Handi-loisirs
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Loisirs verts en Pays Voironnais.
  Candidat contrarié au premier label Destination pour Tous, le Pays Voironnais, en Isère, propose une offre diversifiée de loisirs et sports nature, au pied des massifs grandioses de la Chartreuse et du Vercors. Reportage.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.
 

           A une trentaine de kilomètres au nord de Grenoble et une centaine au sud-est de Lyon, Voiron et son Pays auraient pu devenir, en juin 2014, l'un des tous premiers territoires labellisés Destination pour Tous. Mais l'examen de son dossier par l'Association Tourisme et Handicaps (ATH) s'est transformé en calvaire, cette centrale parisienne ayant amputé le territoire candidat de l'une de ses parties, le secteur de Voreppe, dont l'offre a été jugée inaboutie par des décideurs qui n'ont pas pris la peine de se rendre sur place et d'examiner les importants projets prévus courant 2015. Foin de ces errements technocratiques hélas habituels, le Pays Voironnais est déjà une destination pour tous en matière de loisirs nature: équitation, randonnées en calèche ou fauteuil tout terrain, ballades animalières, voile, aviron, natation, plaisirs de la plage, spéléologie, grimpe d'arbres, l'ensemble accompagné de quelques joies gustatives pour flatter le palais, et de quelques musées.

 
 

Le guide tourisme adapté, dont l'édition 2014 sera disponible courant juin, détaille les activités proposées, tout cela avec une offre variée d'hébergements qui gagnera à s'étoffer... si les ayatollahs parisiens de l'ATH le veulent bien. Les services à la personne, accessibles ou adaptés, ont par ailleurs été recensés, et si tous les arrêts des lignes des transports collectifs ne sont pas aménagés, des services de transport adapté à la demande sont ouverts aux visiteurs en fauteuil roulant, handicapés moteurs ou visuels titulaires d'une carte d'invalidité, ou personnes temporairement handicapées sur production d'un certificat médical; il est nécessaire de déposer un dossier d'inscription préalable.

  Image : Voiron, Haut de Charauze ©Studio Jamais Vu! Gilles Galoyer.
 

Grimper dans les arbres.

Une véritable innovation est née à Tullins, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest de Voiron. La jeune équipe de Sam'Branche a élaboré une activité entièrement sécurisée de grimpe dans les arbres au moyen d'une sellette adaptée, ouverte aux personnes qui disposent d'une bonne fonctionnalité des membres supérieurs. Une fois assis et sanglé dans la sellette, modifiée par une ergothérapeute et dotée d'une assise rigide ainsi que d'un repose-pieds, on se hisse à la force des bras en tirant sur une corde sans faire trop d'efforts grâce à un contrepoids, sur le principe de l'ascenseur. Un noeud autobloquant dit de Prusik empêche de redescendre, et la grimpe est rapide ou lente en fonction de ses désirs ou moyens physiques. Au coeur des branches, on apprécie la vision différente que l'on a d'un arbre, et le panorama sur les alentours. Cette activité est proposée dans divers parcs et forêts, et en été des nuits dans les arbres sont organisées, y compris avec des dormeurs handicapés : une expérience réellement dépaysante !

 


 

Loisirs aquatiques.

Vous êtes tenté(e) par l'aviron ou la voile ? Le lac de Paladru, peu connu en dehors de la région et situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Voiron, est un lieu idéal d'apprentissage et de perfectionnement. Ce vaste lac naturel, cinquième de France en superficie, allie des paysages apaisants et des installations bien adaptées. A Paladru, le Club d'aviron du Lac Bleu dispose d'un bateau biplace adapté, équipé d'un siège fixe à dossier et de deux petits flotteurs, le ponton d'une potence d'embarquement. L'accueil réellement attentionné fait de ce club un parfait lieu d'initiation, la longueur du lac et la qualité de ses eaux pouvant également satisfaire les sportifs plus expérimentés. Dans ces conditions, l'aviron s'avère un sport aisé à découvrir et pratiquer. L'accès au club, qui passe par une allée caillouteuse pentue, doit être prochainement amélioré au moyen d'un chemin adapté le reliant à la plage municipale (payante) proche, et ses toilettes accessibles gagneraient à être réellement adaptées.

 
 

La plage à baignade surveillée dispose quant à elle d'un parking avec places réservées, d'une descente vers la berge en pente goudronnée, d'un snack bar, de vastes toilettes et douche adaptées, de grands pédalos embarquables en restant sur un fauteuil roulant et d'un Tiralo pour se baigner : tout ce qu'il faut pour profiter du beau temps, dans une eau à température agréable l'été. Lyonnais et Grenoblois ne s'y sont pas trompés, qui plébiscitent cet endroit un peu secret sans trop en parler autour d'eux !

