Éditorial
Accueil Mél News Espaces Vie pratique Tribus Emploi Archives de cette rubrique RSS
  Vulnérable.
 

Noël devrait être un jour de joie, de paix et de bonheur pour tous. Ce 25 décembre 2000, ça n'a pas été le cas pour un homme polyhandicapé, violemment agressé à Martigues (Bouches-du-Rhône) et décédé des suites de ses blessures trois jours plus tard.

Lecture de cette page par la synthèse vocale de ReadSpeaker.

Frappé sans raison ? Non, son agresseur voulait attaquer quelqu'un de vulnérable, par bêtise et méchanceté précisent les enquêteurs qui ont arrêté le criminel dès le lendemain...

Fallait-il que la vie de cet agresseur, âgé de 19, ans fût vide pour qu'il tabasse et tue ainsi un homme qu'il ne connaissait pas. Et qu'il s'est "payé" parce qu'il était vulnérable, handicapé mental et physique facile à dominer, un exutoire humain à ses frustrations d'adolescent. Ce fait n'est pas isolé, un précédent sanglant s'est déroulé à Marseille il y a quelques années : un handicapé mental vivant dans l'une des immenses cités HLM de la ville était fréquemment insulté et molesté par des jeunes. Son frère a voulu le défendre, il en est mort. Les agresseurs, jugés l'an dernier, sont en prison. Un autre drame de la vulnérabilité. Ou plutôt de l'intolérance, de l'impossibilité de supporter les différences, de la volonté de contraindre des individus perçus comme inférieurs parce qu'handicapés et que l'on a qu'eux à se mettre sous le poing.

Il est vraiment temps que dans ce pays soit engagée une action civique d'ampleur nationale pour promouvoir la visibilité, l'acceptation et l'intégration des personnes handicapées. Il en va de leur avenir, et parfois même de leur simple droit à vivre.


Laurent Lejard, janvier 2001.




| ACCUEIL | MÉL | NEWS | ESPACES | VIE PRATIQUE | TRIBUS | NEWSLETTER | EMPLOI | ARCHIVES |


| ISSN 1777-5191 | Informations légales | Plan du site |

© Yanous! 2001. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation.


Fin de page