Handitourisme
  Un automne au Luxembourg.
  Destination "douce" à portée de nos frontières, le Grand-Duché offre de belles opportunités de séjours mêlant culture et loisirs en toute accessibilité : la preuve en quelques pistes.


 

             Le Luxembourg, dont nous présentions quelques aspects en 2014, est l'un des membres fondateurs de l'Union Européenne dont il abrite plusieurs institutions. International par essence, c'est un pays riche, ouvert, où travaillent de nombreux transfrontaliers : l'ambiance s'en ressent d'autant plus positivement que les prix demeurent, pour les visiteurs, en rapport à ce qui se pratique ailleurs. Côté accessibilité, à quelques rares exceptions près, tout est fait pour faciliter la vie des personnes handicapées, y compris dans les transports et, surtout, le regard et l'accueil sont particulièrement bienveillants : un sacré plus ! Les Luxembourgeois se parlent dans leur langue nationale, moyen de se reconnaître, mais s'expriment couramment en français.

La ville de Luxembourg, capitale du Grand-Duché, a peu changé depuis ce que nous en écrivions en 2014 : à la fois futuriste dans ses quartiers périphériques, et délicieusement traditionnelle dans son centre ancien, largement piétonnisé, où se concentre l'essentiel de l'activité touristique, notamment autour de la place d'Armes et de la place Guillaume II. Rappelons que cette cité, fondée sur un plateau rocheux dominant la confluence de deux rivières (l'Alzette et la Pétrusse), fut longtemps l'une des forteresses les plus inexpugnables d'Europe. Les points de vue qui s'offrent depuis la ville-haute ou les ponts varient donc selon l'endroit où l'on se trouve, et le regard porte loin. Le tout nouvel ascenseur panoramique installé à l'une des extrémités de l'élégant parc Pescatore permet de rejoindre, 70m plus bas, le quartier du Pfaffenthal au fond de la vallée de l'Alzette : gratuit et vertigineux ! Autre ascension spectaculaire possible jusqu'au quartier européen ultramoderne du Kirchberg via un funiculaire parfaitement accessible inauguré fin 2017. Côté musées, le choix est aussi vaste que les thématiques (consultez cette liste) où de passionnantes expositions temporaires sont régulièrement organisées : renseignez-vous !

 



 

Comme nous le rappelions en 2014, Luxembourg n'est pas qu'une ville, c'est aussi un pays ! Outre les points d'intérêt mentionnés à cette occasion, signalons l'extraordinaire réhabilitation du château d'eau de Dudelange, à une vingtaine de kilomètres de la capitale, en espace atypique dédié à l'image. On découvre ici la poignante exposition "The Bitter Years" (les années amères) organisée à New-York dans les années 1960 et qui rassemble plus de 200 images, certaines très célèbres, issues de la documentation de l'Amérique rurale par de grands noms de la photographie lors de la Grande Dépression des années 1930. De véritables icônes qui n'ont (hélas ?) rien perdu de leur force. Accès par ascenseur puis élévateur, vue panoramique au sommet : de quoi reprendre son souffle... Jouxtant le château d'eau, le Centre national de l'Audiovisuel (CNA) dispose également, entre autres espaces dédiés à cet art, de vastes salles d'expositions, temporaires celles-là, accessibles de plain-pied moyennant une côte un peu pentue, où l'on peut se confronter aux nouvelles tendances.

 



 

À une dizaine de kilomètres vers l'ouest, près de la frontière française, la ville autrefois minière d'Esch-sur-Alzette, capitale de ce que l'on appelle ici les Terres Rouges, s'est dotée d'un étonnant quartier futuriste construit ex nihilo autour d'une ancienne aciérie : Belval. Encore en chantier, il accueille d'ores et déjà l'Université du Luxembourg, une vaste salle de spectacles, des PME innovantes et des logements. Une visite guidée permet de mieux appréhender l'architecture, l'histoire et les enjeux de cet urbanisme hors du commun mais on peut se contenter de passer (de Pâques à toussaint) par le centre d'interprétation Massenoire, installé dans un hangar qui fleure encore l'industrie lourde. Le haut-fourneau lui-même n'est en revanche pas actuellement accessible en fauteuil roulant, un projet étant néanmoins à l'étude. Un vrai paradis pour photographe d'architecture ou de mode mais où règne une certaine froideur due à la rareté des espaces verts...

 



 

Les amateurs de nature iront plus volontiers égarer leurs pas ou leurs roues dans la vallée de la Moselle, rivière frontalière qui coule à une trentaine de kilomètres au sud-est de Luxembourg-ville. Les paysages, ponctués de lacs et de vignobles, sont charmants en toute saison. À Remerschen, dans la région de Schengen, le centre Biodiversum est un poétique vaisseau de bois posé sur la rive d'un étang. Ses deux niveaux d'expositions, pleinement accessibles, présentent la géologie et la faune locales en prélude à des observations d'oiseaux ou des balades au bord de l'eau. Le sentier de découverte qui s'ouvre à proximité est praticable avec aide en fauteuil roulant, un platelage permettant de s'enfoncer, sous les arbres, jusqu'à un observatoire à oiseaux (transfert nécessaire). Une pause méditative bienvenue ! Ceux à qui le nom de Schengen rappelle quelque chose pourront y visiter un musée dédié aux célèbres accords, accessible par un élévateur situé à l'arrière du bâtiment. Pour mémoire, des balades fluviales multithématiques sont possibles à bord du bateau Princesse Marie-Astrid, aisément accessible.

 



 

Autre destination nature appréciée des initiés : la vallée du Müllerthal, connue ici sous le surnom de "Petite Suisse luxembourgeoise", se déploie à quelques encablures au nord-est de la capitale (les distances, dans le pays, sont très proches). Comme son nom l'indique, c'est un paysage vallonné où les cours d'eau ont longtemps alimenté des moulins dont l'un, le Heringer Millen, toujours en activité, abrite un petit écomusée accessible par rampe ou ascenseur, que complète un restaurant mettant en vedette les produits locaux. Les chemins de randonnée ne manquent pas alentour, dont certains sont praticables en fauteuil roulant, par exemple à partir du camping de Berdorf. Dominant la vallée, l'Aquatower est un château... d'eau remarquablement conçu pour héberger un espace muséographique panoramique révélant les secrets géologiques et hydrographiques de la région : largement de quoi étancher sa curiosité !


Jacques Vernes, novembre 2018.

 



 

Sur le web, le site officiel Visit Luxembourg permet de préparer un séjour au Grand-Duché dans ses moindres détails, y compris les établissements bénéficiant du label d'accessibilité européen EureWelcome, dont on pourra utilement consulter la base de données détaillée en suivant ce lien.

 




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2018. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page