Éditorial
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Tartufes.
 

Cachez ce handicap que nous ne saurions voir : tel est le vrai credo d'employeurs qui affirment dans les sondages vouloir embaucher alors même qu'ils pratiquent le contraire.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

La première application de la méthode du "testing" en matière d'emploi apporte un démenti cinglant aux sondages que nous infligent des institutions hypocrites. A les croire, les employeurs ne demanderaient qu'à embaucher des travailleurs handicapés. Le sondage Ifop commandé en avril dernier par le Médef (patronat français) affirme que 81% des entreprises considèrent important de favoriser davantage l'embauche des personnes handicapées. Dans le sondage Louis Harris réalisé en novembre dernier pour L'Adapt, 75% des répondants estimaient que l'embauche de travailleurs handicapés était un atout pour l'image de leur entreprise, 82% les jugeant aussi performants qu'eux !

Il semble bien que l'affirmation par les sondages (et les organisations qui les diffusent) d'un phénomène de discrimination positive au bénéfice des travailleurs handicapés ne soit qu'un gros mensonge. La réalité récemment mise en évidence par une méthode scientifique de "testing" en situation réelle est à l'opposé : lors du processus de recrutement, le travailleur handicapé arrive en dernier, il a en pratique quinze fois moins de chances d'être convoqué à un entretien qu'un candidat standard s'il mentionne sur son Curriculum Vitae qu'il est reconnu handicapé par la Cotorep. Les opposants à cette méthode objecteront peut- être qu'elle ne porte, en l'espèce, que sur un seul type d'emploi (commercial) dans lequel les candidats handicapés ne sont pas légion. Mais ces détracteurs pourront difficilement ignorer l'aspect qualitatif des réponses faites: le travailleur handicapé, à la différence d'autres, ne se voit pas proposer de réexaminer son C.V lors d'un futur recrutement, sa candidature est classée définitivement sans suite. Un seul employeur l'interrogera pour savoir si son handicap est compatible avec l'emploi recherché.

Depuis de nombreuses années, les campagnes d'information "positivent" sur le travail des personnes handicapées, affirment que le regard change, flattent les politiques d'entreprises en oubliant que le quota d'emploi est le même depuis plus de dix ans : 4%. Aujourd'hui les Tartufes sont découverts.


Laurent Lejard, mai 2004


Le procédé de "testing" élaboré et appliqué par l'Observatoire des discriminations de l'Université de la Sorbonne (Paris) est téléchargeable au format Word.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2004. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page