Culture
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Au pays des Coëvrons-Mayenne.
  Aux marches de la Bretagne et de la Normandie, dans le département de la Mayenne, découverte d'un territoire qui a développé l'accessibilité culturelle de son patrimoine historique en favorisant les visites adaptées au milieu de tous.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

 

             S'il est en France un "pays" adapté aux visiteurs handicapés, c'est bien celui des Coëvrons-Mayenne : son office de tourisme propose ainsi des visites en Langue des Signes Française depuis 2003, et une offre complète de médiations et activités culturelles accueille tous les publics d'avril à octobre, adaptées en fonction des handicaps, en privilégiant l'intégration avec les visiteurs "en situation de validité"... Ces actions sont intégrées au calendrier des visites culturelles organisées par le Pays d'art et d'histoire Coëvrons-Mayenne, ce qui permet de prévoir un séjour au moment où elles sont programmées. Les groupes ne sont pas oubliés, les activités étant alors proposées sur réservation, en fonction des dates de venue pourvu que ce soit bien organisé à l'avance. Une action exemplaire, détaillée dans une brochure téléchargeable.

Les collines des Coëvrons ne culminent guère qu'à 360m mais, à l'instar du Massif armoricain auquel elles appartiennent, sont le témoignage de vénérables montagnes aujourd'hui érodées. L'Histoire des hommes, aussi, y a laissé son empreinte depuis des temps immémoriaux, même si l'on peine à croire que ces paysages tranquilles aient pu servir de décor à des conflits séculaires entre France, Bretagne et Normandie.

 
 

Une Histoire dont on remonte le fil à Jublains, en bordure de Coëvrons. Cette paisible commune n'est autre que l'ancienne capitale des Diablintes, puissant peuple gaulois romanisé au 1er siècle avant notre ère. De leur cité, Novidunum, délaissée quelques siècles plus tard au profit de Mayenne, la nouvelle capitale, subsistent toujours d'impressionnants vestiges qui s'étendent bien au-delà des limites actuelles du bourg. Voies, temples, édifices publics surprennent par leur ampleur, même si n'en subsistent principalement que les fondations et quelques pans de murs. Lesquels, accessibles de plain-pied, émergent de vastes étendues engazonnées où une aide peut s'avérer nécessaire en fauteuil roulant. Ce qu'il reste des thermes est visible... sous l'église du village ! Un espace, accessible de plain-pied, ouvre sur cet étonnant témoignage du passé, qu'un audiovisuel gratuit, actionnable par bouton, fait revivre avec art. Les vestiges du théâtre antique sont en revanche difficilement accessible en fauteuil roulant (graviers et pente).

Le musée archéologique départemental, inauguré en 1995 sur le site d'une ancienne forteresse romaine exceptionnellement préservée, est en revanche d'accès aisé, et ses collections bien mises en valeur (la muséographie a été repensée il y a peu) avec de nombreux objets, dont certains très rares, plusieurs maquettes et une partie consacrée à des expositions temporaires. L'accès aux ruines est néanmoins malaisé en fauteuil roulant, du fait de la déclivité du terrain : une visite virtuelle compense ce désagrément mais elle n'est pas disponible durant les expositions temporaires. La projection audio-visuelle qui ouvre la visite est sous-titrée en français à l'attention des visiteurs déficients auditifs. Des supports tactiles et gros caractères sont proposés aux déficients visuels, qui peuvent en outre, sur demande, toucher la spectaculaire maquette de la ville antique exposée dans l'une des salles. Des ateliers sensoriels sont proposés aux visiteurs handicapés visuels, auditifs ou mentaux. Parking aisé, toilettes adaptées.

Les pierres de la forteresse de Jublains ont, en quelque sorte, fondé l'Histoire de sa rivale Mayenne, distante d'une dizaine de kilomètres à peine mais bien mieux située, au bord de sa rivière éponyme, le long des axes de communication. On retrouve en effet ces gros blocs de granit soigneusement taillés enchâssés dans les murs du premier château, d'époque carolingienne, qui domine la ville. Une découverte récente : jusqu'à la rénovation de 1993, on pensait que le bâtiment, maintes fois remanié, datait du XIe siècle. La mise au jour fortuite de splendides arches de briques, révélant un exemple rarissime de salle (aula) carolingienne, est venue bouleverser les certitudes. L'histoire du château, forteresse puis prison, peut ainsi se lire par strates jusqu'au XXe siècle, ce qui est aussi inattendu que passionnant.

