Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Actualité française du handicap
 
Décembre 2005.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Samedi 31 décembre - Législation - Décrets et arrêtés au J.O.
Treize décrets d'application et arrêtés de la loi d'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées sont publiés au Journal Officiel. Ils concernent le taux de prise en charge des dépenses au titre de la prestation compensation (80% si les ressources du bénéficiaire sont supérieures à deux fois la majoration tierce personne de la sécurité sociale et 100% en deçà); le montant maximal des dépenses couvertes par la prestation compensation (financement des aides techniques limitées à 3.960€ sur trois ans, de l'aménagement d'un logement à 10.000€ sur 10 ans, d'une voiture ou d'un surcoût transport à 5.000€ sur cinq ans, d'un chien guide ou d'assistance à 3.000€ sur cinq ans); le tarif auquel les aides techniques et aménagements sont remboursés (nouveauté : un déménagement est couvert à hauteur de 3.000€; les aides techniques sont plafonnées à 3.960€ par période de trois ans, les aménagements de logement ou de voiture sont couverts à 100% pour une dépense inférieure à 1.500€ et à 75 au-delà); le taux de prise en charge des aides humaines à domicile (double plafond de 50% et 85% du Smic pour les aidants familiaux); l'instauration d'une majoration spécifique pour parent isolé d'enfant handicapé nécessitant d'être gardé à domicile par un parent ou une tierce-personne, variant de 13 % à 107% de la base mensuelle de calcul des allocations familiales (fixée à 367,87 € à compter du 1er janvier 2006); l'affiliation à l'assurance vieillesse de la personne assumant au foyer familial la charge d'un adulte handicapé à 80% et plus; les modalités de délivrance de la carte d'invalidité (avec création d'une nouvelle mention "besoin d'accompagnement" pour les enfants ou les adultes non autonomes, et maintien de la mention "cécité") ou de priorité, et infligeant une amende forfaitaire de 68€ en cas de refus d'accepter un chien-guide ou d'assistance dans un lieu ouvert au public; la labellisation des centres d'éducation de chiens d'assistance ou de chiens guides d'aveugle et les modalités de leur remise à des personnes handicapées; l'organisation du parcours de formation des élèves présentant un handicap et créant une "équipe de suivi de la scolarisation" ainsi que des unités d'enseignement dans les établissements de santé ou médico-sociaux; la majoration de pension applicable aux assurés sociaux handicapés demandant une retraite anticipée à compter du 1er janvier 2006 (disposition non rétroactive aux personnes qui ont bénéficié d'une retraite anticipée avant cette date); l'attribution de la carte de stationnement (durée limitée à 10 ans), dont l'octroi est étendu aux véhicules destinés au transport collectif des personnes handicapées, son utilisation (les macarons Grand Invalide Civil ou Grand Invalide de Guerre attribués "à titre permanent" disparaissent et leurs titulaires disposent de cinq ans pour en demander le remplacement par une carte de stationnement) et la suppression des arceaux et autres systèmes de protection des emplacements de stationnement réservé; la suppression de la Commission départementale des travailleurs handicapés, des mutilés de guerre et assimilés; la transformation du Centre National d'Etudes et de Formation pour l'Enfance Inadaptée (CNEFEI) en Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés; les modalités d'agrément des structures proposant des "vacances adaptées organisées". L'ensemble de ces décrets est applicable au 1er janvier 2006, sauf pour le dernier auquel un délai de six mois de mise en oeuvre est accordé.

Vendredi 30 décembre - Vie Autonome - Métier d'accompagnant.
Écrivain handicapé moteur dépendant, Marcel Nuss expose son expérience et sa conception de l'aide à domicile aux personnes souhaitant vivre de manière indépendante. Dans son essai "La présence à l'autre", il fait la part de l'assistanat, duquel il dresse un tableau très critique et contestataire, et l'accompagnement à domicile effectué par des aidants professionnels et familiaux. L'auteur formule des conseils en matière de vie en commune de la personne handicapée dépendante et de ses aidants/ accompagnants, sur la base du respect de l'autre, de son mode de vie et de ses aspirations. Marcel Nuss, qui a été à la pointe du mouvement de lutte des grands handicapés moteurs dépendants qui ont obtenu un plan d'aide à domicile depuis le 11 mars 2002, apporte également des repères moraux et philosophiques à sa réflexion. La présence à l'autre, par Marcel Nuss, Éditions Dunod. 20€, en librairie.

  Image : couverture de l'ouvrage 'La présence à l'autre' de Marcel Nuss.

Vendredi 23 décembre - Législation - Décret sur les examens.
Le Journal Officiel publie le décret relatif aux aménagements des examens et concours de l'enseignement scolaire ou supérieur pour les candidats présentant un handicap. Ses dispositions s'appliquent à toutes les épreuves et diplômes, quelle qu'en soit la forme, organisées dans les établissements dépendant des Ministères de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur. Il permet notamment aux candidats d'étaler les épreuves d'un examen sur plusieurs périodes, de conserver leurs notes (épreuve, unité de valeur, etc.) durant cinq ans et de valider "des acquis de l'expérience", d'obtenir dispense ou adaptation d'épreuves dans certains cas, de passer un examen dans un centre spécifique en cas d'hospitalisation.

Jeudi 22 décembre - Surdité - Sourds en B.D.
Les Éditions Delcourt publient, sous la direction de Bénédicite Gourdon, un ouvrage collectif en bande dessinée consacré aux sourds et à ceux qui les côtoient. Les auteurs, sourds (dont le célèbre scénariste de Valérian, Pierre Christin), parents, amis ou interprètes en Langue des Signes Française, racontent des expériences de vie qui sont mises en images par des dessinateurs : rapport avec les entendants ou la famille, scène de vie quotidienne, action citoyenne, etc. Paroles de sourds, Éditions Delcourt. 10,95€, en librairie.

  Image : couverture de 'Paroles de sourds'.

Mercredi 21 décembre - Culture/Loisirs - Exception numérique.
Le vif débat qui s'est déroulé à l'Assemblée Nationale sur le projet de loi transposant en droit national la directive européenne relative au droit d'auteur et aux droits voisins dans la société de l'information a permis d'inclure les bibliothèques publiques parmi les bénéficiaires d'une exception destinée aux lecteurs handicapés. Cette exception permet de diffuser sur des supports adaptés aux besoins des personnes handicapées, sans autorisation préalable du détenteur du droit d'auteur, des oeuvres de création, livres et autres ouvrages. Initialement réservée aux seules associations produisant ces supports adaptés, le gouvernement a permis l'adoption d'une disposition étendant cette exception à "tous les établissements ouverts au public tels que bibliothèques, centres de documentation et espaces culturels multimédia". Le Ministre de la culture avait préalablement rejeté plusieurs amendements similaires. L'examen de ce texte se poursuivra à l'Assemblée Nationale à partir du 17 janvier 2006.

Mardi 20 décembre - Législation - Décrets publiés.

Alors que le Ministre délégué aux personnes handicapées, Philippe Bas, réunissait la presse pour les présenter, le Journal Officiel a publié cinq décrets d'application de la loi Montchamp. Ils concernent la création, les attributions et les modalités de fonctionnement de la maison départementale des personnes handicapées; la composition, les attributions et le fonctionnement de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées; la dotation financière de chaque département en matière de prestation de compensation et de fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées; les conditions d'octroi et les modalités de la prestation de compensation à domicile, instituant pour les personnes dépendantes le droit de salarier leur conjoint en tant qu'aidant et un forfait minimal versé aux personnes aveugles ou sourdes (jusqu'au 1er juillet 2006 la prestation peut être rétroactive au 1er janvier 2006). Interrogé sur la proposition du Sénateur Philippe Adnot (soutenue par le Ministre du budget Jean-François Coppé, lire cet éditorial) de récupérer la prestation de compensation du handicap et l'allocation personnalisée d'autonomie sur l'éventuelle succession du bénéficiaire, Philippe Bas a affirmé que son opposition à la récupération de la P.C.H, ajoutant : "Le gouvernement ne veut pas changer les conditions applicables à l'Allocation Personnalisée d'Autonomie".

Lundi 19 décembre - Emploi - Air France licencie un handicapé psychique.

Le syndicat C.G.T Maintenance de la compagnie aérienne Air France (Roissy) a rendu public le licenciement d'un employé affecté de troubles mentaux, qui ont entraîné la délivrance d'une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé. Depuis trois ans et à la suite d'un événement douloureux survenu dans sa vie privée, ce salarié embauché en 2000 subissait des crises dépressives occasionnant des absences plus ou moins longues de son poste de travail. Alors qu'un plan d'accompagnement dans l'emploi devait être mis en place pour aider l'employé à passer le cap, la direction générale a décidé de procéder au licenciement du salarié après une absence de près d'un mois au terme de laquelle ses parents l'ont découvert chez lui dénutri et prostré. La direction considère que l'employé n'était pas encore reconnu travailleur handicapé lors de la signification de son licenciement et se retranche derrière la chronologie des faits pour justifier son action. Rappelons qu'Air France est signataire d'accords en faveur de l'emploi des personnes handicapées et que son P-D.G, Jean-Cyril Spinetta, a signé le 15 novembre dernier un "Manifeste pour réussir l'emploi des personnes handicapées".

Vendredi 16 décembre - Emploi - Afpa et Agefiph.

L'Association pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) et le Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) ont signé un nouvel accord de partenariat. Il vise à mettre en place au plan régional des actions de formation accessibles aux travailleurs handicapés, en intégration avec des valides : définition d'un projet professionnel, stages de formation. Cet accord privilégie les travailleurs handicapés de moins de 30 ans, ceux qui sont en chômage de longue durée et les femmes handicapées. En 2004, l'Afpa a accueilli plus de 11.200 personnes handicapées.

Vendredi 16 décembre - Fiscalité - Accidents du travail exemptés.
L'Association des accidentés de la vie (FNATH) se réjouit de la suppression par le Parlement, en commission mixte paritaire, de la fiscalisation des indemnités journalières versées aux victimes d'accidents du travail ou de maladies professionnelles (lire actualité du 18 novembre 2005). Lors du débat sur la loi de finances 2006, le Sénateur U.D.F du Val de Marne Jean- Jacques Jégou avait fait adopter un amendement qui rendaient ces indemnités imposables sur le revenu.

Image : Logo de la Fnath.

Vendredi 16 décembre - Vie Autonome - Mobilisation dans l'Hérault.
Le Collectif Héraultais de Personnes en situation de Grande Dépendance s'interroge sur les conditions de la vie à domicile des personnes handicapées dépendantes à compter du 1er janvier 2006. S'inquiétant de l'absence de décrets d'application sur la mise en place de la prestation de compensation du handicap (P.C.H), il demande "Comment vivrons-nous dans 15 jours ? Dépendants pour tous les actes de la vie courante, nous avons bénéficié [en 2005] du dispositif de prise en charge complémentaire des besoins en aide humaine". 108 personnes sont dans ce cas, selon le Collectif, et ne savent pas comment ce dispositif fonctionnera au début de l'année prochaine. Le Collectif appelle à un rassemblement au Conseil Général de l'Hérault, auquel reviendra la gestion de la P.C.H, le 19 décembre 2005 à 14h 30. Rappelons que le Ministre en charge des personnes handicapées, Philippe Bas, a annoncé le 25 novembre dernier, avoir donné des instructions à l'Administration pour reconduire l'aide exceptionnelle 2005 aux personnes très lourdement handicapées tant que le bénéfice de la prestation de compensation ne leur aurait pas été reconnu.

Jeudi 15 décembre - Accessibilité - Distributeurs vocaux.
La Banque Nationale de Paris Paribas annonce avoir installé une vingtaine de distributeurs automatiques bancaires à guidage vocal, dans ses régions. Elle en prévoit 250 autres durant le premier trimestre 2006 et affirme que ce modèle, accessible à tous, sera installé systématiquement lors du renouvellement des appareils qui doivent par ailleurs être installés de manière à être utilisés par des personnes en fauteuil roulant. L'usager aveugle ou malvoyant pourra obtenir des instructions sonores en connectant des écouteurs de type baladeur (les agences B.N.P. équipées en fournissent sur simple demande). Les touches de fonction sont alors déconnectées, l'opération de retrait d'argent s'effectuant uniquement au moyen du clavier numérique. La liste des agences dotées de distributeurs parlants devrait être diffusée sur le site Internet de la banque courant 2006. Par ailleurs, La Société Générale a également installé un distributeur vocal dans une agence parisienne, sans davantage de précisions sur son plan de déploiement à d'autres établissements. Lire également cet article.

Mercredi 14 décembre - Surdité - Appel à une action nationale.

L'association lilloise Silence et Vies, association culturelle oeuvrant pour des rencontres artistiques et culturelles entre les sourds et les entendants, souhaite organiser à l'occasion de la prochaine Journée mondiale des sourds (24 et 25 septembre 2006) une action dans plusieurs villes françaises. Espérée comme une "journée d'éclat", elle comporterait une grande rencontre-débat à Paris avec des personnalités sourdes et entendantes, suivie d'autres en Régions le lendemain sur le même thème. Silence et Vies lance un appel à propositions pour alimenter la discussion. Renseignements auprès de son président, Stéphane Quoniam.

Mardi 13 décembre - Santé - Prévention de la canicule.

Le Député U.M.P de la Moselle Denis Jacquat a rendu public un rapport d'évaluation de la mise en oeuvre de loi du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l'autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Il dresse l'état d'avancement du recensement, pour chaque département et région, des personnes âgées ou handicapées concernées par le plan de prévention d'une période de canicule. Le Député effectue également le bilan de la journée de travail non payée dite "de solidarité", qui a rapporté en 2005 2,940 milliards d'euros, soit 1 milliard d'euros de plus que prévu. Il présente le budget 2006 de la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie, dans ses missions modifiées par la loi Montchamp.

Lundi 12 décembre - Allocations - Accroissement des bénéficiaires de l'A.A.H.

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques du Ministère de la santé et des solidarités publie une étude sur les minima sociaux. Le nombre de bénéficiaires de l'Allocation Adulte Handicapé a augmenté de 2,5% en 2004 (contre + 1,8% en 2003), soit 760.100 au total. Les décisions d'accord de l'A.A.H au titre de 80% d'invalidité ont progressé de 7,9% (+ 2,8% en 2003). La population des allocataires âgés de 45 ans et plus augmente régulièrement, alors que celle des moins de 35 ans a légèrement baissé. L'intégralité de Études et Résultats n° 447 est téléchargeable au format PDF.

Samedi 10 décembre - Culture - Appel à compagnies dans la Drôme.

L'association Écoutez Voir invite les compagnies artistiques et groupes amateurs proposant des spectacles vivants autour de l'accès aux arts pour tous de participer à la journée "Mon petit doigt m'a dit !" qui se déroulera le 14 octobre 2006 à Crest (Drôme). L'association a créé un comité qui sélectionnera les compagnies candidates. Les organisations intéressées doivent s'adresser avant le 1er février 2006 à Écoutez Voir, Place du Général de Gaulle, 26400 Crest. Tél/Fax : 04 75 25 54 80.

Vendredi 9 décembre - Emploi - Air France licencie un salarié handicapé.

Un employé d'Air France, travaillant au service Maintenance à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle, a été licencié alors qu'il venait d'obtenir une reconnaissance de qualité de travailleur handicapé. Le salarié subit depuis trois ans des troubles psychiques connus de son employeur, mais que la Direction Générale a refusé de prendre en compte après un incident survenu l'été dernier : victime d'une crise, l'employé a disparu durant près d'un mois, retrouvé prostré et dénutri chez lui. Hospitalisé aux urgences psychiatriques, il a repris le travail pour être licencié pour "absence injustifiée". Le syndicat C.G.T Maintenance Air France appelle à soutenir le salarié et interpelle le P.D.G de l'entreprise, Jean-Cyril Spinetta, rappelant qu'il a signé le 15 novembre dernier un "Manifeste pour réussir l'emploi des personnes handicapées".

Vendredi 9 décembre - Législation - C.N.C.P.H nouveau.

Le Journal Officiel a publié le décret technique relatif à la composition du Conseil national consultatif des personnes handicapées (C.N.C.P.H). Il établit à 50 le nombre d'associations représentées et à 10 celui des organisations syndicales et professionnelles.

Jeudi 8 décembre - Santé - Réseau sourds dans le Nord.

Un pôle d'accueil médical destiné aux sourds et aux malentendants vient d'ouvrir pour les résidents du Nord et du Pas-de-Calais : le réseau Sourds et Santé regroupe quatre hôpitaux. La réservation d'une consultation se fait par fax ou S.M.S auprès d'un Hôpital centralisateur, Saint-Philibert (Lomme). Une secrétaire médicale, qui a appris la langue des signes françaises au contact de ses parents sourds, assure l'interface entre les médecins et les patients. Renseignements auprès du Pôle régional d'accueil pour sourds du Nord Pas-de-Calais, Tél./Fax : 03 20 22 38 03.

Mercredi 7 décembre - Allocations - La FNATH et l'A.P.F protestent.

L'Association des Paralysés de France (A.P.F) et l'Association des accidentés de la vie (FNATH) ont rendu publique la lettre qu'elles ont adressée au Ministre délégué aux personnes handicapées, Philippe Bas. Elles constatent que "la quasi-totalité des refus d'attribution du complément de ressources se fonde sur la condition relative à 'la capacité de travail, inférieure à 5%', condition jugée trop restrictive par les associations dès l'origine". Elles rappellent que l'obligation de disposer d'un logement indépendant est contradictoire avec la population des personnes lourdement handicapées auxquelles est destinée la garantie de ressources. Enfin, elles souhaitent que la garantie de ressources soit étendue aux pensionnés d'invalidité 2e et 3e catégorie. L'A.P.F et la FNATH demandent au Ministre "que des aménagements au dispositif soient rapidement apportés ou qu'à tout le moins des instructions claires soient diffusées afin de permettre une application homogène de la réforme".

Mercredi 7 décembre - Emploi - Perspectives 2015.

Les métiers d'aide à la personne, notamment celles qui sont handicapées dépendantes, devraient massivement recruter dans les dix années qui viennent, selon une étude élaborée par le Commissariat au Plan et la Direction de la recherche du Ministère de l'Emploi (Dares). L'étude montre que, dans l'ensemble des professions, le nombre de postes à pourvoir excédera celui des jeunes quittant le système scolaire ou universitaire du fait de départs massifs en retraite de salariés. Les métiers de l'accompagnement, actuellement peu qualifiés et dans lesquels les personnels ne sont pas fidélisés, devraient offrir à leurs salariés de réelles perspectives de carrière et une meilleure formation. La prise en charge de la population vieillissante au sein d'établissements d'hébergement et de soins devrait nécessiter le recrutement de près de 200.000 infirmières et de plus de 250.000 aides-soignants.

Mardi 6 décembre - Manifestation/Institutions - Salariés dans la rue.

Environ 2.000 salariés d'établissements pour personnes handicapées ont manifesté à Paris, pour défendre la Convention Collective Nationale de 1966 qui encadre leurs activités. Cette Convention est en renégociation depuis plus d'un an entre syndicats patronaux et de salariés. Les représentants patronaux proposent de mieux rémunérer les débutants et de réduire l'évolution salariale à l'ancienneté; actuellement, elle peut progresser jusqu'à 70% et serait ramenée à 40%. La rémunération au mérite pourrait être instaurée, les salariés estimant difficile d'en établir les critères du fait du caractère de leur activité, centrée sur l'Humain. Enfin, une réforme des classifications est envisagée.

Lundi 5 décembre - Institutions - Verdict sur les heures de garde.

La Cour Européenne de Justice condamne la France pour le paiement partiel des heures de garde de nuit effectuées par des personnels d'établissements médico-sociaux. La Cour a réaffirmé que ces heures doivent être comptabilisés au temps réel, alors que la réglementation française ne les décompte que partiellement. Cet arrêt devrait conduire les États à s'accorder avec la réglementation de l'Union Européenne, sous peine de devoir réformer leur droit national.

Dimanche 4 décembre - Manifestation - Téléthon.
La 19e édition du Téléthon s'est achevée sur un nouveau record de 99.044.125 d'euros de promesses de dons. Organisé par l'Association Française contre les Myopathies, il oeuvre en faveur de la recherche contre les maladies neuromusculaires d'origine génétique et apporte un soutien aux personnes qui en sont atteintes. Environ 22.000 événements locaux ont été organisés par 90.000 bénévoles, selon l'A.F.M. L'an dernier, les promesses de dons approchaient 99 millions d'euros, mais ce furent finalement près de 105 millions d'euros qui furent effectivement versés par les donateurs.

  Image : plateau du Téléthon au grand Palais.

Samedi 3 décembre - Allocations - Prévisions budgétaires.
Lors du débat au Sénat au terme duquel la Haute Assemblée a voté le volet protection sociale de la loi de finances 2006, le président de la Commission des Finances, Jean Arthuis (U.D.F), s'est inquiété de ce que les crédits affectés à l'Allocation Adulte Handicapé soient identiques à ceux de 2005; il alerté le Gouvernement sur cette "mauvaise prévision des dépenses". Le Ministre délégué aux personnes handicapées, Philippe Bas, a expliqué que la population d'adultes handicapés "ne progressait pas de la même manière que celle bénéficiant de l'Allocation de prestation autonomie (A.P.A)" et qu'il n'y avait pas lieu de craindre une augmentation importante de l'A.A.H durant l'année 2006.

Vendredi 2 décembre - Loisirs/Cécité - Livres sonores.
Livrior propose le roman érotique de Françoise Rey, La femme de papier. "A travers des lettres destinées à son amant, une femme évoque des situations vécues. Elle nous emmène jusqu'au bout de la sensualité, du corps et du coeur". Ce roman est disponible en téléchargement (18€) ou sur C.D audio au format M.P 3 (6 heures, 23€). Livrior, récemment lancée dans le marché du livre sonore, propose sept autres titres (essentiellement des essais et ouvrages pratiques). De son côté, Lire dans le noir propose le dernier livre de Christian Bobin, "Prisonnier au berceau" (2 C.D audio, 16€), dont la version papier est publiée au Mercure de France, dans la collection "Traits et portraits". Par ailleurs, l'Académie Charles Cros a décerné à l'association le "Grand Prix Parole enregistrée et Documents sonores 2005" pour le livre audio "Le dictateur et le hamac" lu et commenté par l'auteur, Daniel Pennac.

  Image : couverture de 'La femme de papier' : une sensuelle poitrine féminine sur laquelle s'enroule la typographie du titre....

Vendredi 2 décembre - Emploi/Vie autonome - Dirigeante récompensée.
Dominique Léry, fondatrice d'Adhap Services, a reçu le Prix Madame Foinant du Réseau Mondial Femme Chef d'Entreprises (F.C.E.M); La lauréate dirige un réseau national de maintien à domicile qui comporte 38 centres privés de proximité en France. Il emploie 700 personnes qui assurent un service à 1.500 personnes privées d'autonomie, pour un chiffre d'affaires de 11 millions d'euros. Dominque Léry espère porter à 170 le nombre de ses centres d'ici à 2008, pour servir quotidiennement plus de 30.000 personnes dépendantes.

Jeudi 1er décembre - Citoyenneté - Elus au C.R.C.C.H.

Les représentants des personnes handicapées au sein du premier Conseil Régional Consultatif des Citoyens Handicapés (Île de France) ont été élus au suffrage universel, parmi les 1.843 candidats, lors d'un scrutin qui s'est déroulé par correspondance du 8 au 17 novembre 2005. Sur les près de 7.300 électeurs inscrits, 3.488 ont voté mais 1.503 bulletins ont été déclarés nuls; la complexité du scrutin (désignation d'un seul représentant par collège, obligation de voter pour chaque collège et d'alterner les sexes) semble en être la cause. Les 1.985 suffrages exprimés ont permis d'élire, par département, les élus de chaque collège, dont les résultats complets sont publiés en ligne. On remarque notamment l'élection de Marie-Christine Agon au titre du collège Handicap moteur des Hauts De Seine. Le C.R.C.C.H devrait se réunir après la désignation des membres du collège "personnes qualifiées" destiné à "ajuster" la composition du Conseil afin d'assurer la représentativité de tous les handicaps. Ce Conseil s'inscrit dans la politique de démocratie participative voulue par le Conseil Régional d'Ile de France; il donnera un avis sur les sujets concernant les personnes handicapées (transports, formation, éducation, culture essentiellement).

Jeudi 1er décembre - Santé - Soins dentaires à Metz.

Le Centre Hospitalier Régional de Metz-Thionville (Moselle) a inauguré un service de soins dentaires accessible aux personnes handicapées motrices, et prenant également en compte celles qui connaissent des troubles du comportement. Le matériel a été adapté afin de se déplacer au besoin autour de la personne et pouvoir la soigner en position assise ou allongée.


Actualités précédentes



| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2005. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page