Loisirs
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Dans les Vosges.
  Ce célèbre massif du nord-est de la France gagne d'autant plus a être découvert que de nombreuses activités accessibles y sont proposées tout au long de l'année aux visiteurs handicapés. Reportage dans la région de Gérardmer.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.
 

Le département des Vosges, partie de la région Lorraine, a pour voisins les départements de Meuse et Meurthe-et-Moselle au nord, des Bas et Haut-Rhin à l'est, du Territoire de Belfort et de la Haute-Saône au sud, et de la Haute-Marne à l'ouest. Le massif éponyme est évidemment plus vaste, s'étendant sur l'Alsace, la Franche-Comté et la Lorraine.

  Image : carte du département des Vosges.
 

Au coeur des Vosges, nichée au bord de son lac, Gérardmer (on prononce gérarmé) peut constituer une excellente "base arrière" d'où rayonner sur le massif : bonnes routes pour y accéder, large choix d'hébergements, nombreux commerces et activités, la ville est une station touristique familiale au bon sens du terme où les prix restent sages, même en haute saison. Vous pourrez en outre y faire d'intéressantes trouvailles côté (beau) linge de maison puisque la région abrite plusieurs usines textiles disposant de braderies.

Gérardmer, c'est avant tout un lac, formé lors de la dernière glaciation avec ceux, voisins, de Retournemer et de Longemer (dont les noms se prononcent avec le R final : demandez à un Vosgien de vous expliquer pourquoi !). La baignade reste fraîche mais une base nautique a été construite, à quelques encablures du centre-ville, où l'on peut notamment pratiquer le canoë-kayak avec ou sans dossier amovible et/ou siège-coque (sur réservation). Le club de voile dispose quant à lui d'un mini-ji. Que l'on soit ou non intéressé(e) par ces activités, la balade en bord de lac reste d'autant plus agréable que les allées aménagées sous les ombrages sont parfaitement roulantes. On peut également se contenter de farniente en terrasse...

  Image : lac de Gérardmer.
 

...Et siroter une bière, par exemple : parmi les quelques-unes qui s'élaborent ici (et qui sortent rarement du département) la Gérômoise est, comme son nom l'indique, brassée à Gérardmer, presque en bord de lac. La micro-brasserie artisanale est installée, un peu en retrait de la rue, dans une ancienne ferme du XVIIIe siècle. Certes, le malt, l'inspiration et le matériel sont belges, et le houblon tchèque, mais le tour de main est bien local et l'accueil chaleureux. Accès côté terrasse. L'établissement comporte également un bar-restaurant très vivant où concerts et expositions sont organisés tout au long de l'année. Outre la Gérômoise, les bières du cru portent des noms évocateurs : Sa Majesté des arbres, La bête des Vosges, La sorcière de Mabichon...

Toujours à Gérardmer, dans un autre genre, la Saboterie des lacs, accessible de plain-pied, permet à tout un chacun de (re)découvrir un savoir-faire très ancien au sein d'un atelier encore en activité qui fleure bon les copeaux de bois. On peut y suivre la fabrication d'un sabot, du tronc d'arbre à la décoration manuelle. Les enfants adorent, et l'artisan qui donne vie à ces vieilles machines-outils est un passionné intarissable sur son sujet ! Stationnement aisé devant la boutique.

  Image : sabotier à l'oeuvre à Gérardmer.
 

En périphérie de Gérardmer, la Ferme du Bien-être, également accessible de plain-pied et dotée d'un vaste parking, est un incontournable pour tout amateur de produits bio issus de la forêt vosgienne. Vous y apprendrez, entre autres, qu'il y a bonbon des Vosges et bonbon des Vosges (une célèbre marque fabrique les siens en Espagne !) et pourrez découvrir une vaste gamme de produits, notamment cosmétiques, élaborés dans la région. Dommage que l'élégant jardin de plantes aromatiques et médicinales qui déploie ses senteurs colorées devant la Ferme soit parsemé de graviers...

  Image : Sentier communal à Remiremont. ©Office de tourisme de Remiremont.
 

La route spectaculaire qui relie Gérardmer au col de la Schlucht (1.139m), bien connu des amateurs du Tour de France, permet de gagner les hauteurs du massif. Ici, de 1871 à 1918, passait la route des crêtes (la fameuse "ligne bleue des Vosges") entre l'Allemagne et une France amputée de l'Alsace-Moselle. Quelques bornes frontières sont encore visibles dans la lande. Dominant la vallée, le refuge du Sotré (labellisé tourisme et handicap) est bien plus qu'un simple lieu d'hébergement : on peut certes s'y restaurer et/ou y dormir, mais également y pratiquer, été comme hiver, toutes sortes d'activités adaptées, randonnées en joëlette ou en fauteuil tout terrain, fauteuil-ski... Ces prestations étant assurées par des professionnels, les tarifs sont assez élevés mais la qualité et l'émerveillement sont réellement au rendez-vous. Les plus pressés (ou flemmards) pourront se rendre directement au Hohneck (1.363m) par la route : moins écolo, moins poétique, mais la vue demeure imprenable !

