Tourisme
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Escapade en sud-Ardèche.
  Avec ses paysages minéraux et la rivière de légende qui lui a donné son nom, ce département méridional est un paradis pour les amoureux de nature, mais pas seulement...

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

                En dehors de ses frontières, l'Ardèche est principalement symbolisée par sa rivière éponyme et l'emblématique pont d'Arc admiré par les hommes depuis des millénaires. La proximité avec la célèbre grotte Chauvet (-30.000 ans) rappelle en effet que la région est l'un des berceaux de l'humanité. Réservée aux scientifiques, la grotte elle-même ne se visite pas mais un petit musée (de plain-pied) a été aménagé à l'entrée du village de Vallon-pont-d'Arc, où l'on peut découvrir à la fois quelques aspects du site et le contexte dans lequel vivait ses occupants. Une restitution plus fidèle de la grotte devrait être présentée au public d'ici 2014. Nos lointains ancêtres, qui voyaient une sorte de mammouth fabuleux dans le pont d'Arc, l'ont représenté sur la paroi. On compte une vingtaine de grottes ornées en Ardèche, la plupart inaccessibles.

Image : Gorges de l'Ardèche.

Image : Reconstitution de peinture préhistorique.

La popularité du pont d'Arc et des activités qui se pratiquent sur et autour de la rivière, y attirent chaque année des milliers de touristes. Mieux vaut donc éviter la haute-saison, sauf à aimer la foule et les embouteillages... D'autant que l'Ardèche est également très belle au printemps et à l'automne ! Côté loisirs, la descente en canoë des célébrissimes gorges de l'Ardèche (canyon d'une trentaine de kilomètres creusé dans le plateau calcaire) est certes un incontournable, mais il faut savoir que l'embarquement, difficile pour les personnes à mobilité réduite, rend indispensable la présence d'accompagnateurs formés : renseignez-vous auprès des professionnels locaux, histoire de ne pas transformer le plaisir en galère! Certains points d'embarquement sont en effet moins escarpés que d'autres. Il est possible, en outre, de ne faire qu'une courte balade sur la rivière (naviguer sous le pont d'Arc, par exemple), option fortement conseillée à quiconque ne souhaite pas passer la journée à pagayer, et la nuit en bivouac (très) inconfortable au bord de l'eau... Les gorges de l'Ardèche se découvrent également dans toute leur splendeur depuis la route panoramique qui relie, à travers la garrigue, Vallon-pont-d'Arc à Saint-Martin-d'Ardèche. De nombreux belvédères permettent de s'y arrêter en toute sécurité : pensez à emporter vos jumelles...


Image : Gorges de l'Ardèche.

Préhistoire et géologie se retrouvent également au second incontournable du département : l'aven d'Orgnac. Récemment réaménagé pour un meilleur accueil, avec notamment stationnements réservés et rampes d'accès, ce "grand site de France" n'en demeure pas moins frustrant lorsque l'on se déplace en fauteuil roulant car seule la salle la plus profonde (dite "salle Rouge") est accessible par ascenseur. Le son et lumière est certes remarquable, mais l'expérience laisse sur sa faim. Le passionnant musée préhistorique attenant est en revanche pleinement accessible, quoiqu'un peu vieillot; les collections devraient prochainement faire l'objet d'un "revampage". Pique-nique possible sur place.

  Image : Musée de la préhistoire à l'aven d'Orgnac.

Image : Musée de la lavande à Saint-Rémèze.

Image : Tour-clocher à Alba la Romaine.

Mais on trouve, en sud-Ardèche, des itinéraires moins balisés : par exemple, sur le plateau calcaire, au milieu d'arides paysages de garrigue, le musée de la lavande de Saint-Rémèze déploie ses collections d'alambics dans un joli décor de mas provençal. Tout est accessible de plain-pied, y compris le petit jardin aromatique. Visite guidée uniquement, stationnement réservé au plus près de l'entrée. Autre exemple : à une dizaine de kilomètres de Vallon-pont-d'Arc, Ruoms est une charmante cité médiévale cernée de remparts où il fait bon promener. Les amateurs de vins pourront y découvrir l'histoire des nectars régionaux à Vinimage, musée thématique d'inspiration très contemporaine où il est possible de déguster les productions locales. Si les vidéos sont sous-titrées en Hollandais (qui forment l'un des plus important contingent de touristes étrangers) elles ne le sont pas en français : tant pis pour les malentendants ?

Enfin, plus au nord, une halte à Alba la Romaine s'impose, à la fois pour découvrir les ruines qui lui ont donné son nom (des concerts sont donnés en été dans l'amphithéâtre, dont la scène est traversée par un ruisseau) et un bourg rien moins que charmant dans les vieilles rues tortueuses duquel il est agréable de se perdre...


Jacques Vernes, avril.2010.


Sur le web, le site officiel Ardèche Tourisme permet de préparer très efficacement un séjour dans le département, mais les informations spécifiques tourisme et handicap sont discrètes et se résument à une liste téléchargeable...




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2010. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page