Handicap visuel
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Les aveugles réussiront-ils leur passage à l'Euro ?
  L'Euro sera dans nos poches dans neuf mois. Mais pour les aveugles cela va être pour le moins compliqué. Gouvernement et associations ont élaboré un plan pour initier les non-voyants.


Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Une inquiétude réelle. L'Union Européenne des Aveugles a réalisé une étude qui montre que 50% des déficients visuels font leurs courses seuls et manipulent par conséquent pièces et billets. 75% d'entre eux sont angoissés par la perspective du changement annoncé. Rappelons qu'il faudra apprendre à reconnaître et à utiliser 8 nouvelles pièces et 7 nouveaux billets.

Image : pièces de 1, 2, 5, 10, 20, 50 cents et de 1 et 2 euros
Image : maquette des faces prévues pour ces pièces en France.

Un convertisseur vocal bien pratique mais bien cher. En 1999, les associations d'aveugles ont commencé à diffuser un convertisseur vocal destiné à familiariser les non- voyants avec la monnaie unique. Il s'agit tout simplement d'une petite calculatrice à laquelle on a ajouté une fonction de conversion franc- euro et euro- franc. Sa particularité est qu'elle est munie d'une petite synthèse vocale. Elle s'avère très pratique car non seulement elle annonce les opérations et résultats mais également les fonctions de chaque bouton au moment même où il est activé. Seuls petits inconvénients, la qualité du son de la synthèse vocale est médiocre et les aveugles qui ont quelques difficultés auditives peuvent être gênés par le faible niveau sonore émis par le convertisseur. Selon le ministère des Finances, un projet de large distribution de ce type de convertisseur est à l'étude mais ni le calendrier, ni les modalités financières de cette opération n'ont encore été arrêtés. Les associations demeurent les seules à proposer ces calculettes, vendues par exemple 145 francs (22,11 euros) par l'Association Valentin Hauÿ.

Image : Billet de 5 euros, recto. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 10 euros, recto. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 20 euros, recto. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 50 euros, recto. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 100 euros, recto. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 200 euros, recto. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 500 euros, recto. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
  Image : Billet de 5 euros, verso. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 10 euros, verso. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 20 euros, verso. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 50 euros, verso. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 100 euros, verso. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 200 euros, verso. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.
Image : Billet de 500 euros, verso. © Institut Monétaire Européen, juillet 1997.

Euro-vision France, un programme de formation pour les aveugles et malvoyants. Le nombre d'aveugles et de mal voyants susceptibles de connaître des difficultés lors du passage à l'Euro est estimé à 500.000 ; toutefois, le chiffre d'1 million est régulièrement avancé. Le Comité National pour la Promotion Sociale des Aveugles et Amblyopes a mis au point avec le soutien du Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie un programme de formation à l'utilisation de l'Euro. Cette action a débuté dès novembre dernier par la formation de 60 animateurs régionaux. Dans les semaines à venir, ceux- ci formeront à leur tour 5.000 animateurs locaux. Ces bénévoles seront chargés d'informer en deux phases l'ensemble des aveugles de France : au cours du dernier trimestre 2001, plusieurs journées seront organisées dans toute la France. Appelée "Euro en main", la première opération consiste en une demi- journée de formation assurée par les animateurs locaux assistés d'une équipe d'experts communiquant avec l'ensemble des participants grâce à la télé- formation et une transmission en duplex ; chaque non- voyant recevra à l'issu de cette journée un cédérom et des cartons d'aide à la reconnaissance des pièces et billets de la nouvelle monnaie. La seconde, "l'Euro en poche" programmée durant le premier semestre 2002, devrait permettre aux non- voyants de régler les problèmes posés au quotidien par l'Euro (manipulation, difficultés liées à la conversion, etc.).

Le financement est loin d'être assuré. Le coût global de cette opération est estimé à 25 millions de francs (près de 3,8 millions d'euros). Le gouvernement a octroyé une enveloppe d'1,3 million de francs (plus de 197.000 euros). Une grande banque soutient également cette initiative. Mais l'ensemble des sommes recueillies est loin des objectifs. Les promoteurs sont à la recherche de financements complémentaires et c'est dans ce cadre, qu'ils ont organisé la semaine dernière au Sénat une opération de relations publiques consistant en une mise en situation des convives : ils devaient payer leurs consommations en Euro bien sûr mais aussi et surtout dans le noir. Le ministre des Finances, Laurent Fabius, qui assistait à cette soirée, en a renversé son verre de champagne !

Une fois de plus, l'État délègue aux associations une de ses missions sans en assurer le financement. Il consacrera 290 millions de francs (plus de 4,4 millions d'euros) à l'information et la sensibilisation de la population à l'Euro soit 4,83 francs par habitant (moins d'1 euro !). Or, la dépense gouvernementale moyenne par non voyant à ce jour est de 2,60 francs (moins de 40 cents) ! Quant à l'Union Européenne, aurait- elle oublié les aveugles au moment de la conception des nouvelles pièces et billets ? On estime qu'il faut une journée de formation théorique et pratique pour que les aveugles et malvoyants différencient les pièces d'1 cent à 2 euros destinées à remplacer les francs et centimes.



Abder Ragui, mars 2001



Quelques outils pratiques. Rappelons que le cours officiel de l'Euro est de 6.55957FF. Le gouvernement français vous donne beaucoup d'informations complémentaires sur le site officiel de l'Euro. Des convertisseurs en ligne sont disponibles sur ce site privé et sur Yahoo. Quant au ministère des Finances, il a mis en place un convertisseur téléphonique au numéro vert : 0800 01 2002 (appel gratuit), tapez sur la touche étoile suivi de votre numéro de département puis touche 3 et suivez le mode d'emploi pour convertir des francs en euros et vice- versa. Un accès direct simplifierait certainement la tâche mais ce service est au bout de chaque téléphone mobile... Le tableur Microsoft Excel propose pour sa part une fonction de conversion des devises européennes entre elles ainsi que vers l'Euro et vice- versa : tapez =EUROCONVERT (somme à convertir; devise abrégée à convertir saisie entre guillemets (par exemple FRF); devise résultat saisie entre guillemets (par exemple EUR). Consultez l'aide en ligne du logiciel en cherchant sur le mot Euro pour plus de détails.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2001. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page