Point de vue
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Internet : Un rapport pour la clarté.
  Le rapport sur l'accessibilité de l'Internet aux personnes handicapées présenté par Julien Perben clarifie les conditions d'exploitation d'un marché juteux. Explications.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Depuis la création de l'Agence pour le Développement de l'Administration Electronique (ADAE), les grandes manoeuvres ont commencé parmi les acteurs de l'accessibilité du web. Premier d'entre eux, l'association BrailleNet, forte de son monopole, s'est érigée en trust : elle a élaboré un label (Accessiweb, lire cet article) qu'elle s'efforce d'ériger en standard français voire même européen en conduisant un travail efficace de lobbysme. L'association en est l'unique propriétaire. Elle est seule habilitée à dispenser les formations obligatoires destinées à certifier "Accessiweb" les experts chargés de conseiller les webmestres dans leur mise en oeuvre. Elle décerne seule le label (payant) Accessiweb aux sites qui en font la demande. L'un des dirigeants de BrailleNet avouait récemment en privé que la mise en accessibilité des sites Internet de l'administration et des services publics représentait un marché de 40 millions d'euros, s'exclamant qu'il y avait "de l'argent à se faire". Cette approche hégémonique, propriétaire et mercantile semble avoir été validée par l'ADAE (probablement par naïveté ou du fait de l'absence d'une concurrence dans le secteur associatif sur ce sujet) dans son appel à commentaires lancé durant l'automne dernier : la rédaction et la présentation de ce texte pourraient laisser penser que le label Accessiweb serait la norme en France avant même que le débat ne soit ouvert !

A cette époque, Julien Perben multipliait pourtant les auditions en vue de la rédaction d'un rapport d'étude (téléchargeable) qui lui a été commandé par le gouvernement, plus précisément les Secrétaires d'Etat à la reforme de l'Etat et aux personnes handicapées. Julien Perben connaît parfaitement la problématique de l'accessibilité à l'Internet/ Intranet et ses différents acteurs, qu'ils soient publics ou privés, associatif ou lucratifs. Devenu aveugle à la fin de l'adolescence, il s'est formé en autodidacte à l'informatique, a réalisé un site Internet traitant de la cécité et des nouvelles technologies de l'information et de la communication, et a même été expert en accessibilité pour BrailleNet...

Image : Julien Perben.

Dans son texte, Julien Perben ne se prononce pas sur le contenu technique d'un référentiel d'accessibilité (ensemble des règles techniques à respecter); il constate que l'ADAE a lancé son élaboration en prenant comme base de travail Accessiweb et des préconisations supplémentaires. L'auteur du rapport préconise la création d'un centre- ressources pouvant assister les Web Agency et autres sociétés de service informatique, sans se prononcer sur son statut, son fonctionnement et son financement. Quant à la certification de l'accessibilité, elle devrait être effectuée par un organisme officiel. Prenant acte de l'état des lieux en France, Julien Perben se prononce en faveur d'une stricte séparation des rôles et des intervenants, soulignant la nécessité "de bien différencier le centre- ressources et l'organisme de certification" pour que le même acteur ne gère pas l'ensemble du processus. Il ajoute encore, pour se faire bien comprendre : "il ne semble pas non plus raisonnable d'intégrer en l'état un label déjà existant créé par une personne morale dont l'activité ne serait pas exclusivement tournée vers la labellisation. Aucun acteur ne peut se permettre d'intervenir à tous les niveaux du processus, même s'il s'agit d'une association comme BrailleNet ou d'une entreprise spécialisée sur ce sujet".

Julien Perben a fait oeuvre de transparence dans son rapport, dont il revient à Henri Plagnol, Secrétaire d'Etat à la réforme de l'Etat, d'en mettre en musique les propositions qui retiendront son intérêt. Il est maintenant très bien informé, à lui de jouer.


Laurent Lejard, janvier 2004




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2004. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page