Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  L'actualité française du handicap.
 
Mai 2014.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

Vendredi 30 mai - Culture - Musée Soulages peu accessible.
Inauguré par le Président de la République et la ministre de la Culture, le musée Soulages, qui présente à Rodez (Aveyron) des oeuvres données à la ville par le célèbre peintre Pierre Soulages qui y est né en 1919, n'offre d'accessibilité qu'aux personnes handicapées motrices. Des supports de visite destinés aux visiteurs déficients visuels sont envisagés, la consultation d'entreprises spécialisées étant engagée, mais leur réalisation dépendra du budget accordé par la Communauté du Grand Rodez, propriétaire et gestionnaire du musée. Plusieurs salles aux parois sombres sont peu éclairées pour préserver les dessins qu'elles exposent, sans qu'un guidage adapté permette aux malvoyants de les parcourir. Aucune adaptation n'est prévue pour les personnes déficientes auditives, les deux films actuellement projetés n'étant pas sous-titrés et les salles non équipées en boucle magnétique. Un audiovisioguide tout public doit prochainement être proposé, incluant sons, textes et images, sans version descriptive ni Langue des Signes Française. Si le service des publics indique pouvoir proposer des visites adaptées, cette offre reste à élaborer empiriquement. L'effectif réduit en personnel conduit également la direction de l'établissement à recourir à des prestataires extérieurs pour recevoir les éventuels groupes de personnes handicapées. Très visuel et sensuel, le travail du peintre Soulages repose en grande partie sur le jeu de la lumière sur ses grands tableaux de peinture noire striée, ou le verre tel les vitraux de l'église romane de Conques, auxquels une salle du musée est consacrée.

  Image : Rodez, Musée Soulages ©RCR BUNKA fondation photographie Pep Sau 2014.

 

Jeudi 29 mai - Transports - Indemnité vélo.
Le secrétaire d'Etat aux transports, Frédéric Cuvillier, lance l'expérimentation pendant six mois d'une indemnisation kilométrique pour les salariés qui se rendent sur leur lieu de travail en vélo. Une vingtaine d'entreprises employant environ 10.000 personnes a accepté de tester ce dispositif : l'indemnité est fixée à 25 centimes par km, non cumulable avec le remboursement d'un abonnement transports sauf s'il s'agit de trajets complémentaires. "Cette expérimentation intègre tous les types de cycles et bien évidemment ceux adaptés aux personnes en situation de handicap (même ceux équipés d'une aide électrique)", précise le cabinet du secrétaire d'Etat. Elle inclut également le co-véloroutage, qui reste toutefois à l'appréciation du chef d'entreprise, ouvrant aux salariés malvoyants ou aveugles la possibilité de rendre à leur travail en tandem piloté par un collègue voyant.

Mardi 27 mai - Culture - Festival de Marseille au top.

Alors qu'il se déroule dans une ville difficile à vivre par les personnes handicapées, le Festival de Marseille va les soigner, du 19 juin au 12 juillet, leur proposer des stages gratuit de danse adaptée et même présenter un spectacle les mettant sur scène. Côté accueil, outre l'accessibilité des lieux aux personnes à mobilité réduite ou en fauteuil roulant, des spectacles seront audiodécrits et avec interprète en Langue des Signes Française. Des casques d'écoute amplifiée et des boucles magnétiques tour de cou seront disponibles à l'accueil de chacun des lieux, les Sourds pourront découvrir le programme et la présentation des spectacles en vidéo LSF et réserver leurs billets par SMS (07 85 28 38 44). A noter également, un stage de danse contact animé par Hai Cohen et Tali Wertheim (pour adultes valides et handicapés, danseurs ou non-danseurs) et une conférence en accès libre de la fondatrice et directrice artistique de Nalaga'at Theatre de Tel-Aviv, compagnie de théâtre de comédiens sourds et aveugles. Enfin, la compagnie réunionnaise Danses en l'R - Cie Éric Languet représentera Attention fragile, duo de 25mn interprété par une danseuse valide (Marriyya Evrard) et un danseur en fauteuil roulant (Wilson Payet), librement joué devant les passants sur l'esplanade du Théâtre Joliette-Minoterie. L'ensemble constitue une accessibilité culturelle d'autant plus exemplaire qu'elle concerne un festival présentant des créations et proposant des actions culturelles intégratives. Renseignements et demandes spéciales auprès de Julie Moreira-Miguel par mél ou au 04 91 99 02 56.