  Image : randonnée en joëlette au Hohneck.
 

En contrebas de la route des crêtes, La Bresse est, à l'instar de Gérardmer (distante d'une dizaine de kilomètres via le col de Grosse Pierre), une station familiale fonctionnant toute l'année et proposant une gamme assez large de prestations, notamment hôtelières. Aucune verrue architecturale ne vient gâcher le paysage, qui alterne lacs, pâtures et forêts. Un prestataire local, Séjours Rando Nature, organise de nombreuses activités sur place, dont certaines adaptées (ou adaptables) : tir à l'arc, joëlette, fauteuil tout terrain, fauteuil-ski en hiver... La structure dispose par ailleurs d'un véhicule équipé d'une rampe.

  Image : ânes à la pâture près de La Bresse.
 

Peut-être l'une de ces excursions vous conduira-t-elle à la Ferme du Saichy, située non loin du centre-ville de La Bresse, dans la vallée du Chajoux. On y fabrique un fameux munster fermier, issu du lait de vaches vosgiennes, qui n'a rien à voir avec ses homonymes de la grande distribution ! Vous pourrez y visiter une authentique ferme en activité (étables accessibles de plain-pied) et rencontrer de vrais exploitants agricoles, amoureux de leur terroir et désireux d'en partager les richesses. La boutique, minuscule, n'est hélas pas accessible mais on vous servira volontiers sur le seuil. Préférez les visites du matin, pour assister à la fabrication des fromages.

Plus bas dans la vallée, Fabrice Chevrier, un enfant du pays, vous recevra dans ses Cuvées Vosgiennes avec son inséparable chapeau noir. Aussi atypiques que leur créateur, les vins de fruits et de fleurs qu'il vous présentera (ou l'un de ses acolytes, dûment nanti du couvre-chef maison) sont tout à fait uniques et aussi peu diffusés à l'extérieur du département que les bières locales. Rhubarbe, pissenlit, myrtille, bluet des Vosges, sureau, bourgeon de sapin, la palette des goûts tient de la promenade en forêt : l'ivresse de la nature à portée de verre... Accès de plain-pied par le côté droit du bâtiment, devant lequel il est possible de stationner, au plus près de l'entrée.

Ne quittez pas La Bresse sans faire halte à la Confiserie Bressaude : un vrai paradis pour les enfants (et leurs parents, quoi qu'ils en disent) ! La boutique, évidemment, est un piège délicieux mais il y a surtout l'atelier attenant, dont la visite aux heures de fabrication vaut son pesant de sucreries... Accès de plain-pied, vaste parking.

  Image : veau de rache vosgienne à la Ferme du Saichy.
 

Un coup de coeur pour finir : près de Champdray, village situé à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Gérardmer, en pleine nature, sur le site d'un ancien camping, des cabanes ont poussé dans les arbres : Nids des Vosges, ainsi les nomme-t-on. La plus récente de ces cabanes a été spécialement aménagée pour recevoir des hôtes handicapés moteur; c'est la seconde initiative du genre en France après celle de Trouley-Labarthe, dans les Hautes-Pyrénées. Les tarifs équivalent à ceux d'un hôtel de luxe mais c'est une folie raisonnable que l'on peut s'offrir en famille pour une ou deux nuits au plus près des étoiles...

  Image : cabane dans les arbres à Champdray.

 

Sachez en outre que des accompagnateurs en montagne pourront venir vous chercher sur place (ou ailleurs) pour des excursions adaptées. Avec eux, vous pourrez observer les chamois, écouter bramer le cerf, connaître la vie des hommes et leur histoire, voire aller à la rencontre des lutins ! On ne s'ennuie jamais, dans les Vosges...


Jacques Vernes, septembre 2011.


Sur le web, le site officiel Tourisme Vosges propose toutes les informations utiles sur la destination ainsi qu'un moteur de recherche hôtelier incluant le critère "accessibilité" mais la page Tourisme et Handicap est "en cours de construction". Téléchargez ce fichier élaboré par le système d’informations touristiques de Lorraine, ou consultez le site du Comité Régional de Tourisme.

 



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2011. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page