Culture
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
 

Un été de spectacles !

  Quelques uns parmi les centaines de Festivals d'été 2003, vus sous l'angle de l'intérêt culturel, de la diversité et de l'accessibilité : sélection.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Nos Festivals de prédilection. Yanous! a ses préférés, ceux qui soignent particulièrement l'accueil des personnes handicapées même si, parfois, l'accessibilité urbaine est perfectible. Nous les avions présenté en juin 2002 lors d'un Top qui détaille l'accueil qui vous est réservé et qui ne semble pas avoir changé significativement depuis.

Opéra.
Les Chorégies d'Orange 2003 seront essentiellement consacrées à Giuseppe Verdi. Son avant dernier opéra, Otello (12 et 15 juillet), sera interprété par Vladimir Galouzine dans le rôle- titre, Jean- Philippe Laffont en Iago, Nona Javakhidzé en Desdémone. Evelino Pido dirigera l'orchestre National de France, Nicolas Joël nous promet une mise en scène en ambiance portuaire. Opéra de la Trilogie populaire, La Traviata (2 et 5 août) envisagée cette année est bouleversée par le récent décès du metteur en scène Bernard Broca. C'est la production de 1999 qui sera réutilisée en grande partie tout en étant retravaillée par Robert Fortune. Sur le plateau, nous entendrons Inva Mula (Violetta), Carlo Guelfi (Germont) que nous avions remarqué en 2001 en Rigoletto et le jeune espoir du chant lyrique Rolando Villazon (Rodolfo), "meilleur artiste étranger de l'année" lors de l'édition 2003 des Victoires de la musique classique et dont les débuts sur les grandes scènes ont été appréciés par la critique internationale. A la baguette, l'expérimenté Pinchas Steinberg conduira l'orchestre de la Suisse Romande. Le programme de ces Chorégies est complété le 16 juillet par un concert symphonique avec en soliste le pianiste Nikolaï Lugansky et le 4 août par un concert lyrique réunissant le duo de Traviata 1999, la soprano Ruth Ann Swenson et le ténor Marcello Alvarez accompagnés par l'orchestre de la Suisse Romande.


Image : Angela Gheorghiu et Roberto Alagna, Roméo et Juliette à la scène (ici lors des Chorégies d'Orange 2002) comme dans la vie... Photo Philippe Gromelle.

Jazz. Jazz in Marciac demeure fidèle au mois d'août, du 1er au 15. Au programme, quelques nouveaux noms (Esbjörn Svensson, Popa Chubby, Lee Konitz et François Théberge), des jazzmen confirmés (Diana Krall, Pat Metheny, Wynton Marsalis), des souvenirs (Oscar Peterson). En tout plus d'une trentaine d'artistes et de groupes, sans compter ceux qui se produisent dans les rues, les stages et masterclasses, et autres initiatives qui font passer un village du Gers de 1.229 habitants à plusieurs dizaines de milliers durant deux semaines. L'accueil des personnes handicapées est assuré par Synergie Passion qui développe également des activités sportives ou de loisirs et propose des hébergements adaptés avec ou sans accompagnement.

Jardins.
Nous avons visité de nouveau, l'an dernier, l'épatant Festival International des Jardins de Chaumont- sur- Loire. La thématique était alors "l'érotisme au jardin" et nous avions vu des réalisations employant des fleurs aux couleurs vives, aux formes suggestives, dans une mise en espace parfois bienvenue, parfois décevante. Le public, un peu effarouché, avait boudé le Festival. L'édition 2003, sur le thème "Mauvaise Herbe", sera certainement plus sage. A Chaumont, l'accueil est professionnel et chaleureux, et l'accessibilité plus que correcte.

  Image : Pat Metheny à Marciac.







Image : festival des Jardins de Chaumont.

Les personnes en fauteuil roulant ne peuvent pas toujours entrer au coeur des jardins, du fait de l'étroitesse de certains passages ou des matériaux couvrant le sol et dans lesquels les roues peuvent s'enfoncer. L'entrée est située côté ferme: en longeant le château en voiture, vous stationnerez (places réservées) et entrerez aisément. Vous devrez être accompagné par un membre du personnel pour accéder au Festival, le circuit "fauteuil" passant par des bureaux, un ascenseur et un portail verrouillé. Quelques pentes et un sol parfois sablonneux ou recouvert de graviers peut nécessiter d'être aidé. Nous vous recommandons de venir tôt le matin, pour visiter dans la fraîcheur, et de participer à une visite guidée: les conférenciers sont enthousiastes et compétents, ils vous aideront à décrypter l'art floral et paysager qui se déploiera sous vos pas. Tous les jardins, y compris ceux des années précédentes, sont présentés sur le web, avec des informations pratiques qui vont jusqu'à détailler le menu du restaurant gastronomique! Tout proche, le château se visite également, en partie seulement pour les personnes handicapées motrices (lire ce Voyage en Val de Loire).