Lundi 26 mai - Parents/Transports/Institutions - Décret frais de transport.

Le Journal Officiel publie, plus de cinq mois après la fin de leur remboursement par l'Assurance Maladie, un décret rétablissant la prise en charge des frais de transport des enfants admis en Centre médico-psycho-pédagogique (CMPP) ou en Centre d'action médico-sociale précoce (CAMSP). Il supprime la participation financière réclamée aux parents de ces enfants depuis le 1er janvier dernier, qui avait suscité de multiples protestations alors que les ministres en charge du dossier se le renvoyaient l'un l'autre (lire l'actualité du 19 février). Mais en réponse à plusieurs questions écrites de sénateurs, la ministre de la santé, Marisol Touraine, annonce que le dossier reste ouvert : "Cette demande ne peut trouver de réponse univoque, tant du point de vue de son organisation (ambulances, véhicules sanitaires légers) que du point de vue de son financement [...] la ministre des affaires sociales et de la santé a inscrit au programme de travail de l'agence nationale de l'appui à la performance (ANAP), la conduite d'une réflexion sur les transports des personnes handicapées accompagnées par un établissement ou un service médico-social."

Vendredi 23 mai - Santé/Surdité - Appareils auditifs et CMU-C.

Les bénéficiaires de la Couverture Médicale Universelle-complémentaire bénéficient désormais d'une prise en charge à 100% d'un appareillage auditif, au terme d'un arrêté publié au Journal Officiel. Il oblige les audioprothésistes à proposer aux bénéficiaires un appareillage intégralement couvert par le montant de la prise en charge, dont le plafond atteint 1.400€ pour les deux oreilles. Rappelons toutefois que les bénéficiaires de l'Allocation aux Adultes handicapés ne sont pas éligibles à la CMU-C.

Mercredi 21 mai - Education - Privés d'aménagements.

Le ministre de l'Education Nationale, Benoît Hamon, refuse de prendre en compte les besoins spécifiques d'encadrement des élèves handicapés dans le cadre de l'aménagement des rythmes scolaires. Dans sa réponse au sénateur UMP de l'Aisne, Antoine Lefèvre, plus politicienne que technique, le ministre renvoie les communes à la dotation étatique de 50€ par enfant censée financer les activités périscolaires pendant toute l'année scolaire et n'envisage à aucun moment d'étendre à ces activités l'aide fournie par les Auxiliaires de Vie Scolaire. Dans le même temps, le projet de décret qui fait évoluer cet accompagnement scolaire en créant le métier d'Accompagnant d'Elèves en Situation de Handicap (AESH) le limite au seul temps scolaire, alors que le Comité Interministériel du Handicap (CIH) du 25 septembre 2013 annonçait une "réflexion sur la question de l'accompagnement en dehors du temps scolaire des enfants handicapés. Elle associera l'ensemble des acteurs concernés (structures de la petite enfance, monde péri-scolaire, collectivités territoriales, etc.) et devra favoriser les mutualisations de moyens." Le projet de décret, qui prévoit également d'affecter un AESH au remplacement d'un enseignant absent, semble liquider cette réflexion.

Mercredi 21 mai - Accessibilité - L'Anpihm attaque des règlements.

Le décret et l'arrêté du 14 mars 2014 qui réglementent l'accessibilité des immeubles et résidences destinés à la location temporaire ou saisonnière sont déférés au Conseil d'Etat par l'Association Nationale Pour l'Intégration des Handicapés Moteurs (ANPIHM). Elle espère faire annuler des dispositions contraires aux lois en vigueur, portant notamment sur des mesures de substitution et le respect des règles de sécurité. Le Conseil d'Etat, qui a amélioré le délai de traitement des contentieux, pourrait rendre sa décision dans les deux ans qui viennent.

Mardi 20 mai - Santé - Retour du carnet.

Lors de son discours d'inauguration du salon professionnel Hôpital Expo qui s'est tenu à Paris, la ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé la création prochaine d'un carnet de santé spécifiquement destiné aux personnes handicapées. "S'adapter aux besoins spécifiques pour tracer des parcours, c'est aussi l'idée nouvelle du 'carnet de soins', qui concernera les personnes en situation de handicap, a déclaré la ministre. Ce carnet consignera, dans un même document, tous les soins de la personne. Son déploiement est conduit en ce moment même par Ségolène Neuville, Secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion." Il ne semble pas que ce déploiement soit accompagné d'une concertation avec les associations de personnes handicapées.

