Éditorial
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Effet d'annonce.
 

Un Gouvernement a succédé à un autre et les mesures annoncées par un nouveau ministre ne complètent pas forcément un plan pluriannuel mis en place par son prédécesseur...

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

C'est ce que vient de constater l'Association des Paralysés de France en rendant publique la suppression de la moitié des créations de postes d'Auxiliaires de Vie Sociale (AVS), aidant à domicile les personnes handicapées, prévues par le plan triennal lancé en janvier 2000 par Lionel Jospin alors chef du Gouvernement.

Nous pensions benoîtement que l'annonce par Marie-Thérèse Boisseau, actuelle Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, de la création de 500 postes d'AVS venait en plus du plan Jospin. Il n'en est rien, ces postes seront les seuls à être créés. Et en 2003, ils seront au nombre de 400 au lieu des 1.000 souhaités par le précédent Gouvernement. A ce rythme, il faudra quelques siècles pour que les 537.000 personnes ayant besoin d'être aidés pour les actes élémentaires de la vie bénéficient d'un AVS.

Nous avons donc été victimes d'un effet d'annonce, ayant oublié que l'action d'un Gouvernement pouvait chasser celle d'un autre...


Laurent Lejard, octobre 2002


NB : il ne faut pas se tromper d'AVS. Les Auxiliaires de Vie Sociale interviennent à domicile, les Auxiliaires de Vie Scolaire (anciennement Auxiliaires d'Intégration Scolaire) à l'école. L'unification des sigles risque de créer une confusion dans le public, dont on peut légitimement se demander si elle est voulue...




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2002. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page