Photographie.
Les Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles sont révolutionnées! La direction nommée l'an dernier a décidé d'abandonner le Théâtre Antique et son micocoulier voisin, arbre sous lequel des générations de preneurs de clichés ont "exégé" sur la photographie. Une grande partie des expositions, ainsi que les projections en soirée, se dérouleront désormais dans un nouveau lieu qui accueillait quelques artistes l'an dernier : les ateliers S.N.C.F. Théoriquement, l'accessibilité devrait être facilitée, les anciens hangars étant de plain- pied. En pratique, en 2002, le stationnement était presque impossible, l'entrée du site était pentue de guingois, les sols extérieurs couverts de "caillasse" peu roulante et marchante. La direction des RIP et la municipalité auront- elles effectué les aménagements nécessaires ? Cette question ayant été soulevée lors de la conférence de presse en avril dernier, nous vérifierons dès l'ouverture des Rencontres et apporterons au besoin les précisions utiles. L'accessibilité des salles est variable, d'excellente (IRPA, Espace Van Gogh) à impossible (Chapelle du Méjan, Chapelle Saint- Anne). En 2003, une bonne part des expositions présenteront la nouvelle photographie chinoise (et un peu de l'ancienne) et la collection Claude Berri, entre autres. Expositions ouvertes jusqu'en octobre. Pour le reste, Arles est une ville particulièrement difficile, et pas uniquement pour les personnes handicapées. Le Maire, Hervé Schiavetti, nous ayant dit n'avoir aucun budget à cet effet, l'inaccessibilité perdurera encore de nombreuses années. Dans ces conditions, il n'est pas certain que vous retrouviez en 2004 les RIP parmi notre sélection...


Image : Mao Zedong Place Tian An Men le 1er octobre 1949. Par Hou Bo.

Classique et moderne. Nous avions particulièrement applaudi Rinaldo dans sa mise en scène Intifida- post Guerre du Golfe proposée l'an dernier par le Festival de Radio- France et de Montpellier: Haendel y était débarrassé de l'ennui qui colle aux notes dans la plupart des productions. Cette année, entre le 9 juillet et le 1er août, beaucoup de grands noms (Fazil Say, Misia et Angélique Ionatos, François- René Duchâble, Pierre Amoyal, Mirella Freni, Maria João Pires, Didier Lockwood, Jean- Yves Thibaudet, Emmanuel Krivine, Roberto Alagna, Daniel Mesguich, Myung- Whun Chung. Toutes les époques musicales sont présentes à Montpellier, du baroque hébraïque de Cristiano Giuseppe Lidarti au contemporain Paul Méfano en passant par le classique Ludwig van Beethoven.

  Image : Roberto Alagna par Simon Fowler.

La création de l'opéra de Franco Alfano (le compositeur qui écrit une fin au troisième acte de la Turandot de Giacomo Puccini), Cyrano de Bergerac, sera certainement l'événement de ce festival, mais toutes les places sont vendues: vous devrez vous contenter de sa diffusion sur France Musiques (date non encore précisée). Les spectacles qui se déroulent au Corum ou Cours des Ursulines sont aisément accessibles. Pour les nouveaux lieux (Cathédrale Saint- Pierre, Domaine Départemental du Château d'O, Odysseum), le Festival nous précise avoir prévu l'accueil des personnes handicapées motrices et des places adaptées.

Théâtre. Le Festival d'Avignon (In) s'étalera du 8 au 28 juillet alors que le Off est décalé (9 au 31 juillet). Dans la Cour d'Honneur, le Platonov créé l'an dernier est repris. Pour le reste, le programme est comme toujours éclectique: des classiques comme Roméo et Juliette (en lituanien surtitré français) ou La nuit des Rois adapté par le Teatro Stabile dell' Umbria (en italien surtitré français) au contemporain (La Scène, de Valère Novarina, mis en scène et en peintures par l'auteur) voire au déjanté (Les tortues dorment toutes nues dans leur carapace, Le Grand Feuilleton d'Odile Darbelley et Michel Jacquelin). Les lieux de spectacles sont nombreux, l'accueil des personnes handicapées est assuré dans la plupart d'entre eux (il vous est conseillé de mentionner vos besoins lors de la réservation des places). Nous n'avons pu, l'an dernier, tester l'accessibilité à la célèbrissime Cour d'Honneur dont le dispositif scénique a été refait.

  Image : Platonov au festival d'Avignon. Photo Marc Chaumeil.

Dans tous les lieux, vous pourrez compter sur l'amabilité du personnel pour vous accueillir et vous aider en cas de besoin. Coté Off, on n'ose plus dénombrer les spectacles : du Shakespeare express, du cabaret joyeux, du monologue prise de tête, des mises en scène novatrices, des détournements d'auteurs, des adaptations insolites... bref une avalanche de diversité et de qualité (variable). A vous de faire votre choix dans le volumineux programme du Festival Off, qui précise en outre l'accessibilité de chaque salle. Yanous! vous y donne rendez- vous le samedi 12 juillet à 15 heures, pour une rencontre autour du thème "le comédien handicapé face à son public", Maison du Off, 18 rue Buffon à Avignon.

Chanson.
Les Francofolies de la Rochelle se déclinent du 11 au 16 juillet, mêlant grands noms (Renaud, Lavilliers, Rita Mitsouko, Voulzy) et chanteurs in- (ou peu) connus. Les musiques (ou bruits, question de tolérance auditive...) house et techno envahissent aussi la scène du casino (Jack de Marseille, Pfreud). Les personnes handicapées sont accueillies de manière privilégiée: elles peuvent, en se présentant avant l'ouverture des portes, s'installer tranquillement en entrant les premières dans les salles de spectacles toutes accessibles.

Bons festivals !


Jacques Vernes, juin 2003.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2003. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page