 

 

Lundi 19 mai - Transports - Willy Besard a gagné.
La Région Centre a finalement décidé que la mise en place dès le 1er juillet prochain du service Accès TER concernerait la gare d'Azay-le-Rideau. Le militant associatif Willy Besard (lire cette enquête) pourra donc plus facilement voyager en Indre-et-Loire et rejoindre la gare de Tours. Il a été personnellement informé par le vice-président de la Région Centre délégué aux transports, aux infrastructures, aux circulations douces et à l'intermodalité, Jean-Michel Bodin. Initialement, Azay-le-Rideau ne devait intégrer Accès TER qu'en juillet 2015. "Même si cette solution est loin d'être parfaite, précise Willy Besard, je m'en contente et je suis heureux de vous annoncer cette nouvelle car un an de gagné, quand on ne peut pas se déplacer soi-même c'est énorme ! Même si parfois j'ai envie de faire comme beaucoup, baisser les bras, subir plutôt qu'agir, cette nouvelle me réjouit vraiment et m'incite à continuer la lutte pour l'accessibilité." Ce nouveau service va transporter par la route les clients handicapés depuis une gare inaccessible vers la première gare accessible d'une ligne ferroviaire, au tarif normalement appliqué. Il nécessite toutefois de réserver ce transport au moins 48 heures à l'avance. Les services Accès Ter commencent tout juste à être mis en place par les Régions, dans le cadre de leur obligation de mettre en place depuis février 2011 des transports de remplacement pour desservir les gares inaccessibles.

  Image : Willy Besard.

 

Dimanche 18 mai - Sports/Loisirs - Pétanque accessible à Marseille.
Un boulodrome accessible aux pratiquants en fauteuil roulant a été inauguré à Marseille, dans le quartier de Saint-Tronc. Créé par l'association bouliste du stade de la Germaine (ABG), qui compte 150 membres, et par l'association Handiboule, ce boulodrome adapté permettra aux handiboulistes de jouer aisément en compagnie de boulistes debout. L'installation recevra, le 6 juillet prochain, des parties du premier tour du Mondial La Marseillaise à pétanque, qui est la plus importante compétition internationale en la matière. Lire également cette présentation de la pétanque adaptée.

Vendredi 16 mai - Institutions - L'APAJH intervient dans le 95.
Le président de la Fédération Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés (Apajh), Jean-Louis Garcia, a décidé de traiter directement le dossier du foyer de vie de Saint-Leu-la-Forêt que la délégation APAJH du Val d'Oise envisage de fermer (lire l'actualité du 30 avril). "L'APAJH 95 voulait fermer le foyer de Saint-Leu, confirme la porte-parole de la fédération. Elle vient de demander le soutien de la Fédération. Le président Jean-Louis Garcia va la rencontrer prochainement." La Fédération n'envisage pas la fermeture de l'établissement dans un département où 500 personnes handicapées sont en attente d'une place en établissement médico-social, et dont une famille avait fait condamner l'Etat pour cette carence en octobre 2013.

Jeudi 15 mai - Politique - Pas d'handi-député européen.
La consultation des listes de candidats français à l'élection au Parlement Européen, qui se déroulera le 25 mai prochain, montre qu'aucune personne handicapée n'y sera élue. On relève toutefois la présence sur la liste féministe Ile-de-France de Maudy Piot, psychanalyste aveugle, présidente de l'association "Femmes pour le Dire Femmes pour Agir", mais en position non éligible. L'élection au Parlement Européen s'effectue au scrutin de liste proportionnel, ce qui ouvre à des personnes handicapées d'autres pays de l'Union la possibilité de représenter une population ignorée en France par les partis politiques. Les prochains eurodéputés pourraient examiner un projet législatif sur l'accessibilité des biens et services dans les pays membres, dont le texte annoncé en janvier 2011 pour fin 2012 n'a finalement pas été finalisé par la Commission Européenne avant la fin de son mandat.

Mercredi 14 mai - La perle de la semaine.

Relevée par La Dépêche du Midi : une femme malvoyante dont le chien est éduqué pour l'aider dans ses déplacements est trop handicapée pour se voir attribuer un chien guide ! C'est ce que lui aurait déclaré le responsable de l'école des chiens guides de Toulouse, après que la dame lui ait fait part de ses déboires avec le service de transport de l'agglomération de Cahors (Lot), Evidence : depuis l'automne dernier, un nouveau règlement interdit en effet l'accès des autobus aux chiens d'assistance qui n'ont pas été éduqués dans une école spécifique. Fort heureusement, le conseiller communautaire du Grand Cahors chargé des transports va faire une exception pour sa résidente malvoyante...

