Éditorial
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Le C.R.C.C.H est mort.
  La première expérience de démocratie directe impliquant des personnes handicapées n'est pas poursuivie par la région Ile-de-France, contrainte de recourir aux sempiternels experts et autres responsables associatifs.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

          Saluée dès son lancement en septembre 2005, la participation directe à une instance de concertation de personnes handicapées élues par les personnes handicapées elles-mêmes a vécu : le Conseil Régional Consultatif des Citoyens Handicapés d'Ile-de-France, organe unique en France, n'est pas reconduit mais remplacé par un Conseil Consultatif du Handicap formé d'experts et de représentants associatifs.

Le CRCCH, pourtant voulu par le Président du Conseil Régional Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, n'a pas résisté aux réalités de ce qu'est l'expression citoyenne des personnes handicapées : ressentiment voire aigreur envers une exclusion sociale subie ou fantasmée, tendance à apprécier les réalités en fonction d'un vécu très personnel, et incapacité à structurer une réflexion ou proposer des solutions dépassant le seul cadre de ce quotidien. En pratique, cela a donné des débats désordonnés, débordant les compétences dévolues au Conseil Régional pour tenter de faire du CRCCH une tribune d'expression contre la politique du Gouvernement ou l'action de collectivités locales, voire régler des comptes entre ambitions personnelles et factions politiques. Certains de ces citoyens handicapés élus au CRCCH se sont pris pour des Conseillers Régionaux, d'autres agissant pour valoriser leur(s) groupuscule(s).

Des préoccupations très éloignées de ce que devrait être la citoyenneté des personnes handicapées pourtant affirmée par la loi du 11 février 2005 en son article premier : "Dans toutes les instances nationales ou territoriales qui émettent un avis ou adoptent des décisions concernant la politique en faveur des personnes handicapées, les représentants des personnes handicapées sont nommés sur proposition de leurs associations représentatives en veillant à la présence simultanée d'associations participant à la gestion des établissements et services sociaux et médico-sociaux [et] d'associations n'y participant pas."

Cette ouverture, ce bol d'air démocratique qui brise le quasi-monopole de représentation d'associations mêlant les intérêts contradictoires de défense des personnes et de gestion d'établissements, une seule collectivité locale l'avait tenté, la région Ile-de-France. Mais l'expérience démocratique a échoué, comme le déplore Jean-Paul Huchon : "Les membres élus se sont sentis plus légitimes que les membres désignés, et les compétences des membres associatifs et des personnes qualifiées n'ont pu, de ce fait, être suffisamment exploitées ni sollicitées. Le bilan de ce premier conseil est quand même positif, beaucoup de politiques que nous avions en cours ont fait l'objet de délibérations du CRCCH. Ce conseil a été utile. Mais nous avons tiré comme conclusion qu'il valait mieux avoir moins de personnes livrées à elles-mêmes, libres de leur expression, et plus de personnes représentatives, pour avoir un conseil capable de proposer des solutions et pas seulement de soulever des problèmes. Cela donnera plus de sérénité aux débats, et un caractère plus propositionnel."

Le nouveau Conseil Consultatif du Handicap de la région Ile-de-France, installé le 5 mai dernier, est clairement "centré sur les grands chantiers régionaux 2011-2014, avec consultation au cours de la conception des mesures régionales touchant aux pouvoirs liés au handicap".

La citoyenneté ne se décrète pas, elle s'acquiert par les actes. L'exemple qu'ont montré les citoyens handicapés élus de feu le CRCCH explique hélas en bonne partie pourquoi si peu de personnes handicapées parviennent à accéder à des fonctions électives locales, et aucune au niveau national.


Laurent Lejard, mai 2011.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2011. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page