Éditorial
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  De l'ex-pays des Droits de l'Homme.
  Le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe dresse un bilan peu flatteur du respect des minorités par la France et les Français, et parmi elles les personnes handicapées...

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

          Le rapport que vient de rendre public le Conseil de l'Europe par la voix de son Commissaire aux droits de l'homme, Nils Muižnieks, est une nouvelle gifle pour la France. "Au cours de ces dernières années, énonce le communiqué qui l'accompagne, les actes antisémites, antimusulmans et homophobes ont connu une forte progression. Pendant la seule première moitié de l'année 2014, les actes antisémites ont quasiment doublé, [le] nombre croissant d'actes antimusulmans, dont près de 80% sont commis contre des femmes, et d'actes homophobes, lesquels se produisent au rythme d'un tous les deux jours, est également très inquiétant." A cela s'ajoutent le durcissement et la complexification des règles en matière d'asile et d'immigration qui font s'interroger sur leur compatibilité avec les engagements internationaux de la France, la répression des mineurs isolés étrangers, un climat "d'anti-tsiganisme" entretenu par des discours de haine émanant de certains acteurs politiques et encourageant les violences commises par des particuliers voire des membres des forces de l'ordre lors d'évacuations de campements de Roms.

Côté handicap, le tableau est tout aussi désastreux : "Il est urgent de remédier à une situation qui contribue à perpétuer de facto l'exclusion sociale et la marginalisation des personnes handicapées. Les importants retards en matière d'accessibilité des lieux publics, ainsi que les défaillances des dispositifs d'orientation et d'accompagnement doivent être traités en priorité." Le Commissaire souligne que "l'isolement des personnes handicapées dans des institutions perpétue leur stigmatisation et leur marginalisation", relève que des milliers de Français handicapés sont contraints de s'exiler pour aller chercher, en Belgique notamment, hébergements et solutions éducatives. Il déplore les difficultés d'accès à l'emploi et les discriminations de travailleurs handicapés dans des structures spécialisées. S'il salue la scolarisation en milieu ordinaire des enfants handicapés, le Commissaire constate que 20.000 d'entre eux sont laissés sans solution. "Les autorités devraient redoubler d'efforts afin de garantir à tous les enfants une instruction appropriée, écrit-il. Les autorités devraient également privilégier la mise en place de services de proximité favorisant l'inclusion sociale des personnes handicapées, ainsi qu'améliorer l'accompagnement des personnes autistes, notamment en utilisant davantage les méthodes éducatives, comportementales et développementales dans leur prise en charge."


Ce qu'écrit Nils Muižnieks ne surprendra pas ceux qui suivent au fil des jours l'actualité dans notre pays. Mais ce compendium d'une cinquantaine de pages des exactions commises sur les êtres humains au nom de politiques publiques constantes depuis quelques décennies soulève l'indignation. Ce n'est certainement pas là le "vivre ensemble" que nous voulons !


Laurent Lejard, février 2015.


Ce rapport du Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe suite à sa visite en France du 22 au 26 septembre 2014 est téléchargeable au format PDF.




Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2015. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page