Flop
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Guide Handitourisme : la déception.
  Très attendu, le premier guide touristique de la France accessible n'est qu'un recueil partiel d'informations qui ne met guère en valeur les sites existants.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Les guides du Petit Futé ont acquis au fil de leurs éditions une bonne réputation, assise sur la pertinence de conseils pratiques et inédits. Le contenu est attrayant, le style agréable et parfois incisif, les informations vérifiées sur le terrain. C'est bien cela que l'on espérait avec le dernier-né des guides thématiques, "Handitourisme, la France accessible". Malheureusement, rien à visiter à Bordeaux comme à Lille, huit musées seulement à Paris et aucun site touristique, un musée à Grenoble et un téléphérique, quatre musées à Lyon, rien d'autre qu'une plage accessible à Marseille, aucun festival d'été, fort peu de théâtres et lieux de spectacles; les lacunes sont innombrables et cet ouvrage passe à travers l'essentiel : si des personnes handicapées voyagent, ce n'est pas pour se contenter de changer provisoirement de logement et manger dehors ! Parce que côté hôtels, hébergements divers et restaurants, les informations ne manquent pas dans ce guide au style localier voire abscons ("Le donjon carré qui se dresse à l'Est fut controversé par les détracteurs d'Ebhardt", page 53), au propos parfois étrange ("Le mobilier est spécialement réalisé en taille enfant, donc accessible aux personnes en fauteuil", page 55), aux fautes de syntaxe innombrables, et dont la réalisation semble avoir été bouclée à la va-vite. Certaines informations apparaissent en outre incomplètes ou sans objet (par exemple la présentation des services de transport spécialisés alors que la plupart n'acceptent pas les touristes).

Image : Couverture du Guide Handitourisme édité par le Petit Futé.

Une lecture attentive de ce guide trahit le procédé employé par ses rédacteurs: la simple collecte d'informations existantes, disponibles notamment sur Internet. Un partenariat a été établi avec l'association Tourisme et Handicaps (lire ce Flop) qui présente ainsi la moitié des sites mentionnés dans l'ouvrage, 500 sur 1.000. Et permet de relever cette perle : le Café-Signes, dont les serveurs sont tous sourds, est labellisé handicap moteur et visuel... mais pas auditif ! Vérification faite, l'établissement est évidemment labellisé déficience auditive et le pictogramme figurant dans le guide est erroné. De nombreuses erreurs de ce type parsèment l'ouvrage. En revanche, d'autres organisations, telle Handiplage, ont fourni des informations sérieuses. Mais les réalisations des Comités de tourisme pionniers dans l'information et l'accueil des touristes handicapés sont absentes : Nord-Pas de Calais, Creuse, Languedoc-Roussillon ont effectué, bien avant l'instauration d'un label, des enquêtes d'accessibilité, recensé des sites et hébergements, proposé des séjours adaptés. On remarque également que la notion "d'accessibilité avec aide" est inexistante au fil des pages alors que l'on sait qu'un touriste handicapé voyage rarement seul...

Que dire, par ailleurs, de la pleine page consacrée à Dysneyland Paris, dans laquelle le rédacteur oublie de préciser que certains handicaps sont exclus de l'accès à des attractions... quand le Futuroscope de Poitiers est expédié en cinq lignes pour conseiller au visiteur de s'informer de l'accessibilité... auprès de l'accueil du parc ! Enfin, certaines données semblent tenir davantage du sponsoring que de l'information, telle la présentation en tête de chapitre des stations-service équipées de bornes d'appel à distance Handibip.

Au Petit Futé, on est conscient des lacunes de cette première édition, à mille lieues de ce que les confrères belges de Lanoo/ Touring ont publié avec "Tourisme en Belgique pour les personnes à mobilité réduite" dont nous avions salué la réalisation exemplaire (lire ce Top). La directrice de collection qui a suivi la réalisation d'Handitourisme étant partie vers d'autres horizons professionnels, c'est la responsable de la communication Claire Delbos qui explique : "Nous avons fait trop confiance à l'auteur sur un domaine que nous ne connaissons pas". Il reste donc encore au Petit Futé à gagner auprès des touristes handicapés, à la faveur d'une nouvelle édition améliorée de son Guide de la France accessible, la réputation qu'il a acquise chez les valides...


Laurent Lejard, mars 2004


Le Petit Futé, Handitourisme 2004, Edition N°1, 384 pages, 15 euros.

Réponse de Sébastien Célimon, auteur du Guide Handitourisme.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2004. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page