Handitourisme
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Soleils du Léman.
  De Lausanne à Vevey, promenade paisible, lumineuse et accessible sur des bords de lac parmi les plus prestigieux d'Europe, côté Suisse, entre olympisme et cinéma en passant par l'oenologie.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

             Le canton de Vaud, dont nous avons déjà présenté quelques aspects hivernaux, est une destination aisément accessible pour les touristes francophones. Proximité géographique et linguistique aidant, le dépaysement, en dehors des paysages splendides, tient surtout à la différence de mode et niveau de vie, même si les prestataires locaux s'efforcent de maintenir leurs tarifs à des niveaux abordables pour les étrangers. Un séjour sur place revient grosso modo au même prix qu'à Paris ou Bruxelles, la qualité d'accueil et de service en plus !

Avec près de 145.000 habitants (un peu plus de 400.000 pour l'agglomération), Lausanne est la capitale du canton de Vaud. Fondée à l'époque romaine en bords de lac, elle a gagné les hauteurs durant le Moyen-Âge avant de s'étendre au fil de l'Histoire, prospérité aidant, jusqu'à ses limites actuelles, concentrant l'essentiel de l'économie locale. Partie des états de Bourgogne jusqu'au XVe siècle (l'actuel canton de Vaud appartenait lui aux états de Savoie), elle fut conquise par les Bernois qui y imposèrent leur main-mise jusqu'à la Révolution Française, quand un certain Bonaparte aida les Vaudois à se libérer de cette emprise dans le cadre de l'éphémère République Helvétique (1798-1803)... La révolution industrielle et le développement du chemin de fer, notamment grâce au tunnel ferroviaire du Simplon, entre le Valais voisin et l'Italie, ont consacré la prééminence de Lausanne comme place-forte économique, le baron de Coubertin lui offrant le statut de capitale olympique en 1915. Depuis lors, ce que la ville a perdu en usines, elle l'a gagné en musées, universités (notamment la fameuse école polytechnique et la non moins prestigieuse école hôtelière) et industries de pointe, hébergeant en outre les sièges sociaux d'entreprises aussi célèbres que Nespresso, Philip Morris ou Logitech, ainsi que des principaux médias francophones du pays. La cité, dynamique et culturellement très vivante, compte en outre de nombreux ressortissants étrangers, dont "nos" frontaliers qui traversent quotidiennement le lac Léman pour venir travailler ici. Conséquence conjuguée de l'Histoire et de la géographie, la déambulation en ville est plus facile en bords de lac, dans les parties récentes, que sur les hauteurs. Ainsi, la visite de la cathédrale et la découverte du point de vue se méritent quand on utilise un fauteuil roulant : aide indispensable pour gravir la pente, mais on peut également s'y rendre en voiture (places réservées à proximité) ou emprunter le bus, le réseau de transport étant globalement accessible.

 

Image : vue sur Lausanne depuis parvis de la cathédrale.

 

Aux quartiers pittoresques mais pentus du centre-ancien, où plusieurs musées font néanmoins l'objet d'un très ambitieux programme de regroupement, on pourra préférer les rives superbement aménagées du lac Léman, aisément accessibles via le métro, où nature et architectures baignent dans une lumière argentée, changeante au gré de la météo, et où il est particulièrement agréable de se promener, entre aménagements paysagers, belles résidences et hôtels de luxe, en contemplant le va-et-vient des bateaux; une atmosphère un peu hors du temps où même les touristes font des efforts vestimentaires ! La balade peut ainsi conduire au Musée Olympique, inauguré en 1993 et qui dispose de deux accès, l'un côté lac, l'autre côté ville (stationnement réservé sur demande). Comme l'indique son nom, cet élégant vaisseau immaculé présente l'histoire des Jeux Olympiques dans une muséographie entièrement revue en 2013 et parfaitement accessible, y compris aux visiteurs déficients sensoriels. Où l'on retrouve évidemment Pierre de Coubertin et les pionniers de l'olympisme, mais également une évocation de tous les Jeux depuis les origines avec quelques pièces emblématiques, y compris dans la section paralympique, et de nombreuses interactions audiovisuelles; des expositions temporaires complètent la visite, autour de thèmes liés au sport. Restauration possible sur place avec vue imprenable sur le Léman. Ne manquez pas le jardin de sculptures, où le panorama est tout aussi superbe, sur fond d'oeuvres d'art contemporain.

 

Image : Lausanne, Musée Olympique, entrée côté lac.

 

L'art, on le retrouve aussi niché sur les hauteurs de la ville à la Fondation de l'Hermitage, superbe maison de maître transformée en espace muséographique accueillant des expositions temporaires de niveau international. Celle actuellement consacrée aux joyaux impressionnistes et postimpressionnistes de la collection Bührle (jusqu'au 29 octobre 2017) vaut réellement le détour par la rare proximité qu'elle offre avec ces chefs d'oeuvres signés Monet, Cézanne ou Van Gogh. Prenez le temps de découvrir, dans les sous-sol de la maison, la collection de porcelaines et faïences chinoises léguée par les fondateurs, aussi intéressante qu'inattendue. Desservi par le bus, accessible par rampe, toilettes adaptées, visites audiodécrites sur demande, restauration possible sur place (une adresse secrète des Lausannois).

 

Image : Fondation de l'Hermitage.

