Femmes
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Une Miss en devenir !
  Si sa première tentative d'accéder au concours de beauté Miss France n'a pas abouti, Cassandra Desmaison compte bien persévérer tout en préparant son avenir professionnel...

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

          Pour sa première participation à un concours de beauté, Cassandra Desmaison n'a pas eu la réussite qu'elle espérait : devenir parmi les 16 candidates Miss Centre Val de Loire pour rejoindre ensuite la finale du célèbre concours Miss France. "Il s'agissait pour moi d'avoir une nouvelle expérience, explique-t-elle. Je suis attiré par Miss France depuis l'enfance." Et dès ses 18 ans en septembre 2016, elle a participé au concours sans se préoccuper de son handicap, une agénésie de la main gauche : Cassandra est née ainsi, sans cette main, une différence par rapport au standard des Miss. Mais pas un obstacle pour autant. "Ça s'est bien passé, poursuit Cassandra Desmaison, sans question particulière sur mon handicap de la part du comité ni des autres candidates, ni du public. Mais des journalistes, oui ! On peut être différent, moi je me considère comme n'importe qui, mais on peut se donner les moyens de faire ce que l'on veut. Et accepter d'être jugé." Qu'en a pensé son entourage ? "Mes amis n'ont pas été étonnés de ma candidature, je fonctionne comme ça."

 

Image : Cassandra Desmaison.
 

Confiante en ses capacités, elle réfléchit à une nouvelle candidature cette année. Ses études en communication à l'ISCOM de Toulouse (Haute-Garonne) lui en laisseront-elles le loisir ? Cassandra voudrait travailler dans l'événementiel, la publicité, les agences. A cet égard, sa participation à un événement mondain constitue également une expérience professionnelle, par l'observation d'une organisation qui se doit d'être digne du statut auquel elle prétend. Et Cassandra a déjà effectué un premier stage dans le service marketing d'une concession automobile à Châteauroux, à une poignée de kilomètres de la maison familiale d'Ardentes. "Je n'avais pas informé l'entreprise au préalable de mon handicap, ça n'a posé aucun problème. Parfois, les gens ne le remarquent même pas. J'ai toujours réussi à me débrouiller seule, en apprenant les gestes, en compensant." Cassandra conduit sa propre voiture pour laquelle un aménagement, qu'elle estime inutile, a été imposé par les médecins : une boule sur le volant.

Sportive, Cassandra Desmaison pratiquait l'équitation et le handball dans une équipe entrainée par son père. Des activités que le poids de ses études l'a conduit à suspendre mais qu'elle souhaite reprendre dès que possible. En attendant, elle s'est mise à la course à pied. Pour arriver première au prochain concours de Miss ?


Laurent Lejard, mars 2017.

 



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2017. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page