Pour naviguer, il faut se rendre sur la rive opposée, à Charavines. L'école de voile Sport Plein Air Charavines (Spac) dispose de mini ji et d'un Jod 8 mètres. Seconde en France à avoir proposé de l'handivoile, son ponton dispose d'une potence d'embarquement à harnais. Le Jod est équipé de sièges à sangles de maintien fixés sur le pont: la sécurité des passagers et équipiers handicapés est assurée, même lorsque le bateau gite et file vite. Depuis ces sièges on peut barrer, régler la grand voile ou le foc, les sensations sont bien présentes. Et ceux qui disposent des moyens physiques requis pourront s'essayer aux catamarans de type Hobby Cat. Installé sur une rive pentue, l'accès du club (qui dispose également de toilettes adaptées) nécessite d'être aidé, ce que le personnel fait volontiers, mais empêche une labellisation Tourisme et Handicap moteur.

  Image : Aviron sur le lac de Paladru.

 

Au contact des animaux.

Avez-vous déjà promené un lama en laisse ? Cette aventure est proposée par Ballalama (labellisé pour les quatre handicaps) à Réaumont, à une poignée de kilomètres à l'est de Voiron. La découverte de ces dignes animaux, à la fois apaisants et doux, ravit autant les enfants que les adultes. Ces camélidés des hauts-plateaux sud-américains servent là-bas d'animaux de bat, et également de viande ! A Réaumont, ce sont des promenades accompagnées, des randonnées bâtées avec étapes en gîtes, des sorties au lac de Paladru que leur propriétaire organise, entre pur plaisir et zoothérapie. Logique : l'Institut français de zoothérapie est basé à Velanne, dans le Voironnais. Sachez, pour la petite histoire, que les lamas ne crachent que lorsqu'ils se sentent menacés : si vous évitez de carresser leur tête (ce qui est tentant : ils ont des yeux si tendres !), il ne vous arrivera rien, sinon le bonheur de partager un moment d'exception.

 


 

Autres animaux, mais européens cette fois, les chevaux des Écuries du Centaure, à Réaumont. Outre l'équithérapie pratiquée avec des poneys, un sulky permet aux personnes qui ne peuvent monter à cheval de pratiquer l'attelage. En attendant la mise en service prochaine de selles à maintien dorsal élaborées par le Cadre noir de Saumur, la monte est réservée aux pratiquants disposant d'une musculature abdominale et dorsale, sur des selles à étriers sans blocage des pieds, et des sur-selles à appui lombaire. Les Écuries du Centaure préparent pour 2015 un projet d'extension de leur centre de loisirs, avec un hébergement de douze lits accessibles et adaptés et un nouveau manège doté d'un équilève: les cavaliers paraplégiques seront alors bienvenus. Déjà utilisé en cani-rando avec labradors, la propriétaire va demander au fabricant du fauteuil tout chemin Hippocampe d'ajouter un freinage sur l'engin afin de l'utiliser en attelage de poney.

Moins actives mais tout aussi plaisantes, des ballades en calèche accessibles viennent d'être lancées par les Attelages de Loubezac. Deux fauteuils roulants peuvent embarquer, en plus des passagers assis, sur les côtés, pour des randonnées courtes ou à la journée, en Valdaine, avec des dégustations de produits locaux. Des départs pédagogiques sont également organisés depuis la ferme.

  Image : Écuries du Centaure à Réaumont.

 

Pour les gourmands et les gourmets.

Si Voiron ne propose pas d'activités nature intra-muros, la ville comporte un musée (accessible) consacré au peintre Lucien Mainssieux et à la collection de peintures qu'il avait constituée. En ville, le patrimoine est essentiellement gastronomique. Tout d'abord, avec la célébrissime Chartreuse, liqueur à base de plantes fabriquée par les moines Chartreux depuis quatre siècles et dont la recette gardée secrète est immuable depuis 1764. Les Caves de la Chartreuse se visitent, sauf certaines parties secrètes ou inaccessibles aux personnes en fauteuil roulant, complétées d'une exposition historique, de films explicatifs (dont un en 3D réalisé en 1992, l'un des tous premiers du genre), salle de dégustation (pas de comptoir abaissé), boutique, toilettes adaptées et vaste parking avec emplacements réservés. Le texte de la visite guidée est disponible pour les personnes déficientes auditives (mais les films ne sont pas sous-titrés), plantes et tonneaux peuvent être touchés par les visiteurs déficients visuels. Autre institution gourmande, la chocolaterie Bonnat ne propose que sa boutique à visiter, mais quelle boutique ! Après en avoir franchi le gros seuil, deux spécialités s'offrent particulièrement à la dégustation. La première : des crus de cacao africains, sud-américains, antillais, asiatiques, soigneusement sélectionnés selon des critères autant gustatifs qu'éthiques, dont les fèves sont torréfiées à Voiron, de quoi vous détourner durablement du chocolat industriel... La seconde : une collection de bouchées et chardons aux liqueurs, dont la Chartreuse verte, bien sûr !


Laurent Lejard, mai 2014.

 



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2014. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page