Top et Flop
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  D'un théâtre à l'autre...
  Les amateurs d'art lyrique sont choyés à Orange, les passionnés de photographie sont chassés d'Arles : Top aux Chorégies, Flop aux RIP !

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Nous présentions en page Culture de notre édition de l'été une sélection de festivals de genres diversifiés, plus ou moins accessibles aux personnes handicapées. Nous émettions des réserves au sujet des Rencontres Internationales de la Photographie (RIP), 32emes du nom, qui ont eu lieu à Arles (Bouches-du-Rhône) du 5 au 9 juillet (les expositions sont prolongées jusqu'au 19 août) : le bilan de la visite est pire encore que nous l'écrivions...

Le Théâtre Antique, qui accueille des projections photos en soirée ainsi que bien d'autres spectacles estivaux, demeure totalement inaccessible alors qu'il serait aisé et peu coûteux d'en améliorer l'entrée. Et que l'on ne nous répète pas "c'est la faute à l'architecte des bâtiments de France" ; à cinq kilomètres de là, l'abbaye de Montmajour, monument ô combien historique, a connu de gros travaux de mise en accessibilité - qui restent certes à compléter pour que les personnes en fauteuil roulant aient accès à la salle capitulaire et à l'église, deux lieux d'expositions des RIP. Des Rencontres qui, en réduisant leurs expositions d'un tiers, ont aussi abandonné les salles d'un autre musée parfaitement accessible, celui de l'Arles Antique ! Qu'en pense madame la ministre de la Culture, qui est venue comme chaque année inaugurer ces Rencontres ?

  Photographie de Peter Lindbergh : Le Touquet, France, 1988.
Image : Carlo Guelfi dans Rigoletto auc Chorégies 2001, photographié par Philippe Gromelle.  

A l'inverse de cette démarche, saluons la parfaite accessibilité des Chorégies d'Orange, qui se déroulent chaque année en juillet- août au Théâtre Antique. Accès de plain- pied, places réservées au premier rang pour les personnes en fauteuil roulant - un spectateur est même un soir entré sur son scooter à quatre roues! - avec demi- tarif, tapis au sol pour faciliter les déplacements, toilettes accessibles. On peut même stationner face à l'entrée du théâtre en se faisant ouvrir les barrières qui empêchent l'accès des voitures: pour le "commun", trouver une place un soir de spectacle est particulièrement ardu...

RIP et Chorégies reçoivent d'importantes subventions publiques. Dommage que ces deux manifestations n'aient pas le même sens du service à rendre au public, celui qui les finance. Un bon Flop pour la photographie arlésienne, un Top lyrique à l'art éponyme qui s'épanche à Orange!

Les Chorégies d'Orange se poursuivent durant le mois d'août avec, le 11 et le 14, Don Carlo de Verdi et, le 13, un concert lyrique avec Norah Amsellem (éblouissante Gilda du Rigoletto présenté en juillet) et Sonia Ganassi; programme sur www.choregies.asso.fr. Quant aux amateurs de jazz, ils pourront goûter, jusqu'au 15 août, au summum de l'accessibilité dans la bourgade de Marciac (Gers). L'accueil des personnes handicapées en est assuré par l'association Synergie Passion. Tous les détails sur leurs sites respectifs.


Laurent Lejard, août 2001




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2001. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page