 

À l'est de Lausanne, dominant le lac sur plusieurs kilomètres, s'étage le prestigieux vignoble de Lavaux, classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. On comprend pourquoi : cultivées depuis des temps immémoriaux, ces vignes soigneusement entretenues offrent non seulement des vins de grande classe mais surtout un sublime paysage qu'éclairent les fameux "trois soleils de Lavaux" : Hélios en personne, bien sûr, mais aussi son reflet sur les eaux du Léman et sa caresse persistante sur la pierre des terrasses; le spectacle est un enchantement en toutes saisons ! Ponctuant la route qui serpente à travers les vignobles, les petites villages sont autant d'étapes et points de vues (également gustatifs) sur cette merveille. Il faut prendre le temps d'y flâner, d'autant que les stationnements réservés ne font jamais défaut : Lutry et ses maisons typiques, Grandvaux et son belvédère que domine une surprenante statue de Corto Maltese (Hugo Pratt vécut ici), Cully et ses caveaux viticoles en bord de lac... Les amateurs de vins pourront également se rendre au Vinorama ouvert en 2010 sur la route du Lac (Rivaz), un espace ultramoderne mais convivial qui regroupe quelque 290 vins de l'ensemble du vignoble, idéal pour découvrir ce terroir unique en son genre mais incroyablement divers dans ses saveurs. Au sous-sol, accessible par ascenseur, un film en projection permanente présente de manière très poétique l'année typique d'un viticulteur local. Toilettes adaptées, parking au plus près de l'entrée.

 

Image : Vue sur le vignoble de Lavaux depuis le belvédère de Grandvaux.

 

Plus à l'est s'étend la Riviera vaudoise. Le moyen le plus romantique de la découvrir consiste à embarquer à bord de l'un des bateaux à vapeur de la vénérable Compagnie générale de navigation sur le Lac Léman (CGN) dont la flotte Belle Époque attire les nostalgiques du monde entier. Les paysages défilent en douceur au doux ronronnement des machines centenaires briquées comme des bijoux... L'accessibilité en fauteuil roulant se cantonne au pont principal (toilettes accessibles) mais la magie reste entière ! Plusieurs types de croisières sont proposées, certaines avec repas, et les navires sont également empruntés par les gens du cru. Les tarifs étant relativement abordables, il serait dommage de se priver d'un tel bonheur, que ce soit en couple ou en famille !

 

Image : le vapeur La Suisse à quai dans le port d'Ouchy, à Lausanne.

 

Paisiblement ouverte sur le lac, Vevey est une petite ville charmante où les déplacements en fauteuil roulant s'avèrent plus simples qu'à Lausanne. D'implantation très ancienne comme cette dernière, cette cité jadis industrielle (constructions mécaniques) est mondialement célèbre pour être le berceau de la multinationale Nestlé dont le siège social se trouve toujours ici. L'ancien, construit dans les années 1920 en style néoclassique, a été transformé dans les années 1980 en musée de l'alimentation (Alimentarium). Entièrement repensé en 2016, il offre désormais une muséographie ultramoderne et très interactive qui permet plusieurs niveaux de lecture en fonction de l'âge et des centres d'intérêt. Une manière passionnante d'interroger nos modes de vie et leur implication à l'échelle planétaire. Excellente accessibilité pour les personnes à mobilité réduite mais les visiteurs déficients sensoriels risquent de rester sur leur faim, bien que l'endroit comporte un restaurant !

Aux portes du vignoble de Lavaux, Vevey est également célèbre pour la gigantesque Fête des vignerons qui y est organisée depuis la fin du XVIIIe siècle tous les quinze à trente ans environ (la légendaire précision suisse connaît parfois des exceptions !) et qui transforme la place du marché en arène d'autocélébration au folklore plus ou moins kitch mais très apprécié par les Suisses et les touristes qui s'y déplacent en masse. La prochaine aura lieu en 2019. En attendant, on peut se contenter du marché folklorique du samedi et ses dégustations de vins dans une ambiance bon-enfant...

 

Image : Vevey, fourchette géante sur le lac, quai Perdonnet.

 

Les bords du Léman, plus paisibles encore à Vevey qu'à Lausanne, ont attiré ici de nombreuses personnalités avides de calme : artistes, écrivains, musiciens... Le plus fameux d'entre eux est sans conteste Charlie Chaplin (1889-1977) qui vécut au manoir de Ban, sur les hauteurs, les 25 dernières années de sa vie. Accessibles en bus, ces lieux aussi émouvants que majestueux ont été récemment transformés en musée dont le nom Chaplin's World indique assez la vocation : retracer la carrière de cet immense artiste et présenter le cadre intime de son existence. Cette coexistence est plutôt réussie, qui laisse le visiteur assez libre de ses déambulations, entre reconstitutions de décors de cinéma et présentation plus conventionnelle des décors de la "vraie vie" de Chaplin, dans ses meubles authentiques. Si l'accessibilité est excellente pour les personnes à mobilité réduite, rien n'a encore été prévu pour les visiteurs déficients sensoriels. Parking possible au plus près de l'entrée, toilettes adaptées, restauration possible sur place. Chaplin écrivait au sujet de l'endroit : "Je m'assieds parfois sur notre terrasse au coucher du soleil et je contemple la vaste étendue de pelouse verte et le lac au loin, et par-delà le lac, la présence rassurante des montagnes, et je reste là, sans penser à rien, à savourer leur magnifique sérénité." Nous savons ce qu'il nous reste à faire...

Jacques Vernes, août 2017.

 

Image : Vevey, Chaplin's World.

 

Sur le web, le site officiel du tourisme vaudois propose un large éventail d'informations sur la destination mais sans mention d'accessibilité. Lesquelles sont à rechercher du côté de l'office de tourisme fédéral, plus particulièrement la page "Voyager avec un handicap". Sachez enfin que les TGV Lyria desservent chaque jour Lausanne depuis Paris et Dijon à des tarifs imbattables pour les voyageurs en fauteuil roulant, avec repas servi à la place !

 



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2017. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page