des villes suisses".

Curieusement, la JMS n'aura pas lieu partout à la même date : en France, la seule manifestation officielle se déroulera le 21 septembre, en Belgique une semaine plus tard, le 28. "La Fédération Mondiale des Sourds avait décidé que la journée des sourds aurait lieu le 4ème dimanche de septembre" explique- t-on à la Fédération Francophone des Sourds de Belgique (FFSB). "Pour des raisons pratiques, la majorité des associations préfèrent l'organiser un samedi. Le 1er septembre 2002 tombant un dimanche, sans doute que les organisateurs français ont pris en compte au départ de cette date tandis que nous avons pris en compte le samedi 7 septembre comme première semaine et ainsi, c'est le 28 qui est le 4ème samedi". Lorsque l'on interroge les organisateurs des différentes manifestations, on constate que chaque pays francophone travaille en direction de son territoire, sans se préoccuper de relations internationales, de coordination des actions, voire même de lancer des initiatives communes. La JMS semble être, dans l'Europe francophone, une juxtaposition de manifestations d'intérêt local.


En France, il est particulièrement difficile de s'informer sur les initiatives. Pour Marc Renard, de l'ARDDS, "la Journée mondiale des sourds est très peu 'fêtée'. Elle est totalement inconnue des associations de malentendants ! Du côté des signeurs, depuis quelques années, il y a des initiatives du style 'portes ouvertes'. Par exemple à Paris, par l'Académie de la LSF, ou à Grenoble par l'association Des mains et des signes". Selon Philippe Féret, directeur du portail Visuf, il n'existe pas de coordonnateur pour la France mais seulement des initiatives locales comme celle du CFCS de Lille qui organise ces journées du 18 au 20 septembre avec le patronage des personnalités connues à Lille: "c'est la seule organisation la plus remarquable à mes yeux en France depuis 3 ans pour la JMS. A Orléans, il y a eu une manifestation l'année dernière et en 2000. Sinon à Paris, c'est le néant et aucune association nationale n'a pris cette initiative mais je les comprends: les dirigeants sont assez débordés et ils ont d'autres priorités"...

En effet, le Centre de Formation et de Culture des Sourds de Lille se démarque de la JMS en organisant chaque année trois Journées Internationales des Sourds. Elles bénéficient du soutien de la municipalité et se déroulent à l'Hôtel de Ville, avec la participation de nombreuses personnalités dont le Maire de Lille, Martine Aubry, et le Préfet du Nord. Ces journées sont l'occasion de rechercher des passerelles de communication entre sourds et entendants, de confronter les représentants des administrations et services publics aux besoins des personnes sourdes et malentendantes. Le CFCS met à profit ces journées pour promouvoir les échanges d'expérience avec des associations étrangères, notamment anglaises et suédoises, en constatant que cela est plus facile qu'en France : le débat national demeure conflictuel, marqué par les querelles de clans des militants pur et dur de la LSF, du refus de l'implantation cochléaire ou du bilinguisme.

Il est encore trop tôt pour connaître les initiatives que prendront les INJS (Institut National des Jeunes Sourds). Les élèves viennent de faire leur rentrée, il est probable que quelques établissements organiseront des journées portes ouvertes. L'Institut Baguer est en travaux, administration et élèves sont dans des locaux provisoires et cette situation n'est pas propice à l'organisation d'une manifestation publique, nous précise la direction de l'établissement. Du côté des associations, la Fédération Anpeda (parents d'enfants déficients auditifs) et l'Unisda ne prévoient rien, de même que le Bucodes : regroupement d'associations de malentendants, il estime que la JMS est l'apanage des sourds gestuels. La Fédération Nationale des Sourds de France a, quant à elle, opté une fois de plus pour le silence et n'a pas répondu à nos demandes d'information. N'ont- elles donc rien à exprimer durant la Journée Mondiale des Sourds?



Jacques Vernes, septembre 2002




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2002. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page