Éditorial
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Responsabiliser par l'argent.
 

Le Gouvernement veut accroître la part de dépenses à la charge des assurés sociaux, ce qui revient à faire payer les séquelles de leur handicap aux personnes handicapées...

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Dans la même semaine, le projet de loi instituant une prestation compensation du handicap a été adopté par l'Assemblée Nationale et le gouvernement a approuvé le projet de réforme de la Sécurité Sociale. D'une part, les Députés votent une compensation qu'ils veulent intégrale, de l'autre le Ministre de la santé et de la protection sociale impose aux personnes handicapées une augmentation de la charge financière des dépenses médicales liées à leur handicap. Un euro (pour l'instant) non remboursable sur chaque acte de soins, augmentation de la Contribution Sociale Généralisée (C.S.G) sur les pensions d'invalidité et du forfait hospitalier pour tous (16 euros par jour en 2007). L'exonération de l'euro à charge ne s'appliquerait qu'aux bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle (C.M.U). Le forfait hospitalier atteindrait dans trois ans 82% du montant journalier de l'Allocation Adulte Handicapé !

Autant dire que Philippe Douste-Blazy a décidé, en bon commerçant, de faire payer le prix du handicap. Ce cher "docteur de la Sécu" a visiblement une conception bien à lui de l'égalité des droits et des chances !


Laurent Lejard, juin 2004




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2004. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page