 

 

Mardi 13 mai - Manifestation - L'APF sur les places.
L'Association des Paralysés de France a organisé, dans de grandes villes françaises, une série de manifestations avec prises de parole de personnes handicapées contestant les longs délais de mise en accessibilité du cadre bâti et des transports introduits dans les futurs Agendas d'Accessibilité programmée (Ad'Ap). A Paris, 100 personnes se sont succédées sur un podium installé place de la République pour exprimer leur mécontentement; une trentaine à Bordeaux (Gironde) au pied du Palais de Justice, une trentaine également devant les Préfectures à Auxerre (Yonne), Angers (Maine-et-Loire), La Rochelle, entre autres villes. A Niort, un entassement de fauteuils roulants et une soixantaine de manifestants ont circulé jusqu'à la Préfecture. L'APF demande des délais de report réduits et des sanctions fortes à l'encontre des contrevenants. Lire aussi en rubrique Handicap moteur, et cet Éditorial.

Lundi 12 mai - Vie Autonome - Les départements et l'emploi direct.

La Fédération des particuliers employeurs de France (FEPEM) a signé avec l'Assemblée des Départements de France une convention définissant les conditions d'une meilleure information pour l'emploi direct, notamment par des personnes handicapées ayant besoin d'aide à domicile dans le cadre de la Prestation de Compensation du handicap (PCH). La convention instaure une "démarche conjointe d'information et d'accompagnement des Conseils Généraux sur l'emploi à domicile entre particuliers". De nombreux Conseils Généraux sont encore réticents à laisser aux personnes handicapées dépendantes la tâche de recruter, former et gérer directement leurs personnels d'aide humaine, le texte signé avec la FEPEM visant à dissiper leurs craintes. La FEPEM apportera également son expertise aux équipes médico-sociales instruisant les demandes des personnes handicapées.

  Image : manifestation de l'APF sur la place de la République à Paris.

 

Dimanche 11 mai - Sport/Loisirs - Planeur adapté dans le 04.
Le Centre de vol à voile de l'Ubaye, situé à quelques kilomètres de Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence) met en service un planeur biplace adapté aux pratiquants handicapés des membres inférieurs : dans cet appareil, un malonnier rassemble les commandes que les pilotes valides actionnent au pied (lire cette présentation). Des toilettes adaptées sont disponibles dans le camping voisin de l'aérodrome de Saint Pons Barcelonnette. L'investissement, d'un montant de 150.000€, a été pour moitié assuré par le club, les collectivités territoriales, la Fédération Française de Vol à Voile et des mécènes finançant le reste. Le Centre de vol à voile de l'Ubaye, qui fête ses trente ans d'existence, est à la fois un club de plus de 200 membres et une école pour débutants. Outre le planeur adapté, il dispose de 4 biplaces, 5 monoplaces et 2 avions remorqueurs. Les personnes intéressées pourront également découvrir la nouvelle activité adaptée lors des journées Portes Ouvertes estivales des 13 juillet et 17 août prochains.

 

 

Samedi 10 mai - Handicap moteur - Disparition inquiétante dans le 38.
Un jeune sportif hémiplégique âgé de 25 ans, Vincent Marin, fait l'objet d'un signalement de disparition inquiétante en Isère. Une semaine après que ses parents l'ait alertée, la police de Grenoble n'avait toujours pas retrouvé la trace du jeune homme, perdue depuis le 26 avril. Habitué des randonnées en montagne effectuées seul sur plusieurs jours, Vincent Marin n'avait toutefois pas informé son entourage d'un tel projet pour cette période. La police diffuse donc son signalement dans l'espoir de recueillir des informations au 04 76 60 42 58 : type européen, 1,67m, maigre, cheveux châtains, yeux bleus, porteur de lunettes de vue, marchant en boitant et trainant la jambe droite, ne peut se servir que de son côté gauche.

Samedi 10 mai - Vie Autonome - La PCH à Mayotte.

Une ordonnance gouvernementale publiée au Journal Officiel étend et adapte au département ultramarin de Mayotte la prestation de compensation du handicap et l'allocation personnalisée d'autonomie. Le communiqué du Conseil des Ministres publié le 7 mai précise que "cette ordonnance achève la convergence des législations d'aide et d'action sociales au bénéfice des Mahorais. [Elle] introduit à Mayotte, dans les mêmes conditions que dans l'hexagone, le droit des personnes âgées et des personnes handicapées à bénéficier de l'allocation personnalisée d'autonomie et de la prestation de compensation du handicap. Dès le 1er janvier 2015, les Mahorais pourront donc bénéficier de ces prestations". Les tarifs planchers et plafonds seront spécifiques, nettement plus faibles qu'en Métropole.

