Point de vue
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Hourtin, les N.T.I.C et le handicap.
  Chaque fin août, le Tout N.T.I.C se réunit à Hourtin, en Gironde, pour une Université d'Eté. Les personnes handicapées sont également présentes : reportage.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Il est de tradition, depuis 23 ans, que la Communication tienne au bord du lac d'Hourtin une Université d'Eté (U.E.C). Au fil des éditions, cette manifestation régionale a su attirer des décideurs nationaux et même quelques étrangers ou résidants de régions ultra- périphériques (Dénomination officielle selon l'Union Européenne des Départements et Territoires d'Outre- Mer français). Il était donc dans l'ordre des choses que l'utilisation par les personnes handicapées de l'informatique et de l'Internet les amènent à participer aux débats et autres manifestations qui composent le programme diversifié et chargé de l'U.E.C.

Débats touffus.
Cette 24e édition a notamment posé, le 26 août, deux questions essentielles : l'enseignement et l'emploi. Le débat du matin abordait le thème de l'intégration scolaire et l'impact des N.T.I.C; il a permis de constater l'écart existant entre les enseignants spécialisés et les industriels de l'informatique. Jack Sagot, professeur au Centre National d'Etudes et de Formation pour l'Enfance Inadaptée (CNEFEI) affirme d'emblée que l'enfant handicapé doit absolument être accompagné : "L'encadrement humain doit prévaloir sur les nouvelles technologies". Son collègue Yves Potel, directeur adjoint du Centre Régional de Documentation Pédagogique du Nord Pas- de- Calais lui a rappelé que 30.000 enseignants travaillaient dans l'éducation spécialisée et que 8.000 d'entre eux n'avaient pas reçu de formation adaptée. Ce que traduisait ainsi Xavier Destoop, directeur du Réseau Nouvelles Technologies de l'Association des Paralysés de France : "Il ne faut plus parler d'intégration scolaire, mais de scolarisation des enfants handicapés. Si l'Education Nationale dispose d'une ligne de crédit pour financer l'achat d'ordinateurs et de logiciels adaptés, elle ne prévoit pas de rémunérer le conseil et la formation des utilisateurs; or, pour chaque enfant, il faut faire une étude spécifique des besoins". Roger Abehassera, directeur de l'entité Responsabilité Sociale et Environnementale de Microsoft France, se demande qui forme les pédagogues et les ergothérapeutes : "Les nouvelles technologies sont une opportunité de mettre les personnes handicapées et valides à égalité, au moyen de l'accessibilité et en formant des spécialistes, tels les ergothérapeutes, pour préconiser ou étudier des adaptations. L'informatique n'est utile que si le contenu des cours est fourni sur support numérique aux élèves qui en ont besoin. Ce travail repose en partie sur les enseignants et nécessite un plan de formation". Jean- François Joureau, directeur du secteur Education Europe d'Apple France, partage le même avis : "Les enseignants ont créé de nombreux contenus numérisés. Il existe des outils et des budgets. Le point essentiel, c'est la formation; la numérisation modifie la manière d'enseigner. Il faut gérer à la fois la capacité des élèves à acquérir des connaissances et apprendre à utiliser les outils informatiques".

Image : Les intervenants lors de la conférence sur l'éducation.

L'après-midi, c'est l'insertion professionnelle qui était passée au crible : les N.T.I.C permettent- elles une meilleure reconnaissance des compétences et un accès à de nouveaux métiers ? Jérôme Adam, président fondateur de la société Visual Friendly, estime qu'avant de se poser la question de l'apport des N.T.I.C, "il faut connaître la perception par les entreprises des travailleurs handicapés : sont- ils considérés comme productifs ?". Jean- Jacques Quinery, directeur du Centre d'Information et de Solutions pour les Personnes Handicapées d'I.B.M France, témoigne de l'expérience de sa compagnie : "Recruter à Bac + 4 ou + 5 est un véritable problème : on se dispute les candidats handicapés". Rappelant la nécessité d'accessibilité des N.T.I.C, il évoque également le risque d'exclusion qu'elles comportent. Patrick Gohet,Délégué Interministériel aux personnes handicapées, assure que les pouvoirs publics ont le souci de rendre les N.T.I.C accessibles aux personnes handicapées tout en relevant la difficulté de réguler le marché de l'offre et de la demande en matière d'aides techniques et technologiques.

A travers les stands. Le traditionnel "village" des exposants est aussi l'occasion de mettre en évidence des actions ou des matériels s'adressant aux personnes handicapées. Microsoft France a présenté la section Accessibilité de son site Internet. Invité par Microsoft, Claudio Giugliemma, directeur général de QualiLife, a réalisé des démonstrations publiques d'utilisation de QualiWorld (lire en Banc d'essais), plate- forme destinée aux grands handicapés moteurs et aux handicapés mentaux, désormais pilotable à la voix. Les autres industriels présents ne proposaient pas de nouveautés dans le domaine des besoins spécifiques des personnes handicapées.

  Image : L'espace Accessibilité du stand Microsoft.

On a toutefois appris, au détour d'un débat, que la Mission Handicap de Bull avait récemment été détachée de la compagnie informatique pour être intégrée au sein de la Fondation Frederick Bull. Le personnel affecté à cette Mission a été réduit. Chez Apple France, la remise en place d'une Mission Handicap est à l'étude.

Image : Remise du Prix Handinnov spécial Hourtin.

L'Onisep a remis, sur le stand du Parlement Européen, un prix spécial Handinnov récompensant un produit ou un projet s'appuyant sur les N.T.I.C et destiné à améliorer la vie quotidienne des jeunes en milieu scolaire ou universitaire. Le prix est revenu à l'association Datha qui travaille à l'élaboration d'une interface informatique en réalité virtuelle de traduction de la parole en Langage Parlé Complété; le L.P.C permet aux sourds complets pratiquants la lecture labiale de mieux comprendre leurs interlocuteurs par l'adjonction de signes correspondant aux mots prononcés.

Image : bras robot piloté par l'I.N.T.  

Côté recherche et innovation, l'Institut National des Télécommunications (I.N.T) exposait un bras robotisé mobile commandé par un ordinateur portable et destiné à aider des grands tétraplégiques. Il peut par exemple servir à boire ou prendre un produit dans un rayon de supermarché. Si l'idée n'est pas nouvelle (un robot similaire a été élaboré par le Commissariat à l'Energie Atomique et commercialisé sous le nom d'Afmaster), l'originalité vient de sa programmation, théoriquement réalisable par l'utilisateur. Le logiciel de pilotage, qui comporte une bibliothèque de gestes, a été développé sous Java.

Il est utilisable sur tous types de systèmes d'exploitation. Il accommode également des commandes d'environnement. Une interface de pilotage à la voix est à l'étude. L'ensemble embarqué sur un fauteuil roulant électrique demeure toutefois assez lourd et encombrant, faisant douter de la viabilité de la réalisation. Selon les chercheurs de l'I.N.T, le bras robotisé est agréé par la sécurité sociale des Pays-Bas et 150 exemplaires y auraient été vendus à ce jour.


Jacques Vernes, septembre 2003




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2003. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page