La muséographie récemment installée fait la part belle à l'émotion, alternant vitrines et présentations multimédias dans des éclairages savamment étudiés pour mettre pleinement en valeur ce patrimoine hors du commun. Un ascenseur dessert l'étage, où se poursuivent les collections issues des fouilles et de dépôts départementaux. Ne manquez pas le jeu de trictrac médiéval : c'est l'un des mieux conservés au monde. Les visiteurs handicapés visuels disposent de maquettes tactiles retraçant l'évolution du château, de fiches en grands caractères dans chaque salle et de guides en Braille. Des visites tactiles peuvent être organisées sur réservation, ainsi qu'en LSF (auprès de l'Office de Tourisme) pour les déficients auditifs. Le musée est équipé de boucles magnétiques et de toilettes adaptées. Côté stationnement, en revanche, il faudra se contenter du parking situé à l'entrée du jardin public place Juhel (entrée par la poterne du bas de la place : attention, sinon, aux longues marches qui ponctuent la pente).

Toujours à Mayenne, l'Histoire récente est évoquée au Mémorial de la Déportation inauguré au printemps 2012 et accessible de plain-pied. Un petit espace muséographique très émouvant, qui présente en quelques vitrines et un "mur mémoriel" la réalité de la vie pendant la Seconde guerre mondiale. Une étape nécessaire, mais qui se mérite : longue rue pentue et absence de parking à proximité (place réservée plus bas dans la rue). Non loin de là, l'Office de tourisme propose, durant la belle saison, des mini-croisières sur le bateau-Promenade "Le Pays de Mayenne", accessibles depuis le quai, avec possibilité de stationner à proximité immédiate. Le bateau ne disposant pas de toilettes adaptées, celles-ci ont été installées sur le quai, sous le bâtiment de l'Office de tourisme.

  Image : forteresse romaine de Jublains.
Image : le mystérieux dodécaèdre du musée archéologique de Jublains.
Image : maquette du château de Mayenne.
 

Une découverte plus complète du pays des Coëvrons est possible au château de Sainte-Suzanne, dont la haute silhouette domine le bourg et ses vieilles rues pittoresques. L'endroit, récemment transformé en Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine (CIAP), est labellisé Tourisme et handicap pour les quatre handicaps : un must pour découvrir le terroir en toute accessibilité, récompensé en 2011 par un prix décerné par le Ministre de la Culture.

Les visiteurs utilisant un fauteuil roulant ne pourront certes pas gravir l'impressionnante structure métallique installée à l'intérieur du donjon médiéval, mais l'élégante partie Renaissance est en revanche pleinement accessible, de même que les espaces muséographiques ultramodernes qu'elle abrite et dont la créativité permet une découverte ludique tout à fait bienvenue. La projection (sous-titrée) retraçant 100.000 ans d'Histoire en 10mn vaut le coup d'oeil ! Maquettes tactiles, matériaux et objets à toucher, banque de données informatisée avec interface en caractères agrandis et contrastés attendent les visiteurs déficients visuels. Toilettes adaptées, stationnement réservé devant l'entrée des remparts et la mairie, en passant outre le panneau "réservé aux riverains".

Saurez-vous repérer, à proximité dans la vallée, le camp de Guillaume le Conquérant et le dolmen des Erves ? Au CIAP de Sainte-Suzanne, on pourra vous y aider et vous suggérer de nombreuses autres idées pour des découvertes originales, sur la piste des églises à fresques, par exemple : une belle manière de donner envie au visiteur de s'attarder plus longuement dans la région...


Jacques Vernes, juin 2012.


Sur le web, le site de l'office de tourisme des Coëvrons permet de préparer un séjour en toute sérénité, avec de nombreuses idées d'activités et une sélection d'hôtels. La partie "Tourisme et handicap" se limite aux labels mais le moteur de recherche hôtelier inclut le critère d'accessibilité. N'hésitez pas, par ailleurs, à prendre directement contact avec le personnel d'accueil de l'office de tourisme de Mayenne, qui pourra utilement vous renseigner. Enfin, Pour découvrir d'autres sites et activités dans l'ensemble du département, Mayenne Tourisme propose une page Tourisme et Handicap.

  Image : château de Sainte-Suzanne.
Image : muséographie du château de Sainte-Suzanne.
Image : la plaine des Coëvrons depuis la chapelle de Montaigu.



Retrouvez-nous sur Facebook ! | ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2012. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page