  Image : Vincent Marin.

 

Vendredi 9 mai - Culture - Monumenta 2014 à Paris.
La gigantesque "carte blanche" donnée au couple de plasticiens d'origine russe Ilya et Emilia Kabakov, qui vivent et travaillent à New-York depuis 1989, investit jusqu'au 22 juin les 13.500m² de la grande nef du Grand Palais (Paris 8e). Dans cet immense espace, accessible aisément aux personnes handicapées motrices, les artistes déploient leur vision d'une ville utopique, "L'Etrange Cité" : musée vide, chapelle blanche ou sombre, montagnes, ruines, etc. Pour la découvrir, les visiteurs déficients visuels disposent d'un plan en braille et relief, ou caractères agrandis, ainsi que d'un livret d'aide à la visite en braille et gros caractères avec textes associés. Deux médiateurs pratiquant la Langue des Signes Française sont disponibles et quatre conférences seront traduites dans cette langue. (renseignements par mél). Un programme de concerts et animations complète l'exposition.

Mercredi 7 mai - Vie Autonome/Administration - L'État mauvais payeur.
Dans une question au Gouvernement, un sénateur socialiste de la Gironde, Philippe Madrelle, a déploré le gel depuis 2005 des contributions de l'État au fonctionnement des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH). Il a demandé à la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées d'apurer la dette accumulée de l'Etat, 666.465€, au titre de l'évolution des salaires et charges sociales prévus par la convention constitutive de la MDPH. La représentante du Gouvernement a affirmé que l'État respectait ses engagements contractuels, ajoutant : "les MDPH ont été jusqu'à présent exonérées de l'effort demandé aux ministères sociaux au titre du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux au sein des services de l'État, ainsi que de celui qui est imposé aux dépenses de fonctionnement courant, ce qui constitue pour l'État un effort important".

Lundi 5 mai - Santé/Vie Autonome - Indemnisation de l'électro sensibilité.

L'Académie nationale de médecine a tenu, dans un communiqué, à condamner le financement d'équipement de protection contre les ondes radio accordé à une personne hypersensible par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de l'Essonne. Elle considère qu'il est de son devoir "d'alerter l'opinion publique et les décideurs à tous les niveaux sur le risque d'encourager des pratiques inutiles et coûteuses et de cautionner officiellement un commerce ayant pour objet de vendre des dispositifs destinés à protéger des ondes de radiofréquence dont l'innocuité dans les conditions règlementaires de leur utilisation est reconnue par la communauté scientifique." Pour sa part, le Conseil Général estime avoir répondu à la demande d'une personne en souffrance et qui ne pouvait plus mener une vie normale. C'est la première fois que l'electrosensibilité, phénomène ressenti par des individus hyper sensibles mais qui reste à démontrer scientifiquement, fait l'objet d'une prise en charge par la solidarité nationale.

Vendredi 2 mai - La perle de la semaine.

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) salue le prochain sous-titrage à l'attention des téléspectateurs malentendants des messages publicitaires, annoncé par l'Association des Agences Conseils en Communication (AACC). "Cette action des professionnels de la communication permettra aux personnes sourdes ou malentendantes d'avoir accès au même contenu que les autres téléspectateurs, explique le CSA. Jusqu'à présent, en effet, les messages publicitaires étaient exclus pour des motifs techniques, de l'obligation de sous-titrage posée par la loi." Les "temps de cerveaux disponibles" des personnes malentendantes pourront donc s'imprégner de la déferlante publicitaire, sauf s'ils sont sauvés par la technique, comme l'explique un téléspectateur sur un forum : "La box haut de gamme Evolution de SFR comporte de nombreux problèmes de sous-titrage. De manière individuelle, j'ai tenté et réussi à mettre en contact SFR et le CSA à ce sujet, mais à ce jour, aucun effort n'a été constaté sur la résolution de ce problème." Si les problèmes de sous-titrage résultent du désintérêt des opérateurs envers leurs clients sourds ou malentendants, ils ne sont pas sélectifs et les privent de tous les sous-titrages, et pas seulement de ceux qui leur seront infligés sur les publicités...

 

>> Actualités précédentes